AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le début d'un voyage vers notre fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Le début d'un voyage vers notre fin.   Lun 13 Avr - 8:13

Du sable, du sable, du sable, encore du sable, toujours du sable, et encore du sable...voila ce qui défiler devant les yeux de nos trois nouveau condamné a travers la minuscule fenêtre de la jeep blindé qui sautillait a travers les dunes de la Mer de Sable. Gabriel, Las, regarder defiler les grain doré les yeux plissé a cose des reflet du soleil, les manches retroussé a cause de la chaleur, le front transpirant, les cheveux collant... Bref un voyage comfort 5 étoile!
Le ciel était bleu, et il trouvait ca d'un paradoxal...On l'envoyait vers la mort...on l'envoyer rejoindre les loups garous...les momies...les zombies...les...et..les...les vampires!!

Gabriel s'efforcait comme il le pouvait de ne pas penser au créature trop pale, trop grande, au yeux trop rouge et au dents trop pointus...Brrr...il en tremblait, et je peut vous jurer que ce n'était pas a cause de la temperature...oh ca non. Qu'allait t'il devenir...Ou plutot non...qu'allaiENT t'ilS devenir? Parceque a coté de lui c'était bien un petit blondinnet répondant au nom de Matthew qui portait le même bracelet et costume de prisonnier que lui...et l'homme au regard sévère et muet depuis qu'il l'avait rencontrer...lui aussi était bon pour Freedoom.


Il s'essuya le front du revers de la main, et coupa le silence qui pesait au dessus de leurs tête depuis quelques heures...depuis le tribunal en fait.

"Mince! j'en ai marre...j'en ai marre!!!! Si je tenais ce vieux bouc de Parkinson..."

Il grimaca...oh ca oui...s'ils le tenait ce vieux bouc, même un adepte de la non-violence ne pourrait pas s'énerver contre lui...et s'énerver...le mot était si faible, il avait des envis...Des envis de meurtre, de dechirage d'entraille, de décapitation...

"Il aurait pas put nous envoyer au pays des pokémon...ou je sait pas...un monde ou les gens sont cool...et ou les vampire n'existe pas o_o"

Il rapporta son attention a la 4eme personne de la jeep...car oui il y avait une quatrieme personne, cependant pour le moment impossible de dire de qui...voire de quoi il s'agissait...Le corps était cacher sous une couverture depuis le debut du trajet...

"Vous croyez qu'il est mort?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Lun 13 Avr - 20:08

Le désert était bien un endroit que Matthew ne pensait jamais voir en vrai ni voyager dessus. Et pourtant c'était ce qu'il était en train de faire en ce moment, contre son plein-gré. A travers la petite vitre du camion qui les amenaient vers l'enfer, une étendue de sable occupait le paysage depuis un bon moment. Comme son camarade Matthew transpirait à cause de la chaleur, ses cheveux collant sur son front. Qu'est ce qu'ils allaient faire à Freedoom ? Si comme il avait écrit sur le papier que là bas habitait des loups-garous, des vampires et ce genre de monstres , Gabriel ferait une crise cardiaque. Le blondinet jeta un coup d'oeil à ce dernier qui semblait terrorisé, sans doute pensait il à ce qu'ils les attendaient là bas. Bien sur Matthew n'était pas vraiment relax par rapport à ce qui les attendaient, il avait vraiment pas trop envie de voir des monstres. Si il avait eu un pouvoir du genre passer à travers les murs il s'en serait servi avec joie mais c'est pas des branchies qui allait le sauver de l'enfer. Depuis que les trois condamnées avaient démarré pas un mot n'avait été soufflé, de la part d'Ashton cela n'étonnait pas le blondinet, d'ailleurs il y avait même une autre personne avec eux qui était allongé sous une couverture. Matt ignorait si elle dormait ou non. Soudain Gabriel décida de remédier à ce lourd silence en prenant la parole.
Si il savait que lui aussi en avait marre d'être dans ce monde...et que lui aussi haïssait Parkinson...


- Et bah tu sera pas tous seul à lui vouloir la peau...

Puis le jeune brun commença à parler de pokémons, de gens cool. c'était la chaleur qui lui faisait dire des bêtises pareils ou bien la peur ? Le jeune homme n'eut pas le temps de poser la question que l'autre demanda si la personne inconnue était vivante ou morte...

- Et bah écoute tu n'a qu'à lui demander ! Si elle est vivante et qu'elle à choisi de nous ignorer c'est son problème !

Oui Matthew avait décidé de ne plus aider les autres, le fait d'avoir prêter un caleçon ne comptait pas. Il c'était fait avoir une fois en voulant aider les deux personnes à son arrivé à Elipse et maintenant à cause de l'autre abruti il se retrouvait en taule.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Lun 13 Avr - 20:50

Il regarda l'inconnu pendantu n bon moment, il se demander qui ca pouvait être, était-ce lui aussi un voyageur? Après tout pourquoi seulement les voyageurs serait envoyer a Freedoom, peut etre qu'il s'agissait d'un criminel, un voleur, un terroriste, un meurtrier, un violeur...Il trembla de tous son corps, non seulement on l'envoyer a la mort, mais il était possible qu'on lui fasse faire le voyageur avec un potentiel tueur...Gabriel était incapable de donner un age et un sexe a la forme inconnu, ce qui auguementer le stress qui faisait battre a cent a l'heure son pauvre petit coeur déjà au bout de la crise cardiaque.

"Vous pensez qu'il va avec nous? Et si c'est un meurtrier? A moin que ca soit un voyageur? Vous en pensez quoi?"

Il s'approcha de la forme incertaine et regarda, la forme bougeait a un rytme régulier...elle respirait.

"Il n'est pas mort en tout cas...enfin...il ou elle..."

Bon, le voyage s'annonçait être long et fastidieu, surtout qu'il ne savait pas ou était Freedoom, mais d'après la photo sur l'article lu en prison, elle était positionné en pleine mer, et que pour l'instant, ce n'était que du sable qu'il voyait. Il fallait engager une conversation.

"Dit moi...tu crois qu'on trouvera une solution? tu crois que la sécurité de Freedoom est aussi bien gérer qu'a Elipse...ou alors il laisse les morts vivants s'occuper de tous? Parce que dans ce cas, si on arrive en journée on pourrai tenter quelque chose non? Si tous reste un minimum logique, les morts se réveillent que la nuit?"

Si c'était le cas, peut être qu'il pourrai s'enfuir...mais...si la prison était en pleine mer, il voyait mal comment partir de "l'ile morte". A la nage? Allon ne soyon pas ridicule...pourquoi pas louer un bateau tant qu'ils y étaient

*Bonjour on est terroriste en fuite, on peu prendre le bateau pour vivre en clandestin en fuite?*

Sa pensée le fit rire, jaune certe, mais au moins il ne penser plus au vampire...


"On est dans la merde hein?"

Oh ca oui...il l'étaient...il rapporta son attention a l'ancien militaire qui les regarder sans la moindre expression sur le visage, Matthew qui transpirait a chaude goutte, et la forme qui respirait sous la couverture.

"Je me demande comment il fait -_- il fait chaud...trop chaud...si au moin je pouvais mourir de chaud avant d'arriver la bas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Lun 13 Avr - 22:55

- « J'ai une tante qu'est au maroc et qui s'appelle Hip Hop... »

La voix qui s'élevait de la couette était à peine audible mais montait progressivement crescendo. En tendant l'oreille on entendait même des doigts taper en rythme sur le mur.

- « J'ai une tante qu'est au maroc et qui s'appelle Hip Hop... »

Plus le volume de la voix augmentait, plus on y percevait la folie et le déséquilibre mental. La température semblait de plus baisser d'un coup, comme si quelqu'un s'était amusé à monter la clim à fond. Une pellicule de givre commença alors à se former sur la tôle métallique sur laquelle était attachée la couchette de l'inconnu.

