AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 5 Sep - 21:05

Yoru s'était immédiatement précipité vers elle, pour voler une fois de plus au secours de la petite française, dans son habitude protectrice. Elle regarda à peine la blessure. Ce n'était rien. Pas plus que les petits points nécrosés sur son ventre dus au contact avec Nath...Non, de tout ça, elle n'en avait rien à faire, et elle était contente d'avoir évité une action folle et dangereuse de son ami.

-Ça va? Tu veux pas un........Rannnh merde.

Elle eut un petit sourire désolé, toujours persuadée que c'était de sa faute s'ils étaient allés en prison, et par conséquent, s'il n'avait plus son "matériel". Elle récupéra sa main, regarda une fraction de seconde la jolie décoration que lui avait laissé la bestiole et espéra seulement que ce genre de trucs n'était pas venimeux. Oh, elle s'en fichait bien de mourir. Mais avant, elle avait toujours cet argent pour Yoru à trouver, et le p'tit vampire à sauver. Après, ok.

-Aldaée... Tu sais... J'suis plus un gamin. Si ta vie se résume à un monde en paix tout rose guimauve et rembourré de coussin tout doux en plume d'oiseau magique. Un cocon tout doux quoi! Et bah moi j'suis pas dans le même délire!
...en plumes d'oiseau magique ? Suspect

Bien que la pensée soit vexante et que la phrase remettait sur le tapis le statut de bisounours d'Aldaée, cette expression l'avait...troublée.

-Pour moi la vie c'est un combat tu vois! J'me bat tout le temps... même dans mes rêves je... Mon plus grand défaut c'est de foncer tête baisser mais j'me dis qu'on a rien sans rien alors j'me lance mais c'est pas pour autant que je sois inconscient ou naïf, j'suis juste réaliste ou un peu trop entreprenant. Je sais pas... Toi tu te met des bâtons dans les roues toute seule, tu te cache derrière une barrière invisible, tu te méfie de tout. Je sais que tu veux protéger les autres mais penses à toi un peu! Je comprend pas pourquoi tu t'entête à protéger les autres comme ça, ça va finir par te nuire! Faut prendre des risques dans la vie... pour avancer...!
...Certes.

L'un de ses sourcils s'était froncé, le regard un peu levé vers le ciel, elle semblait...perplexe. Elle soupira à son tour. Ca, c'est sûr, il ne comprenait pas...

...J'vois pas cque tu ne comprends pas. Pourquoi prendrais-je le temps de penser à moi alors que je suis une créature tout à fait inintéressante, pitoyable et inutile ?

Elle haussa les épaules, hocha la tête.

Je sais très bien que je suis faible. Je sais très bien que je suis incapable de défendre qui que ce soit. Alors oui, je m'inquiète tout le temps, même si ça t'amuse, oui, j'évite de plonger tête la première vers un danger sans nom, parce que je serais totalement incapable de faire quelque chose s'il t'arrivait un truc.

Ce qu'Aldaée n'avait jamais pris la peine d'expliquer était la haine, non, le dégoût qu'elle éprouvait pour elle-même. Se trouvant trop petite, trop maladroite, trop hyperactive, trop bizarre, tout simplement. Elle avait pris l'habitue de se détester et considérait que le monde entier faisait de même. Katharina l'avait d'ailleurs bien prouvé par ses moqueries méchantes. Yoru et Gabriel la défendaient ? Pure pitié. Pitié pour son incroyable faiblesse.

Je vis pas pour moi, parce que je ne m'intéresse pas. Je vis pour ceux que j'aime et que je voudrais voir en bonne santé.

Elle eut un léger sourire, fit un geste de la tête, comme pour dire "oublies, c'pas grave", puis reprit la marche.

C'était une mauvaise idée, on trouvera bien une autre solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 6 Sep - 12:18

-...J'vois pas cque tu ne comprends pas. Pourquoi prendrais-je le temps de penser à moi alors que je suis une créature tout à fait inintéressante, pitoyable et inutile ?Je sais très bien que je suis faible. Je sais très bien que je suis incapable de défendre qui que ce soit. Alors oui, je m'inquiète tout le temps, même si ça t'amuse, oui, j'évite de plonger tête la première vers un danger sans nom, parce que je serais totalement incapable de faire quelque chose s'il t'arrivait un truc.Je vis pas pour moi, parce que je ne m'intéresse pas. Je vis pour ceux que j'aime et que je voudrais voir en bonne santé.

L'asiatique écouta les paroles avec attention. Plus elle avançait dans son explication, plus le jeune homme serra les dents, éloigna son regard du sien progressivement sentant la colère monté en lui. C'était un peu comme s'il allait exploser d'une minute à l'autre ne supportant pas ces paroles méprisantes envers elle même. Aldaée était devenu quelqu'un d'important à ses yeux, elle était la seule personne avec qui il aimait être depuis longtemps très longtemps, depuis que son cousin l'avait oublié, ignoré. Ce qu'elle disait, il le prenait pour lui à présent. Ceux qui critique ses amis ne s'en sortent pas si facilement mais là! C'était carrément une amie qui se critiquait elle même. Que faire, il n'allait tout de même pas la frapper XD

Comme pour clore la conversation, Aldaée fit un geste de la tête et repartie. Comme si c'était aussi facile, ça n'allait pas se passer comme ça! Yoru resta planté un moment cherchant les mots pour exprimer ce qu'il avait sur le cœur. Il se retourna alors vers Aldaée les yeux rivés sur le sol et les poings serrés, il haussa cependant le ton pour attirer son attention:

-Tu... Tu n'est pas inintéressante, pitoyable ou inutile! Tu es une fille bien. Une fille que j'ai apprit à connaitre.... Parce que tu compte pour moi. Si tu était inintéressante, je t'aurait déjà laissé tombé depuis longtemps crois moi! J'en ai connu des filles.. Et elles n'aurait jamais pu endurer tout ce que tu as enduré jusqu'à présent, tu n'es pas faible. J'aime pas quand tu parle de toi comme ça. Tu m'as aidé depuis qu'on s'est connu, si tu n'avais pas été là, je ne l'aurai pas supporté et je serai peut-être déjà mort par moi même à l'heure qu'il est. Tu n'as pas peur de la mort toi, mais c'est pas pour autant qu'il faut détester la vie ou oublier de la vivre... Si jamais... tu éprouve des moments de solitudes, de faiblesse, c'est normal moi aussi j'ai perdu le contrôle plusieurs fois. T'as qu'à m'en parler, ça fait encore plus mal si tu gardes tout au fond de toi.
Tu es une amie pour moi maintenant et ceux qui parlent mal de mes amis sont mes ennemis alors ne redis jamais ce que tu viens de dire. Je ne le supporterai pas une seconde fois...


Calmé, l'asiatique pouvait maintenant relever les yeux vers Aldaée, puis il reprit la marche, il avait tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 6 Sep - 17:50

Yoru se tourna vers elle, elle fut forcée de s'arrêter, le regarda. Heureusement pour elle, les yeu de l'hypocondriaque étaient sur le sol, sans quoi lle aurait probablement été prise de l'une de ces sympathiques crises de toux. Le ton qu'il avait fit comprendre à Aldaée qu'elle avait encore dit ou fait une bêtise. Restait à savoir quoi.

