AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Come on Barbie, let's go party!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Come on Barbie, let's go party!   Ven 12 Fév - 1:04

      *Cabinet du Docteur Parkinson, deux jours plus tôt*


    Avez vous déjà entendu parler de l'hypnose?

    Inutile de vous dire que quand ce bon vieux Parkinson me sortit cette simple petite phrase, j'ai froncé les sourcils avec un air on ne peux plus perplexe. Bien sur que j'avais entendu parler de l'hypnose, il fallait sortir du fin fond du trou du cul du monde pour ne pas en avoir entendu parler. Certes, du haut de mes dix neuf ans, je n'étais pas une experte ès hypnose ou autre technique de ce genre. D'ailleurs je n'en avais que très peu entendu parler jusqu'ici, et que ce vieux type, psy de surcroit, m'en parle, me laissait franchement sur le cul, permettez moi l'expression! Moi tout ce que je savais de cette technique, c'est que c'était assez controversé. Pour tout le monde, et moi y compris, l'hypnose était une technique de charlatan ni plus ni moins, et que lui me propose de me soigner grâce à ça... Oui, ça me laissait vraiment comme deux ronds de flan! Mais après tout qu'avais je à y perdre? Hormis l'argent de cette consultation, rien! Et si ce type était vraiment un charlatan, on ne m'aurait pas aiguillé vers lui. Donc la conclusion se fit assez rapidement dans mon esprit. Ce type savait ce qu'il faisait, donc banco! Allons y pour l'hypnose!

    Comme quoi des fois, je ferais mieux d'être un peu plus suspicieuse! Ça m'aurait évité de me retrouver dans un tel merdier!



      *Plaine Félécité, juste après la pluie de larme sélénite*


    Deux jours que je crapahute, deux jours que j'essaie de sauver ma peau, deux jours que je maudis ce bon vieux médecin! L'hypnose tu parles! avant d'agiter son pendule devant mes yeux, il aurait pu au moins me prévenir que j'allais atterrir Dieu seul sait où, à me faire pourchasser par Dieu seul sait qui en me faisant traiter de saleté de voyageuse, j'en passe et des meilleurs. D'ailleurs ce soir on a dépassé le stade des simples insultes et des menaces, et de loin! Les Ellipsiens sont passé à un stade au dessus, la traque! Et ils y mettent tellement de cœur que c'est à ce demander si la chasse aux voyageurs n'est pas un sport national ici. Toujours est il que contrairement à d'autres j'ai eu du bol! J'ai réussi àfiler hors d'Ellipse sans trop de bobo. Quelques bleus et quelques écorchures ce n'est rien comparé au corps agonisant ou déjà définitivement mort des personnes que j'ai croisé dans le bidonville. Le pire ça a été ce corps carbonisé RIP Lily XD)! Ça puait tellement que j'en ai rendu le peu que contenait mon estomac. Alors croyez moi j'ai fait fissa. Parce que de une, gambader gaiement au beau milieu d'un charnier, très peu pour moi! Et de deux, plus je mettrais de distance entre cette foutu ville et moi mieux je me porterai.

    Alors j'ai jeté mon dévolu sur ce qui me semble être l'endroit le plus calme, donc le plus sur! Les plaines qui s'étalent un peu plus bas semblent être parfaites! D'ailleurs je ne me suis pas gêné pour faire un détour par ce train, qui semble-t-il a déraillé pendant la pluie de pierre au vu de la fumée qui s'en élève. Oui bon ok, je vous l'accorde, allez faire un tour dans un train remplit de corps fraichement décédé ça fait un tantinet charognard, mais je tiens pas a crever dans ce monde, alors autant glaner tout ce qui peux m'être utile. Je récupère en sac sur un cadavre en murmurant un vague merci assez gêné puis je le vide au sol pour faire l'inventaire de son contenu. Des papiers d'identité, pas besoin! un miroir de poche, je garde, qui sait ça pourrait servir! Kleenex, pareil! Maquillage, négatif, j'ai autre chose à foutre que de penser à l'état de mon mascara! Tampons, je garde, vu que je ne sais pas pour combien de temps je suis ici autant prévoir! Porte monnaie je garde aussi sait on jamais, y a pas grand chose mais c'est toujours mieux que rien. Pour le reste je laisse tomber, je n'ai pas besoin d'un livre, ni d'un téléphone portable, je n'ai personne a appelé à Dreamland. Une fois l'inventaire de mon sac terminé, je passe au wagon suivant, une bonne idée, car il s'agit du wagon restaurant. Je glisse deux petites bouteilles d'eau dans mon sac et des gâteaux sec, ça sera suffisant, et c'est inutile de se charger comme une mule.

