AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 12 Jan - 22:35

Certes les canaris sauvages n’existent pas mais canari ou pas canari, c’était un piaf, et Yoru ne faisait pas la différence au plus grand désespoir d’Aldaée. L’asiatique était en route et marmonnait toujours des trucs incompréhensibles, il avait peur d’avoir perdu Aldaée, il était inquiet de sa propre situation en ce moment, incertain pour l’avenir dans ce monde, sans Aldaée… Il se remémora tout ce qu’il venait de dire car si c’était lui qui l’avait faite disparaitre, ceci n’étant pas au toucher, ce serai à cause de quelque chose qu’il aurait dit: Il avait parlé de leurs pouvoirs dans le monde réel, de force surhumaine, de supers héros, du mal qui régnait sur la terre, du futur pouvoir d’Aldaée… O_o ‘ !

-Et tu te transformera en oiseau…

Voilà ce qu’il murmura, l'asiatique releva la tête. Le jeune homme s’arrêta net. Ca y est ! Ca avait fait tilt dans son esprit ! Encore plus inquiet et peureux, il se retourna lentement jusqu’à faire face au canari ! TA DAMM ! Le choc ! O__o D’un air presque méprisant et dégouté, il se baissa légèrement et dit en fixant le petit oiseau :

-Aldaée ? C’est toi ? Comme ça… un poussin…

Et en plus, il ne savait pas reconnaitre un canari d’un poussin xD Il s’accroupit et avança sa main vers la créature (=p). Certes, il avait apprécié la bête bleu mais la c’était différent, elle était beaucoup plus amical que ce canari (un canari c’est rigide, ça piaille et c’est tout !) En plus la bête bleu voulait leur montrer un chemin, alors que le canari, il était la, sous les fringues et demandait juste qu’on l’en dégage. Et puis aussi, ce qui le dérangeait maintenant, c’était qu’Aldaée soit poussin ! O_O Que faire ? Il pouvait pas lui parler, il ne savait pas si elle retrouverai un jour sa forme normale… Ça n’arrangeait pas les choses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 13 Jan - 0:23

La demoiselle abandonnée sautillait, sautillait à sa suite, cherchant toujours à le rattraper. Marmonnant dans son coin, il ne semblait pas près de s'apercevoir qu'il était suivi par l'oiseau. Elle crut à un miracle lorsqu'il se retourna enfin. Accélérant le rythme, elle sautilla jusqu'à lui, comme pour confirmer qu'elle ne le laisserait pas l'abandonner si facilement. Yoru se baissa, et le regard qu'il lui envoya était empli de dégoût, même de mépris ! Aldaée préféra regarder ailleurs, un peu choquée par ce regard, profondément blessée.
Elle hocha sa petite tête plusieurs fois pour acquiescer lorsqu'il lui demanda confirmation de son identité, se retenant de lui dire qu'elle était un canari, pas un poussin, bon sang, et posa le regard sur la main de l'asiatique. D'abord, les femelles ne piaillent pas vraiment, elle gazouillent joyeusement à leurs congénères et font de petits bruits faibles pour répondre aux humains (ça Aldaée ne le savait pas encore, puis à ses yeux, Yoru faisait toujours partie de la même espèce). En plus ce n'est pas rigide, c'est un oiseau très doux, joyeux et affectueux..Il correspond bien à Aldaée, en fait.
La petite française, devant le regard de Yoru, n'osait pas faire un saut de plus pour se blottir dans sa main comme elle aurait préféré et restait au sol devant lui, prenant d'une petite papatte le bout de son index, mais gardant le regard fixé sur la paume de sa main, évitant à tous prix de croiser ses yeux dégoûtés.
Elle ne lui en voulait pas. En bon hypocondriaque qu'il était, il devait voir en elle un oiseau, nid à maladies, microbes, puces et autres. Sauf que le canari étant un animal domestique et très propre, ce n'était pas le cas. Mais il ne semblait même pas savoir ce qu'était un canari, ce blaireau, donc bon, ne lui en demandons pas trop. Aldaée savait tout ça, mais elle restait blessée par le regard de son ami. Relâchant son index, regrettant de ne pas pouvoir lui présenter des excuses pour sa nouvelle apparence encore plus pitoyable que l'ancienne, elle désigna le sac d'un petit mouvement de bec, lui demandant par ce geste de la mettre dans un endroit où elle puisse survivre au froid sans manquer d'air pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 13 Jan - 1:42