-Tu... Tu n'est pas inintéressante, pitoyable ou inutile! Tu es une fille bien. Une fille que j'ai apprit à connaitre.... Parce que tu compte pour moi. Si tu était inintéressante, je t'aurait déjà laissé tombé depuis longtemps crois moi! J'en ai connu des filles.. Et elles n'aurait jamais pu endurer tout ce que tu as enduré jusqu'à présent, tu n'es pas faible. J'aime pas quand tu parle de toi comme ça. Tu m'as aidé depuis qu'on s'est connu, si tu n'avais pas été là, je ne l'aurai pas supporté et je serai peut-être déjà mort par moi même à l'heure qu'il est. Tu n'as pas peur de la mort toi, mais c'est pas pour autant qu'il faut détester la vie ou oublier de la vivre... Si jamais... tu éprouve des moments de solitudes, de faiblesse, c'est normal moi aussi j'ai perdu le contrôle plusieurs fois. T'as qu'à m'en parler, ça fait encore plus mal si tu gardes tout au fond de toi.
Tu es une amie pour moi maintenant et ceux qui parlent mal de mes amis sont mes ennemis alors ne redis jamais ce que tu viens de dire. Je ne le supporterai pas une seconde fois...


Elle resta silencieuse. L'asiatique était surprenant. La logique de son raisonnement devait être remis en cause par Aldaée : s'il défendait ses amis, comment ferait-il pour la défendre d'elle-même ? L'idée de le voir l'attaquer pour la protéger amusait la petite française mais elle préféra rester silencieuse. Il recommença à marcher, elle lui emboîta le pas, en silence, réfléchissant à ce qu'il venait de dire. Pour lui, elle était une amie. Ce concept était étrange aux yeux de Casper, qui ne pouvait saisir sa façon de la considérer comme une amie tout en se moquant d'elle. Même si ce n'était pas fait méchamment. Elle était toutefois touchée par ces mots, inhabituée à ce qu'on lui fasse comprendre qu'on l'aimait bien...ou même qu'on la supportait, tout simplement. Il allait même jusqu'à dire qu'elle n'avait pas été tout à fait inutile...

...merci...

Elle avait un petit sourire, émue par les paroles de Yoru, rassurée de savoir qu'au fond, il ne la détestait pas autant qu'elle le pensait. Elle ne s'attendait pas à ça et était heureuse de savoir qu'il la considérait comme une amie. La petite française volante le rattrapa, et le regarda avant de reposer les yeux sur le sol. La bêbête restait sagement sur l'épaule de Yoru, ce qui rassurait Aldaée. L'hypocondriaque semblait avoir abandonné l'idée de tester la bestiole pour le bracelet. C'était parfait. Touuuuut allait bien. A part qu'ils étaient perdus, sans argent, en danger permanent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 8 Sep - 15:59

-...merci...

L’asiatique baissa les yeux vers Aldaée, elle semblait apaisée, sérieuse. Un air satisfait vint alors se dépeindre sur le visage de l’asiatique qui espérait avoir fait changé la vision d’Aldaée envers elle-même ou plus encore : Gommer certaines idées négatives qu’elle se faisait de l’asiatique.

La bête faisait des ronronnements assez spécifiques comme si elle voulait parler à son perchoir et parfois même se blottissait contre le cou de Yoru qui faisait des sursauts surprit par tant d’amour. Il avait envie de lui dire que c’était par son genre mais de peur de la vexé, il ne dit rien mais riait intérieurement. Soudain la bestiole changea d’épaule et l'hypocondriaque s’arrêta puis reprit la route mais la bête bleu se mit à sautiller sur son épaule gauche. Yoru prit alors la main d’Aldaée et vira à gauche toute.

-Peut-être que je perd la tête mais j’ai l’impression que la bestiole bleue nous indiquent un chemin.

Et voilà qu’elle penchait un peu à droite de même Yoru tourna légèrement à droite. Soit la bête se foutait de notre gueule, soit elle voulait vraiment nous aider. Dans les deux cas, elle comprenait le comportement humain et comprenait même sans doute nos intentions ou notre langage ! Oo Si elle comprenait le comportement humain, c’est qu’elle en avait déjà vu et si elle avait eu aussi peu de difficultés à nous approcher, c’est que les humains qu’elle avait vu n’était pas méchant envers elle, alors pourquoi envers nous?... Tout en marchant l’asiatique tentait de répondre à une foule de question qui parcouraient sa tête. La bestiole changea plusieurs fois de directions suivant un itinéraire cohérent jusqu’à même se placer sur la tête de Yoru pour indiquer une ligne droite. Heureusement que le ridicule ne tue pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mer 9 Sep - 15:45

Si Aldaée n'en avait pas cessé de se détester, elle avait du moins compris que ce n'était pas le cas de tout le monde, et que certaines personnes de santé mentale douteuse paraissaient l'apprécier. Elle ne pensait plus ça réellement possible depuis l'épisode de la moto. Réfléchissant à la possibilité d'être bien aimée pas seulement par Yoru, elle faisait mentalement la liste des personnes qui pourraient peut-être l'apprécier...Et n'y plaça personne.
Son regard se releva lorsque Yoru prit sa main et tourna. Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas où comptait aller l'asiatique, posant ses yeux verts sur l'animal qui semblait être très fier de lui.

-Peut-être que je perd la tête mais j’ai l’impression que la bestiole bleue nous indiquent un chemin
...Un GPS vivant et poilu ? On aura tout vu...Elle t'aime tellement qu'elle est bien capable de t'emmener chez elle...

Elle secoua légèrement la tête. Pas que l'idée de faire un détour pour visiter l'embêtait, mais son inquiétude face à l'absence d'humains dans le coin, donc d'argent et de guide, augmentait au fur et à mesure de leurs pas. Les soucis que la demoiselle fantôme se faisait pour le petit vampire ne s'étaient pas amoindris avec les évènements de la journée. De plus, Casper commençait à se demander où ils allaient dormir lorsque la nuit viendrait, car il était évident qu'i leur serait impossible de continuer leur avancée sans la lueur du jour, déjà bien affaiblie par les arbres. Si Aldaée était d'accord pour suivre Yoru à travers la végétation, elle n'était pas encore folle au point de laisser le choix de leur direction, et donc de leur survie à une bête bleue poilue qui s'entichait pour les hypocondriaques, sans même avoir la lumière du soleil pour qu'ils vérifient que leurs pas ne les mènent pas droit dans un danger imprévu.
La petite française leva les yeux vers la bête et haussa un sourcil en la voyant se la jouer "roi du monde" sur la tête de Yoru, eut un léger sourire. La situation avait un quelque chose d'amusant, pourtant Aldaée ne se sentait pas le coeur à rire. Ses inquiétudes commençaient à lui peser. Elle soupira légèrement devant l'absence de réponses à ses questions internes et se concentra sur le chemin.

...On dirait qu'elle sait très bien où elle va...J'espère qu'elle ne nous remmène pas vers le camp... Ce serait le comble. Tu...crois qu'elle est apprivoisée ? Qu'elle appartient à quelqu'un et que c'est vers lui qu'elle nous emmène ?

N'y tenant plus, Alaée venait de poser quelques-unes des nombreuses questions hantant son esprit embrumé... Elle avait un peu peur de la suite. Un peu peur...une fois de plus, de ne pas être...à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Lun 14 Sep - 23:52

-...Un GPS vivant et poilu ? On aura tout vu...Elle t'aime tellement qu'elle est bien capable de t'emmener chez elle...

Yoru ria de cette blague mais ne voulant pas vexer la bête il dit:

-J'en serait ravi!

Puis il croisa le regard d'Aldaée et lui fit un clin d'œil le sourire en coin.

-...On dirait qu'elle sait très bien où elle va...J'espère qu'elle ne nous remmène pas vers le camp... Ce serait le comble. Tu...crois qu'elle est apprivoisée ? Qu'elle appartient à quelqu'un et que c'est vers lui qu'elle nous emmène ?

