AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Tchou-Tchou le petit train

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Tchou-Tchou le petit train   Ven 12 Fév - 20:06

Gabriel se sentait bouger dans tous les sens, Ou-là ! Celle-ci il l’avait pas vu venir, se faire attraper par le grand rouquin qui couru plusieurs dizaines de mètre le mettait vraiment mal a l’aise…après tout il avait des jambes non…et puis même si Gabriel n’était ni grand, ni lourd, il faisait son poids en chocolat, hein !...surtout qu’avec un dernier Echo-radar, il avait vu que les bêbête bleues se rapprochaient dangereusement.

« Eli…Pose moi… »

Il n’avait pas dit ca pour le vexer, bien sur qu’il était content que le petit Eli prenne soin de lui, mais…comment dire…ca le mettait un peu mal a l’aise…et puis les bouffeurs de bonne humeur derrière eux était un argument de taille quand au fait qu’il fallait courir plus vite.

Alors quand Elijah le posa, une fois n’est pas coutume, il lui attrapa la main, et commença à courir au hasard dans les plaines félicité…jusqu’au moment ou, au loin, il vit de grand volute de fumée s’échapper du train qui avait déraillé il y a maintenant une heure…Un regard bref derrière lui, les hérissons volants était toujours là.


« Le train ! »

Il serra la main d’Eli un peu plus fort et fila aussi vite que ses petite jambes le lui permettait, heureusement pour eux, les bêbête n’était pas des championnes de la courses…non seulement elles devaient « voler » a la même vitesse que les jambes des deux garçons s’activaient, mais en plus elle ne cesser de se cogner entre eux, créant des pluies d’étincelle a chaque chocs entre les pierres qui recouvraient leur dos.

Arriver au train, Gabriel rentra par le dernier wagon, le seul qui avait une porte encore susceptible de se fermer, l’ouvrit, fit entrer le roux, et la referma.

Les trois dernières poursuivantes se la prirent de plein fouet et les trop « poc ! » au sol indiquèrent au deux jeunes gens qu’elle aveint été neutralisé.

Epuisé, Gabriel se laissa tomber sur les fesses, entrainant par la même occasion Eli, qu’il tenait toujours par la main.
Il regarda la bouteille d’eau, celle-ci abandonna peu à peu sa couleur bleue, pour redevenir normal…Tant mieux ! Il ne voulait pas se risquer à boire de l’eau à la Kryptonite ! Il porta l’eau a sa bouche, mais ses tremblement l’empêchèrent de bien viser la bouche, aussi il s’en renversa la moitié dessus. Il était honteux…d’ailleurs le rouge sur ses joues prouvait bien ce qu’il pensait de lui…enfin tout ca, c’était avant d’Eclater de rire

« On les as eu ! »

Enfin attendez un peu…Elijah les avait eus ! C’est lui qui les avait sauvé, et puis c’est lui aussi qui avait repérer qu’il ne s’agissait pas de pierre banale, volante, et phosphorescentes (oui oui…banale…XD)

« Euh…Eli…je crois que je te doit des excuses… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Ven 12 Fév - 20:52

Evidemment, Gabriel lui demanda de le poser quelques mètres plus tard. Bien sûr, pas de problèmes, c’était normal, après tout. Et puis il fallait avouer qu’il était pas tout léger, et que les bras du rouquin commençaient à le ressentir. Elijah le déposa prestement, il ne fallait pas ralentir ! Sentant la main du petit brun dans la sienne, il la serra et continua sa course au hasard. Il fallait vraiment trouver un endroit où se réfugier, car bien qu’il soit assez endurant, leur course à travers la plaine ne pourrait pas durer éternellement.. D’ailleurs, Gabriel répondit à ses interrogations intérieures, avant de lui serrer la main plus fort.

Eli accéléra, se gardant bien de regarder en arrière. Les bruits de choc qu’il entendait lui suffisaient amplement pour savoir que les mini monstres étaient toujours derrière eux.. Heureusement le wagon n’était plus très loin et Gabriel se précipita à l’intérieur avant de l’entraîner et de fermer la porte brusquement. Il y eut encore quelques bruits de choc, trois, s’il avait bien compté, puis plus rien. Eli attendit encore quelques secondes, et soupira. Il se sentit soudainement attiré par le sol, et failli s’effondrer sur Gabriel, se rattrapant au dernier moment à la paroi du wagon pour s’asseoir à côté de lui. Qu’est-ce qui s’était passé ? Ah, oui, le petit brun tenait encore sa main.. Toussotant légèrement, gêné, Elijah récupéra sa main, qu’il glissa dans sa poche.

Il reporta ensuite le regard sur Gabriel, qui luttait apparemment avec sa bouteille d’eau. Malheureusement pour le petit ange, Eli assista à une victoire de la bouteille. Et quelle victoire ! L’eau qui n’avait pas pu être bue glissait désormais le long menton, de la gorge et du cou de l’adolescent, finissant sa route dans son gilet. El’ détourna le regard en rougissant tandis que Gabriel éclatait de rire. Vexé, le roux ramena ses genoux contre lui, lorsqu’il comprit la cause du rire de son voisin. Ils avaient vaincu les p’tits monstres. Il lui sourit alors, tandis que le brun parlait de lui faire des excuses.. Pourquoi ?

- Pas besoin, franchement.. C’est une coïncidence si j’avais raison, pour les cailloux, hein.. J’aurai réagi pareil même avec le plus doux des agneaux, franchement.. Ah et.. Et merci.. De m’avoir sauvé, tout à l’heure..

Il lui adressa un petit sourire puis se releva. Tant qu’à être dans un train, autant chercher quelque chose d’utile, non ? Le train avait déraillé, et.. Si la pensée d’un monstre effrayait au plus au point le jeune garçon, la vision de la mort, elle, ne le choquait pas plus que ça..

- On fait un tour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Ven 12 Fév - 21:42

Gabriel se leva suite a la proposition de son ami, Oui il était tant de bouger un peu, c’est vrai qu’il ne l’avait pas encore assez fait ^^. Il tendit la bouteille d’eau a Eli, et bloqua un moment sur lui…Eli était quelqu’un de formidable…il se connaissait depuis peut-être une heure, même sans doute un peu moins, mais il se sentait déjà très proche de lui…Oui ! A la manière d’Aldaée en y repensant…il lui avait fallu quelque heure pour s’attacher à elle, comme il était en train de s’attacher à Elijah…hormis qu’Eli, jusqu'à preuve du contraire était un garçon. Bof ! Gaby secoua la tête, Non Eli, c’était plus le genre : meilleur ami…celui avec qui on se confie, on raconte sa vie, on dit qu’on a craqué sur tel ou tel fille…Tien d’ailleurs…

« T’as une copine ? »

Question peut-être indiscrète, mais jusqu'à maintenant, il n’avait pas trop parlé, il ne savait pas grand-chose sur lui, a part que leur peurs respectives se rejoignaient ; Il aimerait bien en connaitre un peu plus sur le rouquin, et qui le faisais craquer ! Ah, Gab’ tomberait de haut s’il savait, que c’était le petit ange, pour reprendre ses termes, qui justement le faisait craquer.
Gabriel ouvrit une porte pour laisser passer son ami en premier.

Le spectacle était tout bonnement gerbant. Des cadavres, un peu de partout. Cette odeur de fer qui avait envahi tout le wagon-restaurant. Cette petite fille éclater contre la vitres, juste à coté de son papa qui était mal tombé, la tête sur un couteau…Gabriel ne put s’empêcher qu’il avait fait quelque chose du genre, sauf que la, c’était un accident, et que lui il avait vraiment tué quelqu’un…

Pris d’un haut-le cœur, il re-avala sa salive au gout acre, et attrapa sa croix accrocher au cou, a l’instar d’Elijah…comme pour se rassurer.


« Hum…Ca va ? »

Question qu’aurai en fait pu lui poser Eli, tout ce sang…ca lui rappeler encore les dragueurs aux dents longues …Seul un vampire aurait put faire un tel massacre…heureusement pour lui, et pour la tranquillité de son ami, il savait qu’il s’agissait d’un accident du aux larmes sélénites.

Il accéléra le pas, ouvrit une seconde porte pour se retrouver dans les cuisines. Ici, le spectacle était pas plus réjouissant, les cuistots avaient changé leurs uniformes pour quelque chose de plus tape-à-l’œil, plus rouge. Gabriel essaya de ne pas trop se concentrer sur tout ces « petits détails » et se concentra sur le plan de travail en face de lui…il y avait un genre de couteau de cuisine, qu’il attrapa et enfonça dans son sac. D’ailleurs, il se fit la remarque qu’il devrait penser à le vider un de ces quatre, ou prendre quelque chose de plus gros, cette couverture prenait vraiment beaucoup de place.
Il se retourna vers Eli…il ne fallait pas non plus que lui croie qu’il était un meurtrier…il prenait ce couteau seulement pour se défendre…rien d’autre…


« Je…C’est au cas où… J’ai juste un bâton pour me défendre…et le pauvre commence vraiment à ramasser. Il ressemble plus à une brindille qu’autre chose en fait.»

Petit rire, puis il se concentra sur le frigo…Manger.

Oui son ventre d’ailleurs confirma sa pensé, depuis combien de temps n’avait il pas manger en fait ? Dans ce café, a son arrivé ? Pas longtemps après sa première transformation ? Il ouvrit donc le frigo, attrapa un sandwich sous cellophane, le déplia et croqua goulument dedans en refermant le frigo.


« Oups…désolé j’ai été égoïste…t’en veut peut être un ? Regarde y’en a plein a l’intérieure…Crudité, fromage, jambon… T’as le choix ! Mieux qu’un Mcdo ! «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Ven 12 Fév - 22:44

Debout depuis quelques secondes, El’ sursauta. Une copine ? Oui, des tas. … Ah.. Ce geenre de copine là… El’ secoua la tête. Évidemment, Gabriel, comme tout bon hétéro qui se respecte pensait que tout le monde l’était. Jugeant qu’il valait mieux garder quelques secrets pour lui, le garçon se retourna vers son ange et lui sourit.

- Non, et toi ?

C’n’était pas un mensonge, tout juste un petit, tout petit, par omission. Après tout, le jeune homme lui avait seulement demandé s’il avait une copine, hein ? Pas s’il était gay ? Il avait répondu, sans détailler. C’est tout. Pas de problèmes. Pas qu’il ait honte ou quoi que ce soit, mais El’ avait peur que le comportement de son ange envers lui change, s’il le savait.

Faisant quelques pas, il passa la porte que venait de lui ouvrir Gabriel, le remerciant d’un signe de tête. A l’intérieur, les passagers étaient dans un sale état.. Ça puait le sang et la mort là d’dans. Pas génial.. Même pas du tout.. Il resserra ses doigts autour de la pierre de lune, la tripotant. Si ça allait ? Ah ben lui, oui, mais eux… Beaucoup moins.