- « J'ai une tante qu'est au maroc ! J'ai une tante qu'est au maroc ! J'AI UNE TANTE QU'EST AU MAROC ET QUI S'APPELLE... HIP-HOOOOOP ! »

Virant brusquement sa couverture désormais totalement congelée, le quatrième prisonnier, ou plutôt la quatrième, se redressa brusquement en position assise et leva les bras vers le ciel en signe de victoire.

L'apparition valait le coup d'oeil : elle avait dû être normale à son arrivée mais à l'heure actuelle on était en droit de se demander si elle était humaine. Sa peau était parcourue de profondes gerçures dues au froid et avait prit la teinte bleue violacée de l'hypothermie. Sa longue tignasse était figée par le givre telle une sculpture, création d'un artiste excentrique et elle était... entièrement nue.

Le tissu n'avait sûrement pas résisté au froid et son seul vêtement était désormais son bracelet de prisonnier, légèrement différent de celui du trio (probablement additionné d'un chauffage interne).


- « TOUS AVEC MOI ! »

Apparemment le froid lui avait aussi attaqué les neurones et la température de la pièce ne cessait de baisser, on pouvait désormais voir des petits nuages de fumée sortir de la bouche d'Ashton, Matthew et Gabriel à chacune de leur expiration.

Elle abaissa alors les bras dans un sursaut de lucidité et commença à se tapoter le menton, l'air amusée.


- « Des p'tits nouveaux, de la chaire fraîche... on craint les zombis hein ? Normal dans un sens, c'est comme des loups, ça nous chasse... ça nous mange ! »

Un nouveau neurone sembla lâcher et elle sauta au sol en criant :

- « IL NOUS MANGERA ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Lun 13 Avr - 23:21

Pourquoi Gabriel cherchait il à savoir qui était cette personne ? Avec toutes les hypothèses qu'il énumérait à voix haute ça n'arrengeait pas la gravité de la situation. Après tout il n'y avait peut être pas que des voyageurs là où on les emmenaient mais des meurtriers, des psychopates, des gens bizarres...bref toute les personnes qui étaient mauvais pour la société. Un point positif leur compagnon de voyage n'était pas mort et donc pas un fantôme. Mais Gabriel ne s'arrêta pas là continuant de poser des questions sans laisser le temps à Matthew de répondre. Si ça permettait de détresse le brun il n'allait pas l'interrompre.

- Ouais dans la merde bien profonde...

Comme tout le monde Gabriel n'était pas le seule à crever le chaud. une petite climatisation n'aura fait de mal à personne...Soudain une voix s'éleva de la couchette. Au début plutôt faible elle ne manqua pas de monter en crescendo faisant comprendre la phrase que la personne répétait.

* Mais bien sur...*

Et oui fallait qu'il tombe sur une tarée qui se prenait pour Shiva...En plus elle refroidissait l'ambiance. certes le blondinet avait demander un peu de fraicheur mais pas non plus une température en dessous de zéro. Matthew frissonna, si elle arrêtait pas elle allait les transformer en glaçon en plus de vouloir leur faire peur.


- Vous pouvez arrêtez...d'utiliser votre pouvoir...please...? Qu'on puisse avoir...une conversation normale...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Mar 14 Avr - 14:35

Toutes les intérrogation de Gabriel a l'adresse de l'étrange personnage cacher sous la couverture depuis le début du voyage aller bientot être élucider, le pauvre, s'il avait su qui se cacher sous la couverture en plein desert et en pleine chaleur, je peut vous jurer qu'il n'aurai jamais été aussi curieux!

- « J'ai une tante qu'est au maroc ! J'ai une tante qu'est au maroc ! J'AI UNE TANTE QU'EST AU MAROC ET QUI S'APPELLE... HIP-HOOOOOP ! »

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh"!

La vision qu'avait eu Gabriel n'avait pourtant rien de vraiment effrayant, enfin bien sur la phrase de la fille n'avait aucun sens, et celle-ci semblait légèrement tarré sur les bord (juste un peu, juste un peu) mais ce qui avait forcé Gabriel a crier comme un fou c'était...La nudité de la jeune fille. Inutile de vous rappelez l'épisode avec Aldaée (si il le faut aller donc lire l'épisode du calin a Keprhen) Mais Gabriel avait toujours été innocent, et il n'avait jamais vu une fille nu d'aussi pret...surtout que la nouvelle venue était plutot bien foutu, sa peau était blanche comme le mont blanc, mais elle avait ce qu'il fallai, là ou il fallait! Gabriel, malgrès le froid qui commencai a envahir le fourgon devint rouge comme une tomate et deriva le regard vers le paysage, et d'un coup les milliard de grains de sable qui défilaient devant ses yeux furent la chose la plus passionante sur cette terre.


- « Des p'tits nouveaux, de la chaire fraîche... on craint les zombis hein ? Normal dans un sens, c'est comme des loups, ça nous chasse... ça nous mange ! »

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh"!


Nouveau cris, mais conscérnant cette fois les morts-vivant qui les attendaient...non! Non! Arreter de parler de ces créatures terrifiante! Gabriel voulait partir!! il voulait rester ici quitte a crever de chaud, ou non crever de froid dans la jeep...attendez crever de froid dans la jeep? il y a de ca quelque minutes il avait du retrousser ses manche a cause de la chaleur...mais la...il avait dut rebaisser ses manche, de la fumée sortait de sa bouche a chaque respiration, il toucha ses cheveux uqi étaient devenu gelée, et ses lèvre humide commencait a le picoter.


"Brrrr...arrêter s'il vous plait...il...Il fait froid."

« IL NOUS MANGERA ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Jeu 16 Avr - 21:59

Cette chère Miss Freeze (Hildegarde Aschenbrenner de son vrai nom) se mit à rire lorsque les deux garçons lui demandèrent, en gros, d'arrêter un peu la clim. Il était vrai que ces deux bouts de choux étaient presque bleus et le vieux muet n'était pas mieux, avec sa petite stalactite qui pendait de son gros nez ! Bon, assez rigolé ! New Shiva fit un vague geste de la main et la température remonta aussitôt, commençant à faire fondre le givre qui recouvrait tout, y compris les prisonniers.

Cette demoiselle était d'ailleurs très contrariée. Aucun de ses compagnons de route n'avait voulu chanter avec elle ! Ils étaient tellement... triste ! Il fallait mettre un peu de gaieté dans leur coeur ! Ce n'était pas comme s'ils partaient pour le bagne ! Ou si justement ?


- « Qu'ils sont triiiiiiistes... point de sourire présage le piiiiiiire... »

Effectuant un nouveau pas de danse elle se pencha vers Gabriel et Matthew pour les dévisager sans aucune gène, leur laissant libre vue sur ses formes mises à nu. Cette proximité avait refroidi l'air ambiant, comme si, même sans activer son pouvoir, cette femme avait une aura de froid glacial.

- « Qui êtes vous ? Pourquoi êtes vous ici ? Vous n'êtes encore que des bébés ! Que dis-je... DES FOETUS ! De beaux petits foetus nageant inconscient dans leur placenta... enfin je m'égare. J'ai pas toute ma tête parfois, ça vous épate ?? »

Se rapprochant un peu plus, le froid poignant brûla presque la peau des deux pauvres garçon qui reculèrent brutalement par réflexe. Miss Freeze ne s'en formalisa pas et se contenta de se redresser pour leur tourner le dos.

Posant une main désinvolte sur le galbe de sa cuisse, elle continua son monologue sans sourciller, perdue dans son nuage de folie.


- « Vous avez dû voler l'orange ! Celle de ce cher marchand ! Quoi d'autre sinon ? Car vous n'êtes pas terroristes, ça non ! Je le sais parce que moi, Hildegaaaaaaaarde... j'en suis une ! Et une bonne ! Et on se connaît tous, il y a un réseau... »

Elle fit alors brutalement volte-face en leur jetant un regard de connivence, de véritable conspirateur. Elle s'approcha alors du la vitre de séparation et la gela complètement, cachant alors la vue des gardiens qui les escortaient. Les micros du fourgon déjà détruits par le froid ils pouraient discuter en paix...

