AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 13:35

-Hm ? Ah, oui. Un seul, et sous sa forme de chauve-souris. Ben l'était pas beau, hein. Il s'appelait Pepe...(léger sourire) et il a voulu me mordre la tête, le vilain.

Yoru fut déçu de cette réponse. Il s'attendait à un truc beaucoup plus sanglant, de l'action quoi! Une bande de vampires cruels et sanguinaires mais qui n'ont aucune pitié, bien que charismatique et irrésistiblement beau. Ca c'était la vision du vampire par Yoru. Un peu trop inspiré de films certes mais qui restait valable. A partir de ce moment là Yoru pensa profondément, le regard dans le vague mais toujours appliqué à ce qu'il faisait, il semblait déconnecté du monde extérieur. Il s'imaginait dans le futur, il créait son image, prolongeait sa façon de pensée du moment alliée à ses pouvoirs qui vont s'amplifier petit à petit durant cette cure opérée par le docteur Parkinson.

Une part de l'asiatique, bien enfouit mais toujours présente était mauvaise en somme. Il ne le savait peut-être pas encore, mais elle surgira un jour ou l'autre. Certain seront blessés mais lui se sentira de plus en plus fort, de plus en plus supérieur. (pas pour rien qu'il a un mauvais Karma) Un retournement de situation s'opèrera et l'hypocondriaque qui fut durant toute son enfance humilié et mit à l'écart, lui qui a vécut des moments difficiles, lui qui se sera battu depuis le début pour garder le peu d'honneur qui lui restait, celui là, deviendra quelqu'un comme les autres. C'est l'ambition qui le poussera plus haut, et l'envie de pouvoir propre à tout les hommes.

Bref!

-Gabriel était inquiet pour toi, il pense que Jade et Elie sont des vampires. Mais c'est la paranoïa due à sa phobie, non ?

Aldaée le sortit de ses songes, il reformula une deuxième fois la phrase dans sa tête pour la considérer raisonnablement et ria:

-Mais non! Elles sont pas vampires! Où est-ce qu'il est allé cherché ça lui... Nan nan... J'ai eu l'impression que leur pouvoir était la transmission de pensée.

Yoru remarqua le regard d'Aldaée qui fixait son cou et un sourire s'afficha, il gloussa.

-Oublis! Elles sont pas vampires... C'est gentil à lui de s'être inquiété pour moi quand même...
(rire)

Ils avançaient toujours mais à présent il était impossible de voir le ciel comme si, à mesure qu'ils avançaient, la végétation devenait plus dense. Impossible de déterminer l'heure, impossible de savoir si le groupe de prisonniers était arrivé à bon port, impossible de savoir où il se trouvaient (perdu?), le futur est si incertain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 15:33

Heureusement pour elle, Aldaée n'avait aucune idée des sombres projets de Yoru. Alors qu'il imaginait son futur, la petite française revivait la nuit des souris, perdue dans le souvenir de la ville typée Egyptienne, avec cette étrange pyramide, tout ça.
A vrai dire, si elle savait, à cet instant, le côté sombre et mauvais de Yoru, peut-être...aurait-elle décidé de continuer la route toute seule, effrayée à l'idée de le voir se transformer en monstre sans pouvoir rien faire pour l'en empêcher. Car bien sûr, Aldi est bien loin d'être mauvaise. Et elle ne comptait pas le devenir. Enfin, elle, sa seule ambition pour le moment était de sauver Gaby. Après, elle rêvait toujours de tenter de prouver aux Dreamlandiens que tous les voyageurs n'étaient pas mauvais. Ahlala, si elle savait à quel point elle se trompait sur le compte de son ami.
Yoru se mit à rire, à sa question, et Aldaée rosit, se renfrogna, un peu vexée.

-Mais non! Elles sont pas vampires! Où est-ce qu'il est allé cherché ça lui... Nan nan... J'ai eu l'impression que leur pouvoir était la transmission de pensée.
...Elles ont de la chance, c'est pratique...

Elle chercha donc sur son cou une marque, ce qui fit d'autant plus rire l'hypocondriaque, et froncer les sourcils de la petite demoiselle flottante.

-Oublies! Elles sont pas vampires... C'est gentil à lui de s'être inquiété pour moi quand même...
Bah on sait jamais hein, elles sont très jolies, sombres, avec un côté mystérieux...Elles pourraient très bien en être...

Miss Casper croisa les bras sur sa poitrine, toujours un peu vexée par ce côté moqueur de Yoru. Après tout, Jade et Elie avaient un côté intriguant, secret, et auraient très bien pu jouer les buveuses de sang. Cela dit, Aldaée était quelqu'un d'assez naïf, peut-être, aux yeux de l'asiatique, il riait toujours d'elle, il devait bien y avoir une raison.
Toutefois, pour le moment, elle s'en moquait, ses pensées occupées par d'autres soucis. En regardant la végétation envahissante, elle se demanda s'ils pourraient continuer éternellement à avancer ou s'ils seraient bloqués. Et où dormiraient-ils ? Par terre ? oO Yoru accepterait ça ?
Elle se demanda aussi quelle heure il pouvait être. Quel jour. Quand cette pourriture de Bobby viendrait la chercher. Où étaient Kath, Nath. Et les autres, ceux qu'ils avaient croisés rapidement, comme Gaby, Matthew, les jumelles, Maxim, Gros Pif...Elle eut un léger soupir.
La petite française suivait docilement son ami, lui offrant toujours cette confiance sans nom qui la perdrait sans doute, bien qu'elle en était encore loin d'être consciente.
Son regard se perdit sur la végétation. Au moins, ils étaient à l'abri du vent, et du froid.

...Tu crois qu'il y a des serpents, dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 16:09

En effet la jeune demoiselle était loin d'imaginer à quel point l'homme pouvait être bon en façade mais mauvais de l'intérieur. Serait-ce de la naïveté? Il suffisait d'un accord entre une personne et soi même (autrement dit Yoru et lui même) pour que son côté sombre prenne le dessus. Le côté moqueur de l'asiatique était-il un infime signe de sa méprise envers tout les autres? Il fallait mieux croire en son côté gentil, sympathique, blagueur et sociable plutôt que son côté hypocrite, méprisant, mauvais et caché. Mais oublions ça, ce n'est pas encore d'actualité. Profitons du moment présent comme on dit.

Lorsque l'asiatique ria, Aldaée sembla vexée, n'accepterai-t-elle pas l'humour moqueur de Yoru? De toute façon, on ne change pas les gens. Il avait ce tempérament et puis c'est tout. Il est vrai que depuis le début et grâce à la présence d'Aldaée, le jeune homme avait fait des progrès niveau sociabilité, énormément. Véritable ours planqué dans sa caverne avant son arrivé chez le Docteur Parkinson, il pu se libérer quelque peu de ses habitudes, par la force certes, mais aussi par la volonté de faire, la force mentale. Parce que ça se voyait peut-être pas mais il souffrait en ce moment même. Lui qui avait toujours sur lui, tout les instruments nécessaires pour désinfecter tout ce qu'il touchait, se contentait d'un bain dans une eau chaude d'un lac inconnu et dormait dans des endroit... qui changent de ses habitudes passées!

La pensée peut changer mais le caractère reste. Les souvenirs restent et forgent la personnalité. Peut-être que tout le mépris que l'asiatique eut reçu de la part de ses parents, il l'a retranscrit en moqueries répétées envers les gens qui l'entour (en occurrence Aldaée). Une genre de vengeance involontaire. Un signe de sa douleur intérieur.

-...Tu crois qu'il y a des serpents, dans le coin ?

L'asiatique posa son regard sur le sol, scrutant les plantes basses, ce serait bien possible en effet.

-Je sais pas.... Fait attention, on sait jamais, parce que si l'un d'entre nous se faisait mordre, je sais pas c'que je ferai, on ne sait pas si il y a des gens ici et si quelque chose nous arrivait... de grave... Enfin il faut éviter ça.


