AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les festivités de Sextus [job]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Les festivités de Sextus [job]   Dim 14 Fév - 19:54

Aaah, Sextus !
Cette merveilleuse ville jouissant d'un ciel clément et d'une bonne terre, et d'une population béate et ouverte. Ouverte, c'est le mot, au meilleur comme au pire. Enfin, cela ne reste qu'une question de point de vue, ou comment on considère chaque nuit d'orgie, ou les combats à mort dans un excès d'effusion de sang. Mais rassurez vous chers voyageurs, la bonne nouvelle, c'est qu'ici on ne vous craint pas, on ne vous déteste pas.

Un garde gaulé comme un spartiate ouvrit les lourdes doubles portes en fer dorés pour laisser la carriole déposer ses passagers. Ceux-ci arrivés à bon port descendirent prudemment, le dos en compote et le postérieur dans un guère meilleur état. Il furent chaleureusement accueillis par un bonhomme grassouillet et chauve, plutôt petit. S'il devait avoir un rôle à la télévision, il ferait celui de « la boule » dans Fort Boyard. La différence résidait en deux points : son visage radieux exprimait la joie de vivre, et il était habillé d'une légère toge blanche, à la façon des empereurs romains, qui laissait deviner un ventre bedonnant et imberbe. Bénificcus, car tel était son nom (j'ai HORREUR de cette expression...) ouvrit grand les bras pour accueillir ses nouvelles recrues, et ainsi dévoiler au grand public les écureuils monstrueux sous ses aisselles.

« Bonjuur mes amis ! Venez par ici je vuus pris ! Bénificcus, enchanté. »

Il tapa des mains pour qu'un subordonné lui dépose un paquet dans ses bras.

« Vuus voici donc dans les cuulisses de la grandiosissime arène de Sextus, dans laquelle vuus allez oeuvrer au bon déruulement du spectacle festif donné en l'honneur du printemps. Que vuus êtes mignon mes biquets, j'espère qu'aucun d'entre vuus ne sera amoché, de si belles petite gueules ! Ah, mais j'uubliais, quittez donc ces... haillons que vuus portez, et essayez plutôt ces vêtements dignes d'un bon Sexturi. »

Il déchira le paquet avec un force et une brutalité insoupçonnée pour libérer quelques bouts de tissus. Il en fit la distribution. Pour les demoiselles du groupe, une paire de ballerine très fines blanches assortis à une bande de tissu rigide pour maintenir fermement une poitrine moyenne mais pour n'en cacher guère que la moitié. La culotte était tout autant ridicule pour qui était pudique, chez nous, on aurait appelé cela un string, mais culturellement pour eux, c'était une culotte.
A ces sous-vêtements étaient fichés des boutonnières à pressions auxquelles on pouvait attacher des voiles bleus transparents, de quoi constituer un mini-jupe et un bustier.

Pour les hommes, même tarif, sauf que leur « culotte » blanche possédait une poche spéciale à l'avant, devinez pour quoi, qui pouvait être facilement dégrafée. Ils avaient droit à des spartiates en cuir en guise de chaussure, et on leur avait épargné la faute de goût ultime, il n'y avait pas de chaussette. Et oui, pour ne pas être ridicule il fallait en payer le prix, et la monnaie se chiffrait en « ampoules ». Ils pouvaient également attacher par des pressions un tissu épais et rouge pour constituer un jupe, mais n'avaient rien pour le torse qu'une écharpe brune qui partait de l'épaule jusqu'au haut de la cuisse.

« Allez allez, hâtez vuus mes chéris, enfilez vite ces vêtements, ou c'est moi qui vous enfile. »

Termina-t-il légèrement, avant de disparaître derrière une porte. Un garde aussi robuste que celui à l'entrée émit un grognement. D'une voix profonde il déclara :

« Faites ce que boss a dit ou je dois forcer, c'est l'uniforme de rigueur. Allez dans les boxs à chevaux pour vous changer, et fisa, votre premier boulot vous attends là où boss est partit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Dim 14 Fév - 22:55

Dans l’écurie, avec James, Gabriel regardait la panoplie qu’il avait dans les bras d’un œil sceptique. Ce qui le gênait le plus, ce n’était pas vraiment le ridicule de la tenu, c’était le peu de tissus qu’il avait dans les bras, bon bien sur, il c’était déjà trouver plusieurs foi nu devant ces amis a cause de son pouvoir, mais il n’avait jamais du rester bien longtemps en tenu d’Adam.

Il regarda James, les yeux ronds, avant de poser tout les chiffons par terre.


« Ehm…au moins, on ne risque pas d’attraper chaud, hein ? »

Il déboutonna les boutons de son gilet, défit ca ceinture, fit glisser son jean, et regarda les vêtements…Lorsqu’il vit le slip, il devint tout rouge…En plus, il fallait mettre cette horreur ? Soit…il était bien obliger ! Il se retourna pudiquement et fit glisser le dernier bout de tissus qui le couvrait et enfila l’horreur. Il enroula ensuite l’écharpe autour de son cou, et attacha la jupette qui lui arriver a mi cuisse. Pour finir il attacha les sandales et se retourna vers James.


« J’ai l’air de quoi…honnêtement ? »

Il était rouge comme une tomate, c’était une horreur, il se sentait regarder de tout les coté…Eh au fait ! Combien de personne aller le voir dans cette tenue ? Quand il avait postulé a ce travail, il se voyait serveur en extra…Le mot festivité lui faisait plus penser a un mariage, un anniversaire ou quelque chose du genre…Mais la tenu du gladiateur porter à penser qu’il n’allait pas célébrer l’union de deux jeunes gens.

« Qu’est-ce qui nous attend a ton avis…un…un combat a mort ? Au fait….moi c’est Gabriel… ! »

Il n’avait jamais vu James, mais il ne semblait pas un garçon méchant…tant mieux ! Parce que les autres concurrent été Elie et Jade, alors même si il faisait confiance a Jade, ce n’était pas le cas pour Elie…Même s’il savait que ce n’était pas un vampire, il avait encore peur des réactions de la « mauvaise jumelle »


« Mais, bon dieu…qu’est-ce qui ma encore pris de postuler pour un job de ce genre…Mon amour pour l’argent finira par me tuer …je te le dit. »

Il attendit que James soit enfin habiller, et il en sortit, toujours aussi rouge…mais non plus a cause de sa tenue légère…non…a cause de la tenue légère des filles !

« Ehm…Vous êtes jolies… »

Dit il pudiquement…Si Gabriel avait été un garçon un peu plus sur de lui, il aurait sortit un truc du genre « WoOOh Les chaudasses ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Dim 14 Fév - 23:16

James se demandait bien ce qu'il faisait ici. Dire que l'adolescent avait écouté Jules sur son désir de participer à ce travail. Qui aurait pu deviner que c'était ce genre de boulot ? Là, maintenant il maudissait son meilleur ami. Et les vêtements qu'ils avaient à mettre n'arrengeait rien.
Au moins Jules, lui n'avait pas besoin de s'habiller comme ça. Ce n'était pas tant le peu de vêtement qui dérangeait James , c'était toujours mieux que d'être à poil mais il craignait que son meilleur ami n'utilise son pouvoir à tout va.
Avec lui, il avait un adolescent nommé Gabriel , très mignon, qui avait l'air très sympa et avait au moins un humour. Au commentaire de ce dernier, James sourit :

- Ca c'est sur !

James se déshabilla en même temps que son collègue pour ne pas avoir la tentation de le regarder. C'était pas un pervers non plus. Une fois vêtu les deux hommes se regardèrent, l'un tout rouge.

- Tu es magnifique !

Etait ce ironique ou pas ? Allez savoir. Son collègue lui demanda alors ce qui allait se passer par la suite. Et bien au moins il était certain que ce n'était la mort qui les attendaient.

- Moi c'est James !

L'adolescent baissa la voix pour que seul Gabriel l'entende.

- Et le dit à personne mais on est trois...En fait Jules est là mais il est invisible , c'est son pouvoir...

Autant prévenir non ? Dès fois que son meilleur ami fasse des commentaires ou bien attaque les gens par surprise. Il esquissa un sourire et suivit Gabriel pour aller rejoindre les filles. Ces dernières avaient aussi hérité de vêtement qui habillait pas. Elles étaient très joiles c'était le cas de le dire mais James aimait les hommes alors pour l'attirance c'était plus envers Gabriel. Alors il se contenta d'hocher la tête au compliment du brun.

-Tout à fait...

Maintenant allez savoir ce qui attendait le petit groupe. Etait ce un remake des jeux du cirque ? James n'avait pas vraiment envie de combattre des lions ou de faire les autres épreuves. C'était trop dur pour sa force...Lui à part faire apparaitres des objets il ne savait pas faire grand chose...Quoique un lion en peluche n'était pas un très gros rique à y réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 15 Fév - 15:43

Jade et Elie fixaient leurs vêtements sans rien dire. Enfin vêtements… ces morceaux de tissus microscopiques et/ou transparents. C’était une blague n’est-ce pas ? Mais non, visiblement le petit bonhomme rondelet avec son accent bizarre était on ne peut plus sérieux et ses menaces concernant ceux qui refuseraient d’obéir étaient pour le moins convaincantes. L’œil droit d’Elie tiquait tandis que Jade partait dans un rire nerveux, ces deux réactions étant motivées par la même pensée : « comment a-t-on pu en arriver là ?! ».