    Mon petit marché terminé, je sort du train et la première chose que je vois c'est la lueur dansante d'un feu de bois. Ellipsien ou voyageur? Telle est la question! Et la seule manière d'avoir la réponse c'est d'aller jeté un coup d'œil par moi même, me dis en commençant à avancer tout en m'amusant à décrocher ma main droite de mon poignet. Je ne vous cache pas que la première fois que j'ai vu que je pouvais faire ça j'ai été horrifié, mais l'amusement à vite pris le dessus, et c'est devenu un espèce de jeu maintenant, j'irais même jusqu'à dire que ça me de-stress de faire ça! Enfin si on passe outre l'espèce de bruit immonde que ça fait! D'ailleurs le plus fun, c'est qu'elle peux bouger selon mes envies, et que même désolidariser de mon corps j'ai encore les sensations comme si elle était encore accroché à mon poignet! Et mon jeu préféré c'est de la lancer -pas trop loin non plus, ce serait vraiment con de perdre sa main, ou de se la faire piquer par un chien ou une autre bestiole- et de la laisser revenir. Ce que je m'amuse à faire maintenant. Sauf que ce que je n'avais pas prévu, c'est que je croiserai du monde avant d'atteindre le feu de camp. Et à en juger par la tête que tire les deux nanas qui venait de stopper net dans leur course, elles n'avait pas dues souvent voir des mains bouger toute seule et se balader dans la nature l'air de rien.

    Merde... Boulette!

    C'est tout ce que je trouve à lâcher sur le coup avant de récupérer ma main et de la remettre là où elle devrait être à savoir au bout de mon bras!
Revenir en haut Aller en bas
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Ven 12 Fév - 16:03

Jade marchait droit devant sans se soucier d’Elie qui trottinait pour la rejoindre. Elle pressait le pas pour que la distance entre elles ne diminue pas, les bras croisés et une moue boudeuse déformant son joli minois. Que cette… cette… cette fille… courre tant qu’elle veule, se fatigue et tombe, elle n’en avait plus rien à faire. Elle pouvait courir pour qu’elle lui pardonne après quelques excuses, il allait falloir qu’elle frappe fort comme, euh, la couvrir de chouquettes. Ou ramper à ses pieds, au choix.

La brunette continuait à ronchonner quand elle se stoppa net à la vue… d’une main. Là, dans l’herbe, toute solitaire.

**Inspiiiiire… Expiiiiire… du calme Jade, ce n’est qu’une main. Mais où est le reste du corps ??**

Jay entendit son double se figer à son tour dans son dos mais n’en tint pas compte. La vue des doigts blancs enfoncés dans l’herbe luxuriante était un spectacle tellement étrange qu’elle n’arrivait plus à penser à autre chose… jusqu’à ce qu’ils bougent.

- OH PUTAIN ! Beugla-t-elle en reculant brusquement, les yeux exorbités.

Telle la chose dans la famille Adams, la main se mit à gambader à toute vitesse en direction d’une fille plantée là, non loin des jumelles. Celle-ci se baissa pour la ramasser avant de la raccrocher à son moignon après avoir lâcher elle aussi une exclamation pour le moins explicite. La main sur le cœur Jade tentait désespérément de se calmer, blanche comme un linge. Ce n’était qu’une voyageuse… il fallait se détendre. Mais qu’est-ce qui pouvait entraîner un pouvoir pareil franchement ?!

Elie percevant par envoie télépathique le trouble de son double s’avança et posa sa main sur l’épaule de sa copie qui la repoussa d’un geste sec. Pff… c’était chiant mais tellement prévisible ! Elle n’eut donc plus d’autre choix que de reporter son attention sur l’inconnue et sa main baladeuse qui ne semblait pas beaucoup plus vieille qu’elle, ni plus à l’aise dans ce monde.

- Oui, on peut dire ça. Une chance pour toi qu’on ne soit pas des Elipsiens.

- Non, t’es juste tombée sur une peste qui s’amuse à mettre sur le dos des gens tout et n’importe quoi pour le simple plaisir de se faire mousser et… grommela Jade entre ses dents, à peine audible des deux autres.

El’ lui jeta un regard lourd de sens avant de soupirer quelque chose ressemblant à « pauvre victime ». Elle montra alors le feu au loin à Cyanur avant de reprendre, une main sur la hanche et l’air passablement blasé :

- Là-bas c’est soirée barbecue spéciale voyageurs. Tout un ramassis de taré en provenance directe du cabinet de ce cher Parkinson et la cerise sur le gâteau c’est-ce mec à tronche de pervers qui donne l’impression de vouloir sauter tout ce qui bouge. Si tu veux mon avis rester à l’écart c’est pas un mal, même si certains sont trop stupides pour le… AOUTCH !