- « Ils pensent m'avoir attrapé vous savez ? MOI ? HILDEGAAAAAAAARDE ! Les fous ! TOTALEMENT MABOULS !! »

Elle se mit aussitôt à s'esclaffer, d'un rire à glacer le sang. Tout en elle puait la folie pure, la folie furieuse. Tout semblait rongé, corrodé par l'acide de la maladie... la seule place d'un tel individu aurait dû être dans un asile, avec en option une jolie camisole de force. Malheureusement pour le trio, la chère demoiselle se trouvait au lieu de ça en leur compagnie, sans rien pour les protéger d'éventuelles poussées meurtrières.

- « Je me suis laissée prendre, pour atteindre mon but... Freedoom est si loin, mais ils m'y emmènent en carrosse ! Point de marraine la fée, point de citrouille... mais cendrillon rejoindra tout de même la fête et zigouillera le prince ! A moins que... je ne suis plus sûre de la fin de ce conte... »

Perdue dans ses métaphores douteuses, Hildegarde sauta sur sa couchette et s'assit en tailleur, offrant une vue plus que troublante aux esprits purs comme celui de Gaby.

- « Ah je me souviens ! Je dois détruire la tour ! Mais ouiiiiiiiiii ! POUR L'APOCALYPSE ! C'EST LA FETE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Jeu 16 Avr - 23:06

Ça aurait été avec joie que Matthew se serait boucher les oreilles mais malheureusement pour lui ses mains et ses bras étaient complètement gelée à cause de l'autre tarée en plus de Gabriel qui criait. Néanmoins la femme givrée eut la gentillesse de laisser la température augmenter ce qui commença à faire fondre la glace partout y compris sur les personnes. L'eau étant liée à son pouvoir un petit trou se forma de chaque côté du cou du blondinet et sentit ses chaussures devenir trop petite. Bizarre.

- « Qu'ils sont triiiiiiistes... point de sourire présage le piiiiiiire... »

C'était pas vraiment une situation dans laquelle on avait envie de rire ni de sourire. Vu leur destination...Non, non, leur charmante colocatrice était complètement timbrés ! A croire que le froid lui avait complètement gelée le cerveau et fait disparaitre tout comme ses vêtements...D'ailleurs elle s'approcha d'eux, Matthew sentit qu'il ne valait mieux pas rester près d'elle et recula. Même si elle avait un aspect assez frigide la femme gardait ses atouts féminins, ainsi les garçons avaient une magnifique vue sur sa poitrine.

- On est là parce qu'on est des voyageurs...

Elle s'appelait Hilldegarde ? Drôle de nom...et en plus c'était une terroriste, enfin elle faisait partie d'un groupe...d'après ce qu'elle disait. Ceci faisait partie d'un point étonnant...ainsi donc il y avait un groupe terroriste de voyageurs ? Après avoir vue ce membre on se demandait plus pourquoi les Elipsiens avaient peur d'eux. le deuxième point étonnant et intriguant fût qu'elle déclara s'être laissé attraper délibérément pour aller à Freedom...et Hildegarde parla d'une tour à détruire qui provoquerait l'apocalypse.

- Une tour ? Quelle tour ? C'est quoi cette histoire d'apocalypse ?

Le blondinet commençait vraiment à se sentir à l'étroit dans ses chaussures et ça devenait vraiment gênant si il voulait tenir une conversation " à l'aise" avec Miss gelée. Il enleva ses chaussures et écarquilla les yeux devant ses pieds...palmés. Il marmonna un juron suivit d'un :


- Super...

Et il avait pas encore vue ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Dim 19 Avr - 18:24

Quand la température auguementa, après un geste de la main, Gabriel poussa un "ouf de soulagement" il était maintenant tout humide, mais avec la chaleur de l'extérieur, ce la ne durerai pas... il se secoua les cheveux comme s'il cherchait quelque chose a dire, mais c'est Hildegarde qui parla en premier.

- « Qu'ils sont triiiiiiistes... point de sourire présage le piiiiiiire... »


Oh... tu m'étonne qu'ils soient triste...ils était la depuis 48h-72h a tous casser, et en ce petit laps de temps gaby avait eu le temps de découvrir qu'il n'était plus dans son monde, de se faire vendre a une animalerie, qu'il pouvait se transformer en chauve souris, de finir en prison parce qu'il était considérer comme un terroriste, et de se retrouver dans un fourgon avec une nana dont le pouvoir avait fait peter quelque neronnes.

- « Qui êtes vous ? Pourquoi êtes vous ici ? Vous n'êtes encore que des bébés ! Que dis-je... DES FOETUS ! De beaux petits foetus nageant inconscient dans leur placenta... enfin je m'égare. J'ai pas toute ma tête parfois, ça vous épate? >>

Et voila qu'elle se mettait a danser Gaby, tout d'un coup, aurai préférer qu'il se remette a geler...oh bien sur, cette femme était d'une pâleur a faire peur, paraissait complètement folle, mais elle rester quand même une femme, et a la poitrine bien généreuse qui plus est...et le petit puceau qu'était Gabriel Freedom ne pouvait pas s'empêcher de regarder cette paire un peu en dessous des yeux.

"- On est là parce qu'on est des voyageurs..."

Une fois encore, Matthew parla avant lui, oui il avait plutot bien résumé la situation, il allaient en prison parce qu'il était voyageur

" C'est la version résumé du moin...Moi je suis Gabriel Freedom...Oui je sais, Freedom comme la ou on va...je me suis déjà fait la remarque...lui c'est Matthew...quand a l'autre c'est Ashton.Il c'est fait arrêter, et moi j'ai atterri dans sa cellule a cause de mon pouvoir...du coup on est bon pour le bagne."

Il avait reussi a dire ca sans baisser les yeux vers sa paire d'obus digne d'un Mangaka...C'est vrai que la fraicheur ambiante qui était revenu quand elle c'était approchai avait comme "refroidi" l'atmosphère

- « Ils pensent m'avoir attrapé vous savez ? MOI ? HILDEGAAAAAAAARDE ! Les fous ! TOTALEMENT MABOULS !! »

Malgrès la situation, Gabriel se retint de rire, a vrai dire, autant il ne comprenais toujours pas pourquoi Matt et lui même c'était fait arrêter, autant Gabriel, en voyant Hildegarde, se serait bien permis d'appeler les flic au moment ou alle avait commencer a parler...si seulement il n'était pas déjà en direction pour Freedoom...mais c'est la suite du dialogue qui intrigua le plus Gabriel

- « Je me suis laissée prendre, pour atteindre mon
but... Freedoom est si loin, mais ils m'y emmènent en carrosse ! Point
de marraine la fée, point de citrouille... mais cendrillon rejoindra
tout de même la fête et zigouillera le prince ! A moins que... je ne
suis plus sûre de la fin de ce conte...
« Ah je me souviens ! Je dois détruire la tour ! Mais ouiiiiiiiiii ! POUR L'APOCALYPSE ! C'EST LA FETE ! »»

Ouah! Donc c'était une vrai terroriste? Et il y avait un réseau? A moin que celle-ci ne s'immagine tout ca et qu'elle un peu skyzo sur les bord? Ouai cette théorie se tenait...mais Gabriel était séduit par cette idée de reseau terroriste...pas qu'il en soient un...mais s'il y avait un reseau...cela voulait dire qu'il y avait beaucoup de voyageur? Tous ensemble peut être arriveraient il a s'enfuir d'ici? La destruction de la tour fit un peu plus grimacer Gabriel. Il avait bien reconnu la statue de la liberté dans la tour de Freedoom...et a Kephren, c'était bien la pyramide de Khéops...Gabriel avait bien beau avoir l'air d'un imbécile, il lne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre que les "tours" était relié au "monument" du vrai monde...qu'arriverait il après leur destruction?
D'aprés Hildegarde c'était l'apocalypse...A moin que ca ne soit qu'une immitation qu'un voyageur en quete d'argent avait construit en les faisant passer pour ses "oeuvres"


"Les tours! Oui les tours! Hildegarde...serez il possible que vous nous en parliez un peu?...Nous sommes de nouveau voyageur...et elle m'intrigue!"