La mauvaise jumelle mourrait d’ailleurs d’envie de jeter ces fripes frustes (oui oui, essayez de le répéter comme panier piano) mais la carrure massive du colosse qui prit ensuite la parole la dissuada de la faire. Après tout la nuit n’était pas tombée donc impossible de se transformer pour défendre Jade et prendre la poudre d’escampette. Ne restait plus donc qu’à coopérer bon gré mal gré.

- Je fais ça pour l’argent… pour l’argent… marmonna l’adolescente avec la tête d’une bête allant à l’abattoir.

Jade quand à elle s’intéressait à leurs deux collègues masculins. Gabriel, celui qu’elles avaient vendu à une animalerie dès leur premier jour à Dreamland avait l’air de prendre les choses relativement bien et enfila sans trop de chichis son costume. James avec qui elles n’avaient jamais vraiment discuté n’avait pas du tout l’air de se rendre compte du ridicule de la situation.

Allez Jade, prends exemple ma fille ! Elle fila aussitôt dans les écuries à l’abris des regards indiscrets et se glissa tant bien que mal dans ses vêtements, attachant les voiles bleus tout en pensant en son fort intérieur qu’avec ou sans ça ne changeait vraiment pas grand-chose.

Elie qui l’avait suivie en traînant des pieds les enfila elle aussi dans une flopée d’insultes que nous allons vous épargner. Elle jeta un profond regard de dépit à sa tenue et à celle de son double avant de soupirer en passant sa main sur son visage. Bon, il fallait se dire que tous les pervers qui peuplaient cette ville arborait ce genre de fringues et les choses lui sembleraient peut-être moins dégradantes…

… peut-être.

Lorsqu’elle revinrent dans la salle où se trouvaient les garçons, la vision d’un Gabriel écarlate ne fit qu’agacer un peu plus la mauvaise jumelle tandis que Jade adressait à la chauve-souris un sourire rayonnant mais un poil gêné.

- Merci… mais c’est assez embarrassant. On voit tout non ? J’aurais préféré quelque chose d’opaque comme pour vous…

Oui, quelle preuve de machisme pensa El’ avec un regard noir avant malgré tout de rapidement baisser les bras. Tout ce qu’elle dirait ou penserait ne changerait rien à l’affaire, peu importe le fait qu'elle ait raison et que les vêtements des garçons cachent beaucoup mieux leur nudité. Le seul point positif dans cette affaire était qu'eux aussi avait une ficelle entre les fesses... y'avait pas de raison qu'elles soient les seules à en pâtir, non mais ! Elle n’avait plus qu’à faire ce pour quoi elle était payé et vite, elle n’en retrouverait que plus promptement ses vêtements et leur merveilleuse opacité.

Jade de son côté attrapa la main de Gabriel d’un côté, celle de James de l’autre et les attira vers les rideaux derrière lesquels avait disparu leur employeur tout en adressant un sourire timide au garde. Elle ne voulait pas prendre le risque que l’autre mette sa menace à exécution, il fallait donc se presser un peu. Se fut Elie qui passa le seuil en dernier en trainant les pieds pour enfin découvrir en quoi consistait réellement ce poste pour lequel elle s’était tant battue à l’ADLPE…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 15 Fév - 20:20

Derrière les rideaux, après les écurie, s'étendait un large couloir au sol sablonneux, dont les murs n'étaient autres que des cellules. Des barreaux séparaient les geôles entre elles, mais elle demeuraient vides. L'obscurité se tapissait jusqu'au fond, dont la porte entrebâillé laissait tout de même passer un filet de lumière radieuse.
Elle donnait dans une anti-chambre, un cloître intérieur avant l'arène n°1. Bénificcus les attendaient en donnant une foultitude d'ordres prononcés avec autant de légèreté que son autorité en était respecté. Il se tourna enfin devant ses nouveaux employés :

« Aaah ! Mes adorables buut de chuux, sont-y pas meugnons. Bien, passons aux choses sérieuses. Derrière cette grille, c'est l'arène Schkizein, renommée en l'honneur de notre regretté premier directeur. Il s'y déruule un petit tour d'animation pour chauffer les gradins, maiiiiis malheureusement nuus avons quelques orateurs malades, va falloir prendre leur place. Il s'agit d'un concours de blague, soyez bidonnant. Allez les poussins, allez ! »

Il prit par les épaules le premier voyageur et le poussa avec une poigne de fer vers la grand lumière. Sous un soleil plaisant, la foule qui s'installait paisiblement dans les gradins écoutaient avec délices les cocasseries des animateurs qui usaient de leur éloquence sur une estrade au centre de l'arène. Les bons étaient applaudis, et on avait mis à disposition divers projectiles pour les mauvais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 15 Fév - 22:03

« Woaaaah !»

Gabriel s’étala lamentablement de tout son long dans le sable sous les yeux ébahi des spectateurs…

Un concours de blague ? C’était quoi ce délire ? Bon bien sur c’était toujours mieux que de se battre a mort avec Elie Martins, mais tout de même, si Gaby avait peur de quelque chose, ce qui était quand même un comble quand on s’appelle Gabriel Freedom, c’était du ridicule ! Ca ne tuait pas, mais quand même !

Réagissant enfin que la foule avait une vue imprenable sur ces fesses imberbes, il redescendit la « jupe » et se releva a l’aide de la main droite, alors que la gauche saluait la foule d’un air gêné…


« Euh salut tout le monde. »

Bon maintenant il fallait faire vite ! Une blague vite ! il en connaissait pourtant des tas, au lycée, ils passaient leurs récréation a raconter des histoires drôle pour passer le temps, oh bien sur il y avait les traditionnelle « blagues coquines » mais Gabriel ne s’en souvenait pas, et les autres était si ridicule que c’était comme jouer a pile ou face…Soit elles était si nuls que tout le monde éclater de rire, soit il se ramasser une tomate a la figure avant de partir en pleurant…-_-

Aller…on tente le tout pour le tout ?


« Haha ! L’autre jour j’étais a la ferme avec mes grands parents…Ma grand-mère était en train de plumer une poule, mais y’avait tout les poussins sur la table qui lui prenait de la place…elle m’a demandé comment faire pour avoir plus de place. »

Haha ! Oh oui qu’elle était nul celle là…><

« Ba j’ai répondu : t’en poussin ! »

Il leva les yeux vers la foule, espérant un éclat de rire…mais apparemment rien ne venait…Bon…il aller falloir jouer plus gros, assurément… Dans les vestiaires, en sport, on se moquait souvent de lui pendant la douche…peut être qu’il était tant de jouer sur son complexe pour se sauver la mise ?

Il prit une grande inspiration et se transforma en chauve souris, ses vêtements (enfin les quelques morceau de tissus) tombèrent a terre, avant qu’il ne se retransforme en humain, en tenue d’Adam, la « bêbête » a l’air, tout en prenant une pose de dieu Grec.
Il attendit dans cette position plusieurs minutes, en essayant de ne pas montrer la honte qu’il avait, et en espérant que les gens soient trop aveuglés par le soleil pour voir le teint écarlate qu’avait pris son visage. En plus de ca, la transformation rapide lui rendait les muscle du bras tout engourdit…Ca lui apprendrai à vouloir se transformer en plein jours tien !

Puis, quand la honte fut trop grande, il attrapa ses « habits » et s’enfuit en lâchant un dernier


« Saluuut, Si vous voulez que Gabriel parte du loft, Taper 1 et envoyer le SMS au 83232 ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 15 Fév - 23:01

Un concours de blague ? C'était une plaisanterie ? James était aussi nul en humour que en chanson...
Quant à l'humour de Jules c'était inutile d'y penser...à moins d'avoir le même que son meilleur ami.
Gabriel tanta en premier de faire rire le public. Même si ce dernier n'avait aucune réaction, l'adolescent ne put s'empêcher de sourire en se marrant intérieurement. Elle était vraiment pas mal !
Par contre la deuxième tentative de l'androgyne était assez...osé ? Se transformant sous ses yeux en chauve-sourei, ce qui d'ailleurs l'étonna , avant de reprendre forme humaine nu comme un ver. Prenant une pose ridicule sous les yeux et les joues rouges de James.
Il ne le pensait pas comme ça...Enfin Gaby prit ses jambes à son coup en entrainant ses vêtements au passage ainsi qu'un dernier commentaire.
Bon bah...c'était à lui de jouer...D'un coup l'adolescent senti le stress monter. Tout les yeux étaient tourné vers lui , si au moins il avait un déguisement comme une mascotte...
Alors qu'il était en train de réfléchir Jules le poussa gentiment et prenant place face au public les bras croisé.

