AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Arrivée au camp   Mer 8 Juil - 17:31

Terres gelées: c'était le nom de l'endroit où se trouvaient à présent les prisonniers, et cette terre portait bien son nom! La troupe était en marche pour le campement sur un chemin invisible, une marche active et pénible ou l'on manquait à plusieurs reprises de tomber en glissant sur des plaques de verglas. Tenant fermement la main d'Aldaée, l'asiatique saurait faire le nécessaire pour pas qu'elle ne tombe. Le vent glacial qui balayait cette étendu était parfois fort, parfois doux, la température n'étant pas clémente, au fond de lui, Yoru remercia l'homme qui lui avait donné le manteau qu'il portait, sans lui, il serait déjà mort de froid. Le temps passait, l'hypocondriaque était plongé dans ses pensées et écoutait le silence. Quelques prisonniers parlaient entre eux mais une ambiance étrange se faisait sentir. Le jeune homme se sentait vulnérable, peut-être devenait-il parano mais il avait l'impression d'être observé. Au milieu de nul part dans cette étendu blanche, la troupe était facilement repérable de très loin. A ce moment précis, l'asiatique se souvenu du récit du juge lors de leur jugement, il parlait de créatures fantastiques comme si cela existait vraiment. Etait-ce pour leur faire peur? Etait-ce vrai? Yoru n'y croyait pas... Mais en se rappelant de tout ce qu'il avait pu voir, un doute survint et son visage blanchit soudainement. C'est inconsciemment qu'il se placa au milieu de la troupe de prisonniers. Et si ils se faisaient attaqués par des bêtes qui vivaient dans ce milieu!? Ils étaient sur leur terres, pas d'excuses! Fixant le sol, Yoru rapprocha Aldaée de plus en plus contre lui comme s'il avait peur qu'elle se fasse emporter par une créature quelconque ou autre. Ridicule! Un sourire vint se dessiner sur le visage du jeune homme tandis qu'il regarda brièvement Aldaée d'un regard protecteur. Il voulut mais difficilement commencer une conversation, il fallait qu'il pense à autre chose que ces pseudo créatures maléfiques prêtent à tous les dévorer sans pitié (T'as trop vu de film mon petit XD):

-Alors... (Il hésita puis renonça) tu n'as pas froid?

Un moment se fit et il reprit mais cette fois-ci, déterminé:

-S'il te plais, dis moi ce qu'il s'est passé dans la cale...


Bref, net et précis, tout ce qu'il y avait de plus efficace. Comme un besoin, Yoru avait besoin de savoir. Pas pour se venger, pas pour critiquer, pas pour se moquer (comment pourrait-il faire une chose pareil!) mais cette question le tourmentait depuis que la nuit était passé. Il espérait qu'elle lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 10 Juil - 0:32

Alors qu'un grand nombre de prisonniers avançait sans relâche, Aldaée se demandait si le but de leurs gardiens était d'en épuiser le plus possible afin d'en perdre un maximum et que les cellules ne soient pas trop pleines. Suivant l'exemple de Yoru, elle s'était installée au milieu de la troupe, avançant timidement au centre du grand groupe. Katharina semblait encore en bug, mais Aldaée n'y faisait que moyennement attention. Plus le temps passait et plus Yoru la rapprochait de lui. Elle fronça les sourcils : de quoi avait-il peur ? C'est pas comme si un insecte géant allait arriver et l'attraper, hein !!...hein ?
Yoru semblait nerveux, et cela inquiètait Aldaée. L'asiatique la regardait pourtant comme s'il pouvait faire quoi que ce soit pour la protéger d'un danger inconnu. La demoiselle fantôme cligna des yeux, se demandant si elle était la seule inconsciente du danger qui pesait sur eux.


-Alors... tu n'as pas froid?

D'où sortait cette question ? Evidemment qu'elle avait froid ! Tout le monde avait froid ici, c'étaient les TERRES GELEES, bon sang !! Heureusement qu'elle avait toujours ce grand manteau, d'ailleurs, sinon elle serait déjà morte, glacée dans un coin entre deux mammouths surgelés.

...Ca va...

Un silence s'installa, comme si les deux avaient conscience que le problème n'était pa slà. Que cette question bidon en cachait une autre moins bidon. Et elle arriva, glaçant les membres d'Aldaée bien plus que la température et le vent les entourant.

-S'il te plait, dis moi ce qu'il s'est passé dans la cale...

Répondre un truc intelliiigennnnnt, un truc intelligennnnnt :

...La cale ? Quelle cale ?

.Bon, on repassera pour le truc intelligent...La vérité, alors ? Ajoutant au "tragique" de la situation, un vent léger fit voleter les cheveux d'Aldaée s'échappant du col du manteau, entourant son visage.

...Je...Kath et moi avons été...Enfin..."agressées"...Mais c'est entièrement ma faute !

Aldaée, en disant ces mots, se rendit compte que c'était la vérité. La découverte lui tomba dessus comme un couperet et elle se sentit idiote...une fois de plus. Une fois de plus, tout était sa faute. Une fois de plus, elel avait entraîné quelqu'un (ici Kath) dans une situation préilleuse. Depuis le début, tout était sa faute. Elle sentit comme une lame se planter dans son coeur et y découper de larges tranches de chair.

Je...J'avais pris le bout de pain, et le lit de cette fille...Un monstre ! La version féminine de ton géant ! Elle m'a faite tomber, puis a voulu...me faire recracher le bout de pain...Bref. Deux marins sont intervenus, pour me "protéger", et...Ben, tu connais Kath, elle a pété son plomb, a voulu défendre la cauuse féminiiiiine du navire, etc...

Elle haussa les épaules, gênée, mais elle avait tout de même envie de mettre Yoru au courant, qu'il sache. Qu'il soit pleinement conscient de ce qui s'était passé dans la cale voisine à la sienne. Peut-être aussi qu'inconsciemment, elle espérait qu'il se sentirait l'âme d'un protecteur et qu'il tenterait le maximum pour qu'ils puissent rester ensemble. Elle ne voulait plus se retrouver dans ce genre de situations. Elle avait eu...si peur...

Ensuite...Ben...Ils ont voulu profiter de la situation...dirons nous...Enfin, bref...Il ne s'est rien passé, Bobby est arrivé, nous a aidées, et nous a invitées à dîner. Il n'a pas voulu m'emmener avec lui te voir ! Le prix à payer était soi-disant trop cher pour une fille de mon âge...

Rancunière, Aldaée en voulait encore à Bobby pour cette réaction peu galante selon elle, digne d'un goujat.
D'un certain côté, ce traumatisme qu'avait été la nuit dans la cale avait eu un côté positif : la petite française, malgré sa tristesse et sa peur, cachait tout à fait correctement ces sentiments, laissant apparaître un visage impassible, voire ennuyé. Une fois son récit fini, elle offrit un sourire à l'asiatique

Et tu as une très mauvaise influence sur moi, dis ! Quand la femme a voulu me faire recracher le bout de pain, tout ce que j'ai pu penser était "non pitié, elle a les mains sales"...un truc du genre.

Elle eut un petit rire. Bien décidée à laisser l'ère des larmes derrière elle, elle espérait que Yoru ou Kath ne feraient aucune remarque capable de la faire craquer à nouveau. Elle ne voulait plus jamais se sentir aussi faible. La petite française eut un nouveau sourire, se rapprocha encore un peu de lui, mais pas parce qu'elle craignait une attaque de harpyes ou de je ne sais quoi encore...Non. Juste parce qu'elle était heureuse de l'avoir à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 10 Juil - 14:56

-...La cale ? Quelle cale ?

A ces mots Yoru fronça les sourcils d'inquiétude. Aldaée avait vraiment l'air embarrassée, c'est vrai que sa question n'était pas facile mais il fallait qu'il l'a pose et apparemment, Aldaée ne s'y était pas préparé. Elle pouvait inventer n'importe quoi qui ait un minimum de sens et de cohérence pour que Yoru l'a croit, elle opta pour la vérité et ça... C'était une marque de confiance.

-...Je...Kath et moi avons été...Enfin..."agressées"...Mais c'est entièrement ma faute !


L'asiatique commença à écouter les mots que la jeune fille prenait peine à prononcer en la regardant du coin de l'œil, le vent redoubla au moment le plus important et le plus grave de sa phrase. Yoru tourna la tête, un air sombre sur le visage comme énervé et inquiet. Il répéta inconsciemment:

-Agressée...


Puis son regard se braqua droit devant et sa main se resserra un peu plus.

-Je...J'avais pris le bout de pain, et le lit de cette fille...Un monstre ! La version féminine de ton géant ! Elle m'a faite tomber, puis a voulu...me faire recracher le bout de pain...Bref. Deux marins sont intervenus, pour me "protéger", et...Ben, tu connais Kath, elle a pété son plomb, a voulu défendre la cauuse féminiiiiine du navire, etc...

Écoutant le récit, Yoru fronça de plus en plus les sourcils et serra les dents tentant de se calmer, tout ça était passé, elle était avec lui à présent, tout allait bien. Au dire de l'attitude de Kath, l'asiatique ne put s'empêcher de sourire en imaginant la scène.

-Ensuite...Ben...Ils ont voulu profiter de la situation...dirons nous...Enfin, bref...Il ne s'est rien passé, Bobby est arrivé, nous a aidées, et nous a invitées à dîner. Il n'a pas voulu m'emmener avec lui te voir ! Le prix à payer était soi-disant trop cher pour une fille de mon âge...


Yoru reprit son sérieux et son air inquiet qui fut adoucit si tôt il apprit qu'il ne s'était rien passé. Il inspira profondément, c'était une épreuve plus dure pour lui tant d'entendre ce récit affreux que de le vivre car il s'agissait ici d'Aldaée et c'était une fille. Loin d'être macho, il savait qu'elle était plus vulnérable que lui, il avait le devoir de la protéger de tout ce qui se présenterai par la suite. Une fois le récit fini, Yoru se détendi quelque peu, il avait oublié ces créatures imaginaires prêtent à l'agresser sans pitié:

-Tu as été forte... Je suis rassuré qu'on s'en soit sortit, tous ensemble...

Ensemble... Peut-être pas pour longtemps... Yoru passa sa main sur son visage et dit d'une voix neutre:

-Je dois payer 300 rubz à Bobby en 10 jours... Et tu sais où l'on va? Dans un camps de travail forcé...

Il avait envie de le dire, il voulait le dire, il ne pouvait le nier:

-Je risque de mourir... tu sais...