A lui de voir par la suite s'il voulai la croire ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Jeu 23 Avr - 16:31

- « On est des voyageurs on est des voyageurs on est des voyageuuuuuurs… blablablaaaaa ! »

Tout en se moquant délibérément de ses compagnons de voyage, Hildegarde s’allongea sur sa couchette, imitant avec ses mains deux marionnettes en train de discuter, répétant mot pour mot les dernières phrases des deux garçons. Si jeunes, si innocents… si peu informés ! De pauvres petits chacha miaou perdus dans la jungle de Dreamland… ou plutôt le désert, mais ça n’avait pas d’importance non ?

Ce qui importait en cet instant, c’était que l’attention des gamins se portait plus sur ce qu’elle disait que sur elle-même, et miss Freeze ne supportait pas ça. A quoi bon ressembler à Shiva si les gens ni portait pas d’attention hein ? Je vous le demande ! La demoiselle se tourna donc vers le mur pour bouder, muette comme une carpe.

Qu’est-ce qu’ils croyaient ? Qu’elle était les pages jaunes ? Le botin ? Un dictionnaire ou une encyclopédie quelconque ?? NON ! ELLE ÉTAIT HILDEGAAAAAARDE !

Et elle ne parlerait qu’après que l’on se soit un peu intéressée à elle, non mais ! Comme si de stupides tours pouvaient avoir plus d’importance qu’elle-même ! Stupides cloportes !

Il ne fallut pas plus de deux secondes pour que la température revienne aux normales polaires, gelant de nouveau Gabriel, Ashton et Matthew. Toujours tournée vers le mur la demoiselle se mit à rire en pensant aux mains palmées de Matt lorsqu’elle l’entendit murmurer son « super ». Un homme poisson ! Comme c’est inutile ! Mais ça rendait ce gamin intéressant, dans un sens son problème semblait proche du sien…

… Seraient-ils des âmes sœurs ? Oh wiiiiiiiiiii !

Hild’ se retourna alors brutalement pour se pencher par-dessus le rebord de la couchette avant de s’exclamer en montrant le blondinet du doigt :


- « TOI ! Tu es un poisson ! Un poisson qui n’aime pas l’eau ! Ah-ah ! »

Se recouchant sur le dos, la voyageuse se mit à marmonner des choses inaudibles, criant quelques mots de temps en temps dans un sursaut. Il ne serait pas chose facile de lui soutirer une quelconque information…

[HRP : attendez pas ma réponse à chaque fois, sinon c’est vraiment trop fastidieux. Hildegarde délire tout le temps, il ne serait donc pas surprenant qu’elle vous mette des vents, alors postez plus de deux messages sans moi hein !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Jeu 23 Avr - 23:31

Bien sur la femme de glace allait pas répondre. Etrangement Matthew s'y attendait, les fous ne répondaient jamais. Au contraire elle semblait avoir été froissé et tourna le dos aux voyageurs puis le camion se remit à l'ambiance d'un congélateur. Le jeune blondinet se demandait bien qu'est ce qu'ils avaient fait de travers mais les dérangés du cerveau avait des réactions souvent bizarres qui ne provenait d'aucune cause.
Brusquement Hildegarde se retourna en pointant Matt du doigt :


- « TOI ! Tu es un poisson ! Un poisson qui n’aime pas l’eau ! Ah-ah ! »

Personnellement il aurait plutôt dit qu'il devenait une grenouille...qu'un poisson à la vue de ses pieds palmés ainsi que ses mains. Même si il aurait préféré posséder des arrêtes. Non, sa ne servait à rien de dialoguer avec cette femme qui d'ailleurs était reparti sur se coucher. Le jeune blondinet regarde Gabriel.

- A ton avis...elle voulait dire quoi par apocalypse ? Que si elle détruit la tour sa signifiera la fin du monde ? Ou bien elle délire encore...?

Difficile de cerner le sérieux de la blague avec cette folle. Lui et Gabriel devrait réfléchir tout seul puisque l'autre voyageur ne semblait pas enclin à ouvrir la bouche.Mais si cette histoire de tour était vrai...c'était peut être leur porte de sortie ? Mais comment en savoir plus puisque leur source d'information ne voulait pas parler...Il ne comptait pas attendre d'être sur place pour avoir des réponses ! Surtout dans un endroit rempli de monstres qui les mangeront en guise de repas. Un pouvoir plus utile aurait été le bienvenue...au moins le jeune brun pourrait toujours s'envoler pour échapper à leurs mains...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Ven 24 Avr - 12:33

Gabriel, les yeux rond comme des billes regardait Hildegarde les imiter avec ses mains...Mais cette nana était complètement tarré!! Si la plupart des patient de Parkinson avait eu un grain, il n'avait jamais été vraiment terrible...A part peut être la nana qui changeait d'apparence qui elle aussi était une bonne grosse tarré, Mais Hildegarde avait gagner le César de la folie pur! Elle en était vraiment effrayante...

Puis elle leur tourna le dos, comme si elle leur faisait la gueule...o_O" gabriel se serai bien taper la main contre le front s'il n'avait pas eu une nouvelle fois eu l'impression d'avoir jouer a cache cache dans son congélo...il grelotta, et rebaissa ses manches....

"Aaaa...aaaah...aaaah...TCHOUM!"

A bas voila! Pas manquer! Avec ces changement de température intempestif Gabriel commencé a s'enrhumer il avait toujours eu une santé fragile alors si en plus on s'amusait avec la température ambiante...

"Aaaaa...aaa...TCHOU!

Il secoua la tête et tourna la tête d'un air mécontant vers Hildegarde.

"Raaaa voila que je suis malade !! J'en ai marre! Les vampire! La tarré de miss Glaçon! et maintenant j'attrape la crève! "

- A ton avis...elle voulait dire quoi par apocalypse ? Que si elle détruit la tour sa signifiera la fin du monde ? Ou bien elle délire encore...?

C'était quand même rassurant de voir qu'il n'était pas le seul a ce poser des questions sur les tours...au mot "aplocalypse" Gabriel grelotta une nouvelle fois...On aurait dit que Matthew trouvait ca bien...Bon certe cela pouvait leur permettre de s'en sortir mais, si c'était vrai, qu'entendait elle par apocalypse? destruction du monde? De la ville? ou simplemen un tremblement de terre? Si on y va par la quand les avion avait abbatut les "Twin Tower" c'était l'apocalypse aussis non?

"Je ne sait pas...c'est dur a dire...Et honnetement elle n'a pas l'air apte a nous répondre"

En tout cas si elle voulait vraimen détruire la tour, il fallait l'en empecher, oh cela pourrai parraitre masoshiste et stupide de la père de Gaby? Ne cherchez pas a comprendre...Pour lui, même si ce monde était tarré, ils n'avaient pas le droit d'arriver avec leurs grand sabbot et de tous saccager...après tout n'était-ce pas parceque leurs ailleux, et les gens comme Hildegarden reagissait comme ca, que les Ellipsien les envoyaient a Freedoom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Sam 25 Avr - 18:34

Matthew n'allait pas tarder à tomber malade non plus comme son camarade. A moins que les amphibiens n'attrape pas de rhumes...Enfin pour le moment il avait surtout froid et aurait volontiers préféré un soleil chaud. Mais cela n'aiderait pas à faire avancer l'affaire sur l'histoire de la tour et de l'apocalypse. Tour ça était trop flou dans l'esprit du jeune blondinet et apparemment Gabriel n'avait pas d'idée non plus là dessus. Encore aurais ils pu avoir l'avis de Ashton mais ce dernier restait muet comme une carpe. Un peu de solidarité quand même...