- C'est la guerre et l'un des capitaines ordonne d'une voix tonitruante «  pas de quartier ! » et l'un de ses soldats à qui il manquait une case dit : «  En parlant de quartier...je mangerai bien une clémentine... »


Hein ? Mais...Il l'a sortait d'où celle là ? James s'approcha se son meilleur ami et lui dit à voix basse :

-Euh...Jules...C'est à moi de le faire pas à toi...

-Oh ! Bah vas y alors...

James inspira doucement avant de prendre son courage à deux mains...Laquelle raconter ? Celle qui lui épargnerait d'être le plus ridicule possible...En plus c'était comment l'humour des dreamlandiens ?

-Avec quoi on ramasse la papaille ?

Est ce que il y en avait ici au moins ?

-Bah...avec une foufourche !

Etait elle mieux que Jules ? Aller savoir ? En tout cas James recula allant rejoindre Batman. Celui qui oserait lui lancer des tomates aurai l'honneur d'être une peluche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mar 16 Fév - 0:25

Presque à poil au milieu d’une arène aux gradins noirs de foule, Jade et Elie se jetèrent un regard dépité. Raconter des blagues hein ? Mais quel genre de blagues aimaient les gens d’ici au juste ? Les stupides ? Les intellectuelles ? Les vulgaires ? Probablement cette dernière catégorie étant donné les goûts plutôt situés sous la ceinture des citoyens de Sextus, la bien nommée.

Le problème dans l’affaire, c’était que leurs collègues étaient… bah… nuls. Oui c’était le mot. Entre leurs blagues plus bas que terre et l’intervention nudiste de Gabriel les deux donzelles se demandaient vraiment s’il était possible de rattraper le coup.

Jade prit donc son courage à deux mains, s’avança vers la foule et s’éclaircit bruyamment la gorge avant de commencer haut et fort :

- Alors y’a un français, un arabe et un belge qui… quoi ??

Elie venait de l’interrompre en la tirant précipitamment en arrière, en lui faisant comprendre à force de mimiques qu’elle répétait le même schéma que les deux autres, et qu’en plus les Dreamlandiens ne risquaient pas de connaître ni les français, ni les arabes, ni les belges. Après cette remarque pleine de bon sens la bonne jumelle se retrouva comme une idiote, se remettant à chercher furieusement une blague dans les recoins de son cerveau.

Il était temps pour Elie de prendre le contrôle de la situation…

Elle s’avança sur le sable de l’arène et avec lenteur remonta le voile transparent qui couvrait ses cuisses, avec un air aguicheur. Elle le laissa retomber au dernier moment et se lança dans le speech qui lui semblait le plus coller à l’esprit local :

- Bonjour à tous ! Vous aimez ce genre de choses non ? Je suis sure que vous avez adoré le spectacle offert par notre ami Gabriel… et que vous aimerez aussi ma petite histoire !

Elle offrit un clin d’œil coquin à la foule sous le regard éberlué de son double avant reprendre en bonne one woman show :

- Je connais un mec éééééénorme qui avait tout essayé pour maigrir, tout ! Les régimes, le sport, la liposuccion, les pilules miracle des mages de Gloutoniskaïa et les appareils révolutionnaire de Techyo mais rien n’avait marché. Le pauvre il perdait totalement espoir, sauf qu’un jour devant sa télé il tomba sur une pub pour une nouvelle façon de mincir révolutionnaire. Il avait plus rien à perdre alors dès le lendemain il fila à l’adresse indiqué, ou il fut reçu par une jolie secrétaire qui lui proposa 3 différents programmes. Un pour perdre 10 kilos, un pour perdre 20 kilos et un pour perdre 50 kilos. Alors le mec décide de commencer petit : « 10 kilos ! » alors la secrétaire lui répond « porte numéro 3 ! ». Il franchit la porte et là… il tombe sur une nana sublime, bouche pulpeuse et p’tit cul rebondi avec les yeux de biche assortis qui lui fait…

El’ prit alors une pose sexy avant de dire avec une voix de… bah de grosse cochonne :

- Salut moi c’est Monique, si tu m’attrapes tu m’niques !

Elle reprit aussitôt son air normal pour poursuivre :

- Alors il court, il court, il l’attrape, il la nique, il rentre chez lui, il se pèse… il avait perdu 10 kilos ! Vous comprenez après ça il était tout content, donc il revient le lendemain pour tenter les 20 kilos… et la porte numéro deux. A peine entré qu’il voit une nana encore plus belle que la précédente, des nichons voluptueux dignes d’une vache à lait, une taille de guêpe, un visage parfait qui lui fait…

Nouvelle pose coquine, nouveau ton aguicheur…

- Salut j’m’appelle Thérèse, si tu m’attrapes tu m’baises !

Et Elie enchaina de nouveau, totalement emportée dans sa prestation :

- Alors il court, il court, il l’attrape, il la baise, il rentre chez lui, il se pèse… il avait perdu 20 kilos ! Il était encore plus heureux et bien sût il était hors de question qu’il ne revienne pas le lendemain non ? Donc le jour d’après, il se présenta pour tenter les 50 kilos et la porte numéro 1. Lorsqu’il poussa la porte il tomba sur…

L’adolescente s’avachit soudain, tentant de s’enlaidir un maximum en mimant sa description tout sauf ragoutante avec moult gestes et mimiques explicites :

- Un mec gros, gras, pleins de bourrelets immondes avec des pustules et du pus qui coule, la tronche difforme et un ENOOORME pénis. L’homme s’adressa alors à lui d’une voix rauque…

Et prenant cette même voix éraillée et grave la mauvaise jumelle conclut en beauté :

- Salut j’m’appelle Hercule, si j’t’attrape, j’t’encule !

El’ se baissa pour réaliser une profonde révérence en offrant au passage une jolie vue sur son postérieur, avant de se relever et de saluer la foule avec le sourire. Bon ok elle avait légèrement remixé la blague mais elle avait des chances de leur plaire… de toutes manières si ça ne marchait pas, rien ne marcherait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mar 16 Fév - 0:57

Bon ok, elle n’avait plus qu’à ranger ses belges au placard. Mais bon, avec le spectacle que nous offrait Elie, Jade avait un mal fou à se concentrer pour trouver un blague adéquate au fin fond de son cerveau. Visiblement les blagues cochonnes plaisaient, et elle en connaissait forcément une en plus de celle que racontait actuellement son double. Si elle cherchait un peu… juste un peu…

**TROUVE !!**

Et juste à temps d’ailleurs vu que sa copie conforme venait juste de finir sa prestation en beauté, montrant au passage son cul à la foule. Jay haussa alors un sourcil, un poil déconcertée : c’était aussi son cul, elle devait donc être gênée ou pas par le fait que des milliers de personnes lorgnaient actuellement sur ces deux proéminences charnues ?

Mais stop aux réflexions, place à l’action et, espérons le, au rire. Son tour était venu.

Bien sûr la bonne jumelle était beaucoup moins à l’aise qu’El’ mais bon, c’était comme sauter du plongeoir des 3 mètres à la piscine : le plus dur c’était de se lancer ! Elle s’avança donc le rouge aux joues, jouant nerveusement avec le sable de l'arène de la pointe des pieds tout en se triturant les mains.

- Bon… alors y’avait un mec qui avait un restaurant et un cheval… et… bah pour s’amuser il afficha sur sa porte qu’il offrirait un repas à la première personne qui réussirait à faire rire son cheval.

La foule silencieuse la fixait, lui faisant aussitôt baisser les yeux pour tenter de garder un minimum de contenance pour venir à bout de son histoire. Elle pouvait… non, elle DEVAIT le faire ! Forte d’une nouvelle motivation Jade releva la tête et reprit avec un peu plus d’énergie :

- Alors y’a un petit homme qui entre dans le restaurant, il prend le cheval à part dans une autre pièce et quand ils reviennent le cheval rit, il rit tellement qu’on ne peut plus l’arrêter. Alors le restaurateur lui offre son repas et l’homme repart ensuite. Le lendemain le restaurateur change l’affiche pour offrir cette fois ci un repas à celui réussissant à faire pleurer son cheval. Le même petit homme revient, prend le cheval à part et quand ils reviennent le cheval pleure, il pleure… comme une fontaine ! Alors quand le restaurateur apporte son repas à l’homme il ne peux pas s’empêcher de lui demander comment il avait réussit ces deux exploits. L’homme le regarde alors et lui dit…

Jade se pencha vers le public comme pour lui faire une confidence et lâcha :

- Bah, pour le faire rire j’lui ai dit que j’en avais une plus grosse que lui et pour le faire pleurer bah… j’lui ai montré.

Voilà. Elle l’avait fait. Ce n’était pas aussi grandiose qu’Elie mais au moins c’était très couleur locale, on ne pourrait pas dire qu’elle aurait abandonné sans se battre. Emplie d’une fierté nouvelle et peut-être un poil démesurée, Jade se fendit à son tour en une révérence un peu moins plongeante que celle de son double avant de sourire à Elie, le rouge encore un peu aux joues.

Elle lui souffla alors pour que le public ne l’entende pas :

- Ca va c’était pas trop pitoyable ?