A ces mots, l'asiatique déglutit, son visage était immobile et pale comme une statut. Il baissa les yeux au sol et passa sa main nerveusement sur sa nuque. Soudain, un sourire vint peindre son visage, un sourire nerveux, faux, les dents serrées, inquiétant même. Le jeune homme dit alors:

-Mais.. Mais après tout si j'avais pas accepté, je ne serais plus là, avec toi, hein?!


Son sourire s'effaça de temps à autre comme si le jeune homme allait craquer mais qu'il voulait malgré tout ne pas fondre devant Aldaée. Il continua:

-Je ne te laisserai plus seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 10 Juil - 15:48

-Agressée...

Elle hocha la tête, continuant sonr écit, et sentit la main de Yoru resserrer un peu la sienne, ce qui l'encouragea à continuer, elle se sentait protégée, par ce seul contact.
Plus elle parlait et plus il lui semblait que Yoru s'énervait. Toutefois, à la fin de son récit, il sembla se détendre un peu, et eut à nouveau cet air protecteur qui rassurait la petite française. Elle eut un sourire lorsqu'il reprit la parole

-Tu as été forte... Je suis rassuré qu'on s'en soit sortis, tous ensemble...

Oui !

Ensemble. Elle était bien décidée à ne plus se séparer de Yoru, et a garder Kath à leurs côtés, car, par moments, c'était sans doute leur "leadeuse" qui avait le plus besoin d'être protégée, arrêtée dans ses accès de folie afin de ne pas se faire égorger tout de suite. Yoru sembla nerveux, et Aldaée fronça les sourcils.

-Je dois payer 300 rubz à Bobby en 10 jours... Et tu sais où l'on va? Dans un camps de travail forcé...

300 rubz. Même si la française était incapable de traduire ce nombre en dollars, elle devinait qu'on ne trouvait pas cette somme par terre, ou par hasard. Elle releva les yeux vers lui, et se sentit plus inquiète encore qu'avant, à voir le visage pâle et nerveux de l'asiatique.

-Je risque de mourir... tu sais...

Aldaée se crispa à ces mots, sa main resserrant un peu son emprise sur celle de l'hypocondriaque, comme pour le retenir de cette Mort encore invisible. Bobby serait capable de TUER Yoru si celui-ci n'avait pas la somme convenue ?! Mais quel genre d'homme était-il ?! Elle rebaissa les yeux, fronçant les sourcils, cherchant une solution.

-Mais.. Mais après tout si j'avais pas accepté, je ne serais plus là, avec toi, hein?!

La petite française hocha légèrement la tête, eut un minuscule sourire, regarda celui extrêmement forcé de Yoru. Il avait pris un risque énorme en acceptant. Il s'était seulement donné dix jours de plus à vivre...Mais qu'était-ce ?

-Je ne te laisserai plus seule...

Aldaée se retenait de craquer, de se remettre à être la créature faible et sanglotante qu'elle était habituellement. Elle serra le poing qui ne tenait pas les doigts fins de l'hypocondriaque, et releva vers lui un regard déterminé. Sa voix, bien qu'un peu plus aïgue que d'ordinaire, ne tremblait pas.

On trouvera cet argent !! Même si pour ça, on doit le voler ou quoi que ce soit, on le trouvera !

Cela paraissait impossible. Trois cents rubz en dix jours ? Autant abandonner tout de suite. Mais Aldaée était bien décidée. A aider son ami autant que possible. Et par ces "on", elle lui faisait comprendre qu'elle se sentait autant concernée que lui par la menace qui pesait sur les épaules de l'asiatique.

On se débrouillera ! Après tout, c'est ce qu'on a fait jusque là...On trouvera une solution.

Restait à savoir jusqu'où ils étaient capables d'aller pour amasser une telle somme d'argent...Aldaée commençait à se demander si elle n'avait pas une part d'elle sombre. Comme si au milieu de tout ce rose guimauve qui la composait, il y avait un petit morceau noir, qui commençait à bouger...grandir...La demoiselle fantôme eut un sourire, elle paraissait sûre d'elle. Et elle était tout à fait décidée à ne laisser personne (et surtout pas ce br...crâneur de Bobby) faire du mal à son ami, son protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 10 Juil - 16:38

-On trouvera cet argent !! Même si pour ça, on doit le voler ou quoi que ce soit, on le trouvera ! On se débrouillera ! Après tout, c'est ce qu'on à fait jusque là...On trouvera une solution.

L'asiatique baissa la tête et il prit un petit temps pour se reprendre, ensuite il tourna la tête vers Aldaée et sourit. Cette fois c'était un vrai sourire. Il dit simplement:

-Merci... Vraiment


Touché par la détermination qu'Aldaée vouait à cette tache, Yoru sentit son cœur de réchauffer. Il n'était pas seul dans son malheur. Ils allaient ensemble trouver cet argent et ensemble se défaire de l'emprise de Bobby, trouver une solution comme ils avaient l'habitude de faire. Il était néanmoins surprit par la réponse qu'avait donné la jeune fille, voler?! O_o Ou quoi que ce soit! Frapper, tuer, cambrioler, emprisonner! XD. L'hypocondriaque prit une voix moqueuse en regardant Aldaée un sourire en coin:

-Tu commences à me faire peur toi!


Il continua en feignant appeler à l'aide aux autres prisonniers:

-Au secours ! Au secours ! Aldaée est possédée, le mal te transformes! Aldaée, sort de ce corps!

Puis il éclata de rire et ébouriffa les cheveux de la jeune fille l'air taquin (il prenait un malin plaisir à taquiner la demoiselle d'ailleurs):

-Mais j'déconne! .... J'adorerai voir ton côté sombre et impitoyable.... Une fois! Un nounours qui s'énerve, ça doit être marrant à voir Very Happy Après tout ce monde l'est (impitoyable), alors, tout est permit!

L'air satisfait, l'asiatique se tenait droit et regardait droit devant. Il avait reprit son humeur normal et laisser derrière ses inquiétudes, ses songes. Tout ça, grâce à Aldaée. Il y avait encore un peu de route avant qu'ils arrivent au camps, il n'imaginait pas encore ce qu'ils y feront, comment il se présente, qui il rencontrera... La route vers l'inconnu était lancée, malgré tout ce qu'ils avaient vécut, ils n'étaient pas au bout de leur surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 10 Juil - 22:37

L'asiatique eut un sourire plus sincère, ce qui rassura un peu la demoiselle volante, ça lui allait mieux que ce sourire ultra-forcé qu'il avait eu précédemment.

-Merci... Vraiment
Hein ? Bah...De rien, je...enfin...C'est normal, non...?

Elle eut un nouveau sourire un peu timide, surprise de cette reconnaissance envers un geste qui lui paraissait...naturel.
Le sourire en coin qu'il lui adressa ensuite annonçait quelque chose qu'Aldaée commençait à bien connaître : la moquerie gentille que Yoru lui réservait en permanence. Et elle ne se fit pas attendre :

-Tu commences à me faire peur toi!
...D'où ? >.<

Elle haussa un sourcil, avec un léger sourire. Il ne pouvait pas s'en empêcher, hein ? Elle leva les yeux au ciel alors qu'il partait dans son délire, s'adressant à présent à d'autres prisonniers, un sourire moqueur peint sur le visage. D'un côté, cela rassurait Aldaée qu'il ait retrouvé ses habitudes moqueuses, cela signifiait que la peur était un peu estompée, et la française en était heureuse.

-Au secours ! Au secours ! Aldaée est possédée, le mal te transformes! Aldaée, sort de ce corps!
Abruti ! Comment veux tu que je sorte de mon propre corps ?

Sa voix n'avait rien d'agressif, elle participait au jeu. Elle fit mine de le taper, alors qu'il recommençait à ébouriffer ses cheveux. Elle plissa le nez, tenta vainement de remettre ses boucles (un peu emmêlées, depuis le temps qu'elles n'avaient pas vu une brosse !) en place, puis tira la langue à Yoru, prenant un air faussement vexé.

-Mais j'déconne! .... J'adorerai voir ton côté sombre et impitoyable.... Une fois! Un nounours qui s'énerve, ça doit être marrant à voir Very Happy Après tout ce monde l'est ,alors, tout est permis !
...Un nounours ? >.< Namého, tu dis quoi, toi ?! Tu vas le voir plus vite que prévu, hein, si tu continues !!

Elle secoua la tête, un petit sourire amusé sur le visage. Miss Casper avait bien fini par comprendre qu'elle était un nounours plein d'amour et de bonté, digne d'un vrai film des bisounours...Elle eut une petite pensée pour Guimauve, puis se reconcentra sur Yoru, lequel semblait à présent plus détendu, plus normal, même s'ils avançaient vers une mort certaine. Elle eut un sourire, rassurée par ce sourire naturel sur le visage de l'asiatique, et par sa seule présence. En serrant un peu la main de Yoru, elle se rendit compte à quel point toutes ces aventures les avait faits évoluer. Yoru qui, à son arrivée, n'avait attrapé que très vaguement la main d'Aldaée, faisant bien attention à ce que seul son gant ne soit en contact avec la peau de la française, pour la retenir, avait à présent saisi sa main tout seul, de son plein gré, et ne l'avait pas encore lâchée. De même, Aldaée s'était bien rendue compte que le vertige, sur le bateau, lui était moins douloureux qu'avant, elle ne s'était pas évanouie une seule fois, même en sachant ses pieds loin du sol. Oh bien sûr, elle n'était pas allée jusqu'à regarder par dessus bord, mais quand même ! Les progrès étaient là.
Elle sourit doucement à son ami, puis regarda la route, devant eux, toute cette marche qui leur restait à faire. Plusieurs nouvelles questions commençaient à s'entasser dans l'esprit d'Aldaée : où allaient-ils dormir ? Allaient-ils seulement dormir ? Si oui, devraient-ils monter des tentes ou des trucs comme ça ? Les garçons et les filles seraient-ils séparés ? Si c'était le cas, Aldaée se prit à penser qu'elle préférait encore ne pas dormir du tout et rester avec Yoru. Elle ne voulait plus jamais revivre une expérience comme celle de la cale, et la seule présence de l'hypocondriaque suffisait à la rendre plus sereine, plus calme. Elle chercha Nath du regard, et fut un peu triste de le voir si déprimé. Il semblait s'être mis un peu à l'écart, sans doute par peur de frôler quelqu'un et de faire un crime involontaire. Un petit soupir s'échappa d'entre les lèvres de la française...Les soucis étaient encore loin d'être terminés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 17 Juil - 13:59

Les "touristes" à destination d'Enojo avaient enfin posé pied à terre ou plutôt "à glace" en ce qui les concernait. Le sol semblait gelé depuis des centaines d'années et les bourrasques d'air glacial dardait les peaux à nu de centaines de coups de couteau. Rien dans le paysage ne semblait accueillant, de la mer d'un gris morne aux pics acérés de la chaîne de montagne vers laquelle la longue file de prisonniers emboîtait le pas. Si le froid n'en tuait pas quelques uns ce serait la marche qui aurait raison des plus faibles... tels que Nathanaël.