Le petit oiseau s’approcha de la main du jeune homme qui eut soudainement un sourire sur le visage. L’oiseau était Aldaée ! Le truc de dingue ! Cependant il ne vint pas au cœur de sa main et se contenta de ne poser qu’une patte que l’index de Yoru ce qui le vexa un peu. Il ne s’était pas rendu compte qu’il l’avait encore plus vexé -__- Il faut l’en excuser. Fasciné par l’animal, enfin, la nouvelle forme qu’avait prit Aldaée, son regard passa de dégouté et incertain (Il avait peur de parler à un piaf sans importance et passer pour un débile, même si personne n’était là pour le voir xD) à celui d’un enfant, émerveillé par le pouvoir qu’avait acquérit Aldaée. Tout était clair à présent, Aldaée avait peur du vide ou de tomber, son pouvoir grandissant la transformerai en oiseau, son contraire, c’était logique ! L’asiatique resta dans sa position et dit, voyant l’hésitation du canari :

-Là… Tu m’impressionnes… Vraiment… J’ai du mal à y croire… Je parle à un poussin (Et vas-y on en rajoute une couche ! xD).

Le canari lui montra de la tête le sac comme s’il demandait quelque chose à Yoru. Il dit alors :

-Le sac ?Tu veux que j’mette tes affaires dans le sac ?


Le jeune homme s’exécuta (la communication est rude entre oiseau et humain -__-) Puis il prit l’oiseau sans sa permission dans ses mains pour le mettre par-dessus les vêtements ce qui formait un petit nid douillet et chaud. Il laissa le sac entrouvert par le dessus pour laisser respirer l’animal et le mit sur son dos. Puis il reprit la marche :

-Si t’as un soucis tu gueule ! Enfin tu pouitte quoi… (Du verbe "Pouitter". Nouveau mot pour dire gazouiller)

Ça y est, ils étaient reparties pour une longue route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 13 Jan - 14:54

Yoru continuait de lui parler, et l'entendre la rassurait. Aldaée se sentit toutefois totalement désespérée lorsque l'asiatique la renomma poussin. Encore une fois. Il ne savait donc pas que les poules, ni les poussins ne volaient pas ?! Hm...Il n'en avait probablement rien à faire, en toute logique. L'hypocondriaque semblait trouver formidable ce nouveau pouvoir qui terrorisait tant Aldaée. Elle se demandait combien de temps elle resterait dans ce corps. Son autre pouvoir (le connu, donc le fait de planer) n'avait pas de durée de temps précise, c'était tant qu'elle le voulait. Mais là elle ne le voulait pas ! Etait-ce à Yoru de décréter quand la transformation s'achèverait ? En ayant eu peur au début, en ne la voyant pas, il aurait pourtant du la retransformer !
Yoru la prit dans ses mains pour la mettre dans le sac et elle s'y lova l'instant du transport, caressant vaguement de sa tête duveteuse le pouce de l'asiatique, cherchant par là à le remercier comme elle pouvait x). Il la déposa sur ses vêtements rangés, lui formant un nid douillet. Elle se sentait pleine de reconnaissance envers le Yoru géant, et d'autant plus lorsqu'il referma le sac en laissant assez de place pour qu'elle puisse respirer.
Lui conseillant de "pouitter" en cas de problème, l'asiatique se remit en marche. Honteuse de devoir se faire porter, et surtout de pouvoir se reposer en laissant Yoru avancer seul, Aldaée enfouit sa tête dans ses plumes et s'enfonça dans de sombres pensées. Un canari. Elle était un canari, bon sang. Et, ne pouvant voler par un tel froid ( ne pouvant même pas voler tout court, étant acrophobe elle n'osait pas imaginer le carnage), elle se faisait porter comme une petite princesse. Elle s'en voulait. Yoru était adorable, tout de même, il aurait pu la laisser marcher ou lui dire de voler. Au lieu de cela, il avait tout de suite accepté de la mettre dans le sac, lui y avait fait un nid et faisait attention à ce qu'elle n'ait pas froid ni ne manque d'air, lui disant même quoi faire si elle avait un problème quelconque. Et après il se demande pourquoi aux yeux d'Aldaée, il est un ange ?
La marche de Yoru berçait lentement Aldi mais elle se forçait à rester éveillée, trouvant assez injuste le fait qu'elle puisse rester immobile alors que son ami marchait et se fatiguait. Cette idée de transformation en oiseau, si jamais elle retrouvait forme humaine, ne devrait plus jamais être évoquée.
Le temps passait, Aldaée ressassant ses pensées moroses, et pressée qu'ils fassent une pause pour pouvoir sortir de son carosse, exprimer à Yoru sa gratitude...Même si elle n'avait plus les mots pour le faire..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 14 Jan - 1:35