Elie fit non de la tête avant de hausser les épaules pour lâcher dans un soupir :

- Non ca va, ça pouvait pas être pire que les belges de toutes manières. J’espère juste que ça suffira.

Elles fixèrent alors la foule avec une pointe d’appréhension en se demandant si leur quatuor allait recevoir des rires en cascades ou des tomates à foison…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mar 16 Fév - 21:18

Quand Gabriel monta sur l'estrade, la foule parlait encore de la précédente histoire raconté par le nain Miasme. Elle était fameuse, et le public espérait se la rappeler pour la raconter à leur entourage. Enfin, le jeune homme osa se lancer... T'en poussin... Le silence fut complet, et ils furent trop hébété pour pouvoir bouger un doigt. C'était... une blague ? Ils attendaient la suite, si suite il y avait. C'est ce qui les avait empêché de balancer des projectiles contondants voir coupants. Un grand éclat surgit de la foule lorsque le voyageur se transforma en chauve-souris dévoilant sa nature au grand public. Un vampire... un adepte de la maîtresse de Sextus gardienne de la tour de la Luxure.
Lorsqu'il reprit forme humaine, nu comme un vers, l'assemblée se força d'applaudir à grand renfort de congratulation pour cette merveilleuse prestation... hum, un succès volé m'est avis !

Le public se détendit un brin lorsque Gabriel céda sa place à un autre jeune homme, un timbré, sans aucun doute ! Et ses calembours... n'en parlons pas. Ils ne se privèrent pas pour s'échauffer les muscles en balançant tomates et caillasses ! N'en parlons plus pitié !

Bénificcus s'approcha des jumelles et leur tapota les épaules :

« fameuses, fameuses... enfin, on a eu mieux. Dites, cet Hercule, c'est un ami à vuus ? Faudra me le présenter ! »

Acheva-t-il avec un clin d'oeil entendu. Le résulta attendu n'était pas vraiment au rendez-vous, mais au moins le timing avait été respecté, suffisamment pour que la salle soit réceptive au spectacle suivant.

« Bien ! Nuus allons passer à la suite, rejoignez vite la porte 3, l'entrée des chevaux puur la course de chars. Maaaaalheureusement, Trois de nos coureurs sont tombés malades... »

Il s'agissait en effet d'une course particulières. Six concurrents devaient s'affronter sur des véhicules tirés par des ânes. Mais ces satanées bestioles ne réagissent que si on leur suggère à l'oreille des idées alléchantes. Ainsi, plus tôt ils terminaient la course, plus tôt ils pourraient rentrer assouvir leurs envies suggérées. Jade, Gabriel et James doivent prendre place dans un des chars, faire trois tours d'arène tout en motivant leur monture. Attention, c'est une course où tout les coups sont permis !

HJ : On va jouer ça sur 3 tours de jeu, dans un ordre précis : James - Gabriel - Parkinson - Jade . Soyez imaginatifs pour faire avancer votre monture et pour gagner la course !


Sous les vivats de la foule s'avançaient les six voitures traînées par des servants qui tiraient joyeusement sur les animaux bien têtus. Dans les véhicules monoplaces en bois, chacun possédant son propre emblème animal (celui que vous voulez...), les conducteurs saluaient et haranguaient la foule. Miasme le nain, un petit être disharmonieux et grassouillet, tatoué comme un marin, réputé malgré tout pour sa verve et sa coriacité. Félindra, femme au corps anorexique et aux airs asiatiques mesquines, une vraie traitresse en puissance, et le grand Râoul, Gladiateur avec le physique qui va avec. Enfin, James, Gabriel et Jade...

Bénificcus en personne s'était mis devants les concurrents alignés sur la ligne de départ, en levant le drapeau en signal de départ :

« Prêts mes bichooons ?! Attentioooon !!! Départ ! »

Les trois habitués de l'arène hurlèrent en choeur : « Avoine ! »
Aussitôt les bourriquets se mirent à galoper, laissant derrière les trois autres. Allez, on se remue, et souvenez vous, du sang du sexe et d'la violence ! Et de l'avoine hénissait l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Jeu 18 Fév - 21:05

Bon, il avait loupé cette épreuve de mise en bouche mais il n'y avait pas marqué comique sur sa tête non plus...
Après les blagues , la course de char avec des ânes à le place des chevaux. James se demandait ce qu'il avait fait pour mériter ça...Promis lorsque tout ça serait fini il tuerait Jules pour l'avoir obliger à postuler pour ce boulot. Il aurait mieux fait de se contenter de celui de mascotte...
Enfin, maintenant qu'ils étaient là , sur un char entouré des autres voyageurs, de concurrent et d'un public difficile autant se lancer à fond...
L'homme à l'accent étrange lança le départ et les autres cirèrent le mot « avoine » lançant leur âne au galop laissant les voyageurs derrière eux.

-Bon bah...

James s'éclaircit la gorge et cria à son tour.

-Avoine !

Comme ses compères, l'âne démarra son tour , obligeant l'adolescent à bien se tenir pour ne pas tomber. A la place du fouet c'était apparemment des noms de nourriture qu'aimait les ânes pour les faire avancer. Est ce qu'au moins ils aiment les mêmes choses que dans le normal ?

-Allez si tu gagnes tu aura une grosse botte de carottes ! Pleins pleins de carottes !

Sans doute l'animal n'entendait que le mot carotte et pas ce qui entourait ce dernier mais il comprenait sans doute le sens de la phrase. Si James avait su qu'il devait dresser des ânes il aurait prit des cours. Remarque , dans son monde les gens ne mettait il pas une carotte au bout d'une fil pour faire avancer ce genre d'animal ? Mais l'adolescent pensait que c'était sans doute interdit de faire ça...
L'adolescent regarda derrière lui pour voir où en était ses compagnons voyageur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 22 Fév - 1:11

AH ! Une course de char ! Voilà qui était plus dans l’esprit « colisée » qu’il avait connu pendant les cours d’histoire ou les Astérix…Enfin Gabriel déchanta très vite lorsqu’il vit les animaux qui étaient censé les tirés vers la victoire…des ânes ! Non mais franchement ! Qu’est ce que c’était que cette ville ? Elle était la parodie des cours cité plus haut, un Scary movie grandeur nature…Esquissant un sourire en coin, Gabriel s’installa sur son char, il y avait très peu de place, pas assez pour s’assoir du moins, et Gabriel se demander déjà comment il aller faire pour tenir debout ! Mais n’eu il pas le temps de penser a tout ca, que les trois autres concurants se mirent à hurler « Avoine » suivit de prêt de James.

« Ahm… ? Euh…Avoine ? »

Dit il d’une voix peu assuré, aussitôt écouté, son âne écarquilla des yeux, et se mit à galoper a toute vitesse, manquant de peu d’envoyer valser le vampire dans le sable une nouvelle fois. Alors comme ca il fallait « allécher » l’Ane pour qu’il avance ? Apparemment oui, parce que le sien commençait déjà à ralentir…Mais quel tête de Mule cet âne (XD)

« Euh…gentil âne… »

Gabriel pensait à quelque chose…Et si les ânes étaient aussi tarré que les habitants de la bien nommée ?


« Tu sait que plus vite tu finira la course, plus vite tu pourra te rentrer pour aller rejoindre les ânesse ? »

Et l’âne redémarra au quart de tour, vraiment, cette ville était pourri jusqu'à la moelle, même les animaux étaient de gros obsédé sexuels… Ah bravo ! Belle mentalité (dédicace pour Ella :p )

Gabriel arriva au niveau de James assez vite, il lança un bref regard, apparemment il avait l’air de s’en sortir ! Parfait pour lui, il ne lui manquer plus l’espoir de dépasser les trois autres, ce qui avec un peu de chance de tarderait pas trop.


« Dit moi ! Je suis sur qu’elle te manque les ânesses ? »

La bête accéléra de plus belle, laissant James un peu derrière lui…

« Bonne chance James ! On se retrouve a l’arrivé »

Mais n’eu il pas le temps de finir sa phrase qu’il sentit un choc sur la gauche…Gabriel avait pris pas mal d’avance, et apparemment, cela ne plaisait pas vraiment a notre ami Raoul, un gladiateur bien bâtit, mais peu commode.


« Euh salut ! Mais…euh s’teu plait, évite d’abimer ma carrosserie »

Pour seul réponse, il eu le droit a un regard mauvais du gladiateur. Aller, profitons en pour raconter encore une dose de petites choses salaces, après tout, ca avait l’air a l’ordre du jour.

« Oh me regarde pas comme ça, tu me plais pas vraiment désolé…regarde plutôt les jumelles, deux pour le prix d’une ca te dit pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 22 Fév - 14:34

**Pourquoi moi ? Pourquoi moi ??**

Jade, debout sur son char jetait des regards désespérés en direction d’Elie qui lui faisait des grands signes de la main en lui criant de faire de son mieux, de ne pas se laisser faire et bien d’autres choses beaucoup moins polies que je m’abstiendrais de noter ici. Les mains crispées sur les rennes la bonne jumelle inspirait profondément et essayait de maintenir son équilibre précaire sur ce char brinqueballant qui brillait au soleil tout de rouge vêtu et arborait en tant qu’emblème ce qui ressemblait à un sanglier.