Le jeune garçon était encore traumatisé par le meurtre qu'il avait été forcé de commettre dans la cale de la galère. Il s'en voulait, il en voulait à ce cowbow bizarre de l'avoir utilisé comme une marionnette en dépit de ses sentiments et de son dégoût de la violence, il en voulait à Yoru d'avoir appelé cet individu abject. Ça faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas sentit aussi seul et nul part il ne pouvait trouver du réconfort. Si seulement les choses s'en étaient tenues à ça ! Mais la fatigue et le froid le rongeaient aussi sûrement qu'une pluie acide et à chaque pas l'enfant se sentait sombrer...

... jusqu'à dépasser ses limites.

-J'en ai marre je veux rentrer à la maison ! Laissez moi rentrer à la maison !

Nath' c'était mis soudain à hurler à pleins poumons. Il n'en pouvait pus, c'était trop ! Il avait encaissé encore et encore parce qu'il pensait qu'on ne pouvait pas foncièrement lui vouloir du mal, qu'il y avait une bonne raison. Mais poussé dans ses derniers retranchements il n'arrivait plus à réfléchir correctement, seules comptaient les morsures du froid, les ampoules que les rames avaient laissé sur ses mains, les engelures naissantes sur ses orteils et bien sur la fatigue qui engourdissait ses membres. Il ne voyait plus que douleur et solitude. Il voulait juste rentrer chez lui et serrer ses parents dans ses bras.

-Je voulais tuer personne ! Je suis pas méchant ! Pourquoi je suis là ?? Pourquoi vous me faites ça ??

Bien qu'il se trouvent actuellement loin du trio, ses cris perçants purent parvenir à leurs oreilles sans mal, mais c'était déjà trop tard. Le gamin dans un accès d'hystérie se mit à bondir sur n'importe qui pour tenter de les convaincre, pour recevoir une aie inespérée... mais l ne réussit qu'à décimer la foule l'entourant, provoquant un phénomène de panique. Les prisonniers tentèrent de fuir dans toutes les directions, tentant d'éviter le contact mortel de Nathanaël ainsi que les tirs de leurs gardiens essayant de stopper les fuyards. Tout n'était plus que chaos...

... une occasion de s'enfuir peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 24 Juil - 16:59

L'esprit de Yoru était redevenait serein, calme. L'asiatique à présent, ne pensait à rien d'autre que d'avancer auprès d'Aldaée. Le camps était encore loin mais plus la troupe avançait, plus des petits ilots de verdure, auparavant rares, apparaissaient. Le vent était encore et toujours glacial mais tout le monde semblait tenir bon... Instinct de survie... Tout les prisonniers avançaient donc en silence pour certains, s'échangeant quelques paroles pour d'autre mais l'ambiance n'était pas aussi rude que sur le bateau et cela apaisait pour une grande part, l'esprit de Yoru. Soudain, un cri perçant se fit entendre et tandis que l'hypocondriaque alerté tournait la tête, il aperçu Nath hurler à plein poumons et gigoter comme un fou:

-J'en ai marre je veux rentrer à la maison ! Laissez moi rentrer à la maison ! Je voulais tuer personne ! Je suis pas méchant ! Pourquoi je suis là ?? Pourquoi vous me faites ça ??

Serrant d'autant plus fort la main d'Aldaée, Yoru grommela entre ses dents:

-Hé merde! Ça se complique!

Il voyait le petit garçon commencer à foncer droit dans la foule de prisonniers tentant d'en toucher quelques-uns. La panique ne se fit pas attendre et tout le monde se mit à courir pour éviter le jeune homme maintenant incontrôlable et furieux. Il faisait presque pitié. Yoru ne bougea pas d'un millimètre et se tourna vers Aldaée plaçant son regard au niveau du sien et la tenant par les épaules:

-Écoutes Aldaée (il parlait vite)... Je sais que tu veux faire quelque chose pour lui, que tu veux l'aider mais moi je sais qu'à ce stade c'est impossible. Je l'ai vu faire, je sais que ce qu'il a vécut doit être très dur pour lui maintenant mais regarde...! (Il tourna la tête et regarda les prisonniers prient de panique courir dans tout les sens, sans but, créant un mouvement confus) C'est surement notre seule chance!

Un sourire plein d'espoir vint se peindre sur le visage de l'asiatique tandis qu'il prit la main d'Aldaée et dit dans un souffle...

-Court!

Ne laissant pas trop le choix à la jeune fille, Yoru courut le plus vite possible à travers les prisonniers, en bousculant quelques-uns au passage. Yoru prit alors un malin plaisir à fuir de là où ils étaient voyant les gardes débordés par les événements et tentant de calmer le mouvement, stopper Nath' (ce qui était impossible physiquement) et remettre les prisonniers en marche. Il courait, il courait, sentant son cœur battre de plus en plus fort, l'adrénaline pompé par son cœur heureux de fausser compagnie à la troupe. Ils étaient maintenant à plus de vingt mètres de la foule en délire et devaient trouver un abri au plus vite sous peine de se faire voir de loin. Un grand ilot de verdure se trouvait tout près tandis que Yoru accéléra dans un dernier effort pour s'y cacha ramenant Aldaée à ses côtés. Dégageant légèrement quelques feuilles de hautes plantes, l'hypocondriaque regarda attentivement la foule et surtout les gardes encore occupés à calmer les prisonniers. Ils n'avaient surement pas été vu. L'ordre commençait à être retrouvé lorsque Nath' fut immobilisé. Haletant et tentant de reprendre son souffle, Yoru s'assit et souffla un grand coup, puis il regarda Aldaée:

-Je suis désolé... Pour lui... Pour elle... Mais il fallait partir... Agir vite! Las-bas tu vois, c'est la mort assurée!... Tu m'en veux?...

L'asiatique essayait tant bien que mal de s'excuser pour avoir laissé derrière lui Nath' et Kath', il devait passer pour un égoïste et il le savait mais il s'était dit en une fraction de seconde qu'une fois au camp, ils n'en ressortiraient peut-être pas vivant, jamais. A choisir entre dehors ou dedans, la balance de la chance penchait un peu plus sur l'option dehors malgré nombreux inconvénients. Ils allaient peut-être mourir de froid si une tempête venait à se lever quoique entre ces plantes, le vent était moins violent. Les bêtes sauvages allaient peut-être les dévorer à moins que ce ne soit que pure paranoïa. Yoru ne trouvera surement pas l'argent dont il avait besoin pour payer Bobby dans ce tas de verdure quoique comme il était grand, ils y trouveraient peut-être quelque chose d'intéressant. La faim commençait à se sentir et la soif également mais le sol était de glace et la nature était peut-être clémente avec un peu de chance. Tout ce qui leur restait à faire, c'était: Ne pas arrêter de bouger, être sur ses gardes tout le temps, réfléchir à un moyen de survivre dans ce climat et de partir de cette ile maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 29 Juil - 22:38

Aldaée se retourna en entendant un cri. Nath ! Il avait besoin d'aide !!

-J'en ai marre je veux rentrer à la maison ! Laissez moi rentrer à la maison ! Je voulais tuer personne ! Je suis pas méchant ! Pourquoi je suis là ?? Pourquoi vous me faites ça ??

Bien sûr, Aldaée s'apprêtait à courir le rejoindre. Comme devinant ses intentions, Yoru referma un peu plus sa prise sur ses doigts. Elle fronça les sourcils.

-Hé merde! Ça se complique!

La petite fançaise regardait avec une sorte de mélange entre compassion et un terrible instinct maternel le petit garçon déchaîné. Sa main lâcha un peu son emprise sur celle de son ami. Il était évident qu'elle n'avait plus qu'une envie : courir rejoindre le petit.
Seulement manque de bol, Yoru commençait à bien la connaître. Il la saisit par les épaules, ramenant son attention à lui :

-Écoutes Aldaée... Je sais que tu veux faire quelque chose pour lui, que tu veux l'aider mais moi je sais qu'à ce stade c'est impossible. Je l'ai vu faire, je sais que ce qu'il a vécu doit être très dur pour lui maintenant mais regarde...! C'est surement notre seule chance!
-Notre...chance ? De...?

Elle ne comprenait pas. Comme Yoru avait pu le constater plus tôt, ils n'avaient pas la même vision du monde. Elle ne considérait pas ces êtres comme mauvais, et elle ne pensait pas que fuir maintenant était une bonne idée. Vraiment pas.

-Cours!
-PARDON ?!!

Elle n'eut toutefois pas le choix, il l'entraîna avec lui. Elle regardait vers l'arrière. Nath...Kath...Que faisait donc Yoru ? A QUOI pensait-il ? Et leurs bracelets ? Les avait-il oubliés ? Pensait-il que ce n'était qu'une sombre plaisanterie destinée à les dissuader de fuir ? La demoiselle ne pouvait s'empêcher de laisser ses yeux sur la foule. Si le bracelet ne tuerait pas Yoru...ELLE S'EN CHARGERAIT !!!
Il finit par arrêter sa course folle et l'entraîner dans un buisson. L'asiatique avait les yeux rivés sur les prisonniers et les gardes. Aldaée, les sourcils froncés, le fixait lui d'un air...frustré. Il s'assit, la regarda. Elle enleva sa main de la sienne.

-Je suis désolé... Pour lui... Pour elle... Mais il fallait partir... Agir vite! Là-bas tu vois, c'est la mort assurée!... Tu m'en veux?...
...Tu attends vraiment une réponse ? A quoi t'as pensé bon sang ? On va mourir, ici !! Sans doute même plus vite qu'au camp. Yoru...je...je comprends pas...

Elle leva son poignet, montra le bracelet, et si sa voix se fit plus douce, elle se fit aussi plus triste.

Tu sais très bien qu'ils ne nous laisseront pas fuir...Et on n'a pas été les prisonniers les plus discrets...tôt ou tard, ils s'apercevront de notre absence et déclencheront notre mort d'un simple appui sur un bouton.