Je doute qu'il y ait un hôpital dans le coin ou une cabinet de Docteur si un accident arrivait. A présent Yoru souhaitait vivement voir apparaitre un mouvement dans les feuillage. Une trace de vie. "Au secours on est perdu!!!", c'est à peu près ce qu'était en train de crier Yoru dans ses pensées. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 17:13

Aldaée était vexée, oui, et supportait de moins en moins ces continuelles moqueries qu'il lui adressait, et que, sans qu'il s'en rende compte, l'humiliait, la faisait se rendre compte d'à quel point elle pouvait se montrer idiote. Forcément, un jour, elle craquerait et lui dirait d'aller se faire voir, et ils finiraient bien par se séparer, à un moment ou à un autre, pour cette raison ou une autre. Trop différents l'un de l'autre.
Même si ce n'était pas à l'ordre du jour, au fond d'elle, Aldaée savait bien que ça ne pourrait pas continuer éternellement comme ça, malheureusement.
Pour le moment, toutefois, elle ne se méfiait que des serpents, et eut un petit sourire à la remarque de Yoru.

-Je sais pas.... Fait attention, on sait jamais, parce que si l'un d'entre nous se faisait mordre, je sais pas c'que je ferai, on ne sait pas si il y a des gens ici et si quelque chose nous arrivait... de grave... Enfin il faut éviter ça.
...Tu crois que ça peut sauter, un serpent ?

Et sur ces mots, elle s'éleva un peu, monta jusqu'à une cinquantaine de centimètres, fronça les sourcils. Contrairement à précédemment, elle sentait bien que le "plafond" n'était pas encore atteint. Elle pouvait monter plus haut, elle en était sûre. Elle s'éleva un peu plus, atteignant rapidement les quatre-vingts centimètres. Un peu nerveuse, elle se concentrait sur la hauteur, et pas sur le bas...loin, si loiiiin de ses pieds. Inconsciemment, elle avait attrapé la main de l'asiatique, et alors que ses pieds frôlaient les 1 mètre, elle se sentit faiblir, ses jambes flancher, ses genoux décider que là, c'était exagéré. Lentement, sûrement, prudemment, elle se laissa redescendre, un peu pâle, mais avec un petit sourire, tourna la tête vers Yoru.

Ca peut pas sauter aussi haut hein...?

Miss Casper s'arrêta à une dizaine de centimètres au dessus du sol, histoire d'éviter les serpents. Elle regrettait de ne pas pouvoir faire monter Yoru sur son sol invisible, cela lui éviterait d'avoir à guetter les bêbêtes maléfiques, et même aussi loin du sol, elle se sentirait plus en sécurité avec lui à ses côtés pour la rattraper si elle perdait l'équilibre. Elle vérifiait donc surtout les pas de l'asiatique, ignorant son propre cheminement au dessus des plantes suspectes. Son pouvoir avait encore évolué. Son sol lui permettait de se hisser de plus en plus haut. Elle craignait de finir par pouvoir atteindre les cieux, sans pour autant pouvoir avoir quelqu'un à ses côtés pour la soutenir et la retenir. Foutu pouvoir.

...Tu crois que tu as aussi...évolué ?

Elle craignait de plus en plus le pouvoir de Yoru, et son côté inquiétant. Elle détestait l'idée qu'il puisse être toxique et blesser quelqu'un involontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 17:48

Aldaée tenait la main de Yoru et dans un premier temps, il ne sentait pas qu'elle montait de plus en plus forçant son bras à se lever. Il ne la regardait pas quand il s'aperçut qu'elle s'était élevée à prêt de 80 centimètres du sol. L'asiatique s'arrêta choqué écarquillant les yeux impressionné par l'évolution de son pouvoir. Inconsciemment il serra la main de la jeune fille avec ses deux mains, de peur qu'elle ne s'envole plus haut et qu'elle ne puisse revenir au sol. Il se sentit un peu petit tout d'un coup.

-...Tu crois que ça peux sauter, un serpent ?

Elle redescendit:

-Je ne crois pas non... Pas à cette hauteur... Je sais pas

Sa voix était nouée comme si il avait peur de quelque chose. Les pouvoirs qu'on leur avait attribué commençaient à se développer, ils évoluaient sans s'en rendre compte et le propre pouvoir de Yoru lui faisait peur à certains moments, principalement lorsqu'il en découvre un autre. Qu'allait-il trouver en lui, qu'est- ce qui avait évolué en lui? Un frisson parcouru le dos du jeune homme tandis qu'il réfléchissait à cette question fébrilement. Son visage devint blanc à la vue de celui d'Aldaée qui redescendit pale comme un linge du fait de sa phobie de la hauteur.

-...Tu crois que tu as aussi...évolué ?

Yoru lâcha la main de la jeune fille et recula d'un pas effrayé rien qu'a l'idée. Il tenta de souffler et se calmer scrutant le sol, fuyant le regard de la jeune fille. Une fois posé et immobile, il dit simplement:

-Mais attends... Tu vas devenir encore plus forte et tu montera plus haut ou je sais pas quoi, tu vas voler comme... Un oiseau. Moi je peux causer des maux de gorges ET simuler une maladie, mais toi... Tu n'a qu'un pouvoir... J'veux dire tu devrai avoir autre chose...


Un temps se fit et Yoru leva les yeux:

-Concentres-toi sur moi, je suis sûr qu'il y a autre chose! Un pouvoir qui vient de toi et un autre qui agit sur les autres.

Le jeune homme semblait déterminé. Pas de chichi, il avait déjà testé son pouvoir sur elle plusieurs fois mais elle jamais, il était temps de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 18:37

En sentant les deux mains de Yoru autour de la sienne, la retenant comme s'il avait peur de la voir s'envoler et disparaître tel un vulgaire ballon, elle se sentit un peu rassurée. Là, elle n'irait pas plus haut, même si arrivée à un mètre, son "sol" lui avait fait "oué, non, là c'bon, t'es au maximum, tu peux r'descendre, cocotte".

-Je ne crois pas non... Pas à cette hauteur... Je sais pas
...

Il avait une voix étrange. Appeurée, un peu, peut-être. Craignait-il à ce point là ce que l'avenir leur avait réservé, à lui et à son étrange pouvoir toxique ? La petite française eut un sourire en le voyant aussi pâle qu'elle.
Il la lâcha brusquement et recula, comme si elle l'avait brûlé par sa question. Inquiète, Aldaée se rapprocha un peu, avec un air de dire "mais pourquoi tu recules ? J'ai dit quelque chose de mal ? T^T".

-Mais attends... Tu vas devenir encore plus forte et tu montera plus haut ou je sais pas quoi, tu vas voler comme... Un oiseau. Moi je peux causer des maux de gorges ET simuler une maladie, mais toi... Tu n'as qu'un pouvoir... J'veux dire tu devrais avoir autre chose...

Ah oui, tiens, c'était surprenant. Aldaée haussa les épaules. Jusqu'à présent ce foutu pouvoir n'avait jamais servi à rien, de toute façon. A l'idée de voler comme un oiseau, elle perdit son sourire et pâlit.

-Concentres-toi sur moi, je suis sûr qu'il y a autre chose! Un pouvoir qui vient de toi et un autre qui agit sur les autres.
...Rêves !!

Les yeux écarquillés, elle recula un peu et secoua négativement la tête, et ce malgré l'air sûr de lui de l'asiatique. Il n'était pas question une seule seconde de le mettre en danger, même si son pouvoir ne pouvait être aussi dangereux que le sien. La petite française leva les yeux au ciel.

Et puis quoi encore ? Jvais t'faire voler, c'est ça ? Pas question, j'pourrai pas te rattraper. Puis même. J'aime pas l'idée.

De toutes manières, son pouvoir était aussi inutile qu'elle, il le savait non ? Elle se garda tout de même bien de le lui faire remarquer, et se dit que si jamais elle en avait un autre, alors ils le découvriraient tôt ou tard. Mais tant qu'à faire, elle préférerait que ce ne soit pas sur Yoru. Faut pas déconner, sérieux. Elle ne savait même pas si elle pouvait être dangereuse, mais si c'était le cas, il n'était pas question que ce soit lui le cobaye. Il semblait avoir oublié son naturel protecteur et inquiet pour les autres. Si elle était prête à faire n'importe quoi d'elle, il n'était pas pour autant imaginable de voir quelqu'un d'autre en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 19:07


-...Rêves !!


L'asiatique fronça les sourcils.

-Et puis quoi encore ? Jvais t'faire voler, c'est ça ? Pas question, j'pourrai pas te rattraper. Puis même. J'aime pas l'idée.

Yoru serra les dents et détourna le regard, il était énervé maintenant. Il secoua la tête de droite à gauche l'air blessé et renfrogné. Il prit une grande inspiration et toujours en fixant l'arbre, il dit:

-Aldaée, tu sais, un jour tu devra te défendre... Et puis j'ai pas peur... Pas du tout.