Du calme, il suffisait de s’accrocher et tout irait bien. Bénifficus leur avait dit qu’il fallait murmurer des choses aux ânes pour qu’ils avancent. Des choses qui leur donneraient envie de les assouvir à l’arrivée… alors quoi ? De la bouffe ? Du sexe ?

La brunette secoua la tête de dépit, animée par la certitude qu’Elie aurait été bien plus à sa place dans cette épreuve qu’elle-même mais il était bien trop tard pour faire l’échange car leurs trois concurrents professionnels beuglaient déjà « avoine » avant de s’élancer sur la piste dans un nuage de poussière, bien vite suivis par James et Gabriel.

- « Euh… AVOINE ! »

Les oreilles de son baudet se dressèrent et son regard se mit à briller d’envie, il n’en fallut pas plus pour qu’il se mette à tricoter des sabots en se lançant à la suite des autres. Le départ fut si brusque que Jay fut à deux doigts d’aller rouler dans le sable de l’arène, une chance qu’elle soit si agrippée aux rennes !

Une fois son équilibre à peu près trouvé elle se pencha en avant pour être bien entendue de sa monture, pris une profonde inspiration et tenta le tout pour le tout : après tout lui seul entendait, ce n’était rien comparé à leur spectacle comique de tout à l’heure…

- « Tu sais quoi bourricot ? On m’a dit que le vainqueur de la course aurait tout un tas d’ânesses bien roulées juste pour lui. Tu pourras toutes les monter, les unes après les autres… toutes ces ânesses au poil brillant et à la croupe de déesse, avec leurs yeux de vierges effarouchées ! Et bien sûr t’auras de quoi te remplir la panse, une montagne d’avoine, de carottes… tu seras un Dieu mon pote. »

Son petit discours semblait porter ses fruits et son âne réalisa une accélération fulgurante lui permettant de se retrouver à la hauteur des autres concurrents. Tout en continuant de susurrer des choses coquines aux oreilles de la bête Jade réfléchissait à la meilleure manière de dépasser les professionnels. Ils avaient l’air de s'y connaitre les bougres, et Bénificcus avait bien dit que tous les coups étaient permis…

Jade pinça les lèvres en se répétant que ce n’était qu’un mauvais moment à passer, que c’était essentiel pour décrocher la victoire… puis souleva la bande qui cachait sa bien jolie poitrine avant de la montrer, rouge de honte, au gladiateur dont le char de trouvait à sa hauteur et qui en resta bouche bée d‘étonnement. La brunette profita de l’effet de surprise et donna un coup de rennes sur la gauche, projetant son char contre celui de Raoûl qui valsa contre les gradins. L’adolescente mit une poignée de secondes à s’en remettre, le front dégoulinant de sueur.

Il fallait se reprendre et vite, ce n’était pas le moment de se laisser dépasser !

- « Il paraît même qu’une des ânesses a une épilation vachement exotique, j’suis sûre que tu voudrais voir ça hein ? »

Un rire presque hystérique s’échappa des lèvres de la bonne jumelle, c’était tellement… ridicule ! Mais ça avait au moins le mérite de le faire avancer un poil plus vite. Un objet noir attaché à la paroi intérieure de son véhicule attira alors son attention alors qu’elle empruntait un virage. Un coup d’œil un peu plus attentif lui révéla la présence d’un fouet. Un fouet… mais pourquoi ? Les ânes ne répondaient pas à ce genre de stimuli…

Le déclic se fit alors dans le cerveau de l’adolescente qui émit un gloussement nerveux avant de saisir l’objet tout en réfléchissant à qui allait bien pouvoir en pâtir. Le nain était minuscule et donc bien plus difficile à toucher, le choix se porta donc sur l’asiatique à l’air sadique qui la dardait de son regard noir. La donzelle avait visiblement des projets tout aussi douloureux pour elle et la première qui agirait gagnerait le duel. Il était hors de question de lui laisser le temps de tenter quelque chose ! Jade brandit son fouet et avec toute la maladresse des débutants elle assena un coup de fouet que son adversaire esquiva facilement en lâchant ses rennes d’une main avant de se moquer ouvertement de l’adolescente. Ah oui ? C’était comme ça hein ? L’adrénaline qui avait envahie les veines de Jade commençait à porter ses fruits et rendait la jeune fille beaucoup plus téméraire mais surtout précise : le second coup de fouet toucha le téton droit de Félindra qui glapit en tombant à genoux dans son char en entrainant une perte de vitesse.

- « Ah-ah ! Tu rigoles moins hein ! »

Et elle aussi n’allait pas tarder à moins rigoler si elle ne faisait pas plus attention car Miasme se trouvait désormais à sa hauteur et ne semblait pas vouloir faire ami-ami. Après une nouvelle flopée de promesse cochonnes à sa monture Jade se mit à réfléchir à toute allure. Ce mec était petit, donc intouchable à l’abri derrière les parois de son char. Le fouet était donc obsolète. Alors quoi faire hein ?

L’adolescente jeta un regard désespéré vers Elie qui l’encourageait depuis les gradins. Si seulement elle pouvait lui dire quoi faire… si seulement !

Elle ne sut jamais si son double avait ressentit cet appel au secours ou si c’était simplement un coup de chance mais la voix de la mauvaise jumelle résonna dans son crâne, appel télépathique auquel elles commençaient toutes deux à s’habituer.

**Rigoles et dis que sa roue se détache ! Sois convaincante comme à chaque fois que tu mens ! Et fonce lui dans le lard pendant qu’il vérifie !**

Jade hocha machinalement de la tête avant de laisser éclater le rire nerveux qui menaçait de pointer son nez depuis le début de la course, ça ne ferait que donner un peu plus d’épaisseur à sa comédie. Elle jeta alors un regard méprisant au nain puis à sa roue avant de rire de nouveau. Elle lâcha alors dans un sourire :

- « T’iras pas loin avec un matos dans cet état… dommage pour toi Miasme, c’est ballot ! »

L’air réjouit de la donzelle et son haussement d'épaules hautain sema le doute dans l’esprit du nain qui se pencha pour vérifier, exposant son crâne par-dessus le bord du char. Bingo ! Le fouet fusa en direction de la tête du pauvre concurrent en y laissant une marque rouge et probablement très douloureuse qui lui fit perdre le contrôle de son véhicule durant quelques secondes que Jade mit à profit pour prendre de l’avance.

C’était le moment de mettre le paquet !

« Aller mon gars plus qu’une ligne droite et t’auras accès au Walhalla des ânes ! Tu vas pouvoir réaliser tous tes fantasmes si tu passes cette ligne le premier, l’orgie sera tellement dingue que tu mettras une bonne semaine à t’en remettre, gâche pas cette chance ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mar 23 Fév - 0:02

La foule riait aux éclats devant ce spectacle hilarant, une copie grotesque d'une course de chars avec des candidats aussi improbables que maladroits. Mais ça avait tout de même son charme. C'est pour cette raison que Benificcus monta dans les gradin muni d'un cône lui servant de porte voix. Il fit le commentaire du match qui se jouait, et qui commençait à peine à devenir sérieux.

James trainassait et restait bon dernier, l'âne au petit trop. La foule prenait un malin plaisir à lui lancer des tomates, juste sur lui, piètre candidat. Un fruit bien mûr, pour ne pas dire trop, s'écrasa en plein milieu de sa figure.

La foule fit une hola pour le geste dévastateur de Jade qui dévoilant ses attributs, réussit à désarmé le grand Raoûl. Benificcus ponctua ce geste de : "Oh la jolie belle paire de jumelles !" Après des applaudissements, ce furent des encouragement pour le gladiateur encore émerveillé. Il réussit tant bien que mal à se dégager du muret protégeant les spectateurs, pour redresser sa trajectoire et enfin revenir dans la course. Son âne eut des difficultés à retrouver son galop, c'est d'ailleurs pour cela que Gabriel réussit à le dépasser.

Félindra se remit sur ses deux jambes, encore échaudée par le douloureux coup de fouet au téton. Ce n'est pas invalidant, ça touche une toute petite zone, mais bordel ça réveil ! Elle reprit les rennes en mains, poussant son âne à tripler d'effort pour rattraper sa rivale.
Elle doubla miasme et suivit de près la catin qui montrait ses seins à tout le monde.

Miasme se ressaisit quand il vit Gabriel approcher. Il ouvrit une petite caisse de son chariot et en sortit des gelées anglaises, flageolantes, visqueuses et fluo. Il les balança à cœur joie en direction de l'homme chauve-souris, en montrant son plus beau sourire hargneux de teckel enragé croisé avec un bichon. Gaby en reçut sur tout le corps, c'était dégueulasse, et ça glissait sur ses mains, ça en devenait difficile de garder les rennes.

Allez, courages mes loulous, le premier tour se finit, voici le classement provisoire :

1 jade - 2 Félindra - 3 Miasme - 4 Gabriel - 5 Raoûl - 6 James !