- Oui, oui.. Et toi ?

Continuant d’avancer parmi les corps, il s’arrêta près d’un siège vide, repérant un sac. Il n’était pas très grand, mais ça pourrait lui être utile, pour porter.. Des provisions, par exemple. Il ne savait pas combien de temps ils devraient rester ici, et manger ne lui semblait pas quelque chose d’accessoire, vu le creux qu’il sentait dans son estomac. Murmurant des excuses au propriétaire du sac, il le récupéra, et l’accrocha à son épaule, se dépêchant de suivre le petit brun qui avait continué son chemin sans lui. L’autre wagon était.. La cuisine ? El’ regarda la pièce, évitant au possible feu les cuisiniers. Son regard s’arrêta sur le couteau que venait de ramasser Gabriel. Il dut avoir l’air surpris, ou choqué, il ne savait pas vraiment, car le garçon se justifia, que ce n’était que pour se défendre, en parlant de brindilles.. ? Uh ? El’ n’avait pas tout suivi, enfin, il faisait ce qu’il voulait, après tout. Le rouquin hocha donc la tête sans rien dire, cherchant autre chose : le frigo.

D’ailleurs, Gabriel venait de le trouver pour lui, et en sortit un sandwich. Intéressante trouvaille ! El’ s’approcha un peu, lui sourit lorsqu’il s’excusa. Il secoua la tête, posa la main sur la poignée du frigo, et ajouta.

- Mais non, t’es pas égoïste, c’est normal, un frigo ça se referme, sinon ça perd sa fraicheur !

Sur un petit sourire, il ouvrit la porte, se reconcentrant sur l’appareil, et.. Hurla, reculant brusquement. Se faisant, il tomba en arrière, sur Gabriel, dont il chopa la main. Il fit plusieurs pas en arrière avant de s’arrêter, incapable de faire quoi que ce soit de plus. Sa peau avait considérablement pâli, et ses yeux fixaient le frigo, ou plutôt ce qui venait d’en sortir…

- Le.. L.. le cro.. Le croque-mitaine !!!

C’était.. Affreux.. Une créature sombre, sans véritable visage, aux longues mains griffues. Ses grands yeux étaient fluorescents, un peu comme les pierres de la rivière, mais beaucoup plus inquiétants. Sa peau était écailleuse, et il n’avait pas de bouche.. Pas à proprement parler en tout cas. Pas de dents pointues, c’était déjà ça.. Quelque part dans son petit cerveau, il espérait que cette absence de quenottes permettrait à Gabriel d’avoir moins peur. Un peu. Un peu moins que lui..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Sam 13 Fév - 3:13

Impossible de dire qui avait entrainer qui dans sa chute, parceque lorsque la terrible créature était sortit du frigo, Gabriel c’était sentit lui aussi chuter. Cette…cette chose…elle était affreuse, ca ne ressemblait a rien de connu, c’était poilu a certain endroit, nu a d’autre, c’était un melange entre queleque chose qui ressemblait a tout et a rien a la fois, sans parler de se visage inexistant…ou si justement ? Bref, Gaby n’eu pas vraiment le temps de voir qu’Eli lui était tombé dessus tellement l’apparition le terroriser. C’était…presque aussi effrayant qu’un vampire…Non ! C’était BIEN PLUS effrayant qu’un vampire, Gabriel sentait son cœur battre a tout rompre, si bien qu’il se demandait si celui-ci n’allait pas se faire la malle…oh oui, plus effrayant qu’un vampire…les vampires étaient de bien mignonne créature de la nuit a coté du Croque-mitaine du frigo…Humm… ? Tiens…Plus effrayant qu’un vampire ?

Gabriel se frotta le visage blanchit par la terreur ! C’était impossible que quelque chose soit plus terrorisant qu’un vampire ! Et puis, ce frigo la, il était remplis de sandwichs il y a quelque minutes…c’était quoi cette chose qui en sortait ? Et puis c’était bien trop gros pour s’être caché dans le compartiment à glace…

Mais bien sur ! Elijah ! Il avait peur de ce genre de monstres !

N’écoutant que son courage, s’il en avait encore, Gabriel poussa délicatement l’ami rouquin, et se jeta sur la porte pour la fermer. La bête n’opposa aucune résistance et disparu en même temps que la lumière du frigidaire.


« Je…je crois qu’on a découvert ton pouvoir Eli. »

Dit il, la voix encore tremblotante a cause de la frayeur…

« C’est…Affreux…j’ai cru qu’on aller se faire…manger. »

Même si la peur de Gabriel se rapprochait de celle d’Elijah, cette petite démonstration lui avait fait ressentir ce que le pauvre garçon ressentait a chaque fois…il avait connu la même peur que lui. Il regarda un instant son ami, toujours blanc comme un linge. Il semblait sceptique. Donc, Gabriel ouvrit la porte du frigo pour la deuxième fois, et celui-ci était vide de toute créature de la nuit.

« Tu voit…rien à craindre, c’est comme la bloody Mary que j’ai vu…une illusion »

Sauf que bien sur la Bloody Mary qu’il avait vu était bien réel, mais ca Gabriel n’en savait rien, et heureusement pour les deux garçons.

Pour éviter toute autre apparition diabolique, Gabriel attrapa un sandwich au hasard dans le frigo pour le lancer à Elijah.


« Aller Bon app ‘ »

Il s’assis a coté du garçon, après avoir récupérer le sandwich qui avait voler un peu plus loin, et ils entamèrent un petit pique-nique au milieu des cadavre…vu de l’extérieur, la situation devait être comique…mais comme quoi la faim avait pris le dessus sur le dégout…C’est a ce moment la que Gabriel se décida a enfin répondre au question d’Eli.

« Oui…ca va mieux…maintenant…Et non…je n’ai pas de copine…enfin il y a une fille qui m’intéresse, mai elle me hait…et je crois même qu’avant de me détester, elle m’a toujours considérer comme un ami, rien de plus »

Il essuya ses yeux, menaçant de déverser un flot de larme au moindre instant.

« Oh puis…je m’en f ou…je t’ai trouvé toi… »

Bien sur Gabriel avait voulu dire « J’ai trouvé un ami », mais sa maladresse avait un peu transformé le sens de la phrase sans qu’ils ne s’en rendent compte…Espérons (ou pas.. ?) qu’Eli ne comprenne pas qu’il pouvait remplacer Aldaée dans le cœur de Gaby.

(oui je suis sadiiiiiiiiiik =) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Sam 13 Fév - 19:26

Eli ne bougeait plus. Il ne pouvait plus. A vrai dire, il retenait même sa respiration, comme si cela pouvait changer quelque chose. Malgré sa peur, il ne pouvait détourner les yeux du monstre à quelques mètres de lui, immobile. C’était vraiment trop bête… Survivre à des mini monstres affamés de joie, pour se retrouver en face de ça. Tout ça pour quoi ?! Pour un sandwich au jambon ? Non ! Injustice profonde !

La main de Gabriel était la seule chose qui le rassurait un tant soit peu, et celui-ci la lâcha. Non, c’était trop cruel, pourquoi il faisait ça.. ? El’ écarquilla encore plus les yeux, si c’était possible, lorsqu’il vit le jeune homme se jeter sur le monstre… Non, non ! Il allait se faire dévorer, disparaître, ne plus jamais revenir… El’ aurait voulu crier, faire quelque chose, mais rien, aucun son ne sortit de sa bouche, aucun geste ne put être effectué par le jeune homme, rien.. Il ne put qu’assister, impuissant, au quasi suicide de son ami qui… Ferma héroïquement le frigidaire, enfermant le monstre avec. Stupéfait, le jeune homme aurait voulu remercier Gabriel, dire quelque chose, mais encore sous le choc, ses cordes vocales refusaient de fonctionner. El’ se contenta donc d’observer le petit brun d’un air encore effrayé, la peau encore plus blanche que d‘habitude - les rougeurs de ses joues causées par Gaby ne comptent pas.

Il hocha la tête, lui aussi avait cru qu’ils allaient être mangés… Ironique, d’ailleurs, un monstre mangeur d’âmes innocentes tapi au fond d’un.. Frigo. Et… Quoi ? Son pouvoir ? Ils avaient découvert son pouvoir ? … Faire apparaître des monstres dans les frigidaires ? … Plutôt surprenant, comme pouvoir. Et pas très utile… En tout cas, plus jamais il n’ouvrirait un frigo. Oh non. Ce que justement fit Gabriel, sous le regard horrifié du pauvre rouquin, laissant une nouvelle fois s’échapper de cet appareil maudit… .. Eh bien rien, justement. Vide. De la nourriture. Aucune trace d’un quelconque monstre, heureusement pour eux.

- Ouf.. Ah, merci !

El’ attrapa au vol le sandwich que venait de lui envoyer le petit brun qui lui souhaitait un bon appétit. Mouais. Bizarrement, il n’avait plus très faim, là.. Enfin, faut bien se nourrir. Le garçon porta alors le sandwich à ses lèvres, mangeant doucement. Se forçant légèrement, Elijah mit en application le célèbre proverbe « L’appétit vient en mangeant », ainsi que celui d’Obélix « Quand l’appétit va, tout va. ». Il s’autorisa enfin à souffler, se remettant de ses émotions, et sa peau laiteuse reprit une teinte plus habituelle. Tournant la tête vers Gabriel, il l’écouta tandis que celui-ci répondait à sa question.

Il n’avait pas de copine. C’était toujours ça, mais… ? .. Une fille qui l’intéressait. Ah, zut. Et en plus elle le détestait ? Honteux. Pauvre chou, c’est dur l’amour à sens unique, c’est sûr. D’ailleurs les yeux du garçon le trahissaient, car les larmes semblaient prêtes à forcer le barrage d’un instant à l’autre. Eli’ ne voyait pas trop quoi faire pour le réconforter, lorsqu’il ajouta qu’il s’en fichait, l’ayant lui. Ah, oui, évidemment.. Le cœur du rouquin se serra. Il était évident qu’il avait mal formulé sa phrase, et qu’il parlait d’un ami, de quelqu’un à qui se confier… D’une épaule sur laquelle pleurer, hein ? Rien de plus. … Autant être cette épaule convenablement alors ! El’ secoua la tête doucement, fixant son sandwich.