- Et , on fait quoi alors ? Parce que si la miss ne dégèle pas l'atmosphère bientôt, c'est transformé en glaçon qu'on arrivera à Freedoom...et vu nos pouvoirs respectifs c'est pas la peine qu'on lui propose de l'aider dans sa mission...


Ça aurait pu être une échappatoire. Les trois s'enfuyait avec Hildgarde pour aller soi disant l'aider à détruire cette tour. Ça aurait put être un bon plan mais hélas entre une chauve souris qui se transforme que la nuit et une semi-grenouille...c'était pas vraiment très intéressant pour elle, qui pouvait contrôle la température ambiante et transformer les gens en bonhomme de glace. La glace...les yeux de Matt s'illuminèrent, peut être que ça pouvait marcher.

- Hé...l'intérieur du camion est en glace...donc fragile...on pourrait peut être essayer de le casser pour s'échapper...enfin je dis ça mais c'est peut être débile...


Ça aurait pas été la première fois qu'il aurait été stupide dans sa vie. Même si c'était un moment qu'il n'appréciait pas vraiment de passer pour un crétin. Qui ne tente rien n'a rien...c'est ce que dit le proverbe...Mais on pouvait aussi se retrouver sans rien en tentant, mise à part un résultat obtenue par l'opération exécutée. Bref...un proverbe qui voulait rien dire en gros...


Dernière édition par Matthew Hewer le Sam 25 Avr - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Sam 25 Avr - 19:31

- « Stupides créatures ! »

Hildegarde n’y tenait plus, c’était trop ! Elle se tourna vers eux, le visage crispé dans un masque de colère qui donnait le frisson. Sa main était crispée au bord de la couchette sur lequel d’énormes cristaux de glace commençaient à se former, faisant craquer le bois. S’ensuivit alors un long sifflement de mépris échappé des lèvres de l’allemande qui finit par recouvrer son calme et relâcher sa prise sur le meuble endommagé.

- « Je ne suis pas apte à répondre ?? Vous croyez que c’est facile de réfléchir avec une température glaciale à l’intérieur de la caboche, espèce d’idiot pervers ! Lèves les yeux et arrêtes de fixer mes seins, sale ado prépubère ! »

L’ordre claqua tel un coup de fouet, forçant Gabriel à lever les yeux dans un sursaut.

Il fallait dire que voir Freezer dans un de ses rares accès de lucidité avait quelque chose d’impression, le simple contraste avec son attitude précédente l’était déjà. Seule la colère la mettait dans son état originel, sûrement parce que ce sentiment avait la faculté de la faire bouillir, au sens propre comme au figuré.

Tournant cette fois ci son visage courroucé et méprisant vers l’homme poisson, elle reprit avec tout autant de dédain :


- « Tu crois que du métal cède facilement après avoir été gelé ? Es-tu idiot ? Avec du bois oui, de la pierre aussi mais du métal… ridicule. Et même si ça avait été possible, tu aurais fait quoi une fois au milieu du désert sans eau ni nourriture ? Mourir serait la seule option à ta portée. Les vagues naissantes sont ignares, c’est incroyable ! »

Pour illustrer son discours elle donna un violent coup de poing contre la paroi du véhicule, ne réussissant qu’à fendiller la glace et se blesser la main. Le sang ne coula pas bien longtemps de la plaie, rapidement gelé en une multitude de cristaux rougeâtres. La rage la consumait à un tel point ! Cette chère Hildegarde ne supportait pas la bêtise, c’était même la chose qui lui faisait le plus horreur en ce bas monde. Seul son sens moral l’empêchait de congeler les deux adolescents sur place pour les faire taire à l’instar de leur compagnon, aussi loquace que Bernardo.

- « Personne ne sait ce que sera l’apocalypse, mais l’idée à l’air de me réjouir lorsque j’ai le cerveau à -20°C ! Pour la déclencher il faut briser non pas une, mais plusieurs tours, et le savoir ne vous avancerait à rien ! Vous êtes si faibles que les gardiens n’auraient même pas besoin de donner de leur personne pour vous réduire en charpie ! A quoi bon savoir dans ces conditions ? Par curiosité ? Au diable la curiosité irraisonnée ! Oh vous me fatiguez ! »

Se mettant alors à se masser l’arrête du nez pour se calmer, la belle réussit à faire baisser un peu sa tension et il n’en fallut pas plus pour que sa raison s’échappe du même coup. Levant alors de nouveau un regard ou baignait la folie vers le duo, elle leur sourit en s’exclamant :

- « Vous voulez jouer aux cartes ? J’aime les cartes ! A moins que vous préfèreriez chanter des chansons ?? »

[RAPPEL : 10 lignes de rp HORS DIALOGUES ! C'est pourtant pas bien dur ! A moins que tu fasses ça exprès pour que je te mette une fessée déculottée ? Rolling Eyes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Dim 26 Avr - 18:25

- « Stupides créatures ! »

La folie presque amusante, bien qu'effrayant, d'Hildegarde avait fait place a des mots tranchant et terrorisant! C'était de la mort en parole...On aurait dire que chacun de ces deux mot avait était deux lame de rasoir que Gabriel se ramasser en plein dans le coeur...n'osant plus la regarder après ses mots, son cerveau tourner a vitesse grand V : ca y'est! ca y'est! elle est en mode tueuse de chauve souriiiis ...ahhhha...

- « Je ne suis pas apte à répondre ?? Vous croyez que c’est facile de réfléchir avec une température glaciale à l’intérieur de la caboche, espèce d’idiot pervers ! Lèves les yeux et arrêtes de fixer mes seins, sale ado prépubère ! »

Il leva les yeux effrayer...oops! C'est vrai qu'il avait oublier qu'il avait affaire a une femme...eheheheh...c'est vrai qu'elles aiment pas trop que leur regarde leur seins...mais bon c'était pas de sa fautes...elles avaient qu'a s'habiller hein...Puis Gabriel se rendit compte que c'était peut être a cause du froid qu'elle ne pouvait pas porter d'habits.

"Euh...pardon ?"

Ca suffirait? Gaby en douter, mais bon qui tente rien n'a rien n'est-il pas?

- « Tu crois que du métal cède facilement après avoir été gelé ? Es-tu idiot ? Avec du bois oui, de la pierre aussi mais du métal… ridicule. Et même si ça avait été possible, tu aurais fait quoi une fois au milieu du désert sans eau ni nourriture ? Mourir serait la seule option à ta portée. Les vagues naissantes sont ignares, c’est incroyable ! »

Et comme pour illustrer ses propos la belle allemande frappa comme une forcené sur les mur glacé du fourgon...Gabriel grimaça quand il vit trois goute de sang perler le long de son poignet, ou plutot non, trois cristaux glisser et se briser au contact du sol. cette fille était tarré...oh non...elle était pas tarré...elle était pire encore!

- « Personne ne sait ce que sera l’apocalypse, mais l’idée à l’air de me réjouir lorsque j’ai le cerveau à -20°C ! Pour la déclencher il faut briser non pas une, mais plusieurs tours, et le savoir ne vous avancerait à rien ! Vous êtes si faibles que les gardiens n’auraient même pas besoin de donner de leur personne pour vous réduire en charpie ! A quoi bon savoir dans ces conditions ? Par curiosité ? Au diable la curiosité irraisonnée ! Oh vous me fatiguez ! »

"Et bien...si j'ai bien compris nous n'aurons pas de réponse pour ce frai et ensoleillé aprés-midi?"

Lorsque Gabriel était vexé et déçu, il ne pouvait s'empêcher d'être désagréable, encore une preuve de son immaturité, Gabriel avait toujours cette tendance a faire la gueule lorsque qu'il était vexer, il croisa les bras, a la façon d'Ashton, et ne pipa plus mort.