Encore deux tours ! Ce tour ci, vous pouvez regardez dans la boite du char ce que vous avez comme projectile (comme Miasme). Choisissez vos projectiles : Il y en aura 4, et rien de coupant, de mortel, restez fun. On repart pour un tour, dans le même ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mar 23 Fév - 0:50

Olalala le petit James se faisait doubler par tout le monde tellement son âne allait à la vitesse d'un escargot comparé aux autres. L'adolescent entendait des bribes de choses que ses concurrents disait à leur monture et à ce qu'il en comprenait c'était pas très...soft...Mais c'était le rôle de Jules de sortir des trucs comme ça !
James essuya la tomate qu'il venait de recevoir en pleine figure en poussant un grognement. Bon, le public l'aimait pas...l'adolescent prit alors son courage à deux mains et siffla à l'âne :

- Si tu dépêche pas camarade, tes collègues vont prendre toutes les ânesses et bien les niquer et t'aura plus rien pour toi, en plus de la nourriture avec...!

Sans doute pas d'accord sur ce point là, l'âne se mit à accélérer la cadence. Ah c'était déjà mieux...

- Et aucune femelle ne voudra que tu la prennes si tu finis dernier...

Atteignant sa fierté de mâle, l'animal accéléra encore, rattrapant petit à petit les autres. Bon ils étaient moins loin que tout à l'heure. Voyons voir ce qu'il y avait dans la caisse...James tenant bien les rênes d'une main, ouvrit le coffre de l'autre. Un fouet, super utile pour un âne qui n'avançait qu'a la bouffe et au plaisir , un gelée qui ne savait pas à quoi ça servait...
James regarda où il en était et Raoul n'était plus qu'à quelques mètres de lui.

- Tu le vois celui-là ? Je suis sur qu'il va tous les fatigués et pas t'en laisser une seule pour passer la nuit...

L'âne accéléra encore , arrivant au niveau de Raoul. James prit la gelée dans sa main avant de la lancer sur le bras du mec, limite l'écraser , dégoulinant sur lui. L'adolescent le laissa derrière lui, son char avançant toujours plus vite que d'habitude.

- C'est ça continue ! Les filles t'attendent !

Content d'avoir un butin rien que pour lui, l'animal continua sur sa lancé de galoper , approchant de plus en plus des autres qui était devant et par la même occasion pourquoi le commentateur avait sortit une phrase...C'était inégale de faire un truc pareil...Ni James ni Gabriel n'avait de poitrine et à mon avis ils étaient loin d'être homo ceux là... Bon attaquer Gabriel serait méchant après tout lui ne l'avait pas fait...
Susurrant des choses à son âne , celui-ci arriva à la hauteur de Batman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Sam 27 Fév - 9:03

« WooOoooO ! »

Gabriel perdit l’équilibre quand il se prit la sorte de gelée balancé gentiment par Miasme, il eu de la peine à retrouver son équilibre, et l’âne, sentant que les reines n’était plus tenu fermement en profita pour s’arrêter, alors que tout les autres conçurent les dépassaient, lui et Gaby, tranquillement, mais surement !

« Hey t’arrête pas saloprie ! »

Bon ce n’était pas ça qui aller forcément l’aider, mais ca faisait du bien ! Bon, bon, une idée, vite, et très vite même ! Il ne fallait pas perdre de temps, il avait une course à gagner, malgré tout, Gabriel n’aimait pas perdre, et il n’allait surement pas se laisser avoir par cette bande de tricheur qui balancer des gelée sur les autres ! Tien d’ailleurs ! « Les autres », ils la sortaient d’où cette gelée gluante ? Gabriel s’essuya les mains sur l’écharpe qui lui entourait le cou en grimaçant, c’était vraiment répugnant, et ouvrit la petite caisse devant lui, pour en sortir une carotte…Hey ! C’était comme Mario Kart ! Mais en mieux ! Ils avaient des objets bonus !

Sans réfléchir il lança la carotte le plus loin possible devant lui, ce qui eu deux effet : Primo, son âne allécher par cette petite friandise, avant-gout de l’avoine qu’il aurait le droit a l’étable, s’empressa de reprendre sa course, second, l’âne devant lequel la carotte se figea, lui s’arrêta pour déguster son met, au grand damn de Miasme.


« Retour a l’envoyeur…désolé l’ami »

Dit Gabriel a l’adresse de son concurant, alors que son âne continuer de courir a la recherche de la carotte perdu. La chauve-souris humaine se pencha à l’oreille de son âne, et lui chuchota tout doucement.

« Tu vois la fille la bas ? Je crois que c’est elle qui a pris la carotte, on ferai mieux de la rattraper tu ne crois pas ? En plus si c’est elle qui finit en premier, son âne sera le premier servit pour les chaudes demoiselles…tu ne voudrais pas que ce batard te pique toute tes donzelle, hein ? T’est une pure race ou quoi ? »

L’âne, vexer par l’hypothèse de n’avoir aucune femelle avec qui copuler, mit la seconde et s’empressa de rattraper les autres concurrent, au niveau de James, Gabriel fouilla une nouvelle fois dans sa petite caisse pour l’attaquer.

*Hum…mauvaise idée, il ne m’a rien fait…ca serait vraiment pas fair-play *

Il retira donc sa main et se contenta d’un sourire d’un James avant que son âne, toujours aussi libidineux, ne dépasse « l’homme a l’ami imaginaire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Sam 27 Fév - 12:35

**Ah merde c’est vrai il restait deux tours --’ **

Jade poussa un profond soupir, rapidement reprise par une claque mentale d’Elie qui lui disait de bouger son p’tit cul si elle ne voulait pas se le faire fouetter par l’asiat’ sadique qui lui filait le train. L’adolescente se reprit donc, raffermit sa prise sur ses rennes et murmura à l’adresse de son âne :

- Euh… plus que deux tours et ce sera la fête pour toi ! Tout tes potes derrière rêvent que de te doubler pour te piquer la place, te laisses pas faire mec ! Toutes les ânesses et le plaisir sera pour toi si tu continues tes efforts !

L’envie de ne pas perdre sa belle récompense fit accélérer l’âne, mettant un poil plus de distance entre Félindra et notre beau char clinquant à l’effigie de sanglier. Le problème maintenant, c’était ces trucs qu’ils se mettaient tous à se balancer dans la tronche comme des traitres. Des gelées visqueuses, des… carottes ?

La bonne jumelle haussa un sourcil mais c’était vrai que ce n’était pas bête. D’ailleurs si elle en lançait une d’ici tous les ânes derrière elle la verrait (c’est-à-dire tous sauf le sien) et… elle pourrait prendre une sacrée avance pendant qu’ils se taperaient tous sur la tronche pour savoir qui allait bouffer ça et devenir plus aimable, ou avoir les fesses roses, au choix.

Elle attrapa ses deux rennes d’une main pour ouvrir sa caisse de l’autre, jetant un œil intrigué à son contenu. Parmi le bric à brac se trouvait une jolie carotte, bien fraiche et donc bien apte à faire saliver nos amis les baudets. Elle fit sauter le légume dans sa main une ou deux fois avant d’inspirer profondément et de le jeter le plus loin possible dans son dos. La carotte fit un vol plané, suivit des yeux par les ânes des chars de ses poursuivants. On eut dit que le monde se mettait en pause, leurs yeux exorbités suivant la courbe majestueuse de l’apiacée qui retomba en un petit plop dans le sable de l’arène, pile entre Gabriel et Félindra.

Après une petite seconde de latence durant laquelle un ange passa, tous les ânes se jetèrent comme des fous en direction de la carotte dans un fracas de matériel. Si une ou deux roues ne sautaient pas ce serait un miracle !

Il ne fallait pas perdre de temps en contemplation, elle se dépêcha donc de murmurer des cochonneries à son âne pour lui ôter l’envie de jeter un œil à ce qui se tramait dans son dos.

- Penses aux belles croupes qui t’attendent… et tu seras le seul à leur grimper dessus pour faire tes p’tites affaires ! C’est ton jour de chance !

Malheureusement cette douce paix ne dura pas longtemps. Après tous il y avait dans cette course des professionnels plus ou moins préparés à ce genre de situation et Félindra n’avait pas trainer à se sortir de la cohue pour revenir à la charge. Quelle hargneuse celle-là ! Jamais elle ne s’en débarrasserait ou quoi ?! Surtout qu’elle se mettait à fouiller dans son coffre, et ça sentait vraiment, vraiment mauvais. Y’avait pas à dire c’était plus drôle quand ça arrivait aux autres, il ne lui restait plus qu’à agir vite !

Jade fouilla une nouvelle fois dans son coffre avec fébrilité, regardant sans comprendre des objets dont elle ignorait l’utilité… comme ce truc tiens ! Cette sorte d’oursin un peu mou… pas assez rigide pour faire mal, alors à quoi ça servait bordel ?