La magnifique tirade lourde de sous-entendus de la mauvaise jumelle avait pris fin prématurément par l’intervention musclée de Jade. La lueur de la lune permettait même de voir la trace écarlate de cinq doigts qui décoraient maintenant la joue d’Elie, ainsi que les yeux brillants de colère des deux copies conformes. La fierté de la bonne jumelle n’avait pas supporté ce genre de remarque, surtout après les accusations qu’avait porté Elie. C’était la goutte qui avait fait débordé le vase.

De son côté El’ ne pensait qu’à cette douleur cuisante qui lui rongeait la joue et y porta ses doigts, un rictus de colère sur le visage. Il fallait rester calme… calme… ou alors elle allait lui sauter à la gorge, et il ne fallait pas oublier qu’elles n’étaient pas seules. Elle prit donc sur elle avec beaucoup d’effort pour ignorer cette interruption et pivota de nouveau vers Cyanur, un rictus sur les lèvres :

- Donc comme je disais avant que la miss se mette à mimer Gilles de Tourette, en envoyant sa main dans la gueule des autres, tu es relativement en sécurité ici tant que tu t’approches pas de certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Sam 13 Fév - 13:36

Il avait envie de les suivre, et il semblait d’ailleurs même décider de le faire car, sans attendre de réponse, Kalyss sauta en bas de l’arbre ou ils s’étaient installé et suivit les Jumelles. C’était pour le moins spontané… Lou ne savait pas trop si c’était une bonne idée, franchement ces filles avaient l’air d’avoir un sacré problème à régler entre elles et elle ne se voyait pas être la spectatrice de leur dispute, ni l’arbitre d’ailleurs. Lou jeta un cou d’œil vers le campement de voyageurs, qu’allait elle à gagner à retourner là bas pour le moment ? Autant suivre son ami, car sa curiosité pourrait si ça se trouve lui coûter quelques problèmes. L’adolescent soupira en descendant de son perchoir, ce n’était pas dans ses habitudes de se soucier de quelqu’un, mais elle allait bien concéder à quelques efforts pour son alter-ego masculin. Kalyss avait donc déjà de l’avance et foulait rapidement l’herbe de la plaine félicitée pour rattraper la distance perdue, Lou arriva à le rattraper et continua la route à ses côtés.

Elle semblait maintenant distinguer la silhouette des Jumelles dans la pénombre, ils continuaient d’avancer quand l’une d’entre elle jura tout haut, la faisant radicalement sursauter. Qu’est se qu’il lui arrivait ? Difficiles d’émettre une quelconque hypothèse dans le cas ou dans ce monde tout était possible et imaginable, mais cela avait eu un fort effet sur la brunette. Poussé par la curiosité sans doute, Lou précipita son pas mais marqua une pause à quelques mètres en apercevant… Une main… Une main oui, s’avancer vers une jeune fille qui la rattrapa et la refixa, mine de rien à son bras. Les bizarreries d’Elipse la rendaient toujours mal à l’aise. Non c’était encore plus qu’un malaise, ça lui retournait radicalement l’estomac, pauvre petit nature trop sensible pensa t’elle avec un rictus nerveux. Ça viendrais avec le temps, fallait qu’elle d’habitude, chose difficile pour quelqu’un qui avait toujours été quelque peu trop terre à terre.

Il n’y avait pas de questions à se poser, cette nouvelle venue était une voyageuse, une voyageuse ayant hérité d’un pouvoir pour le moins surprenant. Elle serait sûrement devenue dingue elle, si elle aurait gagné une faculté pareille. Les battements de son cœur s’étant quelques peu calmé, elle décida de s’avancer vers le groupe, ils n’allaient tout de même pas rester planter la ? Maintenant arriver à leur hauteur elle fut la spectatrice d’une baffe phénoménale envoyé dans le visage d’une des jumelles. Laquelle ? Pour le moment elle n’en avait aucune idée, elles se ressemblaient terriblement. Normal c’étaient des jumelles… D’accord, mais jamais elle n’en avait côtoyé des qui se ressemblaient autant.


- En sécurité c’est vite dit quand même, je suis assez pessimiste quand au statut de la ‘sécurité’ ici, surtout quand on est voyageur. Bon d'accord on est mieux ici qu'en ville. Du moment que des météorites nous tombent pas dessus...