- « Vous voulez jouer aux cartes ? J’aime les cartes ! A moins que vous préfèreriez chanter des chansons ?? »

Grimaçant une nouvelle fois, il regarda par la fenêtre a la recherche d'une source de chaleur parmi les milier de grain de sable doré et bruler par le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Dim 26 Avr - 19:35

C'était fou à quel vitesse le comportement d'une personne folle pouvait changer. Il y avait à peine quelques secondes Hildegarde se conduisait de manière folle avec des phrases qui participaient à son délire/ Et là, maintenant, elle avait un côté agressif. Les traitants d'imbécile créature. Sympa comme compliment...

- « Je ne suis pas apte à répondre ?? Vous croyez que c’est facile de réfléchir avec une température glaciale à l’intérieur de la caboche, espèce d’idiot pervers ! Lèves les yeux et arrêtes de fixer mes seins, sale ado prépubère ! »

Cette phrase était forcément adressé à Gabriel puisque Matthew avait trouvé soudain un intérêt plus pour ses pieds et ses mains palmés. Bien sur il comprenait que ça devait pas être facile de réfléchir avec un cerveau congeler , déjà que dans une température d'igloo c'était pas facile.

"Euh...pardon ?"

Le jeune blondinet regarda la brun qui voulait vraiment se faire transformer en glaçon. Son excuse n'était même pas sincère, du moins sur le ton qu'il l'avait dit mais d'un côté cette femme exposait ses formes sans aucune pudeur au nez d'un homme, enfin d'un jeune adolescent qui n'en avait peut être jamais vue...à quoi s'attendait elle...


- « Tu crois que du métal cède facilement après avoir été gelé ? Es-tu idiot ? Avec du bois oui, de la pierre aussi mais du métal… ridicule. Et même si ça avait été possible, tu aurais fait quoi une fois au milieu du désert sans eau ni nourriture ? Mourir serait la seule option à ta portée. Les vagues naissantes sont ignares, c’est incroyable ! »

Suivant ses propos elle donna un grand coup de poing dans le mur du camion qui n'avait eu pour résultat que de la faire saigner. Matthew la remercia intérieurement d'avoir répondu à son hypothèse à sa place. Car lui se serait sans doute casser le poignet par rapport à elle. Bien sur maintenant il se sentait complètement stupide....


- « Personne ne sait ce que sera l’apocalypse, mais l’idée à l’air de me réjouir lorsque j’ai le cerveau à -20°C ! Pour la déclencher il faut briser non pas une, mais plusieurs tours, et le savoir ne vous avancerait à rien ! Vous êtes si faibles que les gardiens n’auraient même pas besoin de donner de leur personne pour vous réduire en charpie ! A quoi bon savoir dans ces conditions ? Par curiosité ? Au diable la curiosité irraisonnée ! Oh vous me fatiguez ! »


Les gardiens ? Les tours étaient gardés par des personnes alors ? Tout ça commençait à ressembler à un jeu vidéo...peut être que enfin de compte le docteur les avaient pas envoyé dans un rêve mais dans un jeu vidéo...bah cela revenait au même...ce monde n'existait pas.

- Je crois que c'est ça en effet...on a plus qu'à attendre sagement qu'on arrive...

- « Vous voulez jouer aux cartes ? J’aime les cartes ! A moins que vous préfèreriez chanter des chansons ?? »

Sans prévenir la tarée était de retour et maintenant sans aucune once de lucidité. ma foi si ça permettait de s'occuper en attendant.

- Pourquoi pas...va pour jouer au cartes...tu veux jouer aussi Gabriel ?

[ Désolééééé >< ]
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Mar 28 Avr - 13:08

*Allez y! Jouer au cartes! Et laisser le petit Gaby a sa peine! Pffff....NON Mais reveillez vous! Vous ne comprennez pas? On va a freedoom! On va voir des vampires!! Merde reveillez vous!*

Telles étaient les pensées de Gabriel, a ce moment, précis, enfermer dans son propre égoïsme, il les regarder sortir un paquet de carte sortie de nul part! Youhou vive les vacances! Sans les barreau au fenêtre et cette boule au ventre, Gabriel se serait presque cru dans un bus emmenant des gosse en colonie! Vive les veillée tard le soir! les amourette de vacances! les rire autour d'un feu de bois.

Il imagina un instant Hildegarde en colonie de vacance...

Non vraiment tout ca était vraiment trop...trop fou!!!


Enfermer dans ses pensées, Gabriel n'avaient même pas vu que le soleil était en train de se coucher, le pouvoir de Hildegarde avait déjà refroidit l'ambiance, mais la chaleur extérieur semblait elle aussi s'être dissiper...En regardant par la fenêtre on pouvait voir une nappe de brouillard au dessus du sable, qui donnait au désert une terrible impression de film d'horreur.

Gabriel attrapa la couverture qu'on leur avait jeter au visage en début de voyage, et s'en enroula...seulement après une dizaine de seconde, et un ultime frisson il envoya balader la couverture qui était gelée a cause d'Hildegarde!


C'est a ce moment précis que gaby...péta son cable...

"TOI! Toi! Toi!!!!!!!!"

Il pointait Hildegarde du regard, furieux.

"Toi! ARRETE D'UTILISER TON POUVOIR! Tu ne comprend donc pas ce qui se passe??? MINCE!! On va en enfer!!!! et toi tu part dans tes rêve de destruction de tours! Tu va faire quoi? Du vampire congeler??? Mais merde réveille toi! ON VA EN PRISON! On va se faire bouffer par des morts vivant! Tarré de congélo!"

Il se leva et dirigea cette fois son regard vers Ashton


"Mais merde! et vous dites quelque chose! J'en ai marre!!!"

et ce fut au tour de Matt de s'en prendre plein la tête par un Gabriel en crise

"Et toi t'as rien d'autre a faire que de jouer au carte...je ne sait pas moi...Reflechir a comment s'enfuir?"

Le soleil venait enfin de se coucher, et Gabriel n'avait pas compris que sous son enervement il avait provoquer une énième transformation en chauve-souris, la fin de sa phrase avait d'ailleur été transformer en une série de couinement incompréhensible par ses compagnon de galère. Gaby-souris virevolter en rond, en poussant une serie de couinement hysterique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Mar 28 Avr - 19:39

- « Siouuuuuu… fuuuuu… »

Ces onomatopées accompagnèrent les gestes enfantins d’Hildegarde qui consistaient à pointer son index dans un mime de pistolet vers la chauve-souris gesticulante qu’était devenu Gabriel, puis le lever brusquement comme si le coup était partit. Sauf que… le coup était réellement partit. Un jet blanc avait jaillit du doigt de la voyageuse pour frapper de plein fouet le mammifère volant, l’envoyant valdinguer contre un mur.

Plus de peur que de mal bien sûr, Shiva y avait veillé, mais l’adolescent était malgré tout épinglé au mur tel un gros papillon. La terroriste agita alors son index, toujours le même, comme si elle grondait un enfant.


- « Arrêtes d’utiliser ton pouvoir… alors pourquoi utilises-tu le tien ? T’es pas logique mon p’tit bonhomme ! »

D’un geste sec du poignet, elle referma l’éventail de ses cartes avant de les poser sur le sol gelé, levant un regard presque euphorique vers la silhouette épinglée de Gabriel. Un rire fusa alors de ses lèvres gercées avant qu’elle ne reprenne la parole :

- « Petit bonhomme a peur du vampire, mais petit bonhomme en est un ! Tu as peur de toi ? C’est idiot ! Les vampires ne mordent pas leurs frères ! Parc’que la famille, c’est sa-cré ! »

Elle insista particulièrement sur les deux dernières syllabes avant de se retourner vers son compagnon de jeu, réprimant avec difficulté son envie de pouffer. Elle souffla ensuite d’une voix exagérément forte, contrastant avec l’impression de secret qu’elle voulait donner en camouflant sa bouche de la main :

- « La famille est sacrée pour les vampires… les vampires n’aiment pas le sacré ! Ca les tue d’ailleurs ! Jeu de mot, jeu de mot ! »

L’humour ne volait pas bien haut comme vous pouvez le voir, et une fois de plus l’humeur d’Hildegarde changea du tout au tout. Son visage se ferma, rendant la jeune femme d’autant plus inquiétante malgré son évident effort. Quel effort ? Et bien elle venait de stopper sa vague de froid, causant un nouveau dégel. Il ne fallu pas longtemps à la chauve-souris pour tomber sur le sol dans un bruit d’éclaboussures.