Bon, maintenant que Yoru portait (façon de parler) Aldaée, l’asiatique devait trouver un moyen de sortir de cette forêt ce qui n’était pas gagné ! Il parcourait le sentier qu’il avait trouvé, scrutait toute la végétation a chaque instant pour s’assurer qu’aucun danger ne les guettait (bêtes féroces, géants, flics ou autre… xD) On pouvait le dire, il avait peur et était moins confiant à l’idée qu’Aldaée se trouve dans son sac, de temps en temps il criait :

-Tout va bien ? Tu le dis si j’te chiffonne…

Pauvre petite bête balloté par la marche dynamique de l’asiatique. Il prenait grand soin cependant de ne pas sauter ni de se baisser. Le jeune homme réfléchissait à un moyen de faire revenir Aldaée dans sa forme normale mais malgré toute ces réflexions, seul un miracle ou un magicien pourrai la faire revenir comme avant (ce qui était parfaitement possible en ce lieu). Peut-être devra-t-il trouver un voyageur qui ait la capacité de stopper un pouvoir, c’était la seule solution, à moins que l’action de ce « sortilège » s’achève seul (ce qu’il ne savait pas encore). L’hypocondriaque avançant toujours prit une inspiration et dit alors :

-Aldaée… J’ai peur que tu reste dans cet etat… C’est pas que j’aime pas les canaris mais ça m’ferai vraiment mal t’sais…. J’me disais.. comme nos pouvoirs évoluent et de manière croissante, p’t’être que ton sort est irrévocable. Putain…je crois que c'est de ma faute...

Ça lui faisait mal de dire ça mais ça pouvait être vrai. Il ajouta :

-J’vais t’amener en ville. Et poussin ou pas, tu reverra ton ami et si en passant j’arrive à trouver un voyageur qui voudrai nous aider… Tu sais quelqu’un qui pourrai stopper nos pouvoir ou je sais pas… Moi j’sers à rien, j’suis désolé…

A ce moment là, un sourire dégouté apparu sur son visage et sa gorge se serra, même si Aldaée ne pouvait le voir, elle pouvait l’entendre dans sa voix :

-Moi… j’peux juste… que te créer des éternuements, des maux de gorge… simuler une maladie et te la passer. Je sais pas c’que j’vais devenir… Quand je vois comment ton pouvoir évolue, j’ai peur de devenir dangereux, envers les autres, envers toi… Même si d’un autre côté je m’améliore hein...?


Un faux sourire s’affichait sur son visage, il n’y croyait pas lui-même… Parler à Aldaée le soulageait même s’il savait qu’il n’entendrai aucune réponse de sa part. Le paysage changea quelque peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 14 Jan - 19:01