Conclut elle en marmonnant, se rappelant cet évènement assez spectaculaire. Elle avait répondu comme si elle se trouvait la depuis le début, squattant totalement la conversation. Hum… Peut être était il bon quand même de baratiner un peu quand à la raison de leur présence.

- On avait pas vraiment envie de retourner au ‘barbecue’ avec Kalyss…

Elle jeta alors un cou d'œil à son compère avant de regarder la nouvelle venue, se demandant bien qu'elle mal pouvait la prendre pour avoir un pouvoir pareil.

- C'est assez... Spécial, ton pouvoir...

Le mot était faible mais c'était le premier qui lui vint et celui qui se rapprochait surement le plus de la chose.
Revenir en haut Aller en bas
Kalyss Loveless
avatar

Pornophobie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 86
XP : 35

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Sam 13 Fév - 19:47

Une main qui se balade ? Kalyss avait comme qui dirait « buguer » sur la chose dans l’herbe. Les pouvoirs des voyageurs n’aller pas finir de l’étonner, vraiment. Lou sur ses pas, il c’était tout les deux stopper devant le moignon de la fille au loin, alors que quelque mètre devant eux, l’une des jumelles…frappa l’autre…Kalyss, un sourire malsain aux lèvres ne pu s’empêcher de faire une remarque a voix haute

« Ouche ! Ca, ca doit faire mal ! »

Aller, on se tape l’incruste, les deux amis s’approchèrent des trois autres, les deux jumelles au mauvais terme, et « madame je m’arrache la main », Lou fit une remarque sur le barbecue qu’ils n’avaient pas trop envie de rejoindre… Et pour cause ! Aussi bien Lou que Kaly savaient qu’ils ne voulaient pas revoir ce dégénéré de Liam…


« Ouai…ca pue la connerie ambulante là-bas…Le clone a raison »

Ce n’était pas très sympathique pour Elie, le terme de clone, mais Kalyss n’avait jamais été vraiment doué avec les mots…essayer d’être sympathique avec quelqu’un après des années sans faire le moindre effort dans ce sens.


« A oui…c’est peut être le moment ou on se présente ? Ba faisons ca en bonne et dû forme hein…Nom, Prénom, Pouvoir ? »

En disant le dernier mot, le sourire désagréable de Kalyss fondit…il était vraiment obliger de prévenir tout le monde a chaque fois pour pas qu’on lui saute dessus, bien qu’il doute que Jade et Elie lui saute dessus, elles étaient vraiment trop occuper à se battre pour le moment.


« Moi c’est Kalyss, et elle c’est Lou. Quand à mon pouvoir je crois, que si vous êtes moins idiots que la plupart des invités a la Barbecue-Party, vous avez deviné de ce qu’il en est…je suis vraiment obliger de le réexpliquer une énième fois ? »

Kalyss s’assis dans l’herbe et attrapa un brin d’herbe, le fit tourner autour de ces doigts, oui monsieur Loveless avait bien l’air décider à squatter…Il se douter que Cyanure, Jade et Elie ne verraient pas ca d’un mauvais œil, lui-même n’aimait pas les gens qui troublait ca belle tranquillité…Mais après tout, c’était le juste bon retour du boomerang…Elie et Jade avaient brisé ce moment de tranquillité entre Lou et lui…C’était son tour…Capricieux Kalyss ? Assurément.

« Sinon vous faites quoi de beau ? A part accuser sa sœur d’une mort ou lancer sa main dans l’herbe ? »

Et Paf ! Les Pied dans le plat ! Kalyss avait retrouvé ce sourire désagréable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Lun 15 Fév - 19:19

    C'est dingue de voir avec quelle facilité un putain peux faire écho à un merde! En même j'aurais du m'y attendre en les voyant. Quel humain normalement constitué n'aurait pas poussé une pléthore d'injures en voyant une main se balader dans l'herbe l'air de rien? Faut vraiment que j'arrête ce petit jeu malsain, parce que petit un c'est morbide, et petit deux comme viens de le dire Copie Numéro 1, c'est le genre de chose qui a tendance à faire psychoter les Ellipsiens, et on sait tous qu'un ellipsien qui psychothe est un tueur de voyageur en puissance, et moi je suis trop jeune pour mourir! Si eux pense qu'un bon voyageur est un voyageur mort, moi j'ai tendance à pas trop voir les chose comme eux!