Le jeune homme lança un regard déterminé à la jeune fille et rajouta un sourire sur le visage:

-Regardes... J'me tiens à l'arbre.

L'asiatique semblait rire intérieurement de sa blague quand il se ressaisit, il dit en encourageant dans un dernier essaie:

-Je t'assure... Je dirai rien, j'ai pas peur (il haussa le ton) Pourquoi tu ne veux pas! Tu n'a rien à me devoir! Je veux savoir! Fait comme si je te voulais du mal!

Yoru s'approchait de plus en plus de la jeune fille, créant un mouvement de pression sur son esprit. Chacune de ses phrases étaient percutantes et à chaque fois il s'avançait prêt à la bousculer dans le but de la faire craquer et qu'elle se défende. Yoru ne lui voulait que du bien. Il voulait qu'elle prenne conscience de ses pouvoirs, qu'elle puisse se défendre.Il ne voulait pas qu'elle se laisse faire, il voulait qu'elle soit forte toujours. Il en avait marre de la voir aussi gentille au risque d'être blessée, tout donner en échange de rien. Ce n'était que pour elle qu'il faisait ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 19:49

Aldaée voyait bien que Yoru était énervé, mais elle n'était pas pour autant décidée à changer d'avis. Il voulait la forcer à lui faire du mal, alors qu'elle ne vivait que pour le contraire !

-Aldaée, tu sais, un jour tu devras te défendre... Et puis j'ai pas peur... Pas du tout.
Peut-être, mais tant qu'à faire, autant m'entraîner sur quelqu'un d'autre que toi !!

Croisement de bras sur la poitrine, air de "comment j'suis trop pas d'accord" peint sur le visage boudeur de la demoiselle.

-Regardes... J'me tiens à l'arbre.

Diantre, plus ça allait, plus ses blagues étaient pourries !! Elle secoua la tête, un peu timidement.

-Je t'assure... Je dirai rien, j'ai pas peur (il haussa le ton) Pourquoi tu ne veux pas! Tu n'a rien à me devoir! Je veux savoir! Fait comme si je te voulais du mal!
...Je...

Alors qu'il s'avançait, Aldaée ne reculait pas, faisant face à l'asiatique, quitte à se faire bousculer. Quoi ? Il pensait vraiment qu'elle avait peur de lui alors qu'elle ne craignait pas la mort ? Oh, pitié. Toutefois, oui, la colère monta, sa main aussi, prête à le giffler. En ce moment précis elle le haïssait, pour tenter de lui faire faire quelque chose qu'elle refusait. Les pupilles vertes d'Aldaée croisèrent les yeux sombres de Yoru. Sans attendre de savoir si ce bref contact visuel avait fait quoi que ce soit, bien qu'elle ne l'ait pas vu s'envoler, elle se dégagea de l'emprise oculaire, poussa légèrement Yoru, tentant de l'éloigner d'elle, se retourna et commença à avancer sans attendre l'asiatique, énervée, vexée, blessée par son comportement de muffle. Pour une fois elle ne pleurait pas, bien que l'envie ne manquait pas, mais elle avançait tête baissée à travers les feuillages, maudissant l'hypocondriaque silencieusement. Pourquoi ne pouvait-elle pas comprendre qu'il cherchait à l'aider ? Et bien parce qu'elle n'était pas faite ainsi. Elle n'était pas faite pour l'attaque, ni même l'auto-défense. Tout ce qu'elle voulait, c'était aider ceux qu'elle aimait. Et Yoru venait de la forcer à attaquer l'un d'entre eux. Et pour ça, la colère l'aveuglait et elle lui en voulait. Beaucoup.
Au bout d'un petit moment, elle s'arrêta au pied d'un arbre, s'assit dos à lui, se recroquevilla sur elle-même et "bouda". Fallait pas pousser mémé dans les orties, non plus, hein >.<, elle était perdue, savait pas où aller, et en plus, elle devait attendre l'asiatique parce qu'elle avait beau le détester en ce moment précis, elle refusait d'être séparée de lui par une histoire aussi bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 3 Aoû - 22:57

Aldaée ne lâcha pas sous la pression et malgré l'envie puissante de lui foutre une baffe, elle renonça et partie à travers la végétation. Elle était énervée, ça se voyait à sa manière de marcher. Elle n'avait pas voulut faire du mal à l'hypocondriaque, elle était trop gentille pour ça, ignorante de ce qu'elle avait comme potentiel. Son regard était froid et plein de haine, maintenant, elle avait disparu du champs de vision de l'asiatique. Lui resta un instant dans le silence. Il serrait les dents et ferma les yeux lorsqu'il s'approcha d'un arbre et frappa plusieurs fois dedans se défoulant dessus, coups de pieds, coups de poings jusqu'à se faire mal à la main, il siffla entre ses dents:

-Putain...!


Tout ce qu'il voyait en ce comportement était une marque de faiblesse. Elle ne voulait pas se défendre mais être défendu, elle ne voulait pas attaquer mais risquer d'être attaquer. Pour Yoru c'était tout le contraire, soit il attaquait, soit il se défendait. Et pourtant, à ce moment précis il avait voulut l'aider, mais elle n'avait pas comprit son geste. Bornée à vouloir faire le bien autour d'elle, elle en oubliait de s'occuper d'elle même. C'était naïf... Et dangereux... Dangereux parce qu'elle n'avait aucune défenses et ils le savaient maintenant que dans ce monde, les Dreamlandiens ne les aimaient pas beaucoup.

Yoru souffla un grand coup appuyé contre l'arbre sur son avant bras, il opta pour un instant de silence, puis se redressa et avança. Il avança assez loin et cherchait Aldaée des yeux, elle s'était enfuie assez loin tout de même! Quand il l'a retrouva, elle était assise contre un arbre, le regard dans le vague, les sourcils froncés, visiblement elle boudait. L'asiatique leva les yeux au ciel, il faillit dire un truc du genre: "Tu te rends compte j'ai faillit te perdre!" mais elle devait s'en foutre complètement, elle le haïssait même surement.

*Cool mec, c'est qu'un mauvais moment à passer...*


L'asiatique s'approcha timidement, les mains dans le dos et se baissa pour voir le visage de la jeune fille, il se sentit con tout d'un coup:

-J'suis désolé... de t'avoir forcé à faire quelque chose que tu ne voulais pas... vraiment... J'voulais pas te blessé, j'voulais...

"Trop facile comme excuse!" A sa place c'est ce qu'aurait dit Yoru (à sa place mais en gardant son caractère, évidement). Pas la peine de finir sa phrase, elle ne comprendrai pas et ça reviendrai au même. L'asiatique se redressa et fit quelques pas, il tournait en rond, cette histoire était vraiment conne. Ca partait d'une bonne intention, malheureusement mal interprétée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 4 Aoû - 0:36

Aldaée, profondément énervée, avait passé les bras autour de ses genoux et fixait l'horizon verdoyant d'un oeil mauvais. Elle entendit les pas de Yoru se rapprocher, puis finit par le voir apparaître au milieu des plantes. Il leva les yeux au ciel, et la petite française le prit comme une nouvelle attaque à sa personne. Elle se tut néanmoins, peu décidée à se remettre debout pour lui mettre une claque. Il eut une démarche...hésitante, timide..Aldaée haussa un sourcil.
L'asiatique s'avança, puis se pencha un peu au dessus d'elle, avec un petit air...penaud.

J'suis désolé... de t'avoir forcée à faire quelque chose que tu ne voulais pas... vraiment... J'voulais pas te blesser, j'voulais...

Devant l'air ennuyé de l'hypocondriaque, Aldaée se remit en question, le regarda, se demandant pourquoi, alors, il avait fait ça. Elle le regarda tourner en rond, se leva, toujours adossée à l'arbre, toujours pâle de son envol et de la dispute.

...Je veux pas te blesser non plus. Physiquement. S'il s'avérait que j'ai vraiment un autre pouvoir, il pourrait être aussi dangereux que le tien. Et je ne veux pas te faire de mal, je peux pas. Et puis, on va sûrement croiser des gens avec de mauvaises intentions, j'aurais un grand nombre de cobayes, alors, mais c'est pas POSSIBLE pour moi...de te faire ça. Et si...si j'avais pas de pouvoir, alors...ben tant pis.