Elle secoua légèrement la tête, s'assit enfin, se blottit dans le grand manteau.

...T'es fou...complètement frappé. Enfin..Encore heureux pour toi que tu n'aies pas fui seul. Si t'étais mort seul, sans moi...je t'aurais...tué...

Nouveau secouage de tête, petit sourire nouveau voletage de bouclettes. Bien sûr, elle en voulait énormément à Yoru de l'avoir forcée à le suivre. Mais d'un côté, elle était rassurée de le savoir à ses côtés.

...Et maintenant ? On fait quoi ? On meurt plutôt de faim ou de froid ?

Sa voix n'était plus énervée, ni même agacée. La question était tout ce qu'il y avait de plus sérieux, car elle ne voyait absolument aucun autre avenir dans ce lieu glacial. Après un petit laps de silence, elle secoua à nouveau la tête.

Je suis désolée, Yoru. Je voulais pas dire tout ça mais...je sais pas...On est tout seuls, maintenant. Kath...Nath...je...je sais pas...

La petite française releva ses yeux tristes vers lui, puis s'avança un peu.

...y a pas que ça...A cette température...Avec ces vêtements...ce mode de vie, de fuite...

Elle eut un petit regard inquiet

...c'est idéal pour tomber malade...nan ?

Et oui, même si deux minutes auparavant elle avait envie de le tuer, Aldaée s'inquiétait à présent de la santé de son cher ami, et de l'avenir qu'il s'était lui-même réservé en fuyant. Elle le fixait, toute pleine d'inquiétudes, se demandant comment elle allait faire s'il tombait malade...Comment elle ferait pour l'aider...Elle n'en avait absolument aucune idée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 30 Juil - 2:47

-...Tu attends vraiment une réponse ? A quoi t'as pensé bon sang ? On va mourir, ici !! Sans doute même plus vite qu'au camp.

A ces mots, l'asiatique releva les yeux vers la jeune fille. Elle était en furie mais il n'en attendait pas moins. Le nounours sortait ses griffes!

-Yoru...je...je comprends pas...Tu sais très bien qu'ils ne nous laisseront pas fuir...Et on n'a pas été les prisonniers les plus discrets...tôt ou tard, ils s'apercevront de notre absence et déclencheront notre mort d'un simple appui sur un bouton. ...T'es fou...complètement frappé.

Les bracelets, autant dire que Yoru les avaient complètement oubliés si bien que lorsqu'Aldaée lui montra le sien, son visage se crispa. C'était la première fois qu'Aldaée lui criait dessus aussi longtemps et fort! Légitime certes mais comme le pensait l'asiatique: A chaque chose une solution. Elle devait le savoir à présent que Yoru agissait sans réfléchir. A la différence d'Aldaée, il était optimiste et malgré son petit défaut d'agir par pulsion, il s'en était toujours bien sortit, pas mort en tout cas! Il continuait de l'écouter:

-Enfin..Encore heureux pour toi que tu n'aies pas fui seul. Si t'étais mort seul, sans moi...je t'aurais...tué......Et maintenant ? On fait quoi ? On meurt plutôt de faim ou de froid ?


A ce moment là, Yoru réfléchit réellement à la question comme pour se distraire pendant le monologue d'Aldaée. Il est vrai que mourir de faim serait plus plausible ici, mais de soif, impossible. A moins d'être réellement débile. Pour ce qui est des bracelets...

-Je suis désolée, Yoru. Je voulais pas dire tout ça mais...je sais pas...On est tout seuls, maintenant. Kath...Nath...je...je sais pas.....y a pas que ça...A cette température...Avec ces vêtements...ce mode de vie, de fuite......c'est idéal pour tomber malade...nan ?

C'était trop là, elle touchait le sujet sensible du jeune homme! L'asiatique leva sa main stoppa le flot de parole de la jeune fille. Il souffla un grand coup et tenta nerveusement de reprendre ses esprits recroquevillé sur lui même et passant sa main sur le visage. Après un temps de calme, il dit:

-Attends... Je sais pas si tu te rends compte de c'que tu dis là... Ecoutes... Si y'a bien UNE personne sur terre qui redoute de tomber malade, c'est bien MOI NON?! Si tu dis ça pour me faire peur et bah c'est... Putain!


Il prit son visage dans ses mains, son corps tremblait de peur. Il se ressaisit alors et continua, sa voix était nouée:


-J'suis désolé... Je m'énerve parce que je me hais... moi même... Depuis que j'me suis réveillé dans ce monde, je me demande si je vais me réveiller un jour, sortir de ce cauchemar. Y'a des fois où j'me demande pourquoi je suis sortie de chez moi ce jour là... J'me dis que que j'aurai été bien chez moi dans mon petit appartement, seul, propre, sans soucis... Mais j'me dis aussi que jamais je ne t'aurai rencontré... Si j'étais pas sortie, si j'avais pas franchit cette porte, je serais resté à jamais inconnu et tu ne serai pas là à risquer ta vie, par ma faute... Je suis trop con... et égoiste...


Ses mains tremblaient de peur, il tenta de les maintenir contre lui pour ne pas faire peur à Aldaée en la partageant. Tout ses reproches n'ont fait que le déboussoler, l'affaiblir mentalement, il essayait à chaque instant de garder ses pensées au clair.

-On va trouver une solution... L'homme en général peut survivre 3 mois sans manger, 3 jours sans boire. Là, partout, y'a de la glace, suffit juste de la fondre et on pourra tenir jusqu'à 3 mois...


L'asiatique regarda la troupe, elle était assez loin à présent, il s'accroupit et observa l'îlot dans lequel ils se trouvaient. Cette végétation semblait dense et semblait également se poursuivre un peu plus loin.

-Aldaée...Je crois que cet îlot est plus grand que l'on pourrait le croire. Peut-être qu'on peut y trouver quelqu'un... Et qu'on trouvera une solution pour enlever les bracelets. En attendant reste bien enveloppée dans ton manteau reste en mouvement et décolle un peu du sol, ça t'évitera d'attraper froid par les pieds. Si tu te sens pas bien ou quoi que ce soit, dis le moi immédiatement.... J'suis sérieux!


Yoru regardait Aldaée dans les yeux, il se leva et tendit la main à la jeune fille. Cette scène ressemblait fortement à celle de leur rencontre, à quelques exceptions près:

-Est-ce que tu me fais confiance?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 30 Juil - 12:47

-Attends... Je sais pas si tu te rends compte de c'que tu dis là... Ecoutes... Si y'a bien UNE personne sur terre qui redoute de tomber malade, c'est bien MOI NON?! Si tu dis ça pour me faire peur et bah c'est... Putain!

Ca, elle le savait. C'était justement de ça qu'elle s'inquiétait en fait.

Yoru...je ne veux pas te faire peur, je voulais juste...

Quoi ? Lui faire remarquer la situation dans laquelle il s'était mise ? Il le savait...Aldaée eut un peu peur en le voyant lui saisir le visage. Il était très en colère ? Il allait faire quoiii ?...Il tremblait...La petite française se sentit idiote d'avoir parlé de cette histoire de maladies.

-J'suis désolé... Je m'énerve parce que je me hais... moi même... Depuis que j'me suis réveillé dans ce monde, je me demande si je vais me réveiller un jour, sortir de ce cauchemar. Y'a des fois où j'me demande pourquoi je suis sorti de chez moi ce jour là... J'me dis que que j'aurais été bien chez moi dans mon petit appartement, seul, propre, sans soucis... Mais j'me dis aussi que jamais je ne t'aurais rencontré... Si j'étais pas sortie, si j'avais pas franchit cette porte, je serais resté à jamais inconnu et tu ne serais pas là à risquer ta vie, par ma faute... Je suis trop con... et égoiste...
Tu n'es ni con ni égoïste, un peu impulsif peut-être...mais ça fait ton charme. Tu as agi en pensant bien faire, et après tout, on est encore en vie pour le moment, libres ou presque et tout va bien. Et puis...Je ne regrette pas de t'avoir rencontré. Si tu n'avais pas été là, Yoru, je serais déjà morte. Ca ne sert à rien de te haïr. Et j'espère bien que tu sais que ce n'est pas mon cas.

Elle eut un petit sourire triste, tapota d'une main timide celle que Yoru avait posée sur sa joue.

-On va trouver une solution... L'homme en général peut survivre 3 mois sans manger, 3 jours sans boire. Là, partout, y'a de la glace, suffit juste de la fondre et on pourra tenir jusqu'à 3 mois...

La petite française hésita à remettre le problème "Bobby" sur le tapis, puis se ravisa, pensant qu'elle
avait assez traumatisé Yoru comme ça pour un bon moment.

-Aldaée...Je crois que cet îlot est plus grand que l'on pourrait le croire. Peut-être qu'on peut y trouver quelqu'un... Et qu'on trouvera une solution pour enlever les bracelets. En attendant reste bien enveloppée dans ton manteau reste en mouvement et décolle un peu du sol, ça t'évitera d'attraper froid par les pieds. Si tu te sens pas bien ou quoi que ce soit, dis le moi immédiatement.... J'suis sérieux!

Un léger sourire se peint sur son visage. A croire qu'il pensait vraiment qu'elle s'inquiétait de tomber malade, ELLE. Alors qu'elle ne pensait qu'à se faire du soucis pour lui à cet instant. Elle se leva avec son aide.

-Est-ce que tu me fais confiance?
Plus que jamais.

Elle lui sourit doucement, et s'approcha un peu plus, le serra dans ses bras. C'était le seul moyen qu'elle avait pour exprimer à la fois la confiance qu'elle lui faisait, le pardon de son geste qu'elle lui accordait, le besoin de se faire pardonner pour ses mots si durs, et, plus généralement, l'affection qu'elle lui portait.
La petite française regarda au loin la troupe qui avançait. Un pincement au coeur lui indiqua que même si elle lui en voulait, Aldaée s'inquiétait à présent du sort de Katharina...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 30 Juil - 14:29

-Plus que jamais.

Un grand sourire se dessina sur le visage du jeune homme tandis qu'il aida Aldaée à se mettre debout. Lorsqu'elle le serra contre elle, l'asiatique retint son souffle comme pour ne pas la déranger puis prenant sur lui, il souffla et se décrispa peu à peu. Il l'a serra dans ses bras à son tour et regarda dans la direction de son regard. Aldaée observait la troupe de prisonniers maintenant loin marchant vers le camps de travail. Son sourire s'effaça:

-Tu t'inquiètes pour eux, hein... Katharina est plus âgée que nous, elle est très intelligente et elle trouvera un moyen pour s'enfuir, elle aussi. Je suis sûr qu'on se reverra, un jour. Crois moi, si je l'avais vu sur mon passage, je l'aurai emmené avec nous, mais tout était confus... On avait pas le temps de réfléchir... de chercher...