    En tout cas ces deux là n'ont pas l'air hostile, du moins pas envers moi, mais y a comme qui dirait de l'eau dans le gaz entre elle et ça se vole dans les plumes allègrement! D'ailleurs Copie Numéro deux ne se gène pas pour gifler sa jumelle, ce qui je ne vous le cache pas me laisse assez pantoise. Wahou... C'est même plus de l'eau dans le gaz là! C'est limite un combiné d'Hiroshima et Tchernobil à en juger par les regards qu'elles se lancent. Je suis prête à y aller de ma petite réflexion histoire de tenter de détendre l'atmosphère, mais je suis interrompue par une autre nana qui vient de se pointer l'air de rien flanqué de ce qui semble être son pote. Je ne m'attendais vraiment pas à tomber sur autant de voyageurs d'un seul coup! Ils sont monté une association pour les voyageurs en détresse dans le coin ou quoi?

      Un barbecue? T'es sérieuse? Et ils comptent faire griller des chamallows et chanter autour du feu comme des boy scout?


    Ma réflexion m'arrache un sourire, parce qu'un d'un seul coup je me met à imaginer une petite dizaine de voyageurs de tout âge assis en tailleur autour du feu, guitare à la main et chapeau de paille sur la crane en train d'entonner gaiement telle ou telle chanson country. Si je n'avais pas peur que ces quatre là pense que je me moque d'eux, je me marrerai volontiers pour le coup. A croire que ce groupe n'a pas grand chose dans le crane pour établir un campement à tendance colonie de vacances si proche d'un train qui vient de dérailler. Perso, moi à leur place, je me serais éloigner de façon à ce que le feu de camp soit hors de vue, mais là il est immanquable, la preuve, c'est que c'est ce qui m'a attiré jusqu'ici! Enfin je me garde bien de le préciser, parce que s'ils viennent de là bas, c'est qu'ils doivent tous être plus ou moins amis, enfin pour certain. Et comme je n'ai pas envie de crever toute seul à Dreamland, je compte bien me greffer au groupe. Après tout on survie plus facilement en groupe que seul!

      Et encore t'as rien vu! dis je à Lou avec un sourire. Je peux même carrément enlever mon bras, mais à en juger par vos tronches je suis pas sûre que vous ayez envie de voir ça...


    En même temps, ça se comprend! Qui a envie de voir une nana enlever son bras? Une main qui se balade je crois que c'est amplement suffisant pour leurs pauvres petits estomacs ce soir. Quoique je suis bien tenter de faire une petite démonstration rien que pour faire flipper le métisse, parce qu'il parle beaucoup trop, et commence à m'agacer. Non mais c'est quoi cet interrogatoire, il se prend pour un flic? Il veux pas connaitre la couleur de ma culotte aussi et mon tour de poitrine?

      Ouh chouette... Présentons nous comme à l'école maternelle! Si je fais ça sans me planter j'aurais droit à une image?
    lui dis je avec ironie en haussant un sourcil.

    Puis je recale mon sac contre mon épaule, puis ignorant royalement ce petit mec qui parle trop pour ne rien dire et je me tourne de nouveau vers les trois filles que je trouve ma foi plus sympathique. Enfin tout est relatif.

      Cyanur! Oui comme le poison, mes parents on un sens de l'humour assez spécial! Et en ce qui concerne mon pouvoir, je crois que tout le monde a vu de quoi j'étais capable alors je vais pas vous faire un dessin!
Revenir en haut Aller en bas
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Lun 15 Fév - 20:22

C’est qu’elles avaient été suivie en fait ! A peine avaient-elles commencé à parler qu’une rousse et un grand brun à l’air méprisant débarquèrent et s’incrustèrent dans la conversation comme s’ils avaient été là depuis le début. Bon, autant la fille avait l’air sympa et disait des choses pertinentes, autant l’une comme l’autre jumelle avait fait un rejet massif vis-à-vis du garçon.

Déjà, dès qu’il ouvrit la bouche leurs hormones se mirent à bouillir, rendant Jade écarlate et Elie un poil stupéfaite. Il n’y avait aucune raison à cette réaction physiologique, parce que non seulement l’amour, le sea sex and sun et compagnie était loin d’être son credo, mais en plus ce mec… était franchement bof. Pas de quoi fouetter un chat, vraiment. Et ça aurait été avec plaisir que les adolescentes l’auraient ignoré s’il n’avait eu la langue de vipère assortie à sa gueule de fouine.

Déjà, il avait appelé Elie « le clone ». Rien que pour ça il méritait une bonne baffe dans la tronche, mais la suite quant à elle… franchement ça le faisait mousser de tenter de rabaisser les gens ? Avec son « vous êtes trop cons pour deviner mon pouvoir ou bien ? » il frôlait les limites du supportable, la mauvaise jumelle serra donc les dents avant de rétorquer pleine de venin tout en comptant sur ses doigts :

- T’es moche, t’es un vrai con, j’ai envie de toi… pas besoin d’être un génie pour comprendre que t’as un pouvoir de chaudasse.