Un sourire s’étira alors sur ses lèvres abîmées, lui donnant non plus l’air d’une toquée sympathique, mais d’une tarée sadique. Et malgré le réchauffement de la pièce, le murmure qui sortit de ses lèvres avaient tout pour glacer les trois autres occupants du fourgon.


- « Tes morts vivants… c’est moi qui les mangerais… des brochettes façon Hildegarde, montées sur pic à glace. Maintenant Draculito, tu vas être bien sage, je n’aime pas les enfants turbulents. Tu as donc deux choix qui s’offrent à toi : continuer tes remarques idiotes, ou t’asseoir et jouer avec nous. Bien sûr si tu choisis la première option je devrais te punir, et tu n’aimeras pas ça ! Oh non ! »

Le corps de la voyageuse sembla alors être parcouru de spasmes, mais loin d’être dû à la maladie, ils n’étaient que le fruit du rire à glacer le sang qui jailli alors de l’enclos de ses lèvres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Mer 29 Avr - 18:49

Matthew se demandait bien combien de temps Gabriel mettrait avant de péter un câble. Car il avait tout de la personne qui pourrait pousser une gueulante. Le jeune blondinet eut sa réponse bien assez tôt. L'homme chauve-sourit commença à s'en prendre à chacun d'eux les accusant de ne rien faire alors qu'ils allaient droit en "enfer". Bien sur ça ne plaisait pas à Matt de rester les bras croisées à rien faire mais à quoi bon réfléchir à une solution qui n'existait pas. Comme l'avait démontré Hildegarde plus tôt le camion était en acier, et à moins de pouvoir cracher du feu...Alors autant faire une partie de cartes avec la miss pour s'occuper et penser à autre choses que à ce qui les attendaient, diminuer le stress pour pas péter un câble. Le plus surprenant fut la transformation de Gabriel en petite bestiole noir qui continuait de "parler" en poussant des couinements. Jamais Matt n'avait vue une chauve-souris d'aussi près, bien qu'il savait que son camarde se transformait en animal la nuit tombé. Alors il faisait nuit ? Fixant le petit animal le jeune blondinet eut juste le temps d'entendre sa compagne de jeu pousser des bruits bizarres et de voir la chauve sous se faire planter contre le mur.

- On ne contrôle pas nos pouvoirs...

Cherchait il à justifier la transformation du brun ? Peut être...mais comparé à Hildegarde qui maitrisait - un peu près- son pouvoir, eux c'était pas du tout ça. Autrement le jeune blondinet se serait bien passé d'avoir des mains et des pieds palmés. Toujours est il que malgré la folie de la jeune femme elle avait un certaine humour et sa façon de réprimander était assez amusante. Du moins quand c'était pas contre lui...et qu'elle ne sortait pas des phrases à glacer le sang ou son rire démoniaque, sadique...Peut être qu'en plus d'être tombé avec une tarée, elle était aussi une psychopathe...Matt regarda Gabriel souris qui il espérait choisirait de se joindre à eux...

- Mais oui allez viens...bien que t'aura un peu de mal à jouer comme ça...tu peux pas reprendre ta taille normale ?

Le blondinet se souvint que en fait c'était pas vraiment une bonne idée étant donné que la première fois qu'il l'avait rencontré ce dernier était pas vraiment habillé, un effet secondaire de sa transformation et vu la température manquait plus qu'il choppe une pneumonie.

- C'est pas une bonne idée en fait...reste comme ça...

Matt regarda Hildegarde et avait plein de question en tête. Si elle contrôlait ce pouvoir combien de temps était elle dans ce monde ? Peut être qu'elle lui foutrai un vent mais bon...

- Hildegarde...ça me regarde pas mais je me demande ça fait combien de temps que tu es dans ce monde ? Je veux dire...t'as l'air de bien le connaître ainsi que ton pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Mar 26 Mai - 20:22

La pauvre petite chauve-souris avait maintenant un bien vilain trou dans l'aile droite, mais ce qui lui avait fait le plus de mal n 'était pas le glaçon pointu qui avait transpercé l'aile non...c'était ce rire qui lui avait glaçer le sang...et faut de jeux de mot douteux, il avait vraiment eu l'impression que son sang avait arreter de circuler lorsqu'il l'entendit pour la premiere fois.

Véxé, ou peut être simplement terrorisé, la chauve-souris se posa sur l'épaule de l'homme-grenouille et regarda d'un air absent son jeu...Il aurait sans doute pu juger qu'il avait un très bon jeu, qu'au Casino il aurai tout raffler, mais c'était bien d'autre idée qui dancaient dans la petite cervelle du mamiphère volant. Inutile de se répéter : Vampire, prison, vampire, fuir, vampire, monstre, vampire, zombies, vampire, vampire, vampire et enfin VAMPIRE!

Matthew posa une question plutot pertinante...tien...c'est vrai ca! Gabriel esperait bien que son pouvoir evoluerai a la façon d'hildegarde, la psycopathie en moin si possible...

Se dégageant de l'épaule de Matt, il se retransforma en humain, veillant a être dos a ses deux compagnon, se rehabilla, et s'assi a coté d'Hildegarde.

"Tu ne comprend pas? Hein? Tu ne comprend pas qu'on est peur Hildegarde? Toi...comment tu était au début...je veut dire...tu n'as jamais eu peur? Comment c'est passer ton entrer dans ce monde? Qu'est-ce qui t'as decider a...l'Apocalipse?"

Il se gratta les cheveux, et fut surpris par les deux goute glacer qui lui tombèrent sur le nez...il souffla un grand coup, regrettant amèrement la chaleur de cet aprèsd midi...car même si Hildegarde arretait d'utiliser son pouvoir, l'air ambiant exterieur était devenu presque tout aussi glacé que le fourgon.

Il attrapa donc l'une des couverture qu'on lui avait fourni et s'en enveloppa...il eu l'impression que cela ne servai a rien, mais rien que ce geste familier lui sembla rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Ven 29 Mai - 22:39

- « Depuis combien de temps ? Hildegarde leva les yeux au plafond pour fouiller dans ses souvenirs et fini par reprendre dans un haussement d’épaules, Là ça doit faire 15 jours a-ppro-xi-ma-ti-ve-meeeeeent ! »

La terroriste jeta un petit coup d’œil dans l’un des nombreux miroirs de givre qu’elle avait posté derrière Matthew afin d’avoir une vue panoramique de son jeu. Bien plus facile de gagner comme ça héhé. La chauve-souris blessée leur tourna un instant autour avant de reprendre forme humaine, nu comme un ver. Il partit aussitôt dans une tirade sur la peur… comme si la peur était mauvaise !

C’était elle la source, la source de tout ! Il fallait la surmonter pour obtenir le contrôle, mais pas l’annihiler ! Telle folie ferait disparaître l’origine de leur pouvoir. Il fallait juste… apprendre à vivre avec. Et ça venait plus vite qu’on ne croyait dans ce monde totalement loufoque.