L'asiatique ouvrit de grand yeux et se tourna vers Aldaée tout en gardant le cap, il dit:

-Pourvu que ce "quelqu'un" soit... humain!


Il marchèrent, marchèrent de plus en plus vite jusqu'au moment ou la boule de poil mordit le bras de l'asiatique qui lâcha la main d'Aldaée et grimaça jetant la bestiole à terre:

-Rahhh cette putain de bestiole m'a mordu!... Merde mais ça fait mal!

Puis il marmonna tout en se frictionnant le bras:

-J'espère qu'elle m'a pas infecté, j'vais attraper un truc... cette espère de petite.. aux dents pourri... et bleu en plus... mauvais...


Tout son discours était alterné de moment parfaitement compréhensible comme s'il voulait réprimander la bête bleu et de moment marmonnés a l'extrême ce qui rendait la scène un peu comique. Mais restait à savoir pourquoi l'animal bleu l'avait mordu. Comme un éclair, Yoru releva les yeux vers Aldaée et dit:

-C'est un signal d'arrêt!

Puis il fixa le mur de végétation qui se profilait devant lui et s'avança doucement, un bras en avant, craignant une attaque qui surgirait de derrière la végétation. Sans peine, il écarta les feuilles et là! Un sourire confiant se dessina sur son visage: Une habitation se trouvait juste devant leurs yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 15 Sep - 20:12

Yoru eut un léger rire, ce qui redonna un eu de confiance à Aldaée, laquelle lui offrit un sourire doux. Il fit part de son "envie" de suivre la bêêête dans sa demeure, et la petite française leva les yeux au ciel avec un sourire moqueur.

Invites moi à ton mariage, surtout, hein ?

Petit sourire amusé, Aldaée suivait le chemin indiqué par Yoru et sa créature bleue. L'asiatique évoqua la possibilité que le maître de la bestiole ne soit pas humain, et la petite française fronça les sourcils. Ah oui, tiens, et si c'était un vampire ? Un loup-garou ? Une chimère ? Un truc vert, moche, avec des tentacules, une barbe de père noël et vêtu de sous vêtements violets à franges ? Elle fit une légère grimace.

Oui...Espérons le. Si ça ne l'est pas, et que c'est agressif, je me réserve le droit d'éclater la bestiole bleue contre un caillou.

Leur progression à travers la végétation était assez rapide, à présent, ils ne s'en sortaient pas trop mal et parvenaient à se créer une voie à travers les plantes. La créature mordit le bras de Yoru, sous le regard médusé, pétrifié, terrorisé de la petite française. Elle se rapprocha de lui, regarda la blessure.

Ca va aller, mon grand ?

Petite moue inquiète de la part de la jeune fille. Yoru se mit à marmonner et Aldaée eut un très léger sourire, il avait encore la force de se plaindre, c'était bon signe. Elle donna discrètement un petit coup de pied dans la bête bleue.
L'hypocondriaque releva soudainement la tête comme si touuut s'était éclairé pour lui. Miss Casper continuait d'éloigner la bête bleue de Yoru à l'aide son pied. L'asiatique entreprit de dégager le mur de végétation alors qu'elle laissait la bête le rejoindre. Derrière, il y avait une petite habitation. Sans doute la propriété du maître de la bête bleue. Peu rassurée à l'idée de rencontrer de parfaits inconnus qui seraient capables de les virer et de les dénoncer très facilement, Aldaée resta derrière Yoru, ses pieds refusant d'avancer.

...Il y a quelqu'un tu crois ?

Avec leurs bracelets et leur "costumes" de prisonniers, il leur serait difficile de cacher d'où ils venaient. Et à moins que l'habitant ait déjà des problèmes avec la justice, il ne prendrait pas le risque de les héberger ou de les guider. Et elle ne tenait pas à retourner en compagnie des condamnés qu'ils avaient quittés. Pourtant, il était évident, sur le visage pâle d'Aldaée, que la fatigue commençait à terrasser l'énergie incroyable de la jeune fille et qu'elle allait avoir besoin de repos dans peu de temps. Sa main saisit inconsciemment le bras de Yoru, et elle attendit qu'il prenne la décision d'avancer ou non. De prendre le risque d'entrer ou non. Elle n'avait pas une âme de leader...C'était le rôle de l'asiatique...Pas déconner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Mar 15 Sep - 21:06

L’asiatique regardait attentivement la petite habitation à quelques pas d’eux et guettait la moindre mouvement, les yeux agrandies la bouche entrouverte, tout ses sens étaient en action :

-...Il y a quelqu'un tu crois ?

Yoru leva la main devant le visage de la jeune fille pour lui indiquer de faire silence et là durant quelques secondes, il écouta le silence profond de cette forêt. Aucun bruit seul celui des feuilles qui frétillaient au vent et des animaux courageux de ce milieu. Le jeune homme se retourna vers Aldaée.

-Je n’ai pas le pouvoir de regarder à travers les murs… Mais j’ai encore des jambes pour marcher alors pour en avoir le cœur net, j’y vais.

Puis il eu un temps et fixa Aldaée l’air concentré, elle s’était accrochée à son bras et semblait déterminée à y aller aussi, pas étonnant de sa part. Soit, ils iront ensemble :

-Surtout… s’il arrive quelque chose d’inattendu, sauves toi…

Il ria et baissa les yeux puis ajouta :

-Évidemment, tu ne le fera pas, hein.

L’asiatique secoua négativement la tête et prit la main de la jeune fille dans la sienne puis marcha doucement vers cette maison inconnue. Ils arrivèrent au niveau des « fenêtres », cela ressemblait à une cabane de chasseur, quelque chose de très pauvre, petit et vieux. Peut-être était-ce abandonné. Yoru chercha la porte des yeux et lorsqu’il l’a trouva, il se posta devant et frappa. Il haussa les épaules et lança un air interrogateur à Aldaée tout en gardant le silence. Il chuchota :

-Tu croit que si on rentre, c’est une violation de… domicile ?


Sur cette phrase, il fit une grimace méprisante, sourit et tourna la poignée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 18 Sep - 19:26

Yoru lui fit signe de se taire et Aldaée fronça les sourcils. Non mais ça va oui ? On n'est pas chez mémé ! Elle leva les yeux au ciel mais fit donc le silence le laissant écouter les bruits de la forêt avec un air concentré. Ben tiens...Il avait l'air malin. Vexée de s'être ainsi faite imposer le silence, elle grommelait silencieusement dans son coin en grimaçant légèrement.
Il se décida enfin à parler pour lui faire comprendre qu'il allait jeter un oeil à la cabane.

C'est ça ! Va encore faire un truc super dangereux on n'est pas assez dans la m...

Elle s'arrêta, soudainement prise d'un éclair de génie. Si la cabane était encore meublée, alors ily avait des chances de trouver une petite trousse de secours.

Oooh, y aura peut-être de quoi soigner ta blessure !

Plus intéressée, la petite fançaise attendait gentiment. Il lui ordonna de fuir si quelque chose "d'inatendu" arrivait, et elle lui lança un regard genre "tu m'as prise pour une endive ?". L'asiatique eut un petit rire et prit conscience de la bêtise de son ordre, Aldaée hocha la tête, affirmant : non. Elle ne fuierait pas.
Il prit sa main et avança, elle le suivit en silence. La cabane n'était pas bien belle pourtant la petite française lui trouvait un certain charme sauvage. Tous ces murs envahis par la verdure...Ca avait un petit côté rustique qui lui plaisait bien. Alors qu'elle passait la main dans les feuillues "décorations", Yoru frappait à la porte. Il tourna la poignée.