Malgré les différents qui les divisaient en ce moment, Jade ne put s’empêcher de hocher la tête pour corroborer les dires de son double. Ce mec était vraiment insupportable, pas possible qu’elle ait envie de lui alors que l’idée ne l’avait même pas effleuré vis-à-vis de Maxim.

Quant à son histoire de présentations… la pensée de Cyanur résumait bien la leur. Et pourquoi pas lister leurs sports et hobbies pendant qu’il y était ? C’était d’un ridicule…

- Cyanur ? Peut-être que pour eux c’était juste parce qu’un chiard ne pouvait que leur empoisonner l’existance… bref, moi c’est Elie. Et le vrai nom de Gilles de Tourette c’est Jade.

Jade la fusilla du regard, les bras croiser avant de siffler entre ses dents :

- Oui… et mon pouvoir c’est elle. Quelle chance !

L’ironie suintant de ses paroles ne fit que doucement rire Elie. Ne se rendait-elle pas compte que c’était vraiment une chance ? Si elle n’avait pas était là Jay serait déjà morte depuis longtemps, avant même le métro ou les égouts, elle n’aurait même pas survécu à l’attaque à main armée des deux adolescents. Mais si elle voulait s’acharner dans sa mauvaise foi c’était son problème, ce n’était pas ça qui empêcherait de dormir la mauvaise jumelle.

Il était temps de revenir au vrai sujet de base, c’est-à-dire ce camp dressé inconsciemment non loin du train couché sur le flanc. Les voyageurs qui se trouvaient là-bas ne chantaient pas encore mais en ce qui concernait les chamallows ils les grillaient vraiment. Malgré tout l’image du camp de vacance était encore bien loin de la réalité.

- Pour en revenir au camp, c’est pas encore tout à fait les boy scouts mais les chamallows sont déjà sur place, à ce que j’ai vu. Faut dire on est pas resté bien longtemps près du feu, la compagnie n’est pas très agréable…

Jade sembla alors réaliser que Max, très affaibli, était encore là-bas et qu’Ella était peut-être encore dans les bras de ce mec qui l’avait déshabiller du regard. Et si jamais il leur arrivait quelque chose pendant qu‘elles n‘étaient pas là ? Sans parler du fait qu’Elie se baladait toujours les sacs de courses…

L’inquiétude monta d’un cran et remplaça la colère qui l’avait jusqu’alors animé. La bonne jumelle lança alors un regard étrange vers le feu au loin, une moue déformant ses jolies lèvres.

- On a un ami et une enfant à charge là-bas… d’ailleurs le mec bizarre lui tourne toujours autour. Ca risque pas de tourner mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Sam 20 Fév - 13:53

Lou esquissa un sourire nerveux quand la nouvelle venue confessa qu’elle pouvais aussi retiré son bras du regard, l’adolescente la pria de ne pas faire de démonstration pour le moment, la vision de sa main qui se baladait sur l’herbe était encore fraîche dans son esprit, inutile d’en rajouter. Elle se demandait tout de même le pourquoi du comment elle avais hérité d’un truc pareil en guise de pouvoir, mais tout cela serait sûrement éclaircie en temps voulu, Lou n’était pas franchement se qu’il y avait de plus diplomate mais, n’ayant elle-même aucune volonté d’explicité la raison pour laquelle elle s’était trouvé dans le bureau du vieux Parkinson, elle jugeait que cela devait être de même pour les autres.

Kalyss était redevenu en quelques sortes celui qu’elle avait connu au moment de leur première rencontre, le genre à dire se qui lui passait par la tête sans réfléchir, assez médisant, mais maintenant qu’elle pouvait, elle, se vanter de mieux le connaître, elle savait qu’au fond il n’était pas celui qu’il voulait le montrer, si bien qu’elle ne pu s’empêcher de jeter un regard assez noir à la jumelle qui avait une sacré répartis.

En tout les cas, la dénommé Cyanur semblait elle aussi sympathique, et la remarque de la jumelle lui décrocha à nouveau un sourire en coin. C’est vrai que comme prénom, on avait vu plus commun. Il semblait que c’était son tour, l’adolescente repris alors se qu’elle avait annoncé au groupe de voyageurs qu’ils avaient quitté.


- Comme l’a dis Kalyss moi c’est Lou, et à de n'être frian des cou de taser lors des manifestations je vous conseillerais de ne pas trop m’approcher, je suis comme qui dirais plutôt électrique dans le genre.