Par cette phrase, Aldaée venait déjà d'admettre que lorsque Yoru avait tenté son pouvoir sur elle, cela n'avait pas été indolore, de se l'avouer à elle-même. Elle n'aimait pas l'idée qu'elle soit capable de reproduire ce genre de douleurs sur son ami. Elle avait aussi rappelé une fois de plus son absence de peur face à la mort, même si cela pouvait paraître incompréhensible et égoïste. Si Aldaée devait mourir, elle s'en voudrait juste de laisser Yoru seul et Gaby en prison. Elle soupira, embêtée par sa propre faiblesse, mais il n'était même pas imaginable qu'elle le fasse volontairement souffrir.
La petite française s'écarta de l'arbre, s'approcha un peu de lui, doucement, releva les yeux vers son ami.

Si je savais pas à quel point ça t'ennuie, je te ferais un calin.

Elle eut un minuscule sourire, haussa les épaules. Ils passaient leur temps à se disputer. Si leurs pouvoirs continuaient d'évoluer, les petites chamailleries pourraient devenir bien plus violentes, plus dangereuses. Si, elle, continuerait à ne pas oser lui faire de mal en raison de l'affection qu'elle lui portait, elle savait bien qu'il n'en était pas de même pour lui...une fois de plus, sa confiance et son sens de l'amitié exagéré la mettait en danger. Et elle ne ferait rien pour changer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 4 Aoû - 21:11


-...Je veux pas te blesser non plus. Physiquement. S'il s'avérait que j'ai vraiment un autre pouvoir, il pourrait être aussi dangereux que le tien. Et je ne veux pas te faire de mal, je peux pas. Et puis, on va sûrement croiser des gens avec de mauvaises intentions, j'aurais un grand nombre de cobayes, alors, mais c'est pas POSSIBLE pour moi...de te faire ça. Et si...si j'avais pas de pouvoir, alors...ben tant pis.


Cette histoire était vraiment débile. Comme on dit, "qui aime bien châtie bien!" mais là, c'était un peu trop souvent. Le visage implacable, Yoru fut immobile face aux explications d'Aldaée. C'était compréhensible, sauf la fin. Elle n'avait pas peur de mourir et c'était sûrement pour cela qu'elle faisait plus attention aux autres qu'à elle. Elle souhaitait tout donner et si quelque chose n'allait pas, elle pouvait se sacrifier, mourir pour quelqu'un, Yoru était sûr qu'elle en était capable. Lui non, a la place il se vengerai, chose qu'elle ne ferai jamais car elle semblait contre la violence. Et cela s'appelait l'instinct de survie: La seule chose qui rapproche l'homme de l'animal. Elle pouvait être aveuglée par les sentiments, les sensations, s'attacher à des choses peu importantes, Yoru de son côté s'attachait à la vie, voyait le réel et prenait que l'essentiel. Il est vrai que la mort de ses parents lui avait beaucoup apprit de la vie et comme elle était éphémère, comme elle pouvait partir du jour au lendemain. Le jeune homme était loin d'être une brute, il avait peur et bien que derrière des airs différents de ceux d'Aldaée, même s'il pouvait dégager un sentiment d'égoïsme, de froideur par certains instants, il n'en était pas moins humain. Il pouvait comprendre. Peut-être que c'était lui qui était incompréhensible au fond.

Aldaée s'approcha et l'asiatique attendait la baffe si bien qu'il crispa les yeux sur ses gardes:

-Si je savais pas à quel point ça t'ennuie, je te ferais un câlin.

C'était vraiment une crème cette fille, il n'avait jamais vu une personne comme ça. Plus crème que ça tu meurs! Si bien qu'il haussa un sourcil, non pas à sa phrase, mais à sa réaction. Il dit simplement:

-T'es trop gentille... Tu iras au paradis Aldaée.

Un grand sourire sur le visage, Yoru était soulagé que cette dispute prit fin. Il ne savait plus où se mettre si bien qu'il emboita le pas immédiatement d'une démarche assez bizarre et hésitante du style "elle me suit...? ou pas... je sais plus c'est par où... on est perdu?". Une fois de plus il sourit à la jeune fille et tenta de se reconcentrer, il lui prit la main et avança.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 4 Aoû - 22:17

Aldaée regardait Yoru, elle espérait qu'il pourrait compredre sa façon de fonctionner, d'être. Il semblait décoder ses paroles, sous le regard doux de la petite française. Oui, elle était gentille, le parfait profil de la victime idéale, innocente, amicale, dont le seul soucis est le bien de l'autre, avec une tendance certaine à la possessivité et une forme étrange de courage qui la poussait à se jeter tête la première vers un danger sans nom, si cela pouvait lui permettre de protéger un ami. Vraiment, Aldaée était un nounours. En guimauve. Voilà. Aldaée ETAIT Guimauve. Yoru était bien plus humain...Peut-être plus normal, au fond. C'est vrai que lorsqu'on y pense, la demoiselle fantôme était du genre à ne se méfier de rien ni de personne, à câliner le premier humanoïde du coin, avec un instinct protecteur hors du commun. Rien à voir avec ces bons vieux humains dont le slogan semblait être "moi d'abord !".
Attention, toutefois, pas de fausses idées, si Aldaée vit ainsi, ce n'est pas réellement du courage. Non, c'est juste qu'elle a abandonné sa vie et vit par procuration. C'est ce qu'elle a toujours fait. Ne pouvant monter sur la balançoire, elle y faisait grimper ses amies et les regardait s'amuser. Elle jouait les cupidons, agences matrimoniales au sein de son groupe d'amis. Par pur égoïsme. Aldaée ne vivait pas seulement pour les autres, mais elle vivait par les autres.

-T'es trop gentille... Tu iras au paradis Aldaée.

Sans doute plus tôt qu'il ne pouvait l'imaginer, même...Elle eut un petit sourire tant c'était contradictoire avec ses sombres pensées. Elle secoua la tête, le regarda.

Manquerait plus que ça ! Je risquerais d'y attraper froid.

Yoru reprit la marche, et Aldaée lui enchaîna le pas. Il lui prit la main et avança d'un pas plus sûr. La petite française se laissait guider, confiante, se demandant toutefois s'ils n s'enfonçaient pas dans les profondeurs de l'île, s'ils pourraient s'en sortir un jour. Elle était rassurée. La dispute était passée, une fois de plus. Pour combien de temps ? Mystère et boule de gomme..On verra bien...A mesure que le jeune homme et le nounours humain avançaient, la végétation envahissait de plus en plus leur chemin.

On va pas pouvoir avancer encore bien longtemps sans se la jouer Indiana Jones...T'as pas ton sabre sur toi, jsuppose ?

Aldaée eut un léger sourire pathétique, désolée elle-même de cette plaisanterie dramatique. La question était plus : qu'est-ce qu'on fait, du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 5 Aoû - 0:29


-Manquerait plus que ça ! Je risquerais d'y attraper froid.


Yoru fit la mou et fronça les sourcil pas d'accord, il dit:

-Tu crois qu'il fait froid au paradis? Tu en a une drôle de vision. Moi j'pense plutôt à une étendu blanche (il leva la main à l'horizon comme pour mimer sa description) et poudreuse avec un p'tit peu de brume blanche qui tapisserai le sol. Un endroit calme et propre, avec un air doux et où toutes les personnes qui sont comme toi! (il l'a montra du doigt) se rencontrent. En haut... Et prennent un verre de champagne pour fêter les retrouvailles.

Yoru commençait à partir dans un de ces délire, il contait son idée du paradis avec tant d'enthousiasme que ça paraissait... étrange, comme s'il regrettait quelque chose, il continua:

-Ha oui, parce que las-bas, tout le monde est bien habillé et beau, ils scintillent et y'aurait un énorme buffet avec des amuses-gueule et des petits anges qui servent les boissons dans les coupes. Les gens se raconterai leur mort ou plutôt leur vie et... une vie, comme c'est long, et bien il en auraient des choses à dire... et...

L'asiatique croisa le regard d'Aldaée et il se stoppa, puis un sourire gêné s'afficha sur son visage:

-Ouais c'est un peu nul comme vision, hein?...

L'hypocondriaque reprit la marche et plus il avançait, plus la végétation était dense jusqu'à même être envahissante.

-On va pas pouvoir avancer encore bien longtemps sans se la jouer Indiana Jones...T'as pas ton sabre sur toi, jsuppose ?