...Si on se fait attraper, mais...On meuuuurt grave quoi.

La porte s'ouvrit, Aldaée courut pour rejoindre Yoru. Elle ne tenait pas à le laisser entrer seul dans la maison. Pour un peu que ce soit le lieu de vie d'un être moche, gluant, tentaculaire, laissant des traînées de bave rosâtre derrière lui...Bref, la petite française était on ne peut plus méfiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 18 Sep - 21:25

-Oooh, y aura peut-être de quoi soigner ta blessure !...Si on se fait attraper, mais...On meuuuurt grave quoi.

Oui, ça Yoru y avait pensé mais ils n'avaient pas le choix. Sûr de lui, l'asiatique ouvra la porte et en quelques coups d'œil scruta l'intérieur de la maison. Il s'avança et tenta la phrase passe partout:

-Y'a quelqu'un?

Un moment immobile puis il referma la porte derrière lui et Aldaée puis dit:

-Il semblerai qu'il n'y ait personne. Essaye de chercher dans les placards quelque chose pour nous soigner, je vais jeter un coup d'œil par ici. Si l'un de nous entend le moindre bruit, on se casse!

Ni une ni deux, le jeune homme s'affaira à sa recherche mais à la différence d'Aldaée, lui, il recherchait de l'argent! Il fouilla, fouilla mais rien... Jusqu'au moment où il trouva une boite noire qu'il n'hésita pas à ouvrir: Dedans était disposé quelques billets. Il eu un temps et regarda discrètement Aldaée, mais elle ne semblait pas s'occuper de ce qu'il faisait ni regarder dans sa direction. Sans trier ni compter, il prit le contenu de la boite et le fourra dans son pantalon (vous avez bien lu ! ^^). Astuce si on le fouillait ; ) Il y avait une bonne liasse de billets, peut-être de quoi payer Bobby...

Maintenant il fallait aller vite et sortir d'ici au plus vite et s'éloigner de cette maison. Il lança à Aldaée essayant de garder une voix neutre et confiante:

-Alors t'as trouvé quelque chose?


Il espérait qu'elle dise oui. A présent le temps pressait car ils étaient en double tord: Ils étaient entrés dans la maison sans autorisation et avait carrément fouillé les lieux mais en plus Yoru venait de voler la cagnotte du propriétaire. S'ils étaient repérés, ils seraient surement envoyés au camps ou bien tués sur place et enterrés dans la forêt tout les deux (Aldaée comme complice) XD Yoru en était conscient si bien qu'il commença à baliser tout seul mais essayait de ne rien laisser paraitre. Il était crispé sur un bureau en bois foncé et poussiéreux et attendait que sa coéquipière trouve la trousse de secours, lui était paralysé, comme déjà mort. Il en avait fait des trucs interdits... Mais cette fois l'adrénaline était puissante parce qu'il n'était pas seul! Aldaée était entrenée dans un délit sans le savoir et qui pouvait s'avérer fatal ! De plus, nul ne sait à quoi ressemble le propriétaire de cette maison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Ven 18 Sep - 23:02

Aldaée hocha la tête, se dirigea vers les placards, voleta pour atteindre les portes en hauteur et les ouvrit doucement, regardant dans les placards, inconsciente du délit que faisait son ami pendant ce temps. Elle poussa une araignée du doigt, et elle chercha timidement sur les étagères. Elle ne trouva pas grand chose. Une bouteille d'un alcool très fort, une serviette propre...Restait à convaincre Yoru de se laisser désinfecter par ça. Elle referma le placard, se dirigea vers un autre, tout en jetant un coup d'oeil à Yoru...qui avait la main dans son pantalon...Ah bah charmant ! Secouant la tête, elle continua son chemin et trouva une sorte de bande stérile qu'elle pourrait facilement enrouler autour du bras de l'asiatique.
Satisfaite, elle retourna vers l'hypocondriaque. Il lui demanda des nouvelles de sa fouille.

Oui ! Mais ça va pas te plaire beaucoup je pense...Une serviette propre et un alcool fort...puis de la gaze...

Elle lui montra l'alcool en question, tout en pliant la serviette.

Ca te va ? Je peux désinfecter avec ça ?

La petite française craignait un refus...Elle avait peur que la bête bleue soit du genre à avoir des dents dégueues qui feraient s'infecter la plaie et que Yoru soit parano de la serviette et refuse de la voir sur son bras. Elle posa l'alcool à côté de lui, puis fronça les sourcils en voyant les doigts crispés de Yoru, son regard nerveux.

...Ok. Qu'est ce que t'as fait ?

Casper était persuadée qu'il avait fait un bourde. Il avait un regard coupable. Croisant les bras sur sa poitrine, Aldaée le regardait comme une mère ayant surpris son fils en flagrant délit de vol de bonbons. Elle avait une légère moue, et était suspicieuse.

T'as cassé quelque chose ?

Elle mit la bande stérile dans une poche, prit la serviette et l'alcool dans ses bras, fit signe à Yoru de se lever du bureau et de sortir. La bête bleue n'était pas bien loin.

...Tss...On ferait mieux de partir vite...T'emportes ta fiancée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 19 Sep - 0:14

-Oui ! Mais ça va pas te plaire beaucoup je pense...Une serviette propre et un alcool fort...puis de la gaze...Ca te va ? Je peux désinfecter avec ça ?

Yoru regarda cette serviette et cet alcool fort mais n'eut aucune réaction. En tant normal, il aurait bondit et refusé catégoriquement de se soigner avec de pareil ustensiles aussi louches les uns que les autres. Rien a faire ce qu'il voulait, c'était PARTIR loin! Il hocha donc à la fois timidement et à contre cœur comme réponse à la question d'Aldaée. De toute façon, il n'avait pas le choix que de faire confiance à ces ustensiles, il n'y avait rien d'autre:

-...Ok. Qu'est ce que t'as fait ? T'as cassé quelque chose ?

D'un coup, l'asiatique prit des couleurs et ses muscles se contractèrent faisant craquer le vieux bureau. Il ne répondit rien pour ne pas mentir mais baissa la tête honteux parce qu'elle avait vu son manège. Il savait qu'il devra tout lui dire une fois dehors. Mais pas ici, sinon elle risquerait de piquer une crise et l'obliger à remettre l'argent où il l'avait prit. Après tout, il le faisait pour lui et prenait le risque d'en subir les conséquences.

-..Tss...On ferait mieux de partir vite...T'emportes ta fiancée ?


L'asiatique se réanima et comme par anticipation à l'interrogation d'Aldaée, il prit la bête bleue et l'a mise dans un placard et poussa juste la porte, elle pourra sortir après quelques efforts de pressions. Pas de témoin, elle qui était accrochée tout le long à la jambe de l'asiatique, elle avait bonne mémoire! Fallait pas se fier aux apparences et même si ce n'était qu'un animal, elle avait su les amener jusqu'à cette maison. Sans changer ses habitudes, l'hypocondriaque n'accordait une vrai confiance qu'aux gens qui en valaient la peine. Les autres, ils les utilisaient tout bonnement. C'est un peu dur mais c'était le point de vue de ce jeune homme. Yoru reprit son sérieux:

-Elle nous suit pas. Elle m'a mordu...