Bizarrement elle en parlait facilement, elle qui n’avouait pas sa peur dans « le vrai monde » ici elle l’avait ‘accepté’, peut être grâce à ce pouvoir justement, qui la protégeait plutôt bien vis-à-vis d’un quelconque contact physique.

- Vous avez laissé une gamine avec Liam ?

Répéta Lou comme si il s’agissait de la chose la plus folle qui puisse être en ce bas monde. Certes ils n’étaient pas seul, mais le souvenir de cette pauvre enfant que le détraqué avait jeté par-dessus bord revint plus cuisant que jamais.

- Je vous conseil d’y retourner.

Commenta t’elle simplement, c’était sûrement le plus prudent.

- Même si la "compagnie est pas franchement agréable" vous feriez mieux de garder un œil sur elle. Ce type, il tourne pas rond.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Lun 22 Fév - 19:52

    Jusque là j'avais sourit, pas mal même, mais lorsque la dénommée Elie envoya bouler Mister-j'ai-la-langue-bien-trop-pendu, j'eus du mal à étouffer un petit éclat de rire. C'était du beau, c'était du grand, du très grand même. Une manière d'envoyer chier les gens comme je les aime! Et rien qu'en entendant ce genre de phrase on pouvait savoir tout de suite que cette nana en avait plus dans le froc que lui. La preuve en était qu'il resta muet comme une tombe, ce qui en soit n'était pas plus mal. Ce gars n'était absolument pas mon genre, et quand il la bouclait j'avais franchement moins envie de me jeter sur lui pour lui arracher sa chemise. Si être une véritable usine à phéromone qui tournait à plein régime était son pouvoir, c'est que ce mec devait avoir un sacré problème d'ordre sexuel!

      Un conseil Miss Monde si tu veux pas finir la journée avec ce qui te sert de queue ailleurs que dans ton slip, évite d'utiliser ton pouvoir sur moi!


    D'ordinaire je ne suis pas du genre agressive ou menaçante, mais bon je n'avais surement pas envie de me retrouver à m'envoyer en l'air derrière le premier fourré venue avec un mec qui non content d'être horripilant, m'aurait fait autant d'effet qu'un macaque albinos dans la vraie vie des vrai gens! Et puis, en plus je sais pas vous, mais moi un pouvoir comme ça je trouve ça horrible, une véritable drogue du violeur sur pattes! Alors si le menacer de l'émasculer est la seule solution pour le tenir un minimum éloigné de moi, je dis dis banco et tant pis si je passe pour une psychopathe!

    En tout cas la conversation dévie de nouveau sur le feu de camp, qui visiblement accueille un paquet de monde, dont des gosses et des psychopathes, enfin juste un, mais c'est déjà beaucoup! Décidément aller voir Parkinson n'a pas été mon idée la plus brillante! La prochaine fois que quelqu'un me demandera ce que je pense de l'hypnose, rappelez moi de lui dire qu'il peux se mettre son pendule où je pense. En entrant là bas je m'attendait à un tas de choses mais pas à ça. Je suis le dindon de la farce, le comble de l'ironie! J'ai peur des poupée et voilà que je peux me démembrer comme elle. Je suis devenue une putain de Barbie Malibu! J'imagine que c'est censé m'aider, mais je me demande bien comment... Bon le seul côté rassurant de l'histoire c'est qu'on est un paquet dans le même panier. En plus le pouvoir de Lou est comment dire... Assez spéciale! Elle s'est transformé en Pikachu et envoie une châtaigne dès qu'on la touche... Condamner à ne plus pouvoir toucher personne pour la durée de son séjour à Dreamland, je sais pas comment elle le vit, mais moi personnellement je ne sais pas si je supporterai ça. Je me demande bien pourquoi elle a été voir Papi Parkinson, peur de la foudre? De l'électricité? Peur de toucher les autres? Ou alors qu'on la touche? Il faudra que je lui demande à l'occasion. Quand à Jade et Elie... C'est assez fou quand même, je m'attendait à tout sauf à ça, parce qu'en fait les jumelles sont juste une seule et même personne, ami schizophrène bonjour!!! Tout être normalement constitué se serait taillé depuis un bon moment devant ces petits spécimen du cirque de l'étrange, mais pas moi, parce que de toute façon j'en suis une aussi d'étrangeté! Et qu'en plus je les trouve sympa! Bizarre mais sympa! Enfin qui ne l'est pas ici, bizarre s'entend, parce qu'à les entendre tout le monde n'est pas à classer dans la catégorie des bons potes! Comme ce Liam.

      C'est qui ce Liam? Un pédophile? Un tueur en série? Parce qu'à vous entendre il a tout de l'ennemi public numéro un. Et si c'est le cas, je suis de l'avis de Pikachu, faut peut être pas laisser une même avec lui.