La brunette fixa une demi seconde l’étrange objet avant de hausser les épaules et de le jeter dans le char de Félindra. S’il était là ça devait bien servir à quelque chose, et pour savoir il fallait essayer. Elle n’eut pas longtemps à attendre pour savoir d’ailleurs : la boule tombée dans le char se fixa grâce à ses pics dans le bois du véhicule et doucement mais sûrement sous les yeux horrifiés de l’asiatique… elle se déplia. Pour révéler un mignon petit hérisson !

Celui-ci cligna deux fois des yeux en fixant Félindra, ouvrit la bouche et… poussa un cri. Un cri strident, abominablement aigue, du genre à vous percer les tympans. Il n’en fallut pas plus pour que l’asiatique lâche les rennes pour porter ses mains à ses oreilles… et pour faire grimacer tous les concurrents, dont Jade.

- Ah merde c’est efficace ce bordel…

L’autre bon côté de la chose était que son âne tentait désespérément de fuir le bruit en accélérant la cadence… bonne bête. Jade se mit à rire nerveusement, son cœur battant à 100 à l’heure avant de murmurer à la bête :

- Tu les niques tous sur ce coup ! Et bientôt tu les niqueras toutes !

C’est dingue ce que le stress nous faisait dire parfois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Sam 27 Fév - 13:53

A chaque coup tordu, la foule hurlait de joie ! Cette parodie de course de chars faisait vraiment plaisir à voir, Benificcus s'en frottait les mains. Le spectacle était de qualité, mieux que prévu. Il songerait éventuellement à récompenser ces petits...

James prenait enfin de la vitesse, et gagnait en agressivité en écrasant une gelée dégueu sur le grand Raoul. Ce dernier perdit le contrôle des rennes et bascula en arrière, pour s 'écraser sur le sol, s'écorchant le dos. Il se redressa péniblement et fit un geste que James ne devrait pas oublier, il mima la mise à mort en passant son pouce sous la gorge, d'un geste empreint de rage. Il était hors jeux, son char n'avait pas supporté le trop de choc et son âne était parti vers l'avant en galopant... Mais vers quoi ?

Les carottes fusaient de toutes parts. La première victime, Miasme, ne passa pas par dessus bord quand l'âne stoppa net sa course pour dévorer le légume orange, il était trop petit. Il rebondit plutôt contre les parois de son véhicule. Il se releva péniblement, la gueule en sang, fulminant de colère. Il reprit les rennes et poursuivit les deux concurrents qui lui étaient passés devant, James et Gabriel.

La course touchait à la fin de son second tour quand une carotte voltigea au milieu de la mêlée. Les baudets des trois mâles encore en course se télescopèrent violemment pour la bouffe sacrée. C'est con un âne.
Dans le même temps, le hérisson hurleur de Jade atteignit sa cible et neutralisa Félindra. Elle tomba à genoux, perdant le contrôle de son animal qui s'arrêta pour se couvrir les yeux avec ses pattes avant. Le bruit était horrible à supporter, même pour lui. Sa réaction arracha des rires et applaudissements aux spectateurs. La fourbe candidate prit sa haine à deux mains et posa l'une d'elle sur la bouche du hurleur. Ceci atténua un chouya le son strident, puis elle le saisit par le dessous pour le soulever et le détacher, en s'écorchant sévèrement les mains. Elle le jeta comme un déchet et se mit en tête de reprendre la course.

Jade continuait joyeusement devant toujours en tête, quand un choc vint la déstabiliser. L'âne libre de Raoul était là et chargeait le char sanglier pour se faire une place de choix. Une place où ? Pour se taper l'âne de tête voyons !

Dans le même temps, Miasme profita du chaos de la mêlée, où trois ânes se battaient pour chopper la carotte, pour fouetter Gabriel à coeur joie en poussant des hurlements orgasmiques... à faire peur.


Classement en fin de tour Deux :

1- Jade et l'âne sodomite, 2- Félindra les mains en sang, 345- Gabriel, James et Miasme le sadique.
Hors Jeux : Raoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Sam 27 Fév - 14:34

James regarda Raoul et son char se foutre en l'air et un "oups" s'échappa de ses lèvres puis déglutit lorsque le joueur menaça de l'étriper. Mauvais joueur...En plus l'adolescent n'avait même pas fait exprès de le mettre hors jeu. La gelée était si puissante que ça ?
Enfin bref, James se détourna et continua d'entrainer son âne avec des mots "tendres" lorsque qu'une carotte voltigeant dans les airs atterrit par terre entrainant les ânes dans un élan d'appétit vers le pauvre légume. Qu'est ce que c'est stupide comme bête...
James attendit que l'animal ai fini son petit encas , un âne affamé c'était têtu. L'adolescent s'apprêtait à repartir lorsque des bruits de fouet résonnèrent dans l'arène. Un des hommes fouettait le pauvre Gabriel et le pire c'est que ca l'amusait.
James serra les dents devant cette vision et imagina comment Miasme en peluche pourrait il être. Plus petit que maintenant , des yeux avec des boutons et poilu. La "pensée " de l'adolescent eu tôt fait de se réaliser car c'est ce qui arriva pour le sadique.

* Merci Jules *

Satisfait, James se remit dans le thème de la course. C'était bien beau de sauver ses amis mais il y avait une course à faire et à finir.

- Allez mon coco , tu va te faire piquer la donzelle par l'âne perdant...et ça c'est vraiment la loose...

L'animal redressa ses oreilles comme si il tentait de comprendre ce que disait son conducteur et aperçut en effet un collègue sans char courir après la femelle en tête. Aussi sec, l'âne démarra dans un bon galop rattrapant la distance entre Felindra et lui. Bon...comment il allait s'occuper d'elle...Il restait le fouet et deux autres trucs qu'il avait pas prêté attention.
James tout en en continuant de parler à l'âne de cul et d'autre chose , ouvrit la boîte. Un espèce de boomerang en bois dur prenait la largeur de la caisse...hum...hum...
L'adolescent le saisit et lorsque son âne arriva à la hauteur de Felindra, James le coinça dans le roue du char pour l'empêcher de continuer de rouler. Facile à enlever certes mais bon ça pouvait faire gagner quelques minutes.

- Allez mon cochon , tu l'aura ton coup du soir !

Le "cochon" remit une accélération poursuivant Jade et l'âne sodomite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Dim 28 Fév - 21:28

L’âne en train de manger, Gabriel en train de pleurer, Miasme qui avait disparu sous la forme d’une peluche dans un recoin du char, Felindra immobiliser par un boomerang, et James et Jade en tête, voilà a peu prêt ce qui se passer pour le moment…Il était tant de prendre sur soi, et de rejoindre les trois autres pendant que Miasme été hors course ! Gabriel s’approcha, une fois n’est pas coutume, de l’oreille de son âne, et lui susurra de jolie mot appétissant ou pas…

« Tu imagine…Non seulement si tu ne gagne pas tu ne pourras t’en prendre aucune, mais en plus de ca, tu risque de te faire prendre par l’âne du gladiateur…Tu es vraiment sur de vouloir finir dernier et de ne plus jamais pouvoir déféquer normalement ?...Moi…si j’étais toi, je me dépêcherai pour arriver premier… »

Et c’est ce que fit l’âne, Finir sodomiser par un compatriote ? Eh puis quoi encore ! Les femelles promises seraient à lui, et rien qu’a lui, et puis l’avoine et les carotte aussi ! Il rattraper tout doucement Felindra, James, et Jade en tête, tout en fouillant encore dans sa petite caisse, il y trouva alors une sorte de truc plastique avec une petite languette…Etonné, et curieux, Gaby tira un coup sec sur la languette, et le résultat fut instinctif, l’objet se gonfla et pris la forme…d’une ânesse ! Ca alors ! Une poupée Gonflable pour âne ! Prenant bien soin a ce que ca monture ne voie pas cette belle créature de plastique, Il la lança derrière lui, âpres avoir dépassé Felindra toujours bloquer par son boomerang dans la roue, espérant que ca bloquerait quelque instants les ânes de Miasme et de Felindra. Il sortit ensuite de la caisse un genre de balle rebondissante, qui lança aussi derrière lui au hasard, ca ne lui servirait a rien, a moins que quelqu’un se ramasse justement cette balle qui prenait de la vitesse a chaque rebond, son dernier objet n’était autre qu’une bouteille d’huile, qu’il explosa au sol derrière lui…oh il aurait pu la lancer sur Jade et James…mais bon…il ne lui avait rien fait…si ?...

Le troisième tour touchaient a sa fin lorsqu’il se trouva enfin a la hauteur de ces deux amis, il était tant de passé la vitesse supérieur, pour essayé, tant bien que mal d’arriver dans les trois premier.