Le jeune homme passa sa main dans les cheveux d'Aldaée, comme ça il était bien. Un temps se fit et Yoru déssera son emprise sur la jeune fille et s'écarta:

-Je sais que t'aimais bien Nath' aussi...

L'hésitation pouvait se lire sur son visage. Yoru ne savait pas si ce qu'il allait dire méritait d'être dit. Pour se justifier, pour le souvenir de Nath, pour ne pas rester dans l'ignorance de certaines choses. Mais si Aldaée et Yoru voulaient former un duo, il se devait de se faire confiance et communiquer:

-Quand j'étais dans la cale... Tout les hommes se battaient pour avoir un repas, c'était la loi du plus fort... Par chance, j'ai réussis à en avoir un et... j'ai voulu le donner à Nath mais il a refusé et m'a repoussé comme si il ne me faisait pas confiance. Quand le géant m'a provoqué et qu'ils on commencé à me frapper... enfin... un autre mec est venu..

A ce moment là, Yoru fit une grimasse de dégout, il repensait à toutes ces images et le vivait plutôt mal à vrai dire. C'était un peu humiliant de raconter ça...:

-Bon il a voulut, hein, mais j'lai pas laissé faire et j'l'ai blessé au ventre, assez pour qu'il ne revienne pas. Après j'ai demandé, putain... j'ai demandé à Bobby de finir cet homme... mais c'est Nath qui s'en chargea... Je voulais pas moi, j't'assure, il était possédé! ... Je crois qu'après ça, il ne m'aurait jamais plus regardé en face... Je regrette pour lui...

Un temps se fit, l'asiatique releva les yeux pour voir la réaction d'Aldaée mais il ajouta:

-Tu peux pas savoir c'que j'ai vu dans cette cale. La violence, la misère humaine, la saleté... Nath a des pouvoirs qui dépassent l'imagination, il m'a montré son deuxième visage, son vrai visage... C'était horrible. J'ai pas voulu te dire ça avant parce que j'étais pas près et je ne voulais pas te faire peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 30 Juil - 19:05

Aldaée regardait toujours la toupe s'éloigner, un peu triste tout de même, et Yoru suivait à présent son regard, il la connaissait trop bien à présent pour comprendre ce qu'elle ressentait.

Tu t'inquiètes pour eux, hein... Katharina est plus âgée que nous, elle est très intelligente et elle trouvera un moyen pour s'enfuir, elle aussi. Je suis sûr qu'on se reverra, un jour. Crois moi, si je l'avais vue sur mon passage, je l'aurais emmenée avec nous, mais tout était confus... On avait pas le temps de réfléchir... de chercher...
Certes...Mais elle est aussi tellement folle, tellement irresponsable, par moments...Oh...Tu dois avoir raison...Elle s'en sortira...

Petit sourire. Pour une fois, la main dans ses cheveux n'était pas destinée à les ébourriffer. Il finit par reculer un peu, et elle lui offrit un petit sourir doux.

-Je sais que t'aimais bien Nath' aussi...

Son sourire s'effaça devant l'air hésitant de Yoru. Elle avait un peu peur de ce qu'il allait dire, mais pourtat, elle voulait savoir. Qu'il lui dise.

-Quand j'étais dans la cale... Tout les hommes se battaient pour avoir un repas, c'était la loi du plus fort... Par chance, j'ai réussis à en avoir un et... j'ai voulu le donner à Nath mais il a refusé et m'a repoussé comme si il ne me faisait pas confiance. Quand le géant m'a provoqué et qu'ils on commencé à me frapper... enfin... un autre mec est venu..

Aldaée fronça les sourcils. Pourquoi Nath avait-il agit ainsi ? Alors que Yoru tentait de l'aider, qu'il était le seul à vouloir le soutenir, l'enfant l'avait repoussé. La petite française ne comprenait pas le garçon. Ses yeux s'écarquillèrent, elle commençait à reformer entièrement ce qu'il s'était passé dans la cale, et elle avait peur, comme à retardement, inquiète pour son ami.

-Bon il a voulut, hein, mais j'lai pas laissé faire et j'l'ai blessé au ventre, assez pour qu'il ne revienne pas. Après j'ai demandé, putain... j'ai demandé à Bobby de finir cet homme... mais c'est Nath qui s'en chargea... Je voulais pas moi, j't'assure, il était possédé! ... Je crois qu'après ça, il ne m'aurait jamais plus regardé en face... Je regrette pour lui...

Aldaée cligna des paupières, à la fois choquée d'imaginer que le viol était une pratique commune sur ce genre de navire, et se demandant pourquoi Nath avait fait ça...Pourquoi bobby n'avait pas agi, et avait laissé le gamin faire.

-Tu peux pas savoir c'que j'ai vu dans cette cale. La violence, la misère humaine, la saleté... Nath a des pouvoirs qui dépassent l'imagination, il m'a montré son deuxième visage, son vrai visage... C'était horrible. J'ai pas voulu te dire ça avant parce que j'étais pas prêt et je ne voulais pas te faire peur...
Me faire peur ? Tu veux dire...me faire m'inquiéter ?

Elle ne comprenait pas. Etait-ce de Nath ou pour Nath qu'elle était censée avoir peur ? Ou pour Yoru ? Ou de Bobby ? Elle secoua la tête, eut un petit sourire. Comme d'habitude, elle ne faisait que s'inquiéter, pour Nath. Et pour Yoru, voyant bien qu'il était encore choqué par cette nuit. Elle sourit très légèrement, tout doucement. Bizarrement, son côté maternel s'était occupé de lui rendre entièrement son aspect de nounours.

C'est fini...Tout va bien, maintenant, hein...Merci..de m'avoir raconté tout ça...De me faire confiance.

La petite française lui prit doucement une main, la serra, comme pour lui faire comprendre que plus personne ne lui voulait de mal, ici. Ce qui était faux, bien sûr. Les gardes. Bobby. Les dangers étaient multiples. Mais Aldaée tentait, comme elle pouvait, de le rassurer un minimum, avec les moyens du bord. Elle était un peu embêtée de ne pouvoir faire plus pour l'aider que d'être là, mais bon...Maintenant, le problème principal d'Aldi, bien avant les bracelets meurtriers, était de trouver l'argent nécessaire à Yoru pour payer Bobby. Et s'ils restaient là...Ils ne pourraient rien faire.

Bon. Viens, mon grand. On va chercher, voir s'il y a des gens...Quelque chose...On doit pas rester ici, ils pourraient revenir...

Et puis, y avait pas d'argent ici scratch. Sans lâcher sa main, elle avança un peu dans l'îlot, toujours cachés pa la verdure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 30 Juil - 22:48

-C'est fini...Tout va bien, maintenant, hein...Merci..de m'avoir raconté tout ça...De me faire confiance.

Sa manière de parler pouvait rappeler celle d'une mère consolant son enfant après une chute difficile dans la cour de l'école. C'était plutôt marrant et Yoru eut un sourire et se dit qu'Aldaée avait vraiment un caractère maternel prononcé et une émotivité hors norme. En somme, c'était un bonbon, une sucrerie qui manquait à chaque moment de fondre ou parfois révéler toute son acidité. En tout cas, l'asiatique commençait à vraiment la connaitre car elle était prévoyante. La jeune fille prit alors la main de Yoru et la serra. Son côté protecteur était rassurant, ça rappelait à Yoru qu'il n'était pas seul et qu'il pourra toujours compter sur Aldaée comme elle pouvait compter sur lui.

-Bon. Viens, mon grand. On va chercher, voir s'il y a des gens...Quelque chose...On doit pas rester ici, ils pourraient revenir...

Elle avait raison, fallait pas trainer. Ils avaient encore deux problèmes à résoudre. Le premier étant les bracelets car il concernait Aldaée également. Dans sa tête Yoru comptait bien arranger ce problème au plus vite pour ne pas la mettre en danger, lui passait en second car il avait 10 jours pour trouver 300 rubz alors que la troupe de prisonniers allait bientôt arriver à destination et peut-être qu'un comptage sera effectué et là, il sauront qu'il en manque deux d'entre tous. Une fois les bracelets, ils seront libre et sans danger de mort direct. L'asiatique contempla son bracelet, il avait jamais vu un truc pareil mais n'osait pas forcer dessus de peur de le déclencher. Trouver 300 rubz dans un îlot de verdure, fallait le faire! En plus perdu au milieu d'un désert glacé! Mais bon... Qui sait, peut-être que la chance va leur sourire.

La main dans la main le duo commença leur marche vers les profondeur végétales de cet îlot. C'était étrange tout de même que par ce climat extrême, des plantes ait pu pousser, il y avait forcément une raison. A présent l'entrée par laquelle ils étaient entré était presque plus visible. La végétation faisait barrière au vent et l'air était moins glacé. On se sentait plus en sécurité. Mais mieux vaut ne pas se fier aux apparences car nul ne sait ce qu'il pourraient trouver dans un endroit pareil. Des bêtes, des zombies, des cannibales, des pièges?!

-Fait gaffe où tu marches, on sait jamais.

L'air semblait s'adoucir à mesure que le duo avançait. Les bruits de la forêt s'associaient au bruit de leur passage dans la végétation et au bruit du vent. A présent, ils avaient bien avancé, pour retrouver le chemin de la sortie (si on peut appeler ça une sortie), Yoru avançait tout droit depuis le début. Au détour d'un arbre, il dégagea des feuilles de sa vue, ses yeux s'écarquillèrent soudainement:

-Aldaée... Regardes ça!

En face d'eux, un renfoncement dans le sol à moitié terreux offrait une source d'eau chaude. De la vapeur s'échapait de ce mini lac qui semblait ma foi, très accueillant. L'asiatique lança un regard à Aldaée d'un air interrogateur. Il ne savait pas depuis combien de temps il s'était réveillé dans ce monde mais il savait depuis combien de temps il n'avait pas eut de pause douche et compagnie:Trop longtemps à son gout. C'était trop tentant si bien qu'il couru vers cette cavité d'eau et s'arrêta au bord puis se retourna vers la jeune fille:

-Tu crois que c'est une bonne idée? Y'a pas des bêtes la-dedans? C'est tentant hein?! Un bain d'eau chaude au milieu d'un désert de glace! C'est dingue!