- Oh.. Je vois.. Je suis désolé. Mais.. Tu es sûr qu’elle te hait ? Qu’est-ce qui s’est passé ? .. Enfin, si tu veux pas m’en parler, c’est ton droit, hein, mais.. Des fois, on se fait des films de toutes petites choses.. Qui au final ne sont rien du tout, alors.. Enfin si t’as besoin de parler.. D’elle, ou d'autre chose, hein.. Hésite pas..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Sam 13 Fév - 20:42

Gabriel était heureux d’avoir quelqu’un sur qui compter, a vrai dire, à y repenser, depuis qu’il était arrivé ici, il n’avait pas encore eu de confident. Il se voyait mal se confier à Hildegarde. Mais maintenant c’était fini…Oui pour reprendre ce que pensait Elijah, Gabriel avait enfin une épaule sur la quel pleurer. Ce qu’il prit d’ailleurs au mot…Il posa sa tête sur son épaule, lâchant le sandwich par terre…il n’avait plus faim…et il laissa éclater un sanglot

« Je…j’ai tué quelqu’un devant elle…Sans aucune raison apparente…Et…je ne pense vraiment pas me faire de film…je ne suis pas douer pour ressentir les sentiments des autres…je ne sais pas vraiment ce que les gens pensent de moi, mais j’ai vu comment elle regardait Yoru, son autre ami, et…Et quand la petite rouquine lui a demandé si c’était son amoureux, elle à nier, mais…ca se sentait qu’elle pensait le contraire… »

Les larmes coulaient doucement le long de son visage, … il c’étaient bercer d’illusion jusqu'à maintenant, dur retour a la réalité…

« Je suis désolé de t’embêter avec mes histoire p’tit loup. »

Bon, c’était un peu ridicule d’appeler « p’tit loup » un mec qui faisait plus de 10 centimètre que lui, mais il n’y fit pas vraiment attention…

« Je suis peut être destiné a un amour sans retour toute ma vie…hein ? C’est drôle, enfin si j’ose dire, quand j’étais dans le monde réel, y’avait plein de fille qui me couraient après, sans vouloir me vanté…mais j’ai toujours refusé les propositions, en me disant que je saurai quand ca sera « la bonne »…et puis je suis arrivé ici, j’ai rencontré Aldi, et je me suis dit…C’est Elle ! C’est Elle avec qui je veut construire quelque chose. Ridicule…je suis vraiment ridicule…j’ai le don de m’attacher au gens qui veulent pas de moi… »

Il essuya ses yeux du revers de la main, mais il resta sur l’épaule du garçon…il était bien sur lui…Eli avait comme le don de le calmer, s’il ne connaissait pas la peur et le pouvoir du garçon, il aurait juré que celui-ci agissait comme un antidépresseurs tien !

« Et toi…il y a personne qui t’intéresse ? »

Aller, assez de raconter sa vie…Le pauvre Eli devait en avoir marre de l’entendre se plaindre, et puis un ami, c’était aussi fait pour écouter hein ?

« En tout cas, si t’as quelqu’un en vue, elle ne sait pas la chance qu’elle a que tu l’as repérer, t’as vraiment d‘être l’air un garçon en or Elijah… »

Oui, vraiment un garçon en or, mignon, adorable, gentil, a l’écoute…Il fallait quand même que Gabriel se l’avoue, si Eli avait été une fille…il aurait craqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Sam 13 Fév - 21:10

Elijah ne s’attendait certainement pas à ce que ses pensées sur l’épaule sur laquelle pleurer, tout ça, soient littéralement mises en œuvre, et hésita une seconde sur le comportement à avoir. Soit. Gabriel venait donc de se laisser glisser sur lui en pleurant. Pauvre petit bout… Le roux l’écouta attentivement, passant un bras autour de lui, la main sur son épaule. Il avait tué quelqu’un ? Pour quelle raison ? … Ah, aucune apparemment… Logique. Oui, El’ avait pu remarquer que le petit brun n’était pas vraiment ce qu’on pouvait appeler un empathe, Dieu soit loué pour une somme relativement modique. Yoru.. Yoru, c’était pas celui qu’ils devaient rejoindre, avec.. Alda.. Aldaée ? Il était amoureux d’elle ? Remarque, ça se tenait… Il lui avait dit qu’il les cherchait, mais c’était sans doute elle qu’il recherchait, à la base..

El’ frottait doucement son épaule, pour le consoler. Puis Gabriel s’excusa de l’embêter. Mais non, il ne l’embêtait pas, voyons. Et même si cela avait été le cas, le surnom qui suivait lui aurait tout fait pardonner. C’était mignon.. Assez cocasse, aussi, en y pensant. Elijah n’était pas vraiment petit, loin de là, et n’avait pas grand-chose d’un loup. Enfin, c’était affectueux. Le garçon lui sourit tristement, et murmura.

- Mais non, mais non, tu m’embêtes pas va, parle.. Si ça te soulage, je suis là pour ça..

Il se tut, écoutant la suite des problèmes de son p’tit ange. Lui ? Destiné à un amour à sens unique pour toujours ? Mah non. Il était tout mignon, il n’aurait pas de mal à trouver quelqu’un d’autre.. Il sourit légèrement en l’entendant parler de ses prétendantes du monde réel. Pas étonnant, il était ce que les filles appelaient généralement « chou », ou pire, pour certaines, « Kawaiii ». El’ soupira. Cette dernière appellation l’horripilait. Enfin. Se reconcentrant sur son petit phobique, le roux apprit aussi qu’il aurait voulu construire quelque chose avec cette fameuse demoiselle. Evidemment, s’il n’y tenait pas, il ne serait pas entrain de pleurer sur son épaule, là. Et pour ce qui est de s’attacher aux gens qui ne voulaient pas de lui… El’ le comprenait. Continuant de l’étreindre doucement, il le sentit se calmer peu à peu contre lui, jusqu’à lui poser la question piège. Zut.

Le rouquin porta son autre main à son front, laissant son sandwich sur ses genoux. Hm.. Comment répondre. Plusieurs solutions s’offraient à lui. Tout d’abord, ignorer la question. Peu probable, il aurait difficilement pu faire croire au jeune homme qu’il ne l’avait pas entendu. Deuxième solution.. Lui dire la vérité, que oui, effectivement, quelqu’un l’intéressait, sans détailler. Mauvaise idée, cette réponse entraînerait sans doute d’autres questions du petit brun, le coinçant de plus en plus. Il ne lui restait que la troisième, mentir honteusement. D’ailleurs, pendant cette réflexion profonde et poussée, Gabriel avait continué de parler. C’était gentil, comme remarque. Enfin non, vraiment, « elle » ne savait pas la chance qu’«elle» avait. Bien. Assez réfléchi, il fallait répondre maintenant !

- Merci, c’est gentil. Et euh.. Non.. Aucune fille ne m’intéresse en ce moment. De toute manière, si j’avais une copine, elle ne serait pas heureuse et moi non plus..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Sam 13 Fév - 21:38

Comment ça ? Pourquoi elle ne serait pas heureuse ? Et pourquoi elle ne le serait pas, elle non plus ? Eli était il le genre de mec a pas s’attacher au gens facilement ? Honnêtement, Gaby en doutait ! Eli rejetait cette image du mec « in love » pour toute la vie, plein de surprise, mais fidèle a son premier amour…Oh et puis zut ! Gaby était curieux ! Il voulait en savoir plus !

« Ba pourquoi donc ? J’suis sur que si t’avait une chérie tu la combleras d’amour ! Ca se voit sur toi, tu es quelqu’un…d’aimant ! Enfin y’a qu’a voir comment t’es avec moi…Y’a pas beaucoup de gens qui aime mon coté : Câlin, enfantin…Enfin a part mes groupies ! »

Il se mit à rire, il n’aimait pas appeler les filles qu’il fréquenter comme ça, ce n’était pas vraiment flatteur pour les pauvres filles, même s’il fallait avouer que des fois, elles étaient vraiment ridicule avec leur « Cuuuuuuute », « chouu » …Ouai…en faite elles n’étaient pas très finaude ces filles là hein…xD

Il attrapa la main sur son épaule…il venait juste de se rendre compte qu’Elijah venait de la poser ici…ca faisait combien de temps qu’elle était là en fait ? Ba, ce n’est pas grave de toute façon, voilà pourquoi Gaby appréciait vraiment Eli, il était sympathique, et tactile…ce dont Gabriel avait absolument besoin avec ses amis, chose qu’aucun de ces amis « garçons » faisaient. Ce n’était pas normal en fait ! Mais pour Gabriel, c’était naturel…on aime ? Alors on le prouve.

« Merci Eli »

Le merci, c’était pour l’écoute, et pour être ce qu’il était.

« Mais j’arrive décidément pas à croire que quelqu’un ne puissent pas être heureux en ta présence, vraiment. »

Lui, depuis qu’il l’avait rencontré, se sente léger, il avait coupé les ponts avec toutes ces inquiétudes : Fini le stress, les combats, la nuit sanglante…oh bien sur depuis qu’ils c’étaient rencontrer il y avait eu les hérissons de pierres, et le croque mitaine…mais a plusieurs, on est plus fort. Car même si Gabriel n’avait jamais été seul depuis son arriver, c’était tout comme…hormis avec Aldaée, bien sûr…

« Je me demande vraiment comment tout ca va évoluer…En fait avant d’arriver a Ellipse, je devais aller en prison…enfin ce qu’ils appellent la prison dans ce monde de taré, c’est une grande tour qui ressemble a la Statue de la liberté de Manhattan. Sauf que les touristes, d’après ce que j’ai compris, sont des zombies, Loup garous…et…et des vampires… »

Il avala sa salive…non vraiment…il avait eu de la « chance » de se faire avaler par un ver de sable en y repensant


« J’était avec une foldingue dans le fourgon qui nous amenaient là bas…elle parlait de la destruction de ce genre de tours…je ne sait pas vraiment combien il y en à…elle nous a parler d’une théorie comme quoi, une fois détruite, le monde réel et Dreamland fusionneraient, une fois toute détruite...enfin si j’ai bien compris…elle nous a expliquer ca de façon un peu plus imager… »

Oui, les deux mondes qui font l’amour…très imager comme concept…XD

« Apparemment, il y a un groupe de terroriste voyageurs, ici, a Dreamland… et c’est leurs but…de tout casser…pour les faire fusionné... Mais j’ai du mal à concevoir cette théorie…j’ai peur que quelque chose de plus terrible n’arrive si on les brises… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Sam 13 Fév - 22:19

Eli’ réfléchissait. Est-ce que sa petite phrase suffirait à Gabriel ? Il espérait, en tout cas. Apparemment pas, puisqu’il lui reposa quelques questions sur le pourquoi du comment, ajoutant ses certitudes sur les capacités du jeune homme à donner de l’amour. Et quel meilleur exemple que… le petit brun lui-même ? Evidemment, avec lui, il était «  aimant », pour reprendre ses mots. Et justement, son côté câlin, il l’aimait beaucoup.. C’était très sympathique. Il lui offrit un petit sourire avant de recommencer à parler.