Aldaée se laissait bercer par la marche de Yoru, répondant un "twit" affirmatif lorsqu'il s'inquiétait de sa santé : tout allait bien, très bien, mais l'entendre aussi inquiet la rendait nerveuse, elle avait envie qu'il se calme, qu'il ne soit pas si paniqué par si peu.
Elle réfléchissait également à un moyen de redevenir humaine, détestant l'impuissance que lui donnait cette apparence. Gaby se transformait en chauve-souris, mais d'après ce qu'elle avait pu voir, il redevenait humain comme il voulait ! Elle ne pouvait pas. Décidémment, elle était bien la personne la pls faible de tout ce continent imaginaire ! A quoi pouvait-elle bien servir à part à cueillir des trucs en hauteur ?! Soupirant, dépitée, elle sentit son coeur se serrer lorsque Yoru fit part de son inquiétude. Incapable de supporter la détresse de son ami, Aldaée se leva, ouvrit un peu plus le sac, sortit en escaladant la bretelle du sac, pour aller se poser sur l'épaule de Yoru. L'action n'était pas facile, elle avait du mal à tenir sur la bretelle, utilisant ses petites griffes pour se maintenir.
L'asiatique dit quelques mots qui firent s'hérisser les plumes de la petite française : il ne servait à rien. C'était faux ! Sans lui elle serait perdue ! Reprenant sa montée sur la bretelle, elle avançait peu à peu, se rapprochant de l'épaule de son ami. Elle était donc au dessus du vide, seulement tenue par son équilibre sur une bretelle de sac. Se rabaissant et se méprisant, Yoru disait du mal de lui, de ses pouvoirs, il semblait se détester en ce moment, ce qui troublait et peinait Aldaée. Elle twita arrivée près de son épaule pour le prévenir de sa présence, sautilla sur ladite épaule, et blottit sa tête contre lui, elle avait envie d'y répondre, mais ne pouvant le faire, elle entoura seulement son cou de ses ailes, tentant de lui faire un câlin en considérant la différence de tailles.
La française ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'il disait, il avait tort, il devait avoir tort. La transformation cesserait et tout irait bien, ce sera fini, plus jamais on ne prononcera l'idée de la transformation en oiseau, ce sera parfait. Par la chaleur de ses plumes, on peut dire qu'Aldaée servait un peu d'écharpe à Yoru x), aussi ne le lâchait-elle pas, restant blottie contre lui, essayant de lui faire comprendre qu'elle ne le considérait pas comme responsable, il ne pouvait pas deviner, et qu'elle n'avait pas peur de la dangerosité future de son ami. Oui, il le serait sans doute, et alors ? Cela n'empêcherait jamais Aldi de lui faire des câlins et de l'adorer. C'était son ami, et aussi dangereux soit-il, il lui restait très cher. A tel point qu'elle se tenait sur son épaule, très loin du sol, sans même s'être aperçue de sa situation vertigineuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 14 Jan - 21:19

Apparaissant soudain dans un nuage de fumée et un plop sonore, stedson visé sur le crâne, sourire éblouissant et bouquet de fleurs à la main, Bobby the Kid venait de faire son entrée fracassante. Les yeux fermés il semblait chercher quoi dire à Aldaée qu'il venait chercher pour leur dîner en tête à tête. Alors qu'il venait visiblement de trouver, il exhiba son sourire le plus charmeur, tendit son cadeau et...

-"Bobby est venu te chercher bébé, pour te faire connaître la plus belle soirée de... mais... fucking god ! Où est-elle ?!"

Il fusilla Yoru du regard, le faisant reculer d'un pas.

-"Écoute petit... Bobby the Kid n'a pas que ça à faire que de jouer à cache-cache. Dis moi où est ma nana ou ça va mal aller..."

Grâce à Dieu, Yoru eut pour une fois de la chance car le délai depuis la transformation d'Aldaée venait de prendre fin, lui rendant du même coup forme humaine. Mais bon, comme on ne change pas les bonnes vieilles habitudes, il fallait bien un brin de poisse, entraînant cette transformation sur l'épaule de l'asiatique. Même si elle n'était pas grosse, le poids de la jeune fille n'était pas fait pour être supporté par la frêle épaule du punk et le duo s'écroula au sol lamentablement.

Heureusement que la poudreuse était la pour accueillir leurs carcasses !

Cet évènement avait eu l'effet profitable de rendre sa bonne humeur à notre cowboy solitaire qui tendit une main secourable à la brunette pour l'aider à se remettre sur ses pieds. Il profita de ce geste pour attirer la demoiselle contre lui et lui susurrer à l'oreille :

-"Bobby prendra soin de toi poupée, ne t'inquiètes pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 15 Jan - 14:09

Yoru accepta le « calin » d’Aldaée et souria quand il s’arrêta net. D’un coup son visage perdit son sourire : Bobby était là. Soit il venait chercher l’argent que l’hypocondriaque lui devait, soit il passait prendre Aldaée... L’asiatique se teint sur ses gardes, attendant de savoir ce qu’il voulait lorsque Bobby tendit un cadeau dans le vide et dit :

-Bobby est venu te chercher bébé, pour te faire connaître la plus belle soirée de... mais... fucking god ! Où est-elle ?!

Yoru ne pu s’empêcher de sourire et de se foutre de sa gueule, c’est vrai qu’elle était sur son épaule, mais comment pouvait-il le savoir ?