Un grand sourire s'affichait sur le visage du jeune homme et une envie pressante de plonger le démangeait. Mais... Attention! Il n'avait pas encore plongé et comme se privant de son impulsivité naturelle, il avait demandé l'avis d'Aldaée (gros effort !!! XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 12:52

Aldaée avançait, un peu distraite par les alentours, contemplant la riche végétation les entourant. Elle était un peu inquiète, persuadée que si végétation il y avait, animaux sauvages ne devaient pas être bien loin. Ses petits pieds à quelques centimètres au dessus du sol, elle regardait autour d'elle avaec attention.

-Fais gaffe où tu marches, on sait jamais.

Baissant aussitôt son regard, cherchant un éventuel piège à loup ou autre serpent venimeux, elle hocha la tête avec un léger sourire. Elle suivait docilement son ami, continuant de fixer le trajt à venir pour déceler d'éventuels pièges. Alors que Yoru écartait des feuilles pour se frayer un chemin, la petite français laissait son regard vagabonder vers l'arrière, cherchant un quelconque danger ivisible.

-Aldaée... Regardes ça!
Hm ?

Elle se retourna, suivit le regard excité de Yoru et vit le lac providentiel, tel un mirage, rappelant vaguement les clairières enchantées des dessins animés de son enfance. Elle cligna des yeux, cherchant fleurs et lutins, mais ce n'était pas ce qui abondait le plus en ces lieux. Un léger sourire fendit son visage lorsque Yoru lâcha sa main, et courut vers le petit lac, avec un air ravi et plein d'espoir.

-Tu crois que c'est une bonne idée? Y'a pas des bêtes la-dedans? C'est tentant hein?! Un bain d'eau chaude au milieu d'un désert de glace! C'est dingue!
Fais juste gaffe aux sirènes et à Nessie.

La jeune fille volante lui offrit un sourire encourageant, s'avançant légèrement, prête à le tirer hors de l'eau en cas de besoin. Aucun crocodile ou autre bête féroce en vue, c'était déjà ça...

Et t'enfonces pas dans la vase, hein...

Bien sûr, Aldaée se serait volontiers baignée aussi, mais l'idée d'un bain collectif ne l'enchantait guère, et devinait qu'il devait en être de même pour son hypocondriaque préféré, aussi lui laissait-elle le soin de se laver en premier. Elle s'assit au bord de l'eau, plongeant son regard vert dans l'eau, passant une main au dessus de la vapeur, et laissant le grand manteau glisser de ses épaules. Auprès de l'eau vaporeuse, il faisait bon et la chaleur réconfortante de la veste n'était pas nécessaire. Les yeux fixés sur le lac, elle tentait d'y percevoir une quelconque menace, inquiète à l'idée que Yoru s'aventure comme ça dans un espace inconnu porteur d'on ne savait quel dangers. Elle attendit toutefois qu'il soit dans l'eau pour poser le regard sur lui, pudique. Elle était vraiment inquiète, car, ici, dès que quelque chose semblait s'arranger la situation s'empirait immédiatement.

...Ca va ?...Pas...de danger imminent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 14:59


-Fais juste gaffe aux sirènes et à Nessie.


Yoru haussa les sourcils et répeta bêtement:

-Sirènes? Nessie?


Puis il ria sans être pour autant rassuré, on ne sait jamais, dans ce monde... ça pourrait exister tout ces trucs.

-Et t'enfonces pas dans la vase, hein...


L'asiatique retira son manteau tout miteux tout en observant l'eau, elle semblait clair, sauf au fond en effet mais ce mini lac était profond alors ses pieds ne toucheraient forcément pas cette noirceur. Aldaée s'approcha du bord pour sentir la chaleur de cette vapeur, elle semblait inquiète.

-T'inquiète pas... C'est juste un bain!

Yoru regarda Aldaée sérieusement dans les yeux puis un sourire moqueur s'afficha sur son visage, il voyait bien qu'elle n'était pas tranquille, peut-être qu'elle pensait qu'une créature allait l'aspirer dans le fond de l'eau et qu'elle le verrait se noyer impuissante:

-Allez j'y vais!


Une tape amicale dans le dos et Aldaée fixa l'eau du regard. L'asiatique retira son débardeur laissant apparaitre son torse tatoué et surtout son dos couvert de signes Kanji japonais. Puis son jean, il garda son boxer noir. Là il rentra dans l'eau chaude.

-...Ca va ?...Pas...de danger imminent ?

Yoru réflechit à cette question et eut une idée, la jeune fille n'osait pas regarder dans sa direction, alors il cria:

-HAAAAAAA C'EST QUOI ÇA!!! QUELQUE CHOSE M'ATTRAPE LE PIED!!!

Puis il fit mine d'agiter les bras et de se noyer entrant sa tête dans l'eau jusqu'à descendre assez profond. Là il n'osait même pas imaginer la tête d'Aldaée, il espérait seulement qu'elle se soit faite avoir par sa blague vaseuse, c'est la cas de le dire -__-! D'un coup, le jeune homme prit une impulsion sur la paroi et surgit de l'eau un grand sourire affiché sur le visage. A la surface, il éclata de rire, reprit son sérieux puis regarda la jeune fille accroupi au bord:

-C'était une blague! Fait pas cette tête là!

L'asiatique fit un clin d'œil à la jeune fille, prit appui sur les bras pour se soulever et lui fit une bise sur la joue. Là il se remit dans l'eau. Il profita encore un moment de cette détente bien mérité puis il sortit de l'eau:

-Tu peux y aller. Profite-en bien!


Le jeune homme récupéra ses affaires mais attendit un instant pour sécher avant de les remettre. Maintenant c'était au tour d'Aldaée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 15:31

Yoru rit de ce qu'Aldaée avait proposé comme monstres, comme d'habitude moqueur face à l'inquiétude de la petite française.

-T'inquiète pas... C'est juste un bain! Allez j'y vais!

Elle sentit la main de Yoru lui tapoter le dos dans une sorte de geste rassurant, ce qui lui fit lever les yeux au ciel. Lorsqu'il fut entré dans l'eau, son inquiétude se fit plus grande. Et comem d'haitude, ce blaireau ne trouva rien de mieux à faire que...se moquer...

-HAAAAAAA C'EST QUOI ÇA!!! QUELQUE CHOSE M'ATTRAPE LE PIED!!!

Panique à bord. Aldaée se mit à quatre pattes tentant d'apercevoir ladite créature. Sa main avait plongé dans l'eau par réflexe, et elle cherchait à attraper l'asiatique lorsqu'il refit surface, éclatant d'un rire moqueur.

-C'était une blague! Fait pas cette tête là!
CRETIN !!! Tu veux me tuer, avoues !!!

Elle se renfrogna, se rassit, croisant les bras sur sa poitrine. Il se souleva rien qu'à la force de ses ptits bras et déposa une bise sur sa joue...L'avait craqué...

T'es sûr que c'est de l'eau et pas de l'alcool, t'aurais bu la tasse ?

D'accord, y a plus gentil comme réponse, mais elle avait appris qu'il n'était pas particulièrement fanatique des bisous, puisqu'elle devait elle-même lui demander la permission avant de pouvoir lui en faire un. Elle secoua la tête, légèrement désespérée, se leva.

-Tu peux y aller. Profites-en bien!
Merci.

Elle entreprit donc de se déshabiller, restant toutefois en sous-vêtements (pas déconner), puis entra timidement dans l'eau, prudemment, cherchant toujours du regard une quelconque menace. Mais pas en vue, en tout cas, tout était paisible...Elle plongea la tête sous l'eau afin de débarrasser ses bouclettes de la saleté des jours passés en prison et sur le bateau, refit surface, se rendit compte à quel point la natation lui manquait. L'eau et elle, toute une histoire d'amour...
Après un moment, cependant, elle sortit, et hésita un moment, s'assit dans l'herbe, mettant la veste sur ses épaules, pudique silent, et attendit de bien vouloir sécher avant de remettre ses vêtements.

...C'est bizarre quand même...ce lac...ici...

Elle chercha du regard de nouveaux prédateurs

Tu crois qu'il y en a d'autres ? Sinon, tous les animaux du coin se réfugieraient ici, non ?

De nouvelles questions envahissaient en masse l'esprit d'Aldaée.

...Et on va aller par où ? Il faut retourner par là-bas, non ? D'où on est venus ? Trouver un bateau...

Un léger moment d'hésitation...

...Freedoom...

Avec toute cette agitation, Aldaée en avait presque oublié son vampirique ami. Elle avait dit à Gabriel qu'elle l'aiderait. Seulement voilà, le nouveau problème était qu'il était dans un endroit très dangereux, et qu'il n'était pas question d'y emmener Yoru, qui n'était pas concerné, et n'avait sans doute pas spécialement enviede risquer sa vie pour un quasi inconnu. Bon sang ce que c'était compliqué, ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 16:19

-T'es sûr que c'est de l'eau et pas de l'alcool, t'aurais bu la tasse ?

Nan nan, si Yoru était saoul, ça aurait été autre chose... Le jeune homme passa outre cette réflexion et se rhabilla le temps qu'Aldaée profitait du bain. Maintenant c'était au tour d'Aldaée de sécher avant de remettre ses vêtements, de toute façon, elle n'avait pas le choix car si ses vêtements étaient mouillés, ils gèleraient au contact du vent glacial en dehors de cette végétation et elle attraperait froid immédiatement. Aucun problème pour Yoru qui à ce niveau là était très respectueux, il fit mine de regarder les alentours sans jamais poser le regard sur la jeune fille.

-...C'est bizarre quand même...ce lac...ici...Tu crois qu'il y en a d'autres ? Sinon, tous les animaux du coin se réfugieraient ici, non ?


Il répondit simplement:

-Peut-être qu'en ce moment, il y a quelques bêtes féroces qui se rincent l'œil en voyant des inconnus prendre leur bain.

Le jeune homme haussa les sourcils et leva les yeux au ciel mais resta de dos à la jeune fille.

-...Et on va aller par où ? Il faut retourner par là-bas, non ? D'où on est venus ? Trouver un bateau......Freedoom...

Yoru fronça les sourcils puis réfléchit:

-Il faut nous trouver un bateau oui, et une luge ou un truc pour avancer plus vite sur cette glace jusqu'aux cotes. Après on ira jusqu'à la ville la plus proche, y'a bien quelqu'un dans cette île qui peut nous aider, non?! Au moins nous indiquer le chemin...

Puis il eut un temps d'incompréhension, il n'avait pas saisit le dernier mot de la phrase d'Aldaée:

-Freedoom?