- Elles ont raison, tes groupies, c’est mignon. Ça donne envie de te protéger, quelque part. Et puis.. Oui, c’est certain que je comblerais l’amour de ma vie .. D’amour, justement, mais.. C’est assez difficile de rester avec quelqu’un qui a peur de tout et n’importe quoi, comme d’un placard ou du dessous de son lit. Et.. A force.. N’importe quelle fille, aussi patiente qu’elle soit n’arriverait pas à se satisfaire de l’amour que je pourrais lui offrir, même en y mettant du sien.

Surtout lorsqu’elle sait que ce n’est que de l’amitié, rien de plus, et qu’elle doit le bercer à chaque cauchemar.. Non décidément, une fille ne tiendrait pas plus d’une semaine à vivre avec lui. Enfin.. El’ garda la suite de ses pensées pour lui, espérant que cela suffirait au jeune homme, cette fois. Il sentit soudain quelque chose sur sa main, et, relevant les yeux, il se rendit compte que c’était justement celle de Gabriel. Oups. Il voulait qu’il l’enlève ? Désolé… Ah, apparemment pas, puisqu’il se contenta de laisser sa main sur la sienne… Le rouquin détourna légèrement la tête, sentant une fois de plus ses joues prendre une légère teinte orangée. Le contact était agréable, rassurant. Puis, Gabriel le remercia de… ? Aucune idée… L’écouter, sans doute. La remarque suivante lui fit chaud au cœur, et le fit sourire.

- C’est gentil, merci. Et.. De rien, c’est normal..

Le petit brun enchaîna sur une description de ce qui lui était arrivé dans ce monde, de son presque séjour en prison, d’histoires de zombies, loups garous, vampires… Elijah frissonna, et sa main se resserra sur l’épaule de Gabriel. Pauvre petit cœur, il avait eu de la chance d’échapper à cela.. Ceux qui avaient voulu l’envoyer là bas étaient vraiment horribles.. Son petit ange continua son monologue en parlant d’une dingue qui leur avait expliqué des choses sur.. Des tours ? Une histoire de monde réel fusionnant avec celui-ci comme.. Comme si on mélangeait de la confiture de fraise dans du fromage blanc ? Ne voyant toujours pas où il voulait en venir, Elijah le laissa continuer sans interruption. Il lui fit part de ses inquiétudes sur le fait de laisser les deux mondes fusionner. C’est vrai que ça laissait à réfléchir, un monde où l’on pouvait se retrouver avec le croque-mitaine dans son frigo, être une petite chauve-souris innocente, voler.. Et que deviendraient les villes ? Elles se superposeraient ? Quel bâtiment de quel monde l’emporterait sur l’autre ? Et les habitants ? Vu l’hostilité manifestée par les elipsiens à l’égard des voyageurs… Ce serait sans doute la guerre.

- Je comprends… Mais.. Est-ce qu’on peut faire quelque chose ? Pour empêcher ça ? .. Tes amis.. Tu sais ce qu’ils en pensent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Dim 14 Fév - 4:27

Gabriel c’était donc arrêter de poser des questions sur les relation amoureuse a Elijah, a la vue de la teinte orangé que prenait ses joues a chaque fois qu’il commençait a en parler , on sentait bien qu’il y avait quelque chose qui le gênait, et qu’il cachait quelque chose…la véritable question était : mais quel est donc cette chose que le rouquin cachait ? Ba, Au fond Gabriel comprenait, ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps, c’était normal qu’Eli ne veuille pas se confier…c’était Gaby qui aller trop vite…Mais il finirait par tout savoir : Foi de Gabriel Freedom, Tien !

Après son monologue sur les tours, Elijah posa une série de question, notamment de ce qu’en penser ses amis…Attendez il avait qui comme ami déjà ? A oui Aldaée qui le détestait, et Yoru qu’il ne connaissait que depuis cette nuit…Ils en pensaient quoi des tours en fait eux ?


« Ah…bonne question…on en a jamais parlé…mais à en juger leurs caractère respectifs, je ne pense pas qu’Aldaée soit pour la violence, et donc contre les destructions des tours…quand a Yoru ? Euh…Est-ce qu’il suivra Aldaée, ou suivra son propre chemin ? Bonne question…mais je ne suis pas sur que son chemin soit le bon…il est un peu impulsif comme garçon, et il y a quelque chose de pas net chez lui…je le sens…même si je l’apprécie pour le moment »

Jalousie et ou intuition ? Même Gabriel serait bien incapable de vous le dire, c’est vrai qu’il avait tendance à juger les gens facilement, c’était peut être aussi pour cette raison qu’il s’attachait facilement.

« J’ai hâte de te les présenter, en fait »

Puis une idée vint a l’esprit de Gabriel…il n’avait pas encore ouvert son sac, et fouillé dedans. Il le posa donc sur ces genoux, enleva la grosse couverture. La première chose qu’il trouva fut un portable.« Ca, je garde…on sait jamais »

Il regarda Eli comme pour dire : « si on se sépare on pourra s’appeler des heures ! »

Il trouva aussi un couteau suisse, Yeah cool ! Il pouvait enfin jeter son vieux bout de bois qui ne ressemblait décidemment plus a rien…il le jeta contre le frigo sans faire attention, après tout il n’était pas chez lui, et personne n’irai le réprimander parce qu’il fouttait le bordel…il y avait qu’a voir l’état de la pièce.

La suite fut tout aussi intéressante, notamment une pub pour une certaine « Madame labeau Nefaie », qu’il passa a Eli pour qu’il regarde, un porte feuille avec un joli pactole de 580 Rubz [30 + ceux gagné au divers concours] et une carte d’identité : * Yann Bulot ! Quel nom pourri ! Pauvre Gars, et pour finir un baume pour les lèvres…


« Et ba…je crois que je suis riche maintenant ! »

[Bon j’ai fait de souvenir, je n’ai pas la liste devant moi, peut être que j’ai zappé quelque chose, dans ce cas on fera comme si Gaby n’y avait pas vu sur le coup.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Dim 14 Fév - 19:55

Pour le plus grand bonheur du rouquin, Gabriel semblait satisfait de sa réponse puisqu’il ne posa plus aucune question à ce sujet. Ça, c’était une bonne chose. Eli’ écouta attentivement la réponse du petit brun au sujet de ses amis. D’après ce qu’il venait d‘entendre, au final… Il n’en savait pas grand-chose. Aldaée, de ce qu’il avait compris, semblait plutôt pacifiste, et Yoru.. Moins. Mais, en recoupant les informations que lui avait données le petit brun, à savoir qu’il était amoureux d’une fille qui préférait sans doute Yoru, et que ses deux amis étaient justement ce Yoru et Aldaée, on pouvait en conclure qu’Aldaée préférait Yoru. .. Aux yeux de Gabriel, en tout cas. Mais si c’était vraiment le cas, lequel suivrait l’autre ? El’ fut interrompu dans ses pensées par une réflexion de Gaby sur son empressement à les présenter, ce qui fit sourire le roux.

- J’comprends..

Haussant un sourcil, El’ vit Gaby prendre son sac sur ses genoux, l’ouvrir et en sortir.. Une couverture. Quoi, il voulait dormir, là ? Comme ça, avec des cadavres autour d’eux ? Remarque, ils venaient déjà de pique-niquer joyeusement - ou pas - dans ce wagon, alors.. Ah, non, il faisait juste l’inventaire de son sac. Ah, c’était pas le sien ? En tout cas il avait un super téléphone ! .. El’ retint un petit rire en voyant l’expression qu’affichait le brun. Il pouvait l’appeler, yeah ! .. Enfin, il aurait pu s’il avait lui-même eu un téléphone. Et puis de toute façon, il ne comptait pas le lâcher d’un pouce, alors… Il le vit jeter un bout de bois contre le frigidaire - Et toc, dans ta face le croque-mitaine ! -, puis farfouiller plus profondément dans le sac, en sortant une.. Publicité ? Prenant le papier que lui tendait Gabriel, El’ lut l’affiche. Madame Labeau Nefaie.. Une sorte de.. Marchande ambulante ? Intéressant.. Enfin. Lui rendant le papier, El’ sourit. Il était riche ? Chanceux petit phobique, lui avait les poches vides. .. Quoi que. Il lui vint à l’esprit que lui aussi avait - honteusement - ‘‘ emprunté ’’ un sac à un des passagers…

Le laissant glisser de son épaule, il l’ouvrit précautionneusement, murmurant une fois de plus des excuses au défunt propriétaire. À première vue, rien de dangereux. Une gra,de pochette.. Qu’Elijah ouvrit. Oh, des dessins.. Feuilletant rapidement, un petit sourire naquit sur ses lèvres. C’est qu’il était doué, l’artiste ! Son sourire s’effaça vite en pensant que c’était malheureusement pour lui les derniers dessins qu’il avait fait.. Le rouquin rangea les dessins dans la pochette, la pochette dans le sac, et continua son inspection. Un sandwich à moitié mangé.. Appétit d’oiseau, le propriétaire ? Des pastels, un stylo.. Au moins, il aurait de quoi noter des choses et même, dessiner.. S’il trouvait le temps. Ah, au fond du sac, un téléphone portable. El’ le sortit, le montrant à Gabriel.

- Faudra que tu me donnes ton numéro..

Rangeant le téléphone à sa place, le rouquin continua son exploration. Un portefeuilles et.. Là, qu’est-ce que… El’ rougit violemment, et referma le sac. Ah bah bravo. Belle mentalité. Soupirant, El’ rouvrit le sac, poussant la boite de préservatifs bien au fond. Tss. Prenant le portefeuilles, El’ le sortit, l’ouvrit. Avec un petit sourire, il tourna la tête vers Gabriel.

- Ah, moi je n’suis.. Pas vraiment riche non !

Puis, le garçon se lança à la recherche de la carte d’identité de son passager mystère. Alors.. Francis.. Francis Cabrel. … Francis Cabrel ? Ça lui disait quelque chose.. Rejetant la tête en arrière, El’ fixait le plafond, cherchant dans sa mémoire. Où est-ce qu’il avait bien pu entendre ce nom.. ? Soudain, la réponse lui apparut, claire, net et précise. Francis Cabrel, c’était..

- Je t’aimais, je t’aime, et je t’aimerai !

Bien sûr ! Il revoyait sa mère chanter ça en faisant la vaisselle. Le volume poussé à fond sur la petite chaîne du salon, et son père fuir dans le jardin, son journal à la main. El’ éclata d’un rire nerveux. Il.. Non.. Il venait pas de détrousser Francis Cabrel, quand même… Non, non, non ! Il fallait qu’il en ait le cœur net ! Se relevant brusquement, il balança le sac sur son épaule et se précipita vers la porte, qu’il ouvrit brusquement. Marchant rapidement dans l’allée, le regard passant d’une personne à une autre quand.. Soudain, l’illumination. Là. Ces cheveux longs. Ondulés. Bruns. Cette moustache guillerette. Ce regard bleu perçant. Ce petit sourire coquin. Cette chaînette en argent. Ce style absolument parfait - aham aham. C’était lui ! C’était.. Oh mon Dieu. El’ s’arrêta, stupéfait. Francis Cabrel. Il venait de tuer Francis Cabrel ! Enfin, non, pas lui, le train, la lune. Mais merde quoi ! Se rapprochant doucement, il leva la main et ferma les paupières de ce brave Francis.