Sans regrets, l'hypocondriaque suivit Aldaée jusqu'au dehors et sans attendre, il l'a dépassa et reprit la marche dans la forêt. Il avançait en silence et un peu plus vite que la normale. Ils parcoururent une longue distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 19 Sep - 19:22

Aldaée rangea plus ou moins la serviette et l'alcool pour s'en servir plus tard, et regarda son ami, dont le côté pressé était on ne peut plus visible. Elle soupira, le laissant toutefois garder le silence sans rien lui demander. S'il ne lui disait rien ce devait être qu'il était le seul concerné et que cela ne la regardait pas.
Elle le regarda mettre la bête bleue dans un placard, hésita à aller ouvrir à la bestiole, trouvant ce geste cruel, puis se résigna, sortit de la cabane, alors que Yoru justifiait son acte par la morsure de la bête.
Elle l'attendit, puis ils reprirent la route. L'asiatique marchait vite...Très vite. Aldaée peinait à le suivre, voletant rapidement au dessus des herbes. Ils avançaient plus vite qu'auparavant, et avaient, par conséquent, parcouru plus de distance qu'avant. Ce que l'hypocondriaque ignorait, du moins pour le moment, était la retombée d'énergie à venir d'Aldaée.
La petite française sentait en effet ses forces commencer à faiblir, et elle devrait se reposer rapidement. Si l'asiatique n'avait pas accéléré le pas, elle aurait sans doute pu tenir plus longtemps. Elle commençait à s'essouffler et soupira. Yoru avait du faire quelque chose de vraiment pas bien pour foncer ainsi. Aldaée se sentait légèrement vexée. Elle était persuadée qu'il avait commis un délit mais il refusait de lui en parler.
Elle se sentait moins rapide et sa démarche se fit plus lente, peu à peu, elle perdait de la vitesse. Elle étouffa un baillement dans son poing puis secoua la tête et reprit la marche un peu plus vite, pour rattraper Yoru.

On fait quoi maintenant, du coup ?

Mine de rien, ils ne savaient toujours pas où aller et venaient de fuir un lieu habité où ils auraient peut-être pu trouver de l'aide...Un peu déçue, Aldaée avait du mal à cacher son désappointement. Après tout, elle était réellement pressée de trouver un endroit de vie, où ils trouveraient de l'argent et sauraient se faire guider vers Freedoom. Jouant avec une mèche, elle se demandait si l'alcool aurait un effet quelconque sur les bracelets...possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 19 Sep - 21:12

C'est vrai Yoru avançait trop vite et ne voyait pas que la jeune française peinait à le suivre jusqu'au moment où il s'inquiéta de son silence. Il s'arrêta alors et regarda derrière lui. C'était évident, Aldaée était fatiguée et le jeune homme s'en rendit vite compte. Elle se trouvait à quelques mètres derrière et avançait de moins en moins vite en soufflant, elle semblait souffrir. L'asiatique fronça les sourcils, inquiet de son état mais surtout, il se sentit un peu con ne de pas avoir pu reconnaitre ces signes de faiblesse qu'elle présentait.

-On fait quoi maintenant, du coup ?


Sans hésiter, il répondit:

-On s'arrête, tu vas te reposer, j'vois bien que t'en peux plus.

Il arracha de grandes feuilles et les déposa sur le sol tout en ajoutant:

-T'aurais pu me le dire... Que tu avais besoin de te reposer... Après on s'occupera des bracelets, j'ai une petite idée pour s'en séparer.

Un peu vexé, l'asiatique s'affairait à la tache, il préparait tout comme elle avait su le faire pour lui, un lit de fortune pour qu'elle puisse s'allonger et dormir. C'est vrai quoi! Ils n'étaient pas en compétition, il n'y avait rien à prouver. Yoru s'était bien reposé auparavant, à présent c'était au tour de la jeune fille.
Une fois le "lit" fait, l'asiatique s'assit à côté, retira son manteau mais garda son débardeur. Il inspecta sa morsure puis il dit:

-Il me semble que toi aussi tu t'es faite mordre. Faut que je soigne ça, avant que ça s'infecte, viens par ici.

Il releva les yeux vers Aldaée pour lui faire comprendre à la fois: T'as pas le droit de refuser, on sait jamais, la bête avait peut-être les dents pourris (mais bon ça c'était peut-être plus préoccupant pour lui que pour elle -__-) et à la fois, j'ai trop besoin de ce que tu as dans la poche! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Sam 19 Sep - 22:19

Yoru s'arrêta, surprenant Aldaée, qui, reconnaissante, ne put retenir un léger sourire. Il commença à arracher des feuilles sous le regard paniqué de la jeune fille, qui ne supportait pas l'idée qu'on se donne du mal pour elle. Elle secoua les bras dans une sorte de "niiiouuuu, fais pas çaaa". Terrorisée, elle passa une main gênée dans ses bouclettes, frottouillant sa nuque.

Oh non, arrête, je...je peux très bien dormir par terre, ça va !

Il l'ignora visiblement puisqu'il lui fit tout de même un petit lit, tout en râlant, disant qu'elle aurait pu le prévenir et toutes sortes d'absurdités qui firent sourire timidement la petite française. Quand il déclara avoir une idée, les yeux d'Aldaée s'illuminèrent et elle sourit plus franchement. Enfiiin : la fin du calvaire braceletien était-il arrivé ?

C'est vrai ?!

Yoru finit le lit et s'installa à côté. Il lui ordonna de venir afin de la soigner, ce qui fit naître un petit ricanement chez Aldi, qui s'approcha en sortant la bouteille et la serviette, les lui tendit puis se ravisa.

Toi d'abord, c'est plus import...Enfin, elle t'a mordu plus fort, quoi...

Un petit sourire gêné naquit sur le visage pâle de la petite fantômette qui, sans attendre que l'asiatique réponde, plia la serviette et mit de l'alcool dessus. Elle prit doucement le bras de Yoru, et se mordit la lèvre inférieure. Elle avait peur de faire souffrir son ami, mais elle savait ce soin nécessaire...surtout pour lui.

Euh...ça va sans doute piquer...tu...me dis si ça fait trop mal...

Elle posa tout doucement le tissu sur la plaie, plusieurs fois, sans frotter, juste pour désinfecter, pot potant la blessure (la tamponnant, s'tu préfères ^^'). Une fois cela fini, elle enroula la bande stérile autour du bras blessé et regarda son travail avec un petit air fier et un grand sourire fatigué.

Voilààà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 0:41

-Toi d'abord, c'est plus import...Enfin, elle t'a mordu plus fort, quoi...

La jeune fille voulu commencer par soigner Yoru, il n’eut pas le temps de répondre que déjà elle avait préparé la serviette en l’aspergeant d’alcool. L’hypocondriaque regardait avec attention tout les faites et gestes de la française, il était concentré et malgré lui et sa confiance qu’il accordait à la jeune fille, il était inquiet ! Elle lui prit le bras et le cœur battant le jeune homme ne savait pas s’il devait le retirer ou la laisser faire. Lui qui avait toujours l’habitude de faire tout tout seul, il n’était pas très …à l’aise. Malgré tout, Aldaée su détendre l’atmosphère (sans doute sans le vouloir) :

-Euh...ça va sans doute piquer...tu...me dis si ça fait trop mal...


L’asiatique ria simplement et lorsqu’il reprit son sérieux, il dit :

-On dirait une mère qui parle à un enfant…


Cette phrase dite simplement fit rappeler à Yoru qu’il n’en avait pas vraiment eut justement de mère, mais cette pensée, il l’a chassa, il n’en avait jamais eut besoin après tout. L’espace de quelques secondes, le regard de Yoru s'assombri subitement puis se ralluma lorsqu’Aldaée eut fini de le soigner. Il dit alors :

-Merci. Maintenant à toi… !