-Ha nan j'ai pas ça sur moi (sourire)... Bon écoutes, je crois qu'on est perdu là. Tu sais, d'habitude j'ai le sens de l'orientation mais... lààààà. C'est comme si c'était la forêt qui nous avait perdu... En plus on a rien trouvé... ça craint.

Le jeune homme s'adossa à un arbre et souffla. La fatigue commençait à se sentir à présent. Il n'avait pas dormit de la nuit, comment aurait-il pu d'ailleurs -__-, ils avaient rammé pendant des jours entiers, marché pendant des plombes et maintenant il étaient perdu dans la jungle! :

-Je crois que j'dois faire une pause.

Bizarrement l'asiatique se sentit faiblir, il s'assit contre l'arbre et passa sa main sur son visage, peut-être un manque de sucre, de nourriture lui qui mangeait comme quatre et QUE des choses précisément sélectionnées n'avait mangé qu'une partie de barquette repas dans la cale qui en plus sortait d'on ne sait où. Pas de quoi s'en faire, il était fort, il repartira dans un instant. Faut mieux se dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 5 Aoû - 13:21

-Tu crois qu'il fait froid au paradis? Tu en a une drôle de vision. Moi j'pense plutôt à une étendu blanche (il leva la main à l'horizon comme pour mimer sa description) et poudreuse avec un p'tit peu de brume blanche qui tapisserai le sol. Un endroit calme et propre, avec un air doux et où toutes les personnes qui sont comme toi! (il l'a montra du doigt) se rencontrent. En haut... Et prennent un verre de champagne pour fêter les retrouvailles. Ha oui, parce que la-bas, tout le monde est bien habillé et beau, ils scintillent et y'aurait un énorme buffet avec des amuses-gueule et des petits anges qui servent les boissons dans les coupes. Les gens se raconteraient leur mort ou plutôt leur vie et... une vie, comme c'est long, et bien il en auraient des choses à dire... et...

Aldaée regarda Yoru avec un air stupéfait. Il avait tellement à dire sur un endroit qu'il pensait ne pas lui être destiné...Elle eut un léger sourire triste. Il regrettait vraiment de ne pouvoir accéder à ça ?

-Ouais c'est un peu nul comme vision, hein?...
Non...c'est mignon...

Son sourire s'effaça légèrement, elle joua avec une bouclette

Bon, si c'est vraiment ça, je risque de m'ennuyer extrêmement...J'supporterai pas d'être qu'avec des gens comme moi, puis jsuis pas si parfaite, le paradis, c'est pas un endroit pour moi...Surtout si je t'y croise pas, qu'est-ce que je vais faire de mes journées, hein ? Avec qui je vais me disputer, qui sera là pour me consoler Razz ?

La petite française haussa les épaules. Non. Décidément, elle n'avait rien à faire au paradis tel que le décrivait l'hypocondriaque. En tant qu'hyperactive, elle avait besoin d'un lieu mouvementé, pas tout doux et crémeux. Elle voulait continuer à vivre comme elle avait vécu, de combats amicaux et de dangers.
Perdus dans la végétation, Yoru lui répondit :

-Ha nan j'ai pas ça sur moi (sourire)... Bon écoutes, je crois qu'on est perdu là. Tu sais, d'habitude j'ai le sens de l'orientation mais... lààààà. C'est comme si c'était la forêt qui nous avait perdus. En plus on a rien trouvé... ça craint.
Bah ne perdons pas espoir...

Elle vit Yoru s'adosser à un arbre, l'air épuisé. Elle sourit, se rapprocha, la fatigue ne l'avait pas encore atteinte, en raison de cette hyperactivité qu'elle parvenait à peu près à maîtriser. Le problème étant que lorsque l'énergie retomberait, elle tomberait avec elle et ne pourrait se relever avant un bon moment.

-Je crois que j'dois faire une pause.

Inquiète, Aldaée tourna la tête vers lui, fronça les sourcils, s'agenouilla. Il était un peu pâle, et semblait à bouts de forces. Elle lui offrit un tout petit sourire inquiet.

Tu devrais peut-être dormir un peu...

En jetant un coup d'oeil autour d'elle, elle se releva, prit deux trois grannndes feuilles, quelques morceaux de mousse, des espèces de fougères et en forma une sorte de petit matelas. Elle regarda tout ça avec un oeil peu convaincu, soupira.

J'suis pas douée, m'enfin...c'est déjà plus confortable que le sol, j'imagine...J'vais voir si y a pas des fruits mangeables dans le coin.

Oui, vous ne rêvez pas, elle ne laisse absolument pas le choix à Yoru. Son conseil de dormir semblait se tourner en ordre indiscutable. Elle se releva donc, s'éloigna un tout petit peu pour examiner les fruits aux alentours. Pas déconner, elle n'allait pas laisser Yoru faiblir comme ça sous ses yeux, c'était inimaginable. Instinct maternel, on : trouver à manger, ramener au petit. Même si le petit en question faisait une tête de plus qu'elle et était plus âgé -__-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 5 Aoû - 20:49

-Non...c'est mignon...

Yoru haussa un sourcil perplexe, mignon? Il aurait pas dit ça comme ça lui... ENNUYEUX A MORT OUAIS! XD (C'est le cas de le dire... -_-) Boire éternellement un verre autour d'un banquet à écouter des gens raconter leur vie et devoir raconter la sienne, c'est horrible et ce serait intenable du point de vue de l'asiatique. En plus au bout d'un moment tu dois être complètement bourré, quoique les anges sont toujours purs Very Happy. A part les verres de champagne, ça c'est le seul bon point avec le buffet! Mais sinon... En plus si ça se trouve tu peux recroiser des gens que tu voulais pas revoir et que tu te tapes pendant une éternité et tout... La galère quoi!

-Bon, si c'est vraiment ça, je risque de m'ennuyer extrêmement...J'supporterai pas d'être qu'avec des gens comme moi, puis jsuis pas si parfaite, le paradis, c'est pas un endroit pour moi...Surtout si je t'y croise pas, qu'est-ce que je vais faire de mes journées, hein ? Avec qui je vais me disputer, qui sera là pour me consoler ?

L'hypocondriaque prit un air intéressé comme s'il buvait les paroles de la jeune fille. Après il se sentit mal et s'assit.

-Tu devrais peut-être dormir un peu...


En effet le jeune homme ne semblait pas avoir le choix de dormir ou non que déjà Aldaée s'afférait pour lui préparer un endroit convenable et confortable pour s'allonger. Face à son comportement, Yoru sourit doucement mais il se sentait partir. Ses paupières étaient lourdes:

-J'suis pas douée, m'enfin...c'est déjà plus confortable que le sol, j'imagine...J'vais voir si y a pas des fruits mangeables dans le coin.

Le jeune homme luttait, il se forçait à rester debout et voyait Aldaée s'éloigner, il dit:

-T'en fait pas va, j'vais dormir et ça ira mieux après...Merci...

Sur ces paroles il s'allongea sur le flan dans un coin de son lit de fortune et ferma les yeux. Il était encore conscient et il dit:

-T'inquiètes pas c'est juste une perte de régime, j'vais repartir dans pas longtemps... Surtout ne t'éloignes pas trop... Tu sais... (il commença à sombrer) J'aimerai bien aller au paradis moi... (il souria doucement) pour foutre la merde...

A ces mots le jeune homme sombra totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 5 Aoû - 21:26

Aldaée regardait Yoru faiblir de plus en plus, et, inquiète par cette si grande fatigue, s'était dépêchée de faire l'espèce de lit feuillu. Elle le regarda avec un petit sourire attendri.

-T'en fais pas va, j'vais dormir et ça ira mieux après...Merci...
J'espère bien, oui.

Elle eut un sourire en le regardant, tout fatigué, il ne faisait pas aussi impressionnant que d'ordinaire, il faisait toute petite chose fragile à qui on avait envie de faire des calins...Attendez, elle avait tout le temps envie de faire des calins...à tout le monde...Bref.

-T'inquiètes pas c'est juste une perte de régime, j'vais repartir dans pas longtemps... Surtout ne t'éloignes pas trop... Tu sais... (il commença à sombrer) J'aimerais bien aller au paradis moi... (il souria doucement) pour foutre la merde...
...Je serais ravie de t'y retrouver...