- Paix à ton âme, Francis..

Se retournant vers Gabriel, pâle comme un linge, il s’accrocha au fauteuil avant d’éclater de rire. Nerveusement, bien sûr. Pauvre petit ange, il ne devait rien comprendre de ce qu’il lui arrivait.. Reprenant son sérieux, il ajouta.

- Je.. Viens de voler le sac d’un chanteur français. Je sais pas comment je dois le prendre.. Je sais pas ce qui me surprend le plus.. Qu’une version de lui existe ici, ou qu’une version jeune de lui, existe. Ou, troisième possibilité, qu'il ait le même style ici.. Je.. Désolé..

Le roux porta sa main au front. Bordel. S’il s’attendait à ça… Ce monde était vraiment étrange..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Dim 14 Fév - 20:38

Ahah ! *pointe du doigt* il le savait ! Il le savait qu’Eli avait quelqu’un en vue ! Gabriel rangea les paroles d’Elijah dans un coin, prêt à lui ressortir pour une nouvelle série de question pour plus tard.

Mais il n’eu pas le temps d’y réfléchir plus que ca, que le roux était déjà retourner dans le wagon restaurant pour aller voir le cadavre de celui a qui il avait subtiliser le sac…un certain Francis Cabrel ?.. ?...Inconnu au bataillon. Enfin d’après Eli, il s’agissait d’un chanteur français.


« Ba…C’est encore un des mystères de ce monde…si tu me demande a moi comme tu dois le prendre, je serai incapable de te répondre, la seul chose que je peux te dire, c’est que tu n’y peux rien…il est mort. »

Gabriel n’avait pas tant envie que ca de jouer a l’égoïste, mais après tout ce n’était pas ces affaire, il avait des problèmes bien plus important que de ce soucier d’un sosie ou homonyme d’un chanteur inconnu.

Il prit a main a Eli, et se dirigea vers la sortie, ils avaient mangé, c’étaient raconter leur vie, avait découvert le pouvoir d’Elijah, et maintenant les petits hérissons diabolique était hors d’état de nuire…donc ils pouvaient sortir de ce train qui puait la mort non ? Il se dirigea donc vers la sortie, lançant un regard méfiant à la lune…Apparemment celle-ci avait fini de pleurer, et sembler être redevenu cet astre banal qu’elle avait toujours été.


« …Bon…et on fait quoi maintenant ? »

Pas que Gabriel s’ennui en sa présence, hein, bien loin de là…mais ce calme après la doses de péripéties passé lui faisait un peu bizarre…enfin malheureusement pour Gabriel, ce moment de pause n’allait pas durer longtemps.

Comme pour vérifier si la zone était tranquille, Gabriel ferma les yeux, mais son sonar semblait différent…oui il avait l’impression qu’il voyait plus loin ! Ces capacité semblait encore c’être améliorer, comme lorsqu’il avait découvert qu’il pouvait se transformer a volonté en chauve-souris. Mais ce n’était pas tout, son sonar avait repérer un animal au loin, un loup d’après ce qu’il avait pu en juger, mais le plus inquiétant dans l’histoire, ce n’est pas forcément d’avoir « vu » un loup, après tout, ils auraient pu l’évité, mais le Loup, lui, avait comme perçu l’onde…il l’avait sentit bouger…il avait perçu l’onde et se mettait maintenant à courir dans leurs directions.

Lorsque Gabriel ouvrit les yeux, le loup était juste en face d’eux…Super ! Ces capacité c’était améliorer ! Certes ! Mais elle attirait des créatures qui n’était visiblement pas sur la liste des invités…Quelle cadeau empoisonnées de la part de ce monde !


« Elijah ! N’ai pas peur, ce n’est que moi. »

Même si Elijah n’avis peut être pas compris le sens de la phrase tout de suite, il aller très vitre comprendre. La peau de Gabriel commença à blanchir, jusqu'à n’être qu’une silhouette éblouissante qui se mi a rapetécir avant de redevenir cette chauve-souris qu’on connaissait tous…Il voleta quelque tours et fonça droit sur le loup, toute dents dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Lun 15 Fév - 0:23

Gabriel avait raison sur un point, quoi qu’il en soit, il était mort. Il ne pouvait rien faire. Le roux soupira. Il était trop sentimental, ça lui jouerait des tours et.. Uh ? Ah. Décidément, le petit brun aimait lui prendre la main, puisqu’une fois de plus, il se retrouvait à le suivre, traîné par cette petite main douce. Apparemment, ils se dirigeaient vers la sortie, ce qui n’était pas un mal. Même si le rouquin avait fini par s’habituer un peu à l’odeur de sang et de mort, un peu d’air frais lui ferait le plus grand bien.

D’ailleurs, il en profita pour inspirer profondément, une fois à l’extérieur. Réfléchissant à la question de Gabriel, il ne le vit pas fermer les yeux et exercer son super pouvoir. Ils pourraient… Hmm.. Ils pouvaient retourner près du feu, ou chercher ses amis, ou même retourner chercher ses amis près du feu.. Ils pouvaient aussi chercher un endroit où dormir, ou encore… El’ fronça les sourcils, certain d’avoir vu quelque chose bouger dans le noir. Il serra plus fort la main de Gabriel, reculant légèrement contre la porte du train. Plissant les yeux, le roux finit par distinguer plus clairement la forme qui s’approchait d’eux rapidement. Un loup. Manquait plus que ça. Elijah n’aimait pas les loups. Ils étaient les méchants de bien trop d’histoires à son goût. D’ailleurs, celle qui lui revenait en tête était le petit chaperon rouge. Et Elijah, à cet instant, faisait précisément un sympathique petit chaperon rouge, un brin plus masculin certes, merci le sweat.

- Oh-oh..

La phrase de Gabriel le troubla au plus au point. Comment ça, ce n’était ‘‘ que lui ’’ ?! C’était un loup, un loup ! Un vrai loup, pas.. Oh. Le roux ne comprit le sens de cette phrase qu’au moment où le jeune homme se transforma en une charmante petite bestiole volante. A dents. El’ frissonna, le regardant se jeter sur le canidé, visiblement prêt à lui laisser de bonnes traces de ses petites quenottes.. El’ était paralysé. S’il n’y avait pas eu Gabriel, il serait parti en courant depuis longtemps mais.. Là.. Non, il ne pouvait pas l’abandonner comme ça.. Mais qu’est-ce qu’il pouvait faire en même temps, hein ? Fixant le combat dans l’obscurité, l’esprit d’Elijah tournait en vitesse accélérée. Qu’est-ce qu’il ferait si le loup lui sautait dessus ? Il n’avait rien pour se défendre… Si, a bien y réfléchir, il pouvait toujours lui jeter des capotes dessus, mais l’utilité d’une telle arme lui semblait encore à prouver… Encore si le loup avait le sens de l’humour, mais là.. Non. Non vraiment.. Baissant les yeux, le rouquin repéra les vêtements de Gabriel. Evidemment, en chauve souris, il n’en avait pas vraiment besoin… Se penchant, il les ramassa. Ben quoi ? Il ne savait pas vraiment combien de temps durerait la transformation de son petit ange, et il ne tenait pas vraiment à le voir dans le plus simple appareil. Son regard fut attiré par quelque chose, et soudain, ce fut l’illumination. Le couteau ! Sortant l’objet du sac, El’ le prit et le mit devant lui. Au moins, si l’immonde bestiole à poils décidait de s’en prendre à lui, il aurait de quoi se défendre. Enfin heureusement pour lui, Gabriel avait l’air de bien s’en sortir.. C’est que c’était coriace une petite chauve souris, en fait ! Courage, petit ange !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Lun 15 Fév - 4:38

C’est dans cette même assurance qu’on lui connaissait bien sous cette forme, que Gabriel fonça, tous crocs dehors, sur la bête enragé prêt à sauter sur Elijah. Avec ces petites pates, la chauve-souris s’agrippa aux poils du loup qui ne se semblait pas trop apprécier ça. Le loup abandonna totalement l’idée d’attaquer Elijah, pour essayer de se débarrasser de Gaby-souris bien accroché sur son dos. Commença alors un super rodéo qui donna le tournis a la chauve-souris...Son sonar se répercuta contre tout ce qu’il y avait aux alentours : Arbre, Eli, Train…ce qui amplifia l’envie de vomir a Gabriel. Attestant que cela suffisait, la petite bestiole montra des dents, bien décider à en finir avec loup…malheureusement le canidé ne semblait pas de cette avis, et dans un ultime saut envoya valser la souris volante a quelques mètres.

Le loup se sauta alors sur Gabriel qui s’envola juste a tant pour éviter les pates griffu du loup, et il se jeta pour la seconde fois sur le canidé, et sans attendre cette fois, planta ces minuscules crocs dans le cou du loup…il dû s’y prendre a plusieurs fois pour trouver la veine (pas facile avec tant de poils).

C’est à ce moment la que Gabriel se dégoutta vraiment.

Ce contact avec ce liquide chaud, ce gout étrange, mais pas si immonde que ca…Oui…il avait envie de ce sang … Envie du sang de la bête a quatre pates…le Gabriel humain, en ce rendant compte qu’il prenait gout au sang ce serait éloigné, mais il faut croire que l’instinct animal était plus fort, n’écoutant que celui-ci, la petite chauve-souris avala le sang.

C’en suivit alors une agréable chaleur au niveau de l’aile abimé a Keprhen… Comme… comme si le sang du loup avait réduit la cicatrice. Apeuré par cette sensation, la chauve-souris lâcha prise et s’envola à quelque mètre, tandis que le loup blessé s’en allait ailleurs pour voir s’ils y étaient…

Gabriel devenait de plus en plus la créature qu’il maudissait…

Il s’envola derrière un buisson et se retransforma en humain. Nu comme un ver, il se massait l’omoplate de la main…La cicatrice avait réduit de moitié…Alors…il pouvait diminuer ces blessures a l’aide du sang des autres ? Répugnant, tout bonnement répugnant …

Il leva la tête vers Elijah, blanc comme un linge, les vêtements à ses pieds…


« …Euh…Eli… »

Si Elijah était blanc, Gabriel était aussi rouge que le sang a l’intérieur du train qu’ils venaient de quitter. Il avait l’habitude de ce genre de situation… Mais on ne devient pas exhibionniste du jour au lendemain non plus !