Sans attendre ! Chacun son tour !!! *w* Yoru se saisit d’une serviette et l’aspergea d’alcool très méthodiquement (en même temps, il avait fait ça toute sa vie ^^). Il prit la main blessée d’Aldaée dans la sienne et lorsqu’il appliqua la serviette dessus, il dit :

-Attention !

Tout en s’afférant méticuleusement à laver les petits points de la morsure de la main, l’asiatique exposa son plan pour se débarrasser des bracelets :

-Tu sais, j’ai réfléchit pour les bracelets et la méthode est très simple mais faut trouver l’endroit idéal. En fait, faudrait geler la capsule de verre , ça ce sera facile avec la glace qu’il y a sous nos pieds… Mais ensuite ! il faudrait directement plonger le poignet dans l’eau bouillante. Le Froid Chaud c’est mauvais pour le verre…. Alors ça pèterai et le poison s'échapperai…. Enfin j’dis ça, mais c’est pas dit que ça fonctionne…

Il finit son travail en enroulant légèrement sa main avec une bande stérile pour ne pas gêner ses mouvements puis il rangea le matériel.

-Si tu veux fermer les yeux un moment(il montra les feuilles) Je veillerai sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 12:41

Alors qu'Aldaée s'affairait à ne pas faire de mal à Yoru, celui-ci se mit à rire, sans aucune raison apparente. Elle releva les yeux vers lui, perplexe, avec un petit sourire, car même si elle ne comprenait pas la raison de ce rire, elle préférait le voir ainsi qu'inquiet qu'elle le blesse. Il lui expliqua la raison de son éclat de rire et elle eut un léger sourire gêné. Forcément...Son côté maternel.

Ben...Désolée...

Yoru s'assombrit alors et Aldaée considéra qu'il devait penser à sa mère, à qui elle rêvait toutes les nuits...Elle devait affreusement lui manquer...
Il commença alors à la soigner, elle posa les yeux sur lui, souriantalors qu'il lui exposait clairement son plan pour se débarrasser des bracelets. Elle hocha la tête avec enthousiasme, ravie. Il était vrai que le froid et le chaud devraient logiquement faire exploser la fiole de poison et ils porraient alors enlever les bracelets par la force, ne risquant qu'une piqûre innofensive.


C'est une super bonne idée, ça vaut le coup d'essayer !

Elle sourit doucement alors qu'il lui bandait la main. Il était drôlement plus doué qu'elle pour soigner qu'elle, c'était évident. Bon, elle, aussi, elle ne soignait jamais les multiples blessures qu'elle se faisait à cause de sa légendaire maladresse, ne posant que négligemment un pansement sur la plaie sanguinolante. Mais ça...Il valait peut-être mieux que Yoru l'ignore.
Il lui fit signe de se reposer et Aldaée s'allongea sans plus attendre.

Merci...pour la blessure...et le lit...et de rester avec moi...

Sa voix se faisait de plus en plus basse, déjà somnolente. Elle avait trop forcé sur son énergie. Ses yeux se fermèrent et elle sombra bien vite dans le sommeil le plus total, entrant dans ses cauchemars.
Le ciel. A perte de vue. Deux grandes ailes blanches, dans son dos, avaient déchiré sa chair pour en sortir et battaient à présent contre le vent. Elle ne pouvait pas les contrôler. Elles l'emmenaient vers les hauteurs insondables du ciel. Elle ouvrit les yeux, regarda vers le sol, si lointain. Elle pouvait voir ses amis. Ces personnes qui comptaient plus pour elle qu'elle-même. Nath et Kath travaillaient au camp, semblaient épuisés. Yoru fuyait. Il courait à toute vitesse, poursuivi par les autorités. Composées d'énormes boules bleues poilues sautant gaiement à sa suite. Gabriel était enfermé, plus loin, entouré de vampire.
Aldaée avait envie de plonger vers eux, de les sauver, tous, de leurs dangers. Elle comprit rapidement. Elle ne pourrait pas tous les sauver. Ses ailes ne supporteraient pas le poids des quatre. Elle ne pouvait en prendre qu'un. Sentant comme une coupure dans son coeur, elle eut envie de pleurer, incapable defaire un tel choix. En sauver un. Condamner les trois autres. La petite française tentait de trouver une solution, lorsqu'elle sentit ses ailes se dissoudre. Elle fut entourée d'une nuée de plumes maculées de son sang, et se sentit, lentement, tomber. Elle ferma les yeux. Son rêve s'arrêterait lorsqu'elle toucherait le sol. Les voix de ses quatre amis se mélangeaient à celles de connaissances, de personnes croisées. Elle avait mal à la tête. Ses yeux s'ouvrirent. Au sol, il y avait de grandes piques, telles des pals, levées vers le ciel.
Son ventre fut transpercé, lentement, alors qu'elle se réveillait.
Casper porta la main à son ventre, cherchant une quelconqué trace de son empalement, mais ne sentit que la nécrose, souvenir de Nath, sous ses doigts. Elle se releva un peu, s'asseyant sur le lit de fortune made by Yoru, une main à son crâne. Elle soupira, espérant ne jamais avoir à faire ce genre de choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 14:01


-Merci...pour la blessure...et le lit...et de rester avec moi...


Yoru ne dis rien, c'était normal après tout, elle l'avait bien fait pour lui. Aldaée s'allongea alors et immédiatement sombra dans le sommeil. Cela prouvait bien qu'elle devait être exténuée. Une fois seul, Yoru observa la forêt en silence et tout ces recoins desquels pouvait surgir une bête féroce. Mais rien...Cette vision illustrait bien l'expression "seul au monde" et lui fit prendre conscience qu'il avait vraiment de la chance d'être avec Aldaée en ce moment précis. L'asiatique recentra d'ailleurs son regard sur elle un moment, il l'a trouva encore plus mignonne ainsi reposée. Elle ne bougeait pas et bien qu'elle fasse un cauchemar, le jeune homme n'en savait rien, encore moins qu'il était dedans! Niveau retenu, elle gagnait sur Yoru en matière de cauchemar.

Yoru se mit en tailleur et couvra Aldaée de son menteaupour ne pas qu'elle attrape froid. Sans faire de bruit, il récupéra l'argent qu'il avait volé dans cette maison. Il compta à plusieurs reprise tout en regardant Aldaée du coin de l'œil, il murmura alors:

-310...C'est génial....!

Un sourire naquit sur ses lèvres, il avait réussit! Le problème d'argent était résolu et lorsqu'Aldaée se réveillera, ils s'appliqueront à tout faire pour retirer les bracelets. Ce réveil fut imminent. La jeune française se redressa vivement si bien que Yoru bondit de frayeur et cacha sa main dans son dos avant de mettre son contenu dans sa poche arrière de jean par réflexe.

-Ça va? Quoi, qu'est-ce qui se passe, t'as mal au ventre? T'es malade?!


Yoru était affolé, il avait le cœur battant, ses yeux en amande s'étaient agrandis. Aldaée avait la main sur le ventre et pour lui, c'était mauvais signe, signe de malaise, de maladie grave! xD Le jeune homme ne savait pas quoi faire et attendait une réponse, angoissé. Et là, pire encore, Aldaée se prit la tête dans sa main! Cela rajouta à son angoisse:

-Putain t'as de la fièvre!

Il faisait des gestes autour d'Aldaée avec ses bras au cas où la jeune fille chuterai. Si elle était tombé malade, il ne saurait quoi faire, il n'avait rien sur lui comme médicament pharmaceutique. Si c'était le cas, il s'en voudrait à mort, car son combat contre la maladie, il l'appliquait aussi aux personnes importantes à ses yeux. A cette idée, l'asiatique s'enflamma et dans son délire, il commença à marmonner comme un robot:

-Tisane de fenouil, nan y'en aura pas dans cette forêt... menthe poivrée.. pas assez fort, peut-être la mélisse, pétasite ou le millefeuille.... Je sais pas merde...