Elle imaginait déjà Yoru arriver au paradis et provoquer tout le monde. A tous les coups il se ferait virer assez rapidement, mais Aldaée eut un sourire en l'imaginant créer le désordre dans ce lieu serein, elle-même ne ferait rien pour l'arrêter, le regardant sans doute avec l'air doux du nounours qu'elle était.
Il dormait à présent, sous le regard bienveillant de la petite française. Ne s'éloignant pas trop, pas pressée de voir un prédateur quelconque attaquer son ami inconscient, elle entreprit de cueillir des fruits, planant un peu en l'air, afin d'atteindre les fruits les plus hauts. Ne sachant pas trop ce que c'était, elle hésita à en poser près de Yoru, de peur qu'il ne se jette dessus au réveil, affamé. Regardant un fruit d'aspect innoffensif, elle gratouilla la peau du fruit, en croqua un petit bout. Celui-là était juteux et sucré, sans arrière goût bizarre, et elle en conclut qu'il ne deait pas être mortel. Elle en posa deux ou trois identiques à côté de l'asiatique endormi et s'éloigna à nouveau un petit peu pour cueillir d'autres fruits. La petite française espérait juste que son ami ne faisait pas un nouveau cauchemar, n'étant pas très motivée pour le voir à nouveau en panique après un rêve mouvementé et lui annoncer qu'il avait rêvé de sa mère -__-. Revenant un peu plus tard avec plusieurs sortes de fruits dans les bras, elle s'assit non loin du matelas de feuilles de Yoru, s'adossa au gros arbre, laissant sa tête tomber sur sa propre épaule, se reposant un peu afin d'éviter l'arrêt total des batteries dans quelques heures.
Sans dormir, elle surveillait d'un oeil (abstrait) distrait les alentours, attendant le réveil de la belle au bois dormant à ses cotés, se demandant par où ils repartiraient, comment ils se fraieraient un chemin à travers toute ces plantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 9 Aoû - 12:28

Et voilà, Yoru était partit, partie dans un rêve. Et oui... c'était inévitable et récurent surtout, à quelques exceptions prêt.
A présent il se trouvait dans un endroit vraiment éclairé et doux. Ses pupilles habituées à l'ambiante de la forêt avaient du mal à faire face à tant de lumière et c'est pour cela qu'il du plisser les yeux. Après un moment il aperçu un homme en costard blanc arriver prêt de lui, il était seul:

-Voulez vous une coupe de champagne?

Ahuri par cette question, l'asiatique répondit à la limite de l'insolence:

-Hé mais on est où mec?


-Bienvenue au paradis monsieur...


Puis il gloussa comme on voit glousser les présentateurs de télé littérature ou autre émission d'intello. Rien qu'en entendant son rire, l'asiatique serra les dents, il prit une coupe et l'a but d'une traite puis une deuxième, une troisième et une quatrième. Jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus sur son plateau doré. Soudain, et comme élément déclencheur, un bruit de fond apparu et un long buffet se dessina sur cette étendu plane et pure. Yoru n'en revenait pas, il n'avait aucune envie d'aller raconter sa vie. Il revivait exactement sa vision du paradis conté à Aldaée précédemment. Les anges parlaient gaiement, tous de dos. Un gargouillis prévenu l'asiatique d=qu'il avait faim alors quitte à rester ici, autant en profiter, il s'approcha donc mais... il bouscula une femme à la longue robe blanche et à la silhouette fine si bien qu'elle tomba et montra son visage: Elle avait le visage de Bobby. Horrifié (et oui -__-!) Yoru recula d'un pas et en bouscula un autre, un homme cette fois-ci, il poussa un cri en voyant le visage de Bobby une seconde fois. Le jeune homme tomba à la renverse et une fois au sol, il rampa entre les personne tandis qu'une voix comme venant d'un haut parleur disait bien fort:

-J'aime pas l'idée. J'aime pas l'idée. J'aime pas l'idée. J'aime pas l'idée....

Indéfiniment cette voix répétait ces mots, c'était la voix d'Aldaée. L'asiatique releva la tête et vit une porte assez loin, il commençait à être assai pas les nombreux Bobby qui lui agrippait les pieds, puis le mollet. Il se débatait fort et s'en dégagea. Affolé, il courut vers cette porte de toute ces force, à bout de souffle, il l'ouvrit et qu'est-ce qu'il it: Le couloir de sa maison et au fond, sa mère pendu à une corde dans la pénombre.

-NON!

Yoru se redressa d'un bon, et se réveilla en sursaut. Il avait chaud et passa sa main sur son visage. Son rythme cardiaque s'était accéléré si bien qu'il tenta de souffler. Il se dégagea de son manteau et sans dire un mot, se leva pour aller faire quelques pas. Quand il s'assit au pied d'un arbre plus loin, caché du regard d'Aldaée, le regard dans le vague, les dents serrées, il avait du mal à croire ce qu'il avait rêvé. Son rêve revenait toutes les nuits, présenté différemment mais toujours, il en arrivait à la vue de sa mère, son pire cauchemar: Revivre cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 9 Aoû - 17:07

Aldaée ne somnolait pas encore totalement quand Yoru poussa un cri et se leva précipitamment, s'éloigna. Elle le regarda partir sans un mot, plantée là avec ses fruits, comme une idiote. Elle secoua la tête, ramena ses genoux contre elle, les serra et y posa le menton. Il devait avoir une bonne raison pour être parti...Fuir son cauchemar, elle voulait bien le comprendre mais pourquoi partir...Haussant les épaules, la petite demoiselle volante se demanda si le jeune homme comptait revenir rapidement ou pas. S'il était parti, c'était qu'il avait besoin d'être seul, et pas qu'elle vienne l'ennuyer. Elle se releva donc, et entreprit de voir s'iln'y avait pas un passage plus aisé d'accès un peu plus loin.
Les cauchemars de Yoru l'inquiétaient un peu. A chaque fois qu'elle l'avait vu dormir, il se réveillait en sueur et traumatisé. Elle n'aimait pas le voir ainsi, mais rien à faire, n'est-ce pas ? Par conséquent, elle soupira, se demanda si le Dr. Parki ne pourrait pas faire quelque chose contre ces cauchemars avant de se rappeler que si elle était dans cette galère, c'était entièrement sa faute.
La petite française eut un nouveau soupir alors qu'elle repoussait une branche, voletant au dessus des herbes suspectes. Un chemin un peu plus accessible se dessina devant elle, et elle eut un sourire, au moins, ils savaient par où repartir. Même si ce chemin donnait l'impression de s'enfoncer dans l'île, au moins pouraient-ils avancer.
Elle s'étira donc, s'avança pour aller chercher You, s'immobilisa en entendant du bruit dans un buisson. Un animal ? Petit en tout cas, le buisson n'était pas bien grand et on ne voyait pas un poil, pas une patte dépassant. A moins que ce soit le vent...
Haussant les épaules, Aldaée passa à côté du buisson, ce même petit esprit de défi ne la quittant jamais, et alla s'agenouiller en face de l'asiatique.

...J'ai trouvé un chemin pratiquable et des fruits...Tu vas...à peu près bien...ou tu veux te reposer encore un peu ?

Elle eut un petit sourire, cherchant les mots pour décrire les expressions et la pâleur de son ami, se releva, lui tendant une main pour l'aider. Ils n'avaient pas tant de temps que ça. Elle ne pensait qu'à ce délai de dix jours, qu'à trouver au plus vite un endroit habité, un endroit où ils pourraient trouver la somme nécessaire à la liberté de l'hypocondriaque. Son regard se posa sur le buisson suspect, et elle espéra qu'il ne se passerait rien lorsqu'ils repasseraient devant pour atteindre le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 10 Aoû - 10:23

La tête dans ses bras, l'asiatique resta silencieux un moment se forçant à ne plus penser à son rêve. Il voulait oublier cette vision horrible mais ne pouvait pas et il savait qu'elle reviendrai tôt ou tard dans ses prochains sommeils. Jamais il ne pourra être en paix. Bobby commençait même à hanter son sommeil, la voix d'Aldaée... L'asiatique secoua la tête et se prit les cheveux pour les ébouriffer. Ses battement de cœur s'accéléraient, il avait chaud malgré le fait qu'il était en débardeur, il fallait qu'il prenne sur lui. Aldaée se posta devant lui, il leva les yeux le visage pale et inquiet.

-...J'ai trouvé un chemin praticable et des fruits...Tu vas...à peu près bien...ou tu veux te reposer encore un peu ?