« Tu peut au moins me passer le boxer s’il te plait ? »

Il porta sa main aux lèvres, et regarda ses doigts…Une goutte de liquide rouge perla le long de l’index, avant de tomber a ses pied…

Oui…totalement répugnant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Lun 15 Fév - 20:20

Le roux suivait fébrilement le combat du loup contre sa chauve-souris. Il avait l’impression d’assister à un remake d’un film vampires VS lycans, ce qui le fit frissonner. En tant normal, il se serait bien écrié «  A mort les deux ! », mais pour une fois, bizarrement, il penchait pour le camp vampirique.

Le sang du jeune homme se glaça lorsque les pattes du loup se refermèrent sur le vide - heureusement - où se trouvait quelques secondes plus tôt la petite bestiole volante. Soufflant lorsqu’il vit Gaby-souris réattaquer, il se rendit seulement compte qu’il avait retenu sa respiration depuis tout ce temps… Pas étonnant que son cerveau tourne au ralenti..

El’ releva la tête, voyant le loup fuir loin d’eux, et baissa enfin la main qui tenait le couteau. Une seule question restait dans son esprit. Mais où était donc passé le petit ange ? Tournant la tête à droite, à gauche, à la recherche d’une mini chose volante, El’ sursauta, laissant tomber le couteau à un centimètre à peine de son pied. Wouh, il l’avait échappé belle. Soupirant, il se tourna vers cette petite voix qui l’avait surpris.

- Oui ?

Encore pâle comme un linge, le rouquin se frotta les yeux. Est-ce que la voix venait du buisson ? Secouant la tête, il fit la mise au point. Ah non, derrière le buisson. Son cerveau avait vraiment besoin d’oxygène. Ou de repos. Les joues du rouquin reprirent une jolie teinte orangée lorsque Gabriel lui demanda de lui passer ses vêtements. Enfin. Presque. D’ailleurs, où étaient ses vêtements ? Ne les avait-il pas dans les bras tout à l’heure ? Baissant les yeux, il repéra le petit tas au sol. Ah. Ils lui avaient sans doute échappé un peu plus tôt.

- Euh, bien sûr !

Se baissant vivement, il prit le tas et le tendit au jeune homme, détournant le regard pudiquement. Au moins, il avait tout d’un coup, et pourrait se rhabiller ! Une fois les affaires prises par le petit brun, El’ recula, s’agenouilla près du couteau qu’il remit dans le sac de Gabriel. Il se sentit soudainement beaucoup mieux. Vraiment, les armes, c’était pas son truc.

Se relevant, Elijah se retourna vers Gabriel qui, il l’espérait, avait fini de s’habiller. Il venait quand même de combattre un loup, et il lui semblait avoir vu du sang sur son petit ange.

- Tu as mal quelque part ? J’ai vu que tu avais un paquet de mouchoirs, et.. Même si c’est pas grand-chose, avec un peu d’eau.. Ça pourrait nettoyer une plaie si.. Tu es blessé..

El’ se gratouilla la nuque, un peu gêné. Il avait pas vraiment l’habitude de s’inquiéter pour quelqu’un, ni de soigner ou quoi.. Alors, il n’était pas vraiment dans son élément.


Dernière édition par Elijah Keaton le Mer 17 Fév - 4:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Lun 15 Fév - 21:36

Une fois habiller Gabriel, se rapprocha d’Elijah, la main sur la bouche pour éviter de dégoutter Elijah autant que lui…Suivant le conseil du garçon, il fouilla dans son sac pour attraper le paquet de mouchoir, il l’ouvrit, retira une feuille de papier planche et s’essuya la bouche avant de jeter la boule de papier souillé derrière lui…tant pis pour l’écologie !

« Merci … mais ca va … j’ai pas de mal…au contraire en fait…Ma cicatrice c’est réduit quand j’ai mordu le loup. »

Il se retourna pour montrer sa cicatrice dans le dos qui était devenu minuscule, et remit son gilet, prenant soin de ne pas marier Pierre et Paul. Il rangea le paquet de mouchoir et remit le sac sur son épaule… Il ferma les yeux pour la seconde fois…Le sonar ne lui indiqua rien de bien méchant.

« En fait je crois que j’ai un nouveau don, celui de soigner mes blessures en avalant le sang des autres…c’est..dégueulasse. »

Enfin la situation était dégueulasse, parce que en fait…ce liquide rouge…il l’avait pas trouver si immonde que ca…c’est peut être même le fait de trouver le sang « buvable » qui le dégoutait le plus.

Une fois n’est pas coutume, il pris la main du rouquin, et avança au hasard a travers le plaines, sans trop s’éloigner du camp et d’Aldaée, il ne devait pas abandonné l’idée qu’un départ précipité ne tarderai sans doute pas.


« Je me demande combien de temps ils vont rester là-bas…je sait pas si c’est une bonne idée…un condensé de voyageurs au même endroit c’est pas génial, hein ? A moins que les Ellipsiens soient trop occuper avec leurs blessé…t’en pense quoi. »

C’est vrai…cette nuit avait été une vrai horreur en y repensant, lui-même y avait participé, Aldaée avait raison en fait, l’un comme l’autre camp ne vallait vraiment pas mieux… Ils tuaient…Et pour quel raison ? Parce que l’autre camp a commencer..


« Qui de la poule ou l’œuf est arrivé en premier ? »

Marmonna t’il pour lui-même.

Le garçon qu’il avait tuer, avait juste été pris par le désespoir de voir sa copine tuer par un autre voyageur furieux, qui avait peut etre lui aussi perdu quelqu’un de cher … et lui avait fini le travail pour venger les siens…C’était une vrai histoire sans fin.


« Cette guerre n’as aucun sens…je ne comprend pas… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mar 16 Fév - 2:31

Elijah regarda Gabriel passer, la main sur la bouche. Il s’était vraiment fait mal là ? Il le vit se pencher, prendre un mouchoir, s’essuyer et.. Lui dire que tout allait bien. Ouf. Ça devait être le sang du loup, en y repensant.. Les yeux du rouquin s’écarquillèrent. Sa cicatrice guérissait.. ?

- Oh, cool !

Pour appuyer ses propos, Gabriel venait de lui montrer la mini cicatrice, et par la même occasion, son dos. Il était vraiment mignon, même de dos. À cette pensée, El’ retint un sourire. N’importe quoi, franchement.. Tournant la tête vers la plaine, le roux lui laissa tranquillement remettre ses boutons, perdu dans ses pensées. Le début de la phrase du brun se perdait dans la brume. D’après ce qu’il avait compris.. Il se soignait en buvant du sang, comme.. Comme un vampire… Évidemment, il avait de plus en plus de pouvoir, face à sa phobie.. C’était.. C’était juste ça, hein ? Réprimant un frisson de dégoût, - sales suceurs de sang ! - Eli’ força un sourire.

- Bah.. Au moins, c’est pratique ! .. Et si jamais t’es en trop mauvais état, t’auras qu’à boire mon sang pour aller mieux !

Ça sonnait comme une plaisanterie, mais après l’avoir dit, El’ se rendit compte qu’il le pensait vraiment. Malgré son dégoût pour toutes les créatures de la nuit, s’il pouvait aider son petit ange à aller mieux, il était prêt à le supporter. Enfin.. Pour l’instant, il fallait surtout l’aider au sujet de cette jeune fille qui, d’après lui, le détestait. Vraiment, il avait hâte de rencontrer cette damoiselle..

Inconsciemment, Elijah serra la petite main qui avait élu domicile dans la sienne, une fois de plus. D’après ce qu’il pouvait voir, Gabriel n’allait pas vers les feux. Trop de monde, sans doute.. Et puis, pour être franc, le rouquin n’était pas fâché de rester en tête avec le petit vampire. Petit vampire qui, d’ailleurs, avait l’air de se poser pas mal de questions sur le groupe de voyageurs en camping. C’est vrai que, s’ils étaient.. Chassés, se rassembler tous autour de joyeux feux de camp, ce n’était peut être pas l’idée du siècle.. D’un autre côté.. El’ resserra sa main, lorsqu’il lui demanda son avis.

- À mon avis, ils seront tous partis demain matin.. D’après ce que j’ai pu comprendre, la nuit a été mouvementée, la journée sans doute aussi, tout le monde a besoin d’un peu de repos.. Les elipsiens aussi. Eux aussi ont perdu.. Des gens qu’ils aimaient..

Sans doute plus que les voyageurs eux-mêmes.. C’était leur ville, après tout. Leur lieu de vie, avec leur famille, leurs amis, leurs enfants.. Reposant les yeux sur son petit ange, son regard s’assombrit. Les pensées traversant la tête du petit brun avaient l’air.. Maussades. Compréhensible, vu le sujet, mais.. Cela l’attristait. Ses sourcils se froncèrent en entendant la remarque de Gabriel, sur l’œuf et la poule. Pourquoi il pensait à un truc pareil maintenant ? Il n’y répondit pas, la question était trop faible pour lui être adressée.

Quelques secondes plus tard, il ajoutait quelque chose sur le manque de sens de cette guerre et son incompréhension. El’ resserra la pression de ses doigts autour de ceux du jeune homme et lui sourit tristement.

- C’est le cas de bon nombre de guerres.. Elles pourraient être évitées, mais l’Homme est.. Profondément mauvais. Il n’y a rien à comprendre..

L’entraînant encore un peu plus loin, marchant doucement, El’ regarda le ciel. Les étoiles, la lune.. C’était vraiment beau, ici. Triste, mais beau. Baissant la tête, le rouquin observa les alentours. Pas de monstres en vue, pas de rivière à la beauté transcendante, rien. De l’herbe, de l’herbe, et là bas, pas très loin, mais assez cependant pour qu’elle ne les entende pas, une jeune fille solitaire, recroquevillée sur elle-même. Reposant les yeux sur le petit brun, El’ soupira, avant de murmurer.

- Je sais pas c’que t’en penses, mais j’ai besoin d’une pause.

Lâchant la main de Gabriel, El’ s’assit dans l’herbe, les yeux fixés sur la lune. Immédiatement, sa main partit à la recherche de la petite larme dans sa poche, qu’il tripota à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mar 16 Fév - 23:26

Quand Elijah lui proposa de s’arrêter, Gaby ne se fit pas prier, il se laissa tomber sur l’herbe, Le petit rouquin a ses cotés, ils ne parlaient plus, oui…ca avait sans doute suffit pour la nuit. Et Puis il c’était passé tellement de choses sans qu’il ne puisse dormir…un moment pour se reposer, il n’était vraiment pas contre tien. Il s’allongea sur le dos et attendit que le petit roux fasse la même chose.