- « Peur peur peur… bien sûr que j’ai peur, maintenant encore ! T’aimerais être un esquimau toi ? Imagines que je reste gelée touuuute ma vie ! Y’a de quoi flipper hein ? Hein ?? »

La jeune femme se mit à rire à gorge déployée avant d’abattre son jeu sur le sol du fourgon. Quinte flush ! Et pas de triche sur ce coup, elle n’était pas du genre à pouvoir cacher quoi que ce soit dans ses manches ! XD

Elle leva alors les yeux vers Gaby, pour continuer ses réponses. Les garçons étaient relativement en veine pour l’instant, eux aussi. En effet la donzelle était actuellement d’humeur bavarde, mais pour combien de temps ? La même question pouvait d’ailleurs se poser sur la clarté de ses réponses…


- « L’apocalypse c’est pas le grand BOOM ! C’est… y’a plein de théories, mais moi celle que j’aime le plus c’est celle des deux mondes qui feraient l’amour… »

Ses yeux se perdirent alors dans le vide, rêveurs. Elle sembla se ranimer d’un coup en adressant un petit clin d’œil au duo (mais pas à Ashton, bien trop vieux comme bonhomme) :

- « Ca vous intéresse hein, petits coquins ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Lun 1 Juin - 17:02

15 jours ? Cela faisait même pas une semaines qu'eux étaient ici et ils en avaient déjà assez. Le voyage aurait pu être bien si les flics n'avaient pas arrêter les voyageurs justement parce qu'ils en étaient. Parkinson aurait pu au moins les avertir de ce problème. Enfin, c'était trop tard maintenant Matthew se trouvai t en compagnie d'un vieux muet, d'une fille givré , au sens propre et figuré, et d'un homme chauve-souris qui avait peur des vampires. D'ailleurs ce dernier avait une tête apeuré. Que se disait il dans sa tête ? Lui aussi se mit à poser des questions à Hildergade au sujet de son arrivée, de sa peur. De quoi avait elle bien peur pour geler les choses ? Du froid ?
Le blondinet se demandait si la jeune femme rigolait en disant qu'elle avait peur de rester gelée toute sa vie...parce que là c'était le cas. Matthew se garda bien de ne rien dire là dessus. Il poussa un soupir lorsqu'elle abattit ses cartes. Il avait encore perdue. C'était pas vraiment important de toute façon, juste histoire de passer le temps.


- « L’apocalypse c’est pas le grand BOOM ! C’est… y’a plein de théories, mais moi celle que j’aime le plus c’est celle des deux mondes qui feraient l’amour… »


- « Ça vous intéresse hein, petits coquins ! »

Matthew leva les yeux au ciel. Jolie métaphore mais ils étaient pas si débile que ça. En somme la destruction des tours entrainerait ce monde ci à rejoindre le monde réel. Mélange de rêve et de réalité en outre et ainsi les voyageurs conserverai leur pouvoir...Le blondinet ne voyait pas l'intérêt de garder le sien, à part si il tombait sans l'eau. Il y avait encore beaucoup de mystère autour de cette apocalypse et ce groupe terroriste. Puisque la jeune femme avait l'air de bien vouloir parler autant en profiter.


- Je vois...et vous êtes combien ? Pas que je pense que toute seule tu ne pourrai pas détruire toute les tours, enfin y'en a combien au juste d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Mer 13 Jan - 10:16

(6 mois de retard o_O!!!!, bon désolé matthew, je ne sait pas si tu continue avec ce personnage, si tu ne continue pas je ne t'en voudrai pas...je continuerai tout seul.)

BOM!
Les yeux de Gabriel se réouvrirent d'un coup, dans un tourbillon de couleur qui lui donnar presque mal a la tête, le même d'il y a quelques semaines lorsqu'il était arriver a Ellipse...ca avait donc marcher...les histoires de DreamLand et d'hypnose s'averait donc vrai...Cela voulait dire qu'Edwin était bien arriver. Ou était il d'ailleur.

Il rapporta son attention a ses deux compagnon...avait-il disparu de la fourgonnette, ou était il tomber dans le coma, comme son corps l'était actuellement dans le cabinet du Docteur Parkinson? Il avait décider de ne pas parler de sa petite escapade dans le monde réel pour le moment, il ne se sentait pas le courage de répondre au question de Matthew, du genre "comment t'as fait". Parce que le problème, c'est qu'il n'en savait strictement rien. Et il était fatigué...Fatigué de ce monde...mais si il était revenu c'était pour une seul raison...Aldaée. Il fallait qu'il arrive le plus vite possible a Freedom...pour plus vite en partir et rejoindre Enojo...et la retrouvé.

Il se sentit rougir...ahhhh....la douce Aldaée...

il mit ses main dans les poches avant de remarquer qu'il ne s'agissait pas de sa combinaison de prisonnier...elle était bien trop grandre pour lui, peut etre que lorsqu'il c'était rehabiller apres sa dernière transformation, il avait pris par inadvertance une combinaison d'un ancien prisonnier...En essayant de ne pas penser a ce qui avait pu arriver au malheureux, Gabriel ferma les yeux...appreciant le silence...mais pas l'obscurité! c'était incroyable ! Il avait l'impression de voir...Enfin de voir non...mais...oui il lui semblait bien "Capter" Matthew et Hildegarde! et les murs autour de lui!...il n'y a qu'un angle dans son dos qu'il avait du mal a discerné...il arriver même a savoir a quel distance était les deux autres protagoniste était...comme...comme une chauve souris !!


"Ouah ! je crois que j'ai developper une nouvelle faculter Mat' " dit il les yeux toujours fermer..." je vous vois...enfin j'ai l'impression! "

Il baissa la tête et son sixième sens se percutta contre deux petit objet de forme cubique dans une des poche de la combinaison. il ouvrit les yeux et fouilla dans les poche pour y trouvé deux dés intégralement nu, mis a part une des face avec une tête de mort. Ainsi qu'un papier ou les inscription indiquaient " joue avec le destin" .

Qu'est ce que ca voulait dire? pouvait il changer leur destin? Peut être accélérer leur arriver a Freedoom, pour vite repartir a Enojo et retrouver Aldaée? Il joua avec les dés entre ses doigts et regarda successivement Hildegarde et Mat'. Hildegarde seraient surement "heureuse" d'arriver plus vite pour détruire la fameuse tour humanoïde. Matthew lui, lui en voudrait surement de n pas avoir essayer plutôt de souhaiter que quelque chose arrive pour qu'ils puissent s'enfuir...mais tant pis.

Il attrapa les doigts et lanca le dés en pensant le plus fort possible a Aldaée...peut être qu'ils pourraient arriver vers elle sans passer par la case "Freedoom", si il n'y pensait pas.


Gabriel Freedom a effectué 1 lancé(s) d'un (Dés du Destin.) :
Gabriel Freedom a effectué 1 lancé(s) d'un (Dés du Destin.) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   Sam 16 Jan - 13:12

Alors comme ça on joue avec le destin ?

Même si les dés n'avaient théoriquement aucun intérêt dans la situation présente étant donné qu'ils influençaient des évènements où importait la chance, Gabriel eut droit à un coup de pouce du destin, enfin si on peut appeler ça comme ça.

Les dunes se mirent à onduler étrangement, de plus en plus fort ce qui manqua de peu de renverser le fourgon de transport de prisonniers. Le conducteur et son passager étaient paniqués car ils savaient très bien ce qui causait cet étrange phénomène, et les "criminels" ne tarderaient pas à le découvrir...

... les changements s'étaient mis à opérer dès que le vampirophobe avaient lancé les dés, et la tête du ver des sables jaillit au moment même où les deux faces blanches se stabilisèrent. Il était énorme, monstrueusement énorme. Ver géant de la taille d'un building, il fusa du sable brûlant, heurtant l'arrière du fourgon, l'arrachant partiellement ce qui envoya valser les prisonniers sur le sable. Aussi vite qu'il avait surgit, le ver replongea soudain.

Un silence de mort s'installa... une seconde puis deux... avant que le ver ne pointe son horrible tête une nouvelle fois pour engloutir Gabriel, laissant les 3 autres sur le sol du désert. Le monstre fila, perçant ses tunnel dans le sol jusqu'à arriver à la périphérie d'Elipse, moment choisit où Gabriel sortit par l'autre extrémité du ver si je puis m'exprimer ainsi...

... heureusement que la bête ne digérait pas les voyageurs à cause de leur fort taux de magie, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le début d'un voyage vers notre fin.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'un voyage vers notre fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent imaginaire :: Mer de sable-