Il se retourna vers Aldaée mais fit volt face aussitôt.

-Désolé mais... De quoi tu parles?

Yoru ne savait pas qu'elle comptait rejoindre un vampire dans la ville de Freedoom, il n'y pensait même pas puisque depuis le début, il avait fait équipe avec elle et n'avait jamais vu ce jeune homme. D'une si il savait que c'était un vampire, il ferait une de ces gueule! XD De deux, il n'avait aucune idée où se trouvait cette ville! De trois, il ne savait pas si il laisserai Aldaée y aller seule. A moins qu'elle ne veuille plus de sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 17:08

-Peut-être qu'en ce moment, il y a quelques bêtes féroces qui se rincent l'œil en voyant des inconnus prendre leur bain.

Aldaée releva un sourcil à la phrase de Yoru. Vraiment ? Cherchant des créatures de l'oeil, elle n'en vit pas une, ce qui la rassura, en un sens, toutefois, dieu seul savait si les caméléons n'étaient pas des sales voyeurs à leurs heures perdues.

Tant que c'est des animaux -_-

L'asiatique réféchissait aux moyens de partir, tandis qu'Aldaée tentait vainement de tresser ses cheveux pour éviter que ses boucletes ne prennent une forme infernale. Elle jouait donc de ses doigts dans ses cheveux lorsque Yoru reprit la parole.

-Il faut nous trouver un bateau oui, et une luge ou un truc pour avancer plus vite sur cette glace jusqu'aux cotes. Après on ira jusqu'à la ville la plus proche, y'a bien quelqu'un dans cette île qui peut nous aider, non?! Au moins nous indiquer le chemin...
Ouh, oui, mais où on va trouver tout ça ?

Réflexion powa, Aldaée mit son menton sur son poing, bien trop maladroite pour imaginer en construire un elle-même. Elle joua de nouveau avec une bouclette, tout en réfléchissant.

-Freedoom?
Hein ?

Elle releva la tête, le regarda le temps qu'il lui fit face.

-Désolé mais... De quoi tu parles?
Oh...C'est...ce truc là, où on a joué les petites souris...C'était peut-être qu'un rêve, remarque...

La petite française réfléchit à nouveau.

Mais je peux pas prendre le risque. Bref, tu avais été envoyé avec deux filles, et Kath, un garçon et moi étions parti ensembles. Il se trouve que ce garçon, qui s'appelle Gabriel et à la phobie des vampires, est enfermé à Freedoom. On s'est promis de se libérer mutuellement, de s'aider à s'en sortir.

Elle cligna des yeux. Le nouveau problème arrivait et elle allait bien devoir lui en parler, sans quoi il la penserait encore égoïste et irresponsable. Triturant sa mèche, elle regarda timidement Yoru.

Sauf que...je suis désolée...je ne veux bien sûr pas t'entraîner là bas, c'est un endroit vraiment dangereux, d'après ce que j'ai pu comprendre, je ne veux pas te mettre en danger une fois de plus...Je comprendrais bien que...enfin j'y aille toute seule, quoi. Que...tu veuilles pas...venir...

Bien sûr...C'était dur pour elle d'imaginer vivre un tel voyage et une pareille épreuve sans son ami, mais elle ne voulait pas le forcer, pas mettre sa vie en danger...Encore...Jouant d'autant plus nerveusement avec ses bouclettes, la petite française cherchait un moyen de disparaître, un peu inquiète quant à la réaction de Yoru. Elle attendait, timidement, ses doigts droits jouant toujours avec ses cheveux, sa main gauche se promenant vaguement dans l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 18:20

-Oh...C'est...ce truc là, où on a joué les petites souris...C'était peut-être qu'un rêve, remarque... Mais je peux pas prendre le risque. Bref, tu avais été envoyé avec deux filles, et Kath, un garçon et moi étions parti ensembles. Il se trouve que ce garçon, qui s'appelle Gabriel et à la phobie des vampires, est enfermé à Freedoom. On s'est promis de se libérer mutuellement, de s'aider à s'en sortir.

Yoru écarquilla les yeux de surprise. Elle venait de parler de ce souvenir vague qu'il avait et qu'il croyait n'être qu'un rêve. Il se retourna à nouveau et dit:

-Alors c'était pas qu'un rêve! Je m'en souviens! Jade la perverse et Elie la folle, le mec édenté, les enfants... Tu as rêvé de ça aussi alors! C'est dingue ça.

A ces mots, l'asiatique resta bouche bée, il n'en revenait pas. C'est vrai que ce rêve semblait si réel, mais comment cela était possible. Il avait ce souvenir juste après une nuit de sommeil alors qu'il lui était inconnu juste avant. Yoru mit sa main sur sa nuque perplexe par cette révélation. Qu'est-ce que cela signifiait? Avaient-ils une vie en dormant dans ce monde? Etait-il possédé? Somnambule? Le jeune homme regarda Aldaée, elle remettait en ordre ses boucles mais semblait vouloir dire quelque chose.

-Sauf que...

L'asiatique fronça les sourcils et écouta d'autant plus attentivement.

-Je suis désolée...je ne veux bien sûr pas t'entraîner là bas, c'est un endroit vraiment dangereux, d'après ce que j'ai pu comprendre, je ne veux pas te mettre en danger une fois de plus...Je comprendrais bien que...enfin j'y aille toute seule, quoi. Que...tu veuilles pas...venir...

Yoru voulut sourire mais son visage exprimait un mélange d'incompréhension mêlé à de la surprise. Il passa ses mains dans ses cheveux, les ébouriffant nerveusement et s'assit à côté d'Aldaée:

-Aldaée... Tu as vraiment pu croire une seconde que je te laisserai aller SEULE dans un endroit que tu qualifie de "vraiment dangereux"!

Un sourire à la fois nerveux et moqueur se dessina sur son visage, il continua:

-En plus, pour aller rencontrer un vampire... Et si il devenait méchant et qu'il décidait de te faire du mal?

Yoru était réellement sérieux et ça se voyait sur son visage. Il s'approcha d'Aldaée à la manière d'un prédateur et mima le vampire prêt à lui mordre le coup, il s'arrêta tout prêt et chuchota à l'oreille de la jeune fille:

-Je viendrai avec toi... si tu le veux bien...

Sur ce, l'asiatique se dégagea et posa ses coudes sur ses genoux, se tenant les poignets, un sourire aux lèvres. Peut-être qu'elle dira non, dans ce cas, elle serait inconsciente et suicidaire. Dans le cas où elle accepterait qu'il l'accompagne, il serait toujours prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 19:11

-Alors c'était pas qu'un rêve! Je m'en souviens! Jade la perverse et Elie la folle, le mec édenté, les enfants... Tu as rêvé de ça aussi alors! C'est dingue ça.

Aldaée eut un très léger sourire, continua donc. Elle était toutefois rassurée de savoir que ce n'était pas un rêve. Que quelque part, il y avait vraiment Gaby, en espérant qu'il aille bien.
Yoru se rapprocha et s'assit à côté d'elle, elle se sentit inquiète. Qu'allait-il donc dire à présent ? Que...elle devait partir de son côté ? L'abandonnneeeeer à son sort ?

-Aldaée... Tu as vraiment pu croire une seconde que je te laisserai aller SEULE dans un endroit que tu qualifies de "vraiment dangereux"!

Un sourire se peignit sur le visage enfantin de la jeune fille. Adorable ami que celui-ciii

-En plus, pour aller rencontrer un vampire... Et si il devenait méchant et qu'il décidait de te faire du mal?
Oh non ! Gabriel ne joue que les chauves-souris...en tout cas la dernière fois que je l'ai vu...et puis il est tout gentil !

Il faut bien avouer que c'était le seul à lui avoir rendu un calin après seulement quelques secondes. Yoru, à cause de sa phobie, était toujours un peu crispé, et Katharina l'avait violemment repoussée lorsqu'elle s'était risquée à lui en faire un. Bref, pour elle Gaby était un garçon adorable.
Yoru s'approcha, immitant un vampire, comme pour la convaincre. Elle écarquilla les yeux, mal à l'aise alors qu'il s'arrêtait tout près de son cou. Il n'y avait pas à dire, niveau proximités, il avait sacrément progressé. Il chuchota, faisant Aldaée se crisper légèrement.

-Je viendrai avec toi... si tu le veux bien...

Ses muscles se détendirent, ravie d'apprendre qu'il ne la laissait pas seule à son triste sort. La jeune fille volante le regarda se remettre dans une position plus normale, sourit.

Merci...infiniment...

Elle eut un léger sourire, attendrie, le serra brièvement dans ses bras avant de se rasseoir. Elle espérait sincèrement que les deux garçons ne commettraient pas d'erreurs l'un envers l'autre. Yoru et son côté moqueur pourrait énerver ou vexer Batman. Quant à Gaby...S'il rappelait Yoru "le bridé"...Certes Aldaée l'en avait..."gentiment" dissuadé, toutefois elle s'attendait et s'inquiétait de tout.
Se rappelant soudainement sa nudité, elle ramena un peu le manteau contre elle, gênée. Elle pourrait bientôt se rhabiller, ce qui l'arrangeait.
La petite française fronça soudainement les sourcils, un minuscule sourire en coin apparaissant sur son visage.

"Jade la perverse" ?

C'était quoi cette histoire ? De ce qu'elle en avait retenu, Jade était pourtant celle qui semblait la plus calme et sage des deux, non ? Que s'était-il donc passé une fois les groupes séparés ? Aldaée regarda Yoru avec un petit sourire moqueur, attendant le récit de ce qui avait valu ce surnom à la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 22:43

-Merci...infiniment...

Yoru haussa les épaules et ne dit rien, c'était normal après tout. Et Freedoom devait être une grande ville, ce serait toujours mieux qu'une île de glace en tout cas. Tout ce qui pourrait aider Aldaée, il le ferait volontiers. Il faut dans la limite du possible, honorer ses promesses. En guise de remerciement, la jeune fille le serra dans ses bras brièvement, assez brièvement qu'il n'eut aucune crispations quelconque. C'est vrai! Niveau proximité, l'hypocondriaque avait fait beaucoup de progrès. A croire que la technique de Parkinson qu'il déteste tant, l'aide à vaincre sa peur, petit à petit.

-Jade la perverse ?


Yoru leva les yeux surprit. Il regarda Aldaée et son visage affichait un sourire moqueur.