Il récitait tout ces remèdes de grand mère qu'il avait apprit en cas d'absence de médicaments venant d'une pharmacie. Il est vrai qu'il avait beaucoup étudié les maladies et par conséquent leur remèdes, même la phytothérapie pour être sûr de pouvoir déjouer tout les virus qui voudraient l'attaquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 16:43

Aldaée se releva doucement, regarda autour d'elle, tout allait bien. Sauf Yoru. Elle cligna des yeux en le voyant, brusquement, mettre la main à ses propre fesses...Décidément, ça allait pas chez lui...
Il commença alors à s'inquièter, et Aldaée ne pouvait pas en placer une. Elle essayait de parler ce qui donnait une sorte de "hein ? n...non, je...a...at...bon...". D'agité, il passa carrément à surexcité, moulinant dans l'air à côté d'elle, sous son regard...perplexe. Yoru commençait à parler tout seul dans son coin, sans l'écouter, à chercher des remèdes à une maladie qui n'existait pas. La petite française lui prit le bras pour l'arrêter.

Yoru... touuuuut va bien. J'ai juste fait un cauchemar où je m'empalais, rien de grave...

Elle souriait doucement, espérant rassurer l'asiatique. Alors là, en revanche, il faut préciser quelque chose afin de mieux comprendre la psychologie d'Aldaée. Non. Pas UNE SEULE seconde elle ne s'imaginera qu'il s'inquiète pour elle, mais bien pour lui car sa maladie pourrait être contagieuse et l'atteindre. Lui être dangereuse, voire fatale. Elle tentait de le calmer, frottant doucement son bras comme pour tenter de le rassurer.

Ca va, j'te jure, j'suis pas malade, jme porte comme un charme !

Elle se mit debout et s'étira, dévoilant ainsi les petits points nécrosés que Yoru connaissait déjà pour les avoir vus sur le bateau. La petite française lui sourit doucement et lui tendit une main.

On essaye tout d'suite pour les bracelets ?

Attendant sa réponse, elle espérait sincèrement que cela fonctionnerait, ce serait un problème de moins sur leur longue liste. Ensuite, trouver de l'argent. Ensuite, Freedoom. Elle espérait surtout que Bobby ne viendrait pas la chercher pour dîner un jour où ils seraient en pleine résolution de problème, ce serait tout de même bête ! Casper se posait à nouveau un milliers de questions sur leur avenir et à présent...sur leur passé. Timidement, elle demanda :

...Tu crois que..Kath...et Nath...s'en sortent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 18:12

-Yoru... touuuuut va bien. J'ai juste fait un cauchemar où je m'empalais, rien de grave...

La jeune fille toucha l'asiatique qui sursauta vivement, elle lui prit le bras non sans manquer de se prendre une baffe puissante. A ces mots, le jeune homme sembla se calmer, elle souri mais lui était perplexe, un peu dans le brouillard, l'incompréhension, il hésita:

-Ah.... oui?


-Ça va, j'te jure, j'suis pas malade, jme porte comme un charme !

Il fixait à présent le vide et comprenait petit à petit puis il dit comme détaché du monde, pour parler à lui même:

-J'ai eu peur... (C'est le cas de le dire -__-) En plus on est au milieu de nul part, j'sais pas comment j'aurait fait pour t'emmener chez le docteur...

Un temps se fit en silence et Aldaée reprit:

-On essaye tout d'suite pour les bracelets ?

Il leva les yeux vers elle et acquiesça. Il s'aida de la petite française pour se mettre debout et récupera son manteau. Là, il observa les chemins qui s'offrait à aux et essaya de sentir l'air (O___o On sait jamais si un courant d'air chaud arrivait d'un côté, cela signifierait qu'il y avait un lac d'eau chaude pas loin) mais rien...

-Il faut absolument qu'on trouve un de ces jacousis, après on creusera pour trouver la glace et on commencera.

Il lança un regard complice à Aldaée ainsi qu'un clin d'oeil:

-On va y arriver! Fighting!

Il reprirent la route et sur le chemin, Aldaée souleva un élément du passé que Yoru avait comment dire... chassé de son esprit! Il baissa la tête et serra les dents. Il n'aimait pas parler des choses passées, pour lui ce qui était important, c'était l'avenir, le passé, n'était qu'une prison dans laquelle l'homme s'enfermait tout seul. Lui il vivait au présent, alors il dit extrêmement sérieux:

-Aldaée... On ne peut pas les sauver...


Tout était de sa faute. Mais il avait du faire un choix. Il ne regrettait pas, mais ça, il ne le dira pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 18:46

Yoru parlait, et Aldaée fronça les sourcils, perplexe. Il s'inquiétait à ce point ? Il ne devrait pas, elles ne devaient pas être si contagieuses que ça, les maladies du coin...Elle se sentait légèrement vexée, toutefois, cela pouvait aussi être une inquiètude...pour elle...Ne sachant que penser, Aldaée étaitun peu troublée, mais elle voulait quand même le rassurer le plus possible.

Mais tout va bien, je suis en pleine forme ! Pas d'inquiètudes à avoir, mon grand !

Elle regarda Yoru "flairer" l'air avec un petit sourire moqueur, puis sourit. Evidemment il fallait retrouver l'un de ces bassins...Aldaée se dirigea doucement vers un petit chemin plus feuillu. Logiquement, la végétation était plus dense à côté de ces "oasis", aussi elle espérait que son raisonnement tiendrait la route.

Instinct féminin powa...Enfin j'espère...Si jme trompe, t'as le droit de me taper !

La petite française eut un petit sourire amusé, elle espérait vraiment trouver rapidement l'un de ces bassins.
Elle fit part de ses soucis à propos de Nath et Kath, et la réponse lui fit l'effet d'une gifle. Ses yeux s'emplirent tout doucement de larmes amères, qu'elle retint. Son cauchemar...Il ne se rendait pas compte de ce qu'il venait de dire. Cette faiblesse...Ce besoin de sauver les autres qu'elle avait...Pour elle, c'était une force. Si elle ne pouvait les aider, c'était l'horreur, pour elle ! Elle soupira tristement, continuant de marcher à travers les plantes. Si elle ne pouvait plus rien faire pour ces deux là...Elle devait se concentrer sur Gaby et Yoru.

Bon...Alors...on fait quoi après ? Où est-ce qu'on va trouver dequoi te sauver de Bobby ?

Réfléchissant, la jeune fille jouait avec une mèche de cheveux...Ils n'avaient toujours pas trouvé d'humains, donc pas d'argent...Ca craignait ! Ils devaient se dépêcher, le temps tournait, ils allaient bien devoir trouver une solution rapidement...Elle tenait pas spécialement à voir Bobby faire du mal à Yoru...Elle savait bien qu'elle n'était pas assez forte pour lui péter le nez...Bien qu'elle en ait fortement envie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 19:12

-Instinct féminin powa...Enfin j'espère...Si jme trompe, t'as le droit de me taper !

Yoru ria pour "l'instinct féminin", il avait hâte de voir ce qu'il valait celui là! xD Il dit alors:

-Tu sais que t'as de la concurrence! (Il souri) Toute mon enfance j'ai vécut au japon et crois moi, la méthode par l'air c'est efficace! J'm'en servait pour repérer les bains à côté de chez moi...

Les stations de bains: Points très importants situés tout près de sa maison d'enfance et lui permettant de retrouver son chemin la nuit ou quand il était dans un état second après une soirée -___-. Bref!