L’herbe était fraiches, les étoiles brillaient, la lune avait arrêté de pleurer… C’était beau… très beau. Gabriel bailla bruyamment avant de se retourner et regarder Eli dans les yeux.


« Enfin…enfin un peu de tranquillité… »

Il enleva son sac de son épaule et le posa à coté de lui, en sorti la couverture, et la posa sur eux deux…Gabriel était bien décider à rattraper son sommeil en retard, sous la couverture il attrapa la main du garçon, et ferma les yeux.

« Je suis tellement content de t’avoir rencontré… Mon petit roux »

Il avait dit ca d’une petite voix, tout doucement, juste assez audible pour Elijah, sans forcément se rendre compte du surnom qu’il lui avait donner, puis il ne put lutter plus longtemps et fut emporter dans un sommeil profond.

Le corps endormi de Gabriel se rapprocha du garçon, sa main toujours dans celle d’Eli, il entoura de son bras libre le torse d’Elijah et posa sa tête sur ses pectoraux. Gabriel dormait do sommeil du juste. Sa respiration était calme, et Elijah pouvait la sentir au niveau de son cou.

Toujours dans cette même innocence dû a Morphée, il passa sa main sous le sweet du roux et posa ca main sur le ventre chaud du garçon, si Gabriel était conscient de ces actes, il aurait trouvé ce contact agréable…Malheureusement pour lui, tout ca n’était porter que par les effets vicieux du sommeil.

Impossible de dire si Elijah était encore lever, Impossible non plus de savoir s’il s’en souviendra le lendemain, ou le ferai remarquer à Gabriel. Pour l’instant…il dormait…comme un ange.

Gabriel avait atterrit dans un monde étrange, avait découvert sa faculté a se transformer en petite créature de la nuit, avait été vendu par deux jumelles maléfique, c’était retrouver en prison, puis dans un fourgon l’amenant dans une ville de morts-vivant, avant de se faire avaler par un ver de sable géant, il avait ensuite tuer un garçon de son âge, c’était retrouver dans les Plaines Félicité, Avait rencontrer Elijah, c’était battu contre un loup, des hérissons diabolique et un croque mitaine fictif, puis…il c’était endormi sur le torse de son petit rouquin.

Inconsciemment, un sourire se dessina sur le visage du garçon.

Oui…Enfin un peu de tranquillité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mer 17 Fév - 1:33

Eli’ retint un léger sourire. Gabriel avait l’air fatigué. Très fatigué, et le bâillement qu’il venait de laisser échapper confirmait cette idée. Le pauvre, il avait du subir une journée éprouvante. De la tranquillité.. Oui, c’était exactement ce qui leur fallait. Le rouquin lui sourit légèrement, allongé dans l’herbe. Il vit son petit ange sortir de son sac une couverture qu’il étala sur eux. Un peu de chaleur.. C’était agréable.

Et la petite main de Gabriel dans la sienne, à nouveau. Comme si, séparée de la sienne, elle ne pouvait survivre qu’un temps. El’ serra doucement la petite étrangère entre ses doigts, profitant une fois de plus de sa douceur. Le jeune homme sentit son cœur se réchauffer après la remarque de Gabriel, et son nouveau surnom. Cette fois, c’était déjà plus.. Adapté, sa couleur de cheveux étant impliquée.. Enfin, définitivement, ‘‘ petit ’’, il s’opposait.

- Moi aussi, j’suis content.. Voyant le petit brun sombrer dans les bras de Morphée, il attendit encore quelques secondes puis ajouta doucement, petit ange..

Le rouquin reposa la tête dans l’herbe, fixant la lune. Vraiment. Elle était belle.. Pour la première fois, il pouvait l’admirer sans avoir trop peur. Il n’était plus tout seul, il avait Gabriel.. D’ailleurs, celui-ci semblait s’être rapproché, non ? Redressant légèrement la tête, il vit le petit brun s’approcher encore, s’installant même.. Sur lui. Ah. Au rythme régulier de sa respiration, El’ sut qu’il dormait. Tranquillement, d’ailleurs, probablement sans mauvais rêve. Bon point. Le roux posa sa main libre sur le bras de Gaby, réfléchissant. Il avait déjà remarqué que le petit vampire était tactile, mais là, c’était le summum.

Seulement, le jeune homme était plein de surprises, car exactement au moment ou El’ pensa qu’il ne pouvait pas faire plus, le petit brun glissa sa main sous son sweat. Les yeux d’Elijah s’écarquillèrent tandis que ses joues reprenaient cette si jolie teinte orangée qui ne l’avait presque pas quitté depuis sa rencontre avec son ange. Zut. C’est qu’il avait la main fraîche, en plus.. Bon. Concentration.

Il eut un léger sourire en pensant que de loin, ils faisaient très ‘‘ couple ’’, sourire bien vite effacé. Ils n’avaient rien d’un couple, au final.. Il.. Avait juste besoin d’un peu de chaleur, et comme El’ était là, il l’avait prise là où elle était, point. Juste ça. Rien de plus. Et puis il y avait cette fille. Cette fille qui avait volé le cœur de son ange. Fallait pas l’oublier, ça, hein. Non mais. Elijah caressa doucement les cheveux de son ange, puis reposa la main sur son bras. Bien. Stop. Ça suffisait amplement.

L’adolescent décida qu’il surveillerait les environs. Au cas où ils seraient attaqués. Que son ange dorme paisiblement, il veillerait sur lui. Fixant les étoiles, El’ retint un bâillement. Non, il devait veiller sur son ange. Il devait.. Il devait le protéger.. Il..

Il s’endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mer 17 Fév - 3:07

Cela faisait bien plusieurs heures que Gab’ dormait a coté d’Elijah, et au fil de la nuit, il avait presque fini sur Elijah, sa main toujours sous le sweet, a caresser le ventre doux du roux. Bon ce petit manège aurait plus duré encore quelque instant, mais une petite musique dans le sac de l’androgyne commença à retentir et cela avait suffit a le réveillé, et de se rendre compte qu’il était à moitié coucher sur son ami.

Il avala sa salive un peu gêné, fit un quart de tour sur lui-même pour éviter d’étouffer son « petit loup » et retira sa main baladeuse. Pourquoi avait il mit sa main là ? Et précisément sous le t-shirt du garçon ? C’était bien embêtant, mais Gabriel était incapable de dire pourquoi, ou et comment ca c’était passer…Il espérait juste qu’Elijah ne s’en soit pas rendu compte, et/ou, qu’il ne soit pas énerver par ce geste involontaire (*regard d’ange*)

Il se frotta le visage et regarda en l’air, il faisait encore nuit, mais il ne comprenait pas pourquoi il c’était réveillé, il dormait pourtant très bien ! A oui ! Le sac musical ! C’est vrai ! Il le tira donc vers lui, alors que la musique avait repris, l’ouvrit, et en sortit l’objet d’humeur musicienne qui n’était autre que le portable de Yann Bulot.

Il l’ouvrit, et vit un message clignotant « 1 NEW MESSAGE »

Oh…Apparemment Yann avait reçu un message, dommage qu’il soit mort, il aurait pu être heureux de voir que même après une nuit sanglante on penser encore a lui. Gabriel, Curieux chercha sur le clavier comment on lisait les SMS sur les portable « made in Dreamland » mais le problème…c’est qu’il n’y avait pas de clavier… …
--"

« Erf…comment on lit un texto ? »

A peine eu le temps de demander ca, que le téléphone sembla comprendre la question et ouvrit sa boite de réception…

« Ouah ! C’est à commande vocale ! –Ahm ! Euh…Lire nouveau message ? »

Aussitôt dit, aussitôt fait, le portable ouvrit une nouvelle page contenant le message d’un certain « Ma poule ! » ah tien apparemment les surnoms pourri entre pote était aussi a la mode chez les ados d’Ellipse. Gabriel se concentra sur le message et le lu a haute voix !

« Slt conard ! ca va ? put1 vivment 2m1 ! 7 nuit a été génial quoi ! gé fé leur race a 2 voyageurs ! il on trop morflé ! Aller a + ma poule ! »

Levant des yeux du portable, il regarda Elijah qui c’était aussi réveiller, vraiment, comme dit tout a l’heure, cette guerre était vraiment sans fin, les adolescents Ellipsiens, même après une nuit sanglante ou, sans le savoir, il avait perdu leurs amis, continuer de se vanter d’avoir tué tel ou tel magicien venu d’un autre monde.
Il s’adressa de nouveau au portable


« Ferme le SMS, s’il te plait »

Le portable fit donc ce que lui demander son nouveau propriétaire, et afficha un autre message que Gaby continua de lire a voix haute

« J’ai détecté un changement de fréquence de voix ? Êtes-vous le nouveau propriétaire ? Si oui, Épeler votre Prénom et NOM, dans l’ordre, pour que vos amis puissent à vous joindre. »

Gabriel était impressionné par cette technologie ! Alors comme ca, ici, il n’y avait pas de numéro de téléphone, il suffisait de donner le nom de la personne et ca l’appeler ? Genial!


« Euh…G-A-B-R-I-E-L-F-R-E-E-D-O-M »

Le portable clignota deux fois avec le message “OK” et s’éteignit.


« Ouah trop bien ! Essaye de m’appeler pour voir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mer 17 Fév - 3:38

El’ dormait bien tranquillement, la main se trouvant dans celle de Gabriel un peu plus tôt ayant maintenant élu domicile dans le dos du garçon. Blotti contre son ange, le rouquin savourait cet instant de pur repos, sans cauchemar ni mauvais souvenirs pour venir le hanter. Cependant, quelque chose le sortit de son sommeil réparateur. Tout d’abord, une petite musique. Tant pis. Quoi que ce soit, ça attendrait.

Seulement, autre chose changea. Où était passée cette douceur ? Cette chaleur bienfaisante au niveau de son ventre ? Plus rien, laissant un courant d’air frais remplacer.. La main de Gabriel ! Elijah ouvrit les yeux brusquement, pour constater.. Qu’effectivement, le petit brun avait retiré sa main. Zut. Ahm.. El’ toussota, rouge. Après tout, il.. Il avait rien à se reprocher, hein ? C’..c’était Gaby qui avait commencé ! .. Non ? Aurait-il vraiment du le repousser ? ..

Se gratouillant la nuque, le roux tourna la tête vers Gabriel lorsque celui-ci bataillait avec le portable. Lire un texto ? Hein ? De quoi ? Retenant un bâillement, El’ se redressa, écoutant le message très poétique de.. D’un ami de l’ancien propriétaire, probablement. Même si le début du message n’était pas des plus affectueux.