-Écoute petit... Bobby the Kid n'a pas que ça à faire que de jouer à cache-cache. Dis moi où est ma nana ou ça va mal aller...


Sa nana ? Nan mais il avait craqué lui ! Sa nana… Rien du tout ! Yoru fronça les sourcils mais n’eut le temps de répliquer qu’il sentit un poids sur son épaule le faisant dégringoler au sol et tomber sur Aldaée dans la poudreuse. L’asiatique vit avec surprise qu’Aldaée s’était retransformée en humaine, elle devait tout de même avoir froid (sans vêtements). Comme un reflex, Yoru choppa les fringues se trouvant dans son sac ouvert (sans même le retirer de son dos) et les plaqua contre Aldaée , bon timing car elle fut de suite emportée par Bobby.

-Bobby prendra soin de toi poupée, ne t'inquiètes pas...

L’asiatique réfléchissait à un stratagème pour qu’il la laisse, qu’il arrête de profiter de la situation comme ça. Yoru n’en pouvait plus de voir Aldaée se faire tripoter de la sorte. Il ne pouvait pas user de force, Bobby l’aurait renvoyé comme il était venu xD. Une idée lui vint et sans réfléchir, il l’appliqua (normal, c’est Yoru -___-). Le jeune homme regarda fixement Aldaée et sur elle apparurent des boutons horribles sur tout son corps et son visage. Cela avait pour but d’effrayer Bobby. Peut-être ne voudrai-t-il plus d’une femme moche (désolé Aldaée -__-)
L’asiatique se redressa et se tenant droit, il lança à très haute voix un sourire méprisant aux lèvres:

-Là… Tu me déçois… Vraiment tu baisses dans mon estime ! Moi qui croyait que Bobby le tombeur (insistance sur LE TOMBEUR !!), comme il aimait se faire appeler, ne sortait qu’avec de belles filles. Et voilà à quoi il en est réduit… Ridicule…


Là, il venait de faire fort. Et ne se rendait pas compte des conséquences. Peut-être allait-il mourir ? Des mains de Bobby comme des mains d’Aldaée. Yoru, en tant que mec savait à quel point les hommes pouvaient faire grand cas de leur dignité masculine. Ce qu’il venait de dire était peut-être un peu sévère pour Aldaée mais normalement Bobby et son ego devaient en prendre un coup, normalement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 15 Jan - 18:59

Aldaée resta sur l'épaule de Yoru, et y était toujours lorsque Bobby apparut. Elle aurait volontiers ri en voyant Bobby tendre un bouquet de fleurs à Yoru, imaginant sans doute qu'elle n'était pas loin, mais son statut de canari l'en empêchait. Il commença à s'énerver contre l'asiatique et la jeune fille se mit à paniquer, allait-il réellement attaquer son ami parce qu'il ne la trouvait pas ? Et d'où la nommait-il sa "nana" ?
Elle n'eut pas le temps de râler intérieurement un peu plus puisque sa transformation s'acheva. Se sentant grandir, elle perdit l'équilibre et tomba en arrière, entraînant le pauvre Yoru dans sa chute. Elle se trouvait donc nue, dans la neige, sous l'asiatique. Youhou, tout va bien, on ne peut pas être plus heureux. Se mordant la lèvre inférieure pour éviter de crier rapport au fait que tout son dos soit gelé, elle remercia Yoru alors qu'il lui mettait ses vêtements dessus avec une rapidité étonnante. Serrant ses vêtements contre elle pour cacher sa nudité, la petite française s'aida de la main de Bobby qu'il lui avait galemment tendue pour la relever, et espéra pouvoir se rhabiller. Espoir perdu puisque le "héros" la serra contre lui avec enthousiasme. Et alors qu'il tentait en vain de lui faire croire que cette soirée serait géniale ( Aldaée enlevant de la neige de son dos et entourant sa taille de son haut pour se cacher), des boutons horribles apparurent sur tout le corps de la demoiselle. Paniquée, celle-ci recula vivement, éloignant Bobby de la chose dégoûtante qu'elle était devenue brusquement, se demanda une fraction de seconde si elle était allergique à ses propres plumes, avant que Yoru ne prenne la parole.
Il se moquait ouvertement de Bobby car celui-ci avait pu être intéressé par elle. Aldaée cacha son visage derrière ses bouclettes, les laissant retomber autour de lui, et tenait d'une main son pantalon, qui cachait tout le haut de son corps (le devant, son dos est exposé), l'autre main plus bas, serrant le tissu de son haut entourant sa taille.