Il l'a regardait dans les yeux avec un air anxieux sur le visage comme s'il ne comprenait pas ce qu'elle disait. Il était complètement déboussolé et perplexe par ce qu'il venait de vivre, comme tout les matins. La jeune fille se redressa et lui tandis la main, le jeune homme resta silencieux mais se hissa debout. Une fois sur ses jambes, il regarda son lit et le petit tas de fruit qu'elle avait préparé. C'était attendrissant, Aldaée avait pensé à tout, cela lui fit chaud au cœur. Il se tourna vers elle et lui dit:

-J'suis désolé mais à chaque fois que je ferme les yeux un moment... ce cauchemar...il me hante...!


Yoru plissa les yeux et serra les dents, avec ses mains il faisait des gestes incompréhensibles pour mimer son besoin de réfléchir après cette épreuve allant du lit à l'arbre. Il espérait qu'elle comprendrait pourquoi il devait s'éloigner. En plus, il n'avait pas envie qu'elle le voit dans ces états là... Il devait déjà assez l'ennuyer comme ça... Le jeune homme souffla un grand coup et s'immobilisa un instant, il reprit. Un sourire timide vint se peindre sur son visage:

-Merci d'avoir veillé sur moi... Je vais mieux... Un chemin tu disais...

L'hypocondriaque remarque le petit espace dégagé a travers les feuilles, il prit les fruits et en croqua un, puis il en tendit un a Aldaée, un sourire aux lèvres:

-Ils sont mûrs.


Là, il dégagea amplement les feuilles et rajouta:

-Après toi...


Pour le moment le duo n'avait pas rencontrer de créatures ou d'hommes, serait-ce de la chance. En tout cas le jeune homme n'y pensait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 10 Aoû - 21:26

-J'suis désolé mais à chaque fois que je ferme les yeux un moment... ce cauchemar...il me hante...!

Aldaée eut un léger sourire triste, désolée de ne pouvoir l'aider à vaincre ses démons. Il avait l'air terriblement mal, ces cauchemars le mettaient dans un état pitoyable, au réveil, il avait l'air si affaibli. Être affaibli par son sommeil, le comble...Elle le regardait faire les cents pas avec un petit sourire inquiet.

Ca va ?...tu...enfin...il n'y a aucun moyen de t'enlever ces images de la tête ?

Elle était assez attristée de le voir dans un état pareil, elle aurait aimé que son sommeil fut plus doux et son repos plus bénéfique...Bon, ok, en gros, ç'aurait été cool s'il dormait mieux, quoi.

-Merci d'avoir veillé sur moi... Je vais mieux... Un chemin tu disais...
C'est le moins que je puisse faire ! Oui, un chemin, par là...

Elle jeta un regard mauvais au buisson bougeant, puis s'avança un peu alors que Yoru prenait un fruit et le lui en tendait un. Elle le prit avec un petit sourire, ramassa les autres, les glissant dans ses poches puis, au bout d'un moment, abandonna, ils en trouveraient bien ailleurs.

-Ils sont mûrs.
Merci...Oui, j'ai essayé d'en ramasser des qui avaient une bonne tête...

L'asiatique ouvrit l'espace feuillu, elle le suivit, et s'engagea la première sur le chemin, puisqu'il l'avait galamment laissée passer la première. Elle y "posa" un pied, l'autre, attendit Yoru. Miss Casper regarda un peu autour d'elle, cherchant un quelconque prédateur dans le coin prêt à les dévorer s'ils l'approchaient de trop près. Ils continuaient leur avancée, Aldaée toutefois persuadée d'être observée. Les buissons autour d'eux ne lui inspiraient pas confiance...Elle avait le sentiment d'être suivie. Au bout d'un moment, elle s'arrêta, regarda les buissons d'un air suspect.

...T'as pas l'impression que quelque chose ou quelqu'un nous espionne ?

Elle se pencha au dessus d'un buisson, en sortit une boule de poils. Une trentaine de centimètres, avec de longs poils bleus....BLEUS ? Aldaée relâcha prestement la bestiole, un peu effrayée par cette chose bleue rebondissante. La petite boule de poils découvrit ses grandes dents aiguisées dans un sourire...amical...

...C'est...quoi...ce...TRUC ?!!

Elle s'était réfugiée aux côtés de Yoru, et regardait la petite créature qui n'avait pas l'air spécialement agressive, mais elle semblait vouloir à tous prix rester avec eux, depuis le temps qu'elle les suivait...Drôle d'animal vraiment...Etait-ce seulement apprivoisable ? Et ces dents !! A quoi servaient-elles ?...Qu'est-ce que cette créature mangeait exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 27 Aoû - 14:51

-...T'as pas l'impression que quelque chose ou quelqu'un nous espionne ?

A ces mots Yoru se stoppa, il allait entreprendre el désherbage intensif pour tenter de se frayer un chemin potable à travers toutes ces plantes. Soudain silencieux, il se tenait sur ses gardes regardant avec inquiétude tout ce qu’il l’entourait la bouche entrouverte. Comme un arrêt sur image, il n’osait même plus respirer quand Aldaée sortit une bête d’un bleu pétant de nulle part, l’asiatique poussa un cri et se redressa.

-C’est quoi !


Les yeux écarquillé Yoru hésitait entre shooter dans la bête (d’un gros coup de pied ) qui a présent s’approchait de lui le regardant de son doux regard et son sourire carnassier. Assez effrayant si on prenait le temps de l’observer. Faisant attention au moindre de ses mouvements, au bout d’un moment, Yoru déduisit que la bête n’était pas méchante. Sans signes de violences, elle s’approchait de plus en plus jusqu’à se plaquer contre le tibia du jeune homme. Ce fut un contact glacé si bien que l’hypocondriaque eut un frisson. Cette chose changea de température comme pour s’habituer à celle du garçon.

L'Asiatique regarda Aldaée un sourire en coin. Il dit :

-Elle est folle de moi.


Yoru se baisa et prit la bête d’une main puis la plaça sur son épaule, immédiatement elle se blottit contre son cou comme si elle avait peur de tomber, il l’a caraissa et lui tendit un fruit. Ses dents s’agrandirent de suite et la bête bleue rongea le fruit dans un bruit de disqueuse, l’asiatique en ria :

-Ha haa, c’est génial, elle aime les fruits ! T’inquietes pas, je crois qu’elle est végétarienne… Ce qui me semble bizarre d’ailleurs…


Il avança dans la chemin :

-Bon… Si elle commence à me ronger le cou, j’te préviendrai !


Est-il nécessaire de dire qu'à la vitesse ou la bête mangeait, Yoru n'aurait pas le temps de l'arrêter que déjà elle aurait atteint les cordes vocales en une giclée de sang ^^. Son attitude ressemblait plutôt à de l’insouciance. Adopter une bête munie de telles dents, une bête inconnu aux propriété étranges… Le gout du risque, de la curiosité, ce que vous voudrez mais il ne faut pas oublier que Yoru agissait sans réfléchir ! C’est bien loin de changer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Jeu 27 Aoû - 15:57

Aldaée regardait la bestiole, toujours cachée derrière Yoru. Toutefois, la chose poilue s'en approchant, elle recula un peu, laissant l'asiatique seul face à la boule bleue. Celle-ci se plaqua littéralment contre la jambe de Yoru avec un sourire de bienheureuse, ce qui laissa la petite française bouche bée.

-Elle est folle de moi.
C'est assez incroyable !!!

Flatteeeeeeuuuur...Bon, ok, elle s'est pas rendue compte d'à quel point cette phrase pouvait être mal prise, excusez la. Elle regardait la bête, à présent sur l'épaule de l'hypocondriaque. Si la boule de poils semblait adorer Yoru, celui-ci semblait...le lui rendre. Il la caressait et lui tendit à manger, il souriait à cette chose poilue. Miss Casper hésitait entre mettre ça sur le compte de l'inconscience, de la folie ou simplement de "ouuuuh comme il est mignon avec les animauuuux"...Disons qu'elle commençait à fatiguer -_-'.

-Ha haa, c’est génial, elle aime les fruits ! T’inquietes pas, je crois qu’elle est végétarienne… Ce qui me semble bizarre d’ailleurs…

La petite française eut un léger sourire, jouant nerveusement avec ses doigts. La bête était si proche du cou de Yoru...Un coup de dents et adieu p'tit virus. Elle jouait avec une bouclette, réfléchissant aux possibilités que cette bête se transforme en machine à tuer.