    J'avoue le "Pikachu" m'a échappé, mais moi j'aime bien donné des surnoms aux gens, j'espère juste que la Miss à de l'humour et qu'elle ne prendra pas ça comme du foutage de tronche...

      Après on est pas non plus obligé de se ruer sur lui avec des torches et des fourches, suffit de garder un œil sur lui à bonnes distance
    dis je en fourrant mes mains dans les poches arrière de mon jean, laissant mon regard passer d'un visage à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Jeu 25 Fév - 15:56

Elie leva les yeux au ciel, son agacement profond se lisant sur son visage. Entre Pikachu qui la fusillait du regard juste parce qu’elle avait rendue à Kalyss ses gentillesses, qui la regardait ensuite comme une folle furieuse parce qu’elle avait laissé Ella avec le pervers et Cyanur qui trouvait plus sûr d’aller surveiller ça de plus près elle se sentait un peu seule à camper sur sa position. Le truc, c’est qu’elle savait bien que l’enfant ne risquait rien, ce mec ne la regardait pas comme une proie mais… comme sa fille. C’était Jade qui risquait un max si on retournait là-bas, ils pouvaient pas comprendre ça ?!

- Écoutez les filles, d’accord c’est un pervers et oui, Ella est sans défense mais… il lui en veux pas à elle ok ? Si on y retourne, il sautera sur Jade, vous avez pas vu son regard. Vous ne l’avez pas vu.

Elle se renfrogna alors, croisant les bras et tournant le dos à la petite troupe pour ruminer ses idées noires tout en regardant la lueur du feu de camp danser au loin. Pendant ce temps Jade jeta un regard de dépit vers son double en secouant la tête histoire de bien faire comprendre aux autres qu’El’ était en plein délire.

De toutes manières elle avait la ferme intention d’y retourner. Max devait penser qu’elles les avaient lâché et ça elle ne le voulait pas. Et il avait besoin de soin, qui les lui apporteraient hein ?

- On a pas vu parce qu’il n’y a rien eu, arrêtes ta parano. De toutes manières je suis fatiguée, je vais aller dormir près de ce fichu feu que tu le veuilles ou non. On est bien assez nombreux pour qu’il n’arrive rien, même si tu avais raison. Tu m’excuseras mais je vais retrouver Maxim et Ella.

La bonne jumelle laissa échapper un petit sifflement de contrariété avant de se mettre en marche vers le camps, disparaissant dans l’obscurité. Une seconde passa… puis, deux, trois, dix… avant qu’Elie sorte de son mutisme. Elle tentait visiblement de se contenir avec une grande difficulté et cela se lisait sur son visage. Elle passa un moment à inspirer et expirer profondément, ses ongles laissant des marques en croissant de lune dans la paume de ses mains à force de serrer les poings.

- Elle va le regretter mais je m’en lave les mains ! Marre de lui sauver la peau.

La brunette jeta un regard noir vers les flammes. Elle mourrait d’envie de vider son sac, et après tout pourquoi pas ? Jade ne l’écouterait jamais et même si ces gens se fichait de sa vie ça lui aurait au moins fait un peu de bien.

Elle passa une main nerveuse dans ses cheveux avant de se mettre à jouer avec ses pointes, une moue colérique déformant son beau visage.

- Moi je me souviens de leurs regards ce jour là dans la ruelle, la façon dont-ils nous regardaient. Je me souviens comme si c’était hier de ce qu’ils ont fait à notre sœur et ce mec près du feu il a le même regard quand il la fixe. Elle a tout refoulé en elle par peur et lâcheté, ça la rend inconsciente… alors je fais quoi moi maintenant ?! Je devrais jouer à la mère poule pour toujours ? C’est pas une vie !

Elie shoota dans une motte de terre humide, salissant les escarpins dépouillés de leurs talons qui avaient appartenus à Lily. Elle ne put retenir un petit rire en se disant que si elle avait encore été de ce monde elle l’aurait probablement massacré pour ça. La mauvaise jumelle passa sa main sur son visage et soupira avant de lever un regard las vers Lou et Cyanur :

- Je… désolé. La journée à été difficile pour tout le monde. Dormir n’est peut-être pas une si mauvaise idée… vous venez ?

>> Direction « Triste lune et nuit sanglante »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   Jeu 25 Fév - 18:57

Finit ! La suite de la quête principale se poursuit ici : Dix rames et l'addition siouplait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Come on Barbie, let's go party!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come on Barbie, let's go party!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent imaginaire :: Plaine Félécité-