...Je...je suis désolée...C...ça doit être...les plumes...

Aldaée était horriblement honteuse, pas tant face à Bobby, mais surtout à Yoru, qui non seulement était tombé sur elle alors qu'elle était nue mais en plus venait d'affirmer clairement qu'il la trouvait laide. Oh, bien sûr, cela faisait partie du stratagème, mais les mots la blessèrent de la même façon que s'il lui avait dit directement. Peut-être même plus car il prenait un autre homme à témoin. Se cachant toujours du mieux qu'elle pouvait, elle espérait pouvoir s'habiller rapidement, mais n'osait pas vraiment faire le moindre geste tant que les regards étaient sur elle. Ses pieds nus dans la neige bleuissaient légèrement, mais elle était persuadée qu'elle pouvait tenir encore un peu avant de perdre un orteil x). Relevant un oeil timide, elle regarda Bobby à travers ses cheveux pour essayr de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 16 Jan - 1:30

Non seulement il gâchait son plaisir mais en plus il se moquait de lui ? Bobby the Kid s’interrompit quelques instants dans la palpation du derrière maintenant pustuleux d’Aldaée pour fusiller du regard l’asiatique.

« Tu crois que Bobby ne connait pas tes pouvoirs, newbie ? »

Sa voix grondait, chargée de menaces tout comme son regard qui fusillait l’asiatique aussi sûrement qu’une sulfateuse. On ne la faisait pas à Bobby : la nénette était parfaitement normale juste avant, et il n’y avait aucune raison pour que ça change aussi vite, sauf si cet imbécile avait usé de son don bien sûr. Le pire était peut-être la couche qu’il rajoutait en espérant jouer sur la fierté du cowboy. Il allait bientôt apprendre que Bobby avait probablement l’air stupide mais qu’il ne l’était pas (enfin en règle générale).

Leur « sauveur » dévoila ses dents ultra blanches dans un sourire carnassier qui aurait filé la chaire de poule à n’importe qui, avec ou sans neige où patauger. Yoru sembla comprendre le message et les pustules disparurent peu à peu de la pauvre Aldaée qui n’en menait pas large jusque là. Le grand blond lui caressa la joue dans une tentative de drague un peu ringarde et lui souffla :

- « Ne t’inquiètes pas-tu étais toujours rayonnante de beauté… mais tu dois être congelée. Bobby doit bien avoir quelque chose pour toi… »

Il lâcha enfin la taille d’Aldaée pour se plonger dans son sac à la recherche de je-ne-sais-quoi. Il finit par en tirer une longue robe de soirée rouge sang à dos nu et large décolleté. La robe était magnifique mais faisait à vrai dire un peu tâche dans le décor. Il tendit le vêtement à Aldaée tout en lui faisant signe de l’enfiler.

Au bout de 5 minutes, l’acrophobe revint de derrière un rocher (un peu de pudeur ne fait pas de mal), parée pour son dîner « romantique ». Le cowboy prit sa main et s’apprêta à se téléporter pour le meilleur restaurant d’Elipse quand… Yoru se jeta sur lui et fut emporté avec eux sans que Bobby ne puisse rien faire. Bien sûr le surpoids dérégla légèrement le calcul du point d’arrivée et ils débarquèrent, au lieu du hall du restaurant en question… dans une rue du centre ville d’Elipse.

Devant une foule armée de flingues, couteaux, j’en passe et des meilleures. Le poulpe géant écarlate était presque la dernière chose qu’on remarquait dans la scène tant elle était déjà impressionnante par la haine qui se dégageait des « manifestants ». En se rendant compte de ce qui se passait, Bobby perdit son flegme habituel et lâcha la main d’Aldi, reculant de quelques pas en se grattant machinalement la nuque.

- « Bébé, il faudra remettre notre dîner à plus tard je crois, j’ai… hum… des choses urgentes à régler. Je t’appellerais ! »

Et sur cette excuse bidon il s’évapora comme ils étaient arrivés, laissant le duo dans un bien beau bourbier…

[Direction ==> triste lune et nuit sanglante ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrivée au camp   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Onirique :: Terres gelées-