-Bon… Si elle commence à me ronger le cou, j’te préviendrai !
...génial.

Désespoir inside. Yoru s'amusait visiblement énormément à mettre Aldaée en panique, puisqu'il choisissait toujours les mots pour l'inquiéter. La soucieuse demoiselle volante regardait la bête d'un air suspicieux et de lui dire : "tu touches à quoi que ce soit d'humain...JEEE te bouffe.".

Crois tu que ses dents seraient d'une quelconque efficacité contre to...nos bracelet ?

Ouaaaah, mais d'où venait une idée pareille ? Un éclair de lucidité avait-il frappé à la porte du cerveau épuisé de la petite Aldaée ?..Naaaaaan, déconne !!!

...ah ouais, nan, elle déclencherait le mécanisme et nous tuerait...

Bien. Après cette réfléxion fort intéressante, Aldaée, il serait temps de fermer ta bouche et de songer à nouveau à l'avenir, cpas tout ça, mais bon, t'as un peu de l'argent à trouver, une île à quitter et un vampire à sauver. Se replongeant donc dans ses pensées selon le bon conseil de tata conscience, elle se tut et prit soin de regarder le sol, le chemin. Où se dirigeaient-ils donc ? Prenaient-ils seulement la bonne route ou allaient-ils droit vers un dangeeeer sans nom ? La petite française commençait à se sentir un peu dépassée, pour le coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 4 Sep - 10:49

-C'est assez incroyable !!!

*Oooookééééé.... -___-* Yoru haussa un sourcil en regardant Aldaée puis il laissa passer, trop occupé à câliner son nouvel animal de compagnie.

-Crois tu que ses dents seraient d'une quelconque efficacité contre to...nos bracelet ?

L'asiatique leva vivement les yeux vers la jeune fille qui venait de rappelable à Yoru justement qu'il avait un bracelet mortel.

-Oh Merde... J'avais oublié...

Comme redécouvrant cet objet, l'asiatique l'approcha de son visage et l'observa longuement. Au moindre geste suspect, l'aiguille mortelle entrait en contact avec la peau du prisonnier. Rapide... Tout comme cette gentille créature....

-...ah ouais, nan, elle déclencherait le mécanisme et nous tuerait...

-Nan mais attends!

Le jeune homme s'approcha vivement d'Aldaée:

-Elle est peut-être plus rapide Elle pourrait peut-être gober la réserve de poison avec l'aiguille et l'arracher du bracelet avant qu'il n'ait le temps de se déclencher.

Une lueur d'espoir brillait dans les yeux de l'asiatique qui attendit la réponse de la jeune fille.

-Je le fais en premier!

D'un geste assuré, il prit la créature et la plaça sur la paume de sa main puis avança son poignet muni du bracelet très lentement vers les dents de la créature. Le jeune homme plissait les yeux de peur que la créature lui déchiquete le bras étant trop gourmande. Il voulait juste qu'elle arrache ce mécanisme aussi vite qu'elle avait mangé le fruit peu de temps auparavant. Il préférait le faire en premier car si ça ne marchait pas... Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 4 Sep - 20:17

Aldaée regardait Yoru et son nouveau compagnon, en se demandant si leur amitié durerait longtemps ou bien si la bestiole finirait par le blesser, et que Yoru s'en débarrasserait. Les yeux rivés sur la créature pelucheuse, elle n'imaginait pas que son plan foireux pourrait intéresser l'asiatique.

-Oh Merde... J'avais oublié...

Elle le regarda avec un air perplexe...Il oubliait sans cesse ce bracelet de la mort !! Ce type était vraiment impossible ! Exposant le point négatif, elle ne pensa plus une seconde à ce que Yoru puisse accepter cette idée, de toute évidence trop dangereuse.

-Nan mais attends!
...Euh...

L'asiatique s'avança vers elle, et, dans un réflexe, la petite française recula légèrement, un peu surprise par l'enthousiasme soudai de son ami. Il avait vraiment l'intention de faire...une action aussi dangereuse ?

-Elle est peut-être plus rapide Elle pourrait peut-être gober la réserve de poison avec l'aiguille et l'arracher du bracelet avant qu'il n'ait le temps de se déclencher.

Il avait l'air si plein d'espoirs, si ravi de cette idée qu'Aldaée n'eut pas le coeur ni le courage de lui faire remarquer tout de suite que les chances étaint infimes. Toutefois...

-Je le fais en premier!
Quoi ? Non !!

Elle se jeta sur la bestiole, la soulevant avant qu'elle n'ait pu se décider à mordre ou non le bracelet. La jeune fille fantôme avait l'air inquiet qu'elle abordait souvent, et elle maintenait la créature au desus de sa tête.

Non...C'est trop dangereux ! On ne peut pas prendre ce risque ! En plus...Ca pourrait peut-être la tuer, elle aussi...

Ben oui, pourquoi le poison ne tuerait-il pas la bêbête s'il leur était mortel, à eux ? Et même si Yoru était prêt à sacrifier la bête, cela signifiait qu'un seul d'entre eux pourrait se débarrasser du bracelet. S'il n'en mourrait pas. Et si les deux venaient à mourir, que ferait Aldaée, hein ?
La boule poilue, pour se détacher de son emprise, lui mordit la main, si bien que Miss Casper la relâcha, regardant les marques sur sa main, puis Yoru. La bête était retournée se coller à lui, évidemment, amoureuuuuuse de l'hypocondriaque. La petite française fit une légère grimace, autant douloureuse que tristounette, joua avec une bouclette en regardant la créature avec une petite moue.

...Puis...Je..ferais quoi, moi, hein...si...ça marchait pas ton truc...et que ça te tuait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 5 Sep - 0:19

-Quoi ? Non !!

Aldaée arracha la bestiole des mains de l'asiatique qui suivit la bête des mains avec une grimace comme s'il avait peur qu'elle lui fasse du mal (Aldaée à la bête et vis versa).Et ça n'avait pas loupé. Se sentant agressée ou mal à l'aise en hauteur qui sait... La bestiole se défendit et mordit Aldaée. Immédiatement Yoru vint aux côtés de la jeune fille et prit sa main dans la sienne pour examiner la blessure.

-Aie.


Le jeune homme grimaça à la vue de cette morsure assez spéciale, longue et faite de point de sang peu profond parfaitement alignés. A première vue, la bête ne voulait que se dégager de l'emprise d'Aldaée, si elle voulait attaquer, Aldaée n'aurait probablement plus de main.

-Ça va? Tu veux pas un..


Il allait dire un pansement. Si il avait eut ses affaires personnelles, il aurait trouvé tout ce dont il avait besoin pour soigner, désinfecter, nettoyer etc... Mais là...

-Rannnh merde.

-...Puis...Je..ferais quoi, moi, hein...si...ça marchait pas ton truc...et que ça te tuait ?


Yoru soupira mais serra les dents l'air vexé:

-Aldaée... Tu sais... J'suis plus un gamin. Si ta vie se résume à un monde en paix tout rose guimauve et rembourré de coussin tout doux en plume d'oiseau magique. Un cocon tout doux quoi! Et bah moi j'suis pas dans le même délire!


De nouveau le jeune homme soupira:

-Pour moi la vie c'est un combat tu vois! J'me bat tout le temps... même dans mes rêves je... Mon plus grand défaut c'est de foncer tête baisser mais j'me dis qu'on a rien sans rien alors j'me lance mais c'est pas pour autant que je sois inconscient ou naïf, j'suis juste réaliste ou un peu trop entreprenant. Je sais pas... Toi tu te met des bâtons dans les roues toute seule, tu te cache derrière une barrière invisible, tu te méfie de tout. Je sais que tu veux protéger les autres mais penses à toi un peu! Je comprend pas pourquoi tu t'entête à protéger les autres comme ça, ça va finir par te nuire!


L'asiatique passa sa main sur le visage quand la bête remonta d'elle même sur son épaule.

-Faut prendre des risques dans la vie... pour avancer...!


Le jeune homme leva les yeux vers Aldaée tentant de déchiffrer son expression. L'avait-il blessé? En tout cas ce serait tout sauf volontaire. Dans ces mots il était franc et souhaitait juste exprimer le fond de sa pensée, comme un avertissement ou un conseil mais pas une remarque méprisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrivée au camp   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Onirique :: Terres gelées-