-C'est pas drôle... Bon... J'me suis disputé avec Elie, un peu fort, tu vois le genre tapage nocturne quoi! Et y'a un mec qu'est venu pour nous mettre en garde d'un maitre d'une tour ou un truc comme ça, j'sais plus. Pour qu'il nous lâche, Jade à trouver une brillante idée de dire qu'on étaient mariés et en lune de miel. Forcément fallait jouer les réalistes alors elle m'a embrassée... Voilà! Le mec est partit et Elie est devenu folle! J'te jure elle a cru que c'était moi qui avait embrassé sa sœur! Elle est folle elle! (sourire) Et dangereuse en plus, j'sais pas où elle l'avait trouvé son flingue mais... Elle a faillit tout faire foirer...

Un moment de silence. Immense instant de solitude pour Yoru qui repensa à cette nuit de cauchemar. Ses filles étaient réellement insupportables, imprévisibles, vulgaires, insolentes, folles quoi! C'était le mot! En plus elles pouvaient comploter par la pensée, une chose assez étrange à voir d'ailleurs. L'asiatique reformula son souvenir et le prolongea un peu lus quand un flash lui revint:

-Attends mais... Vers la fin... Y'avait une femme qui criait. J'm'en souviens plus très bien... Elle hurlait un truc du style: "Des vampires en ville ! Ils ont mordus ma fille, ils l'ont abusé ". J'ai du me cacher pour pas qu'ils m'attrapent... Ton ami a fait du mal à une petite?


Yoru s'en souvenait très bien à présent, il craignait ce qu'allait lui raconter Aldaée. Elle devait savoir puisqu'elle était avec lui. Puis il se leva:

-De toute façon, ça change rien. Si tu veux aller sauver ton ami, on ira.

Yoru tendit la main à Aldaée pour qu'elle se relève. Il fraudai mieux partir à présent. Ils étaient pas au bout de leur peines et de nombreuses choses devaient être résolu. Alors au boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 31 Juil - 23:06

-C'est pas drôle... Bon... J'me suis disputé avec Elie, un peu fort, tu vois le genre tapage nocturne quoi! Et y'a un mec qu'est venu pour nous mettre en garde d'un maitre d'une tour ou un truc comme ça, j'sais plus. Pour qu'il nous lâche, Jade à trouver une brillante idée de dire qu'on étaient mariés et en lune de miel. Forcément fallait jouer les réalistes alors elle m'a embrassée... Voilà! Le mec est partit et Elie est devenu folle! J'te jure elle a cru que c'était moi qui avait embrassé sa sœur! Elle est folle elle! (sourire) Et dangereuse en plus, j'sais pas où elle l'avait trouvé son flingue mais... Elle a faillit tout faire foirer...

En écoutant Yoru, Aldaée devait se retenir pour ne pas rire. Certes, pour Yoru, le baiser devait lui paraîre horrible, vu le nombre de microbes qu'ils avaient du partager. Même si Aldaée trouvait cette idée un peu étrange, elle avait visiblement été efficace, et Aldaée était rassurée de savoir que si Jade était du genre à embrasser le premier inconnu mignon du coin, elle n'était pas une vampirette.

Et...elle est PERVERSE parce qu'elle t'a...embrassé...?

Si ça c'était de la perversité, pour lui !! Elle eut un petit sourire moqueur. D'autant que si elle se souvenait bien, il l'avait,elle, embrassée. Devait-elle le considérer comme un pervers, du coup ?
Elle eut un nouveau sourire, un peu plus doux, toutefois, se souvenant qu'il avait fait ça pour la rassurer, du moins d'après elle.

-Attends mais... Vers la fin... Y'avait une femme qui criait. J'm'en souviens plus très bien... Elle hurlait un truc du style: "Des vampires en ville ! Ils ont mordu ma fille, ils l'ont abusée ". J'ai du me cacher pour pas qu'ils m'attrapent... Ton ami a fait du mal à une petite?
De toute façon, ça change rien. Si tu veux aller sauver ton ami, on ira.

Ses sourcils se froncèrent, son instinct maternel et protecteur criant "OBJECTIONNN GABY EST QUELQU'UN DE BIEN !!".

Non !! Gabriel n'y est pour rien ! Il y a eu une attaque de vampires, mais Gabriel était avec moi...Il m'a même protégée de l'un d'entre eux !!

Elle eut un petit sourire en se souvenant de la timidité du garçon, attendrissante, lorsqu'elle lui avait fait un calin. S'aidant de la main de Yoru, elle se releva et se rhabilla rapidement. Elle était rassurée de savoir que Yoru était toujours là pour l'accompagner, même à Freedoom. Elle le regarda, lui offrit un petit sourire, remit la veste sur ses épaules.

Alors ? On va par où ? Tu crois qu'on va croiser des gens ? De quoi trouver de l'argent ?

Le problème de Bobby étant toujours dans l'esprit d'Aldaée, qui commençait à en faire une liste, à se créer des motivations pour la suite, histoire de savoir où elle allait. Et elle n'était vraiment, vraiment pas pressée d'être Samedi, de devoir avoir ce fichu dîner avec Bobby. Elle regarda ses cheveux, suivant Yoru, récupérant sa main dès que possible.

...Purée, ils bouclent encore plus que d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 1 Aoû - 0:01

-Et...elle est PERVERSE parce qu'elle t'a...embrassé...?

C'est vrai que cela pouvais paraitre étrange, mais Yoru avait ce défaut: Sa phobie des maladies. Il se justifia auprès d'Aldaée:

-C'était sournois... Ouais voilà! sournois ET tordu!... Et puis en plus je m'y attendais pas et... J'avais pas envie DU TOUT! A cause d'elle j'ai eu sa sœur sur le dos jusqu'à la fin.... Je supporte pas, c'est comme ça...


Aldaée et Yoru étaient maintenant fin prêt à partir. Cette pause fut bénéfique pour l'hypocondriaque qui se sentait mieux, plus propre quoi!

-Alors ? On va par où ? Tu crois qu'on va croiser des gens ? De quoi trouver de l'argent ? ...Purée, ils bouclent encore plus que d'habitude...


Yoru regarda la jeune fille se débattre avec ses cheveux, les siens s'étaient remit en place presque naturellement. Il faut dire que sa nature de cheveux d'encre était très commode. Ils étaient fins et léger et plutôt long d'ailleurs car il aimait se faire des coiffures stylées, ou des nattes. Néanmoins ceux d'Aldaée formaient de jolies boucles bien défini:

-C'est mignon...


Petite remarque qu'il fit un sourire aux lèvres voyant bien qu'elle peinait à les mettre en place.

-On l'a trouvera l'argent... Enfin j'espère... En 10 jours c'est faisable.... Si on y arrive pas... Non, on y arrivera, y'a pas de raison, hein?!


Yoru afficha un léger sourire, il avait parlé comme pour se convaincre lui même mais il ne devait pas se démonter maintenant. Tout était dans la force mentale. Même si tout va à l'encontre de soi, il faut rester positif quoi qu'il arrive. C'était la devise de l'asiatique depuis son arrivée ici. Il avait accomplit différentes choses, en avait surmonté d'autres, il avait craqué, plusieurs fois mais s'était toujours reprit. Pourvu que son état d'esprit reste dans cet axe.

A présent le duo avançait de bon pas à travers cette verdure qui semblait interminable, Yoru interrogea:

-Tu as vu des vampires, des vrais?

Sa voix était mêlée de curiosité et d'inquiétudes à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 1 Aoû - 11:20

-C'était sournois... Ouais voilà! sournois ET tordu!... Et puis en plus je m'y attendais pas et... J'avais pas envie DU TOUT! A cause d'elle j'ai eu sa sœur sur le dos jusqu'à la fin.... Je supporte pas, c'est comme ça...

Un léger sourire flottait sur les lèvres d'Aldaée, puis elle haussa les épaules avec un air compatissant. Certes avoir Elie sur le dos devait être quelque chose d'assez...Effrayant. Puis bon, avec la phobie de Yoru, cette "haine" du baiser était assez compréhensible.
Alors donc qu'Aldaée se battait avec ses cheveux, elle releva les yeux vers l'asiatique lorsqu'il fit juste remarquer :


-C'est mignon...
Tu trouves ?

Elle écarquilla les yeux, tirant sur une bouclette pour l'étendre au maximum, puis haussa un sourcil. Même si ça semblait mignon (ce qui n'était pas vraiment son avis), ça n'en était pas moins insupportable. Elle enviait les cheveux raides de son frère et de sa soeur, admirait ceux de Yoru, qui, à son humble avis, donnaient envie d'y glisser les doigts silent .

-On le trouvera l'argent... Enfin j'espère... En 10 jours c'est faisable.... Si on y arrive pas... Non, on y arrivera, y'a pas de raison, hein?!
Mais oui, on y arrivera. Après tout, cette île doit bien être habitée.

Avec un léger sourire, la petite française regardait le chemin sur lequel ils avançaient. Elle se demandait à présent s'ils se réveilleraient un jour, et si, une fois réveillés, ils disparaîtraient d'ici, ou si une sorte de consciiiiennnce continuerait d'avancer sans eux. Une nouvelle question s'imposa : depuis combien de temps dormaient-ils ?

Tu as vu des vampires, des vrais?
Hm ? Ah, oui. Un seul, et sous sa forme de chauve-souris. Ben l'était pas beau, hein. Il s'appelait Pepe...(léger sourire) et il a voulu me mordre la tête, le vilain.

D'ailleurs, elle devait encore avoir la marque de la griffe. Aldaée glissa ses doigts entre ses bouclettes et sentit une légère bosse, où le sang coagulé avait formé une petite croûte. Il ne resterait bientôt qu'une petite cicatrice. Mais plus de doute, ce n'était pas un rêve du tout. Donc Gaby était bien en route pour Freedoom, ou déjà arrivé. Elle se rappela un léger détail agaçant de cette nuit-là, qui lui avait donné beaucoup de soucis à se faire.

Gabriel était inquiet pour toi, il pense que Jade et Elie sont des vampires. Mais c'est la paranoia due à sa phobie, non ?

La demoiselle fantôme releva les yeux vers l'asiatique d'un air de dire "diiiiiis moi que ce n'est que de la parano et qu'elles n'ont pas tenté de te mangeeeer". Elle n'avait jamais su, en vérité, si ces demoiselles étaient bel et bien les vampirettes que Gaby affirmait qu'elles étaient.
D'un autre côté, il ne s'en serait certainement pas sorti aussi bien, hein ? Elle regarda son cou, y cherchant une preuve invisible du vampirisme des demoiselles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrivée au camp   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Onirique :: Terres gelées-