- Charmant…

El’ sourit doucement. Avait-il bien entendu Gabriel dire «  s’il-te-plaît » à un téléphone ? C’était.. Trop mignon. Waouh, d’après ce que lui lisait son petit ange, les téléphones étaient vachement évolués à Dreamland.. Ébouriffant ses cheveux, Eli’ soupira. P’têtre bien qu’ils étaient même susceptibles, et qu’il avait bien fait d’être poli, p’têtre même que… Uh ? L’adolescent tourna la tête vers Gabriel, celui-ci épelant prénom et nom. Gabriel, il s’en doutait, mais Freedom.. Ça lui allait bien.

Se recouchant, le roux soupira. Quelle heure il pouvait bien être, hein ? Trop tôt. Beaucoup trop tôt. Il voulait dormir. Il voulait dormir, et Gabriel. Il voulait qu’il revienne se blottir contre lui, tout plein de sommeil. Et sa main sur son ventre, aussi. Oui, c’est exactement ça qu’il voulait. Terriblement. Mais ce n’était apparemment pas au programme puisque l’objet de ses désirs souhaitait actuellement qu’il.. L’appelle ? Hein ?

- Euh.. Ok.. Attends..

Se redressant, Elijah ramena son sac à lui, fouillant au fond. Il savait qu’il était quelque part par là.. Mais.. Où… Ah. Trouvé. Sortant le téléphone, il se rapprocha de Gaby, pencha la tête. Comment ça marchait, ce truc, déjà.. ? Il pensa à son propre portable, vieux, ne supportant même pas les mms, ce qui le fit sourire.

- bon euhm.. .. Comment on fait ?

El’ haussa un sourcil, tournant la tête vers Gabriel.

- .. J’dois lui demandeeer de t’appeler ? Genre euh..

Se tournant à nouveau vers le téléphone, il ajouta.

- ahm.. Bonjour.. J’voudrais appeler.. Gabriel. Gabriel Freedom .. S’il-te-plaît. * ..et si ça te plaît pas, ben.. Tant pis. *

Elijah releva les yeux vers Gabriel. Non mais franchement.. si ça marchait c'était vraiment un miracle, jamais demande à un portable n'avait été aussi peu convaincue. Manquait plus que le portable soit susceptible ou lise dans les pensées, et là, hein là mes amis, je vous le dis, c'aurait été le pompom. Soupirant, il demanda au petit brun, encore ensommeillé.

- Alors, ça marche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mer 17 Fév - 4:02

Comme prévu, la petite musique était repartit de plus belle, avec un message dans le genre « Francis Cabrel tente de vous joindre. » Francis Cabrel, Hein ? A oui ! C’est vrai le chanteur, ou le dessinateur, Gabriel ne se rappelait plus, à qui appartenais le portable avant que le roux le récupère.

« Ah ! Ba je crois que ca marche…ne répond pas euh…téléphone ? … »

Aussitôt dit, aussi tôt fait, le portable arrêta de sonner, et celui d’Elijah arrêta d’appeler (logique me dirai vous ?) Gabriel rangea son nouveau portable high-tech dans son sac, il regardera plus tard plus en détails pour voir comment il marchait, et se rallongea à coté d’Elijah…Il n’en doutait pas maintenant, vu la tête qu’avait fait le garçon en se réveillant, Il avait repérer la main sous le t-shirt : Maintenant la question était : Comment expliquer ca ? Ahm…jouons l’honnêteté alors.

« Au fait…désolé de t’avoir collé comme ca cette nuit…et … et pour ma main… je…ce n’était pas voulu en fait…Désolé… »

Il était devenu aussi rouge que son ami et c’était ébouriffé les cheveux d’un air gêné. C’est vrai quoi ? Pourquoi il avait fait ca ? Il… Il aimait bien Eli, c’est sur, et puis Gaby avait toujours été un garçon très tactile…mais même les deux conditions attaché ne suffisait pas à excuser cette action…Espérons seulement qu’Eli ne lui en veuille pas…le pauvre Gabriel…s’il savait…

Bref…n’en parlons plus.


« Je suis encore fatigué, une chose et sur, les portable allumé la nuit, c’est aussi chiant que dans le monde réel »

Il eu un petit rire, c’est vrai quoi, il dormait bien, d’ailleurs un nouveau bâillement le rappela a l’ordre. Avec tout ce qui lui été arrivé, il avait vraiment un quota de sommeil à rattraper ! Ah il dormirait bien au moins dix heures ! Non mieux ! Il voudrait faire un tour d’horloge tien ! Comme après les soirées DVD avec les copains, ou Kalyss !

« J’ai sommeiiiiiiil ! » Se plaignit-il

Mais en fait, Gabriel parler pour essayer de couvrir une envie qui le taraudait depuis qu’il c’était rallonger a coté d’Elijah…Il parler pour rien dire pour une seule et unique bonne raison…depuis qu’il c’était rallonger il voulait redormir…juste pour trouver l’excuse de se reblottir contre lui…

Ce…Ce Garçon avait un pouvoir magnifique…celui de le détendre.

Pour essayer d’oublier tout ca, il rapporta ses idées sur l’image d’Aldaée (vive la torture mentale !) Que faisait-elle d’ailleurs celle-ci ? Et Yoru ?

Gabriel s’imagina un instant les deux « amoureux » dans un parc orné d’une multitude de fleures, oiseaux multicolore et ruisseau chantonnant… Spèce de voleur d'Aldaée ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Keaton
avatar

Peur des histoires qui font peur

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 52
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 330 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mer 17 Fév - 4:31

Mooon Dieu. Francis Cabrel tentait de le joindre. El’ éclata de rire, ayant l’image en tête. Et pourquoi pas une sonnerie du type «  Petite Marie je parle de toii.. » … Non, franchement, non. Le roux secoua la tête. Il avait VRAIMENT besoin de dormir. Vraiment.

Rejetant le portable au fond du sac après lui avoir souhaité une bonne nuit - oui oui, au téléphone - , El’ se rallongea dans l’herbe. Là. Maintenant, Gabriel.. Voila ! Son ange était allongé pas trop loin, parfait. Maintenant, il fallait qu’il s’endorme. Simplement, l’ange en question ne semblait pas de cet avis puisqu’il commença à lui parler de.. Cette nuit justement. Il s’excusait de l’avoir collé ? Mah absolument aucun problème, vraiment ! Aucun ! D’ailleurs, s’il pouvait revenir, là, tout de suite, El’ serait comblé. Non ? Dommage. Gab’ s’excusa aussi pour sa main. Evidemment qu’il savait que ce n’était pas voulu. À son grand dam, oui, il l’avait bien compris. Soupirant, il tourna la tête vers lui.

- T’inquiètes pas, je t’en veux pas.. Vraiment, ni pour l’un, ni pour l’autre.. Premièrement parc’que.. Ça tient chaud. Et comme il fait froid, c’est pas négligeable, et deuxièmement parc’que.. C’est évident que c’est pas volontaire. T’en fais pas pour ça.

Il ajouta un petit sourire puis se recoucha convenablement. Zut alors. C’est vrai quoi.. Il voulait juste un câlin, c’est tout. Un câlin. D’après ce qu’il venait d’entendre, son ange était encore fatigué. C’était déjà un bon début ! Il ajouta une remarque sur les portables en plaisantant.

- Je seconde. Sus aux portables. À mort la technologie.

Et à mort les portables hyper technologiques qui réveillent son ange en l’éloignant de lui. Horriblement. À.. Au moins.. 50 centimètres. Le rouquin porta la main à son front, puis se pinça l’arrête du nez entre le pouce et l’index, empli d’un auto-mépris. Mais son ange avait sommeiiiiil. Il venait de le dire dans une longue plainte. El’ éclata de rire, doucement.

- Ben rendors-toi ?

Oui, voila, c’est ça qu’il fallait. Qu’il se rendorme, qu’il revienne dans ses bras, lui dispenser sa chaleur. Oui voila ! Dors, petit ange. Reposant les yeux sur Gabriel, El’ hésita. Il avait l’air.. Absent. Esquissant une grimace, Elijah ne devina que très facilement la raison de cette absence. Prenant la couverture, il les recouvrit tous deux convenablement, avant de se redresser sur un coude, fixant le petit brun.

- Dis moi Gabriel.. Qu’est-ce que cette fille a fait pour te laisser penser qu’elle te détestait ? Elle.. T’a frappé ? A maudit ton nom jusqu’à la quinzième génération ? A hurlé à l'abomination en piétinant une photo de toi ? ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   Mer 17 Fév - 19:49

Pourquoi Gabriel était Persuadé qu’Aldaée le détestait ? Ba...C’était pourtant simple non, elle c’était énerver contre lui, l’avait disputé, lui avait reproché des tucs, et maintenant était au pied d’un arbre et refusait de répondre a ses signes de main et a ses sourires…Ah Mais Eli voulait savoir EXACTEMENT ce qu’elle lui avait dit…Hey il ne faut pas oublier qu’on parle de Gaby mes chéris…il a tendance à oublier ce genre de « détails »

« Ah…en fait je ne sais pas exactement, elle m’a disputé, enfin, elle m’a plutôt hurlé dessus, et je n’ai pas trop suivi, j’ai juste été choqué…mais ca prouve qu’elle me hait non ? »

Il était adorable, il essayait de le réconforter, c’est vrai qu’il en avait besoin, mais Elijah ne pouvais rien faire, d moins rien pour arranger sa relation avec Aldaée, qu’il avait l’impression de voir s’effrité d’heure en heure…Il le va la tête et vit qu’elle était toujours sous son arbre…impossible de voir, cependant, ce qu’elle faisait, Ils c’étaient trop éloigné.

« C’est Gentil…Eli…d’essayer de me réconforter, mais faut pas te faire de souci…c’est sur, je ne pourrai pas la zapper comme ca, c’est claire, mais…C’est la vie, hein ? Si elle ne veut pas de moi c’est normal…après tout t'imagine si je sortais avec toute mes groupies ? Non, non, décidément non…On ne peut pas forcer les gens à t’aimer…je m’en remettrai…ne t’inquiète pas pour moi Eli »

Il lui fit le plus beau sourire qu’il le pouvait en cette situation, pour le rassurer.

« Aller aller ! J’ai répondu à ta question, tu me dois de répondre franchement à ma question de tout à l’heure. »

Il plongea son regard dans celui d’Elijah, un petit sourire en coin.

« Qui est cette chanceuse que tu a as en vue ? »

Puis Quelque chose vint à l’esprit de Gabriel, et s’il ne voulait pas dire qui c’était parce que justement c’était Aldaée ? Il s’éloigna encore de quelque centimètre de son roux, et avec une expression qui n’avait plus rien de celle qu’il avait eu accroché au visage jusqu'à maintenant, il lui demanda le plus clairement possible.

« Euh…tu ne veux pas me le dire parce que ca pourrait me vexer ? C’est…Ce n’est pas Aldaée…hein… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tchou-Tchou le petit train   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tchou-Tchou le petit train

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent imaginaire :: Plaine Félécité-