L'asiatique entendit la jeune fille soupirer et jetant un coup d'œil discret, il l'a vit ravaler ses larmes, son cœur se contracta. Bien que le jeune homme se montrait dur, il avait tout de même une part de sentiment, il était peiné de voir qu'Aldaée avait espoir:

-J'suis désolé de te dire ça comme ça...

Elle partie sur un autre sujet:

-Bon...Alors...on fait quoi après ? Où est-ce qu'on va trouver de quoi te sauver de Bobby ?

Et voilà, fallait que ça arrive! A ce moment là, Yoru était à présent complètement serein à cette idée. Ils étaient loin du danger maintenant, aucune craintes que le propriétaire les rattrapes. Il mit sa main dans sa poche arrière de jean pour vérifier si l'argent y était toujours, c'était le cas et il en fut rassuré. Toujours concentré, il lança:

-ça c'est réglé... Depuis qu'on a quitté cette maison.

*Pas taper* Il attendait les remarques et tout les discours imaginables pour réprimander sa mauvaise action et rigolait intérieurement mais resta sérieux extérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 21:02

Il lui fit remarquer qu'elle avait de la concurrence, et elle comprit au niveau "instinct féminin", ce qui la fit sourire. Il est vrai que l'asiatique n'était pas très viril, m'enfin de là à lui donner un instinct de fille ! Elle comprit ensuite qu'il parlait de sa méthode de flairage et elle rit doucement. L'idée de l'asiatique reniflant l'air environnant pour trouver de l'eau chaude l'amusait beaucoup.

Un vrai tit animal en mission de survie...Si tu flaires un bassin préviens moi

Elle continuait à marcher, assez sûre d'elle toutefois de la direction qu'elle empruntait. Après tout, la végétation était bien dense par ici, ce qui la mettait en confiance quant à son choix.
Certes, Casper était triste, vraiment triste d'avoir laissé ses amis derrière elle, mais elle ne se laisserait pas pour autant pleurer. Gardant l'air le plus digne possible, elle sourit doucement à Yoru, d'un air de dire "c'est pas grave, laisses tomber, je suis une meringue."

C'est rien...T'inquiètes...

La demoiselle fantôme sourit faiblement, peu convaincante, mais bon...Elle n'avait pas le choix de toutes manières, elle ne pouvait plus rien faire pour eux.
Il lui avoua que le problème Bobby était réglé...Depuis l'épisode de la maison. Elle fronça les sourcils. C'était pour ça...Qu'il était tout le temps en train de se tripoter -__-'. En fait il CACHAIT l'argent qu'il avait volé. Et il le cachait...à elle. Légèrement vexée de ce manque de confiance, elle n'en laissa rien paraître et sourit simplement.

Je vois...Bon ben...'Reste plus qu'à trouver un moyen d'aller à Freedoom.

Elle poussa des feuilles qui lui tombaient sur le visage, s'enfonçant toujours plus dans la végétation. Et oui, là, Casper était tout de même bien vexée. Elle aurait aimé pouvoir l'aider, ou, si ce n'était pas le cas, qu'il la prévienne au moins. Ne s'était-elle pas déclarée prête à tout pour trouver de l'argent ?
Bref. La jeune fille sentit l'air environnant se faire moins froid. Elle eut un léger sourire.

Que te dit ton nez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 21:34



-Je vois...Bon ben...'Reste plus qu'à trouver un moyen d'aller à Freedoom.


C'est tout O___o ??? L'asiatique fut surprit et se retourna vers Aldaée. Elle avait oublié de l'engueuler ou quoi? xD Il dit alors:

-J'aurai pensé que tu me forcerai à remettre ça à sa place...

Il haussa les épaules et passa à autre chose:

-J'ai aucune idée d'où se trouve Freedoom mais j'te promets qu'on y sera!

Si ils avaient faient tout ce chemin comme des grands, il allait bien réussir à aller à Freedoom, non? Restait a se sauver de ces immondes bracelets, quitter cette île, trouver d'autres vêtements (quel horreur, Yoru était resté dans les mêmes fringues tout ce temps! Il n'osait même pas y penser) D'ailleurs, un bain serait le bienvenue!

-Que te dit ton nez ?

L'asiatique s'arrêta et c'était vrai, l'air s'était adoucit subitement. Il sourit d'un grand sourire et mit son poing sous son menton comme pour réfléchir. lindiqua une direction légèrement à droite et courut puis écarta les feuilles d'un coup de pied pressé d'y être, il dit au loin:

-Ça y est, il est là!

Le jeune homme était super heureux de voir de l'eau comme à leur premier bain mais son sourire se réduisit quand il reprit conscience de l'utilité du bain dans l'immédiat:

-Bon c'est partit!


L'asiatique prit une pierre assez plate aux alentours et dégagea les plantes qui étaient sous ses pieds. Il s'accroupit et tapa la terre, il frappa de toutes ses forces et aussi vite qu'il pu comme possédé. Une bonne petite montagne de terre fut retirée jusqu'à arriver à la glace. La pierre valsa au loin et comme si ce fut quelque chose de solennel, Yoru prit doucement la main d'Aldaée et plus précisément son poignet. En même temps il les plaqua (le sien et celui d'Aldaée) face à la glace. Son souffle s'était accéléré à cause de l'effort qu'il venait de fournir mais il se maitrisa et regarda Aldaée dans les yeux. Un regard qui disait: "faut que ça marche...!". Quelques minutes passèrent en silence quand l'hypocondriaque lança:

-T'es prête?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaée Devard
avatar

Acrophobe

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 471
XP : 160

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 660 rubz

MessageSujet: Re: Arrivée au camp   Dim 20 Sep - 22:24

Yoru semblait surpris de ce manque de réactions chez la jeune fille. Il lui fit part de sa raison pour ne pas lui en avoir parlé et Aldaée hocha la tête. Il la croyait vraiment bonne pour le paradis, toute gentille, incapable de faire quelque chose d'illégal...Elle préféra ne pas relever et haussa simplement les épaules avec un léger sourire genre "ouais...pourquoi pas..."
Il lui parla de Freedoom et lui promit qu'ils y seraient. Son visage s'éclaira un peu, elle sourit.


Merci...

Elle lui était réellement reconnaissante de bien vouloir l'accompagner à Freedoom alors que c'était si dangereux, pour sauver un mec dont il ne se souvenait même pas. Elle était réellement heureuse que Yoru accepte de rester avec elle.
Il sentit l'air, comme elle, se réchauffer, et se précipita à travers la végétation. Ils avaient trouvé. Il semblait heureux. Aldaée eut un sourire doux, s'avança plus calmement. Yoru s'était déjà mis à creuser. Aldaée tenta de l'aider tant bien que mal, mais son efficacité dans ce genre d'épreuves de force était assez limitée.
Il prit le poignet d'Aldaée, ce qui lui rappela bizarrement un moment passé de leur périple, le plaquacontre la glace. Il ne restait plus qu'à espérer. Ils mettaient leur vie en danger. Elle attendait que les minutes passent, lonnngues minutes, son souffle se faisait rauque, elle avait si peur que cela ne se passe pas comme prévu...Il lui demanda si elle était prête. A plonger sa main glacée dans l'eau bouillante...Il valait mieux que ça marche, parce que ce serait, de toutes évidences, douloureux.
Elle ferma les yeux, et se concentra une fraction de secondes.


Oui. Allons-y...

Le mouvement devait être rapide...Brutal. Yoru tenait toujours son poignet. Elle lui faisait confiance. Jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrivée au camp   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée au camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Onirique :: Terres gelées-