« Vas-y mon coco, les femelles sont bientôt a toi ! Et Une montagne d’avoine ! Et une protection contre les ânes sodomite…et de ce que j’ai entendu dire, les ânesses qui t’attendent sont de vraies cochonnes ! Elles en redemandent, encore »

L’âne n’entendit pas la suite de la phrase qu’il accéléra du mieux qu’il put.
« Encore…et encore !, Ouai, Vas-y c’est ca ! Aller pense y ! Sexe et Avoine ! Qu’est-ce qu’un bel âne comme toi peut attendre de plus ? Hein dit moi ! »

L’âne se contentai d’hennir de plaisir, en tentant de se rapprocher le plus possible de la victoire…Avoine…Sexe…Avoine…sexe…Ces mots raisonnaient dans sa petite caboche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Dim 28 Fév - 22:44

Tout se passait dans le chaos le plus total, et Jade ne se retourna pas pour contempler le désastre. Le fracas des chars se cognant les uns aux autres et les braiments des ânes lui suffisaient pour comprendre ce qui se passait. Ce qui l’inquiétait le plus en cet instant était Félindra qui s’était débarrassée relativement rapidement du hérisson en se blessant au passage mais surtout… l’âne de Raoul. Sans son char à traîner il n’avait eu aucun mal à la rattraper et il n’avait besoin de personne pour trouver sa motivation : apparemment ce bonhomme préférait les ânes aux ânesses.

Alors qu’il s’approchait dangereusement l’adolescente tentait de le repousser à coups de fouet, mais l’âne devait être masochiste car il semblait en redemander, revenant à la charge à chaque fois. Le seul point positif dans l’affaire c’était que l’éventualité de se faire péter la rondelle poussait l’âne de l’attelage rouge à filer comme l’éclair pour tenter de s’échapper.

Distraite par ce manège la brunette était devenue bien facile à rattraper et ce qui devait arriver arriva… James et Gabriel arrivèrent à sa hauteur.

**Je fais quoi maintenant ?!**

**Tu fais ta pute.**


A appel au secours mental, réponse Eliesienne en bonne et due forme. Et ne croyez pas qu’elle entendait par là montrer une nouvelle fois ses seins, non ce n’était pas le genre de tours à marcher deux fois, et par sur ces deux là. C’était ni plus ni moins l’ordre de la jouer perso et d’utiliser tous les moyens possibles pour gagner. Sauf que… bah ça plaisait pas trop à la bonne jumelle.

Malgré tout il fallait se rendre à l’évidence : elles étaient là pour l’argent, et pour ça il fallait gagner. Ce dire qu’elles avaient fait tout ça pour rien aurait été vraiment rageant et Elie la lyncherait probablement dès qu’elle aurait posé un pied hors de ce char. Il était plus que temps de mettre ses principes de côté même si c’était loin de plaire à notre demoiselle.

Jade resserra la prise sur ses rennes, se pencha en avant et souffla à son âne :

- Ralentis pas mec, tu vas servir d’ânesse à cet âne sinon ! Mais t’es pas une gonzesse non ? Alors montres le moi et accélère nom de dieu ! Et ensuite profites de ton prix toute la nuit !

Elle se pencha ensuite vers l’âne qui tentait de rejoindre le sien pour lui faire sa fête et lui murmura juste assez fort pour être entendu de lui mais pas des autres :

- Si j’étais toi j’abandonnerais, cet âne a la chtouille ! Tu te choperas pleins de saloperies et tu pourras plus grimper personne ! Non… si tu veux passer du bon temps, celui là est parfait pour toi ! Une vraie bête !

L’adolescente désigna discrètement l’âne de Gabriel et aussitôt le sodomite changea de cible, coupant la route au char de l’homme chauve-souris, bien décidé à assouvir ses pulsions sexuelles. Malgré tout ça ne durerait peut-être pas longtemps, et James la collait toujours… zut !

Utiliser des projectiles sur eux serait… mal non ?

** CE SONT DES ADVERSAIRES BORDEL ! PAS DES ALLIES ! FAIS TA PUTE !**

Elie dans les gradins était en train de s’arracher les cheveux tandis que Jade se mordillait nerveusement la lèvre en tripotant le couvercle du coffre. Si ça avait été la mauvaise jumelle dans le char il y aurait eu beaucoup moins de cas de conscience, mais c’était la bonne qui était aux commandes. Et l’idée d’attaquer Gabriel et James la répugnait vraiment…

- RHAAAAAAA ! Désolé mais si je le fais pas Elie me tuera !

Plongeant sa main droite dans le coffre pendant qu’elle tenait les rennes de la gauche, l’adolescente tira ses deux derniers projectiles qui se révélèrent être des sortes de grosses araignées mécaniques, lourdes et solides. Elle ne pourrait les lancer loin mais ça n’était pas un problème vu qu’elle en avait besoin car ils étaient beaucoup trop proches.

Elle lança la première qui se clipsa sur la roue droite du char de James, et la seconde sur celle du char de Gabriel. Le corps imposant du projectile empêchait une bonne rotation de la roue, déstabilisant les chars à chaque fois que la partie sur laquelle elles étaient fixées touchait le sol. Forcément… ils furent ralentis.

Jade rattrapa alors ses rennes à deux mains, se pencha en avant et murmura d’une voix tremblante par le stress à son âne :

- Allez Robert on y est presque ! Les ânesses sont pour toi ! La bouffe est pour toi ! Gâches pas tout maintenant ! Penses à ton prix mec ! Plus que quelques mètres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 1 Mar - 21:18

Des cris, des hurlements, des encouragements, la foule tapait des pieds et des mains pour saluer les coureurs, la course était fini, et quelle course ! Quels rebondissements !

« Mes aïeux ! Vuus puuvez féliciter nos candidats, ils nuus ont donné un spectacle des plus remarquables ! »

Lâcha Benificcus en bon commentateur sportif. Il incita la foule à la hola puis descendit en personne dans l'arène pour ramasser ses employés. Il revoyait encore les ânes courir la bave aux lèvres par les promesses des concurrents. Les projectiles fusaient, le boomerang qui se fichait dans la roue de Félindra, roue qui du coup vola en éclat, le triste sort de Miasme, devenu plus petit qu'il ne l'était déjà, et Gabriel, qui avait pris une sacrée rouste, qui a eu assez de cran pour sortir l'ânesse gonflable... Du grand spectacle ! Toute cette bataille pour que jade fasse éclater les roues de ses derniers adversaires... Avant de prendre en pleine tête la balle rebondissante du gamin chauve souris. Elle avait basculé, jusqu'à en être éjectée de son char. A trois mètres de la ligne d'arrivée, il y avait de quoi rager !

Bref tout ça pour dire qu'il n'y avait eu aucun vainqueur. Mais la prestation restait belle, et l'issu avait surpris tout le monde. Ah, l'organisateur était aux anges, tout se passait merveilleusement bien. Dire que la maîtresse de la tour avait assisté au spectacle ! Il ramassa Jade personnellement, et ordonna à d'autre sous-fifres de rapatrier les autres, et surtout, de nettoyer tout les dégâts.

20 bonnes minutes passèrent. Tandis que le prochain spectacle émerveillait la foule, des sceaux d'eau froides vinrent réveiller nos petits voyageurs.

« Alleeeez, on se secuue ! Le prochain spectacle va commencer, et vuus y êtes tous convié ! S'exclama le gros bonhomme. Cette fois-ci, il va falloir combattre ! Allez, j'ai bien vu que vuus étiez... disons... peu commun hé hé hé, alors, changement de programme. Les gladiateurs ont terminés... »

Il poussa sans appel les quatre candidats de nouveaux sous le regard de la foule, en plein soleil. Un silence pesant régnait, les cadavres des gladiateurs perdant se vidaient encore de leur sang qui se répandait dans une odeur écoeurante. La foule battit des mains en rythme, en un crescendo qui faisait monter la tension. Une grille s'ouvrit lentement en grinçant. Quatre yeux jaunes irradiant la sauvagerie s'animèrent dans le noir. Le monstre avança de quelques pas, gobant avec sa langue un cadavre tout entier.

La bête mesurait 3 mètres de haut, et en mesurait 6 de long. On aurait dit un fauve un peu pataud, couvert par endroits d'écailles solides. Un pokémon grandeur nature, mais doté de mandibules menaçants et de sabots au bout des ses quatre pattes. Impossible de fuir, les portes sont fermés, et la chimère attaque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Lun 1 Mar - 23:24

Aucun gagnant ni aucun perdant. Tout ça pour que dalle en gros...Enfin au moins James avait fini en un seul morceau. Profitant de la pause pour se reposer un peu et écouter Jules lui parler , le féliciter et par moment dire qu'il aurait faire autre chose. Évidemment...
Les vingts minutes passèrent et finirent par un seau d'eau froide. L'adolescent ne pouvait pas dire que ça ne faisait pas du bien sous ce soleil tapant.
Surtout pour ce qui allait suivre...Combattre...James n'aimait pas ce mot, pourquoi toujours de la violence ? Mais n'ayant pas son mot à dire, lui et ses copains voyageurs furent poussé dans l'arène qu'ils commençaient à connaître. L'adolescent regarda les autres concurrents qui étaient resté cuire au soleil avant de reporter son regard sur une grille qui s'ouvrit laissant entrer un monstre vraiment hideux...
James ne savait pas de quel animal il s'agissait mais c'était croisé entre un insecte et un ongulé mais pas inoffensif.
Et c'était ça qu'il fallait combattre ? Eh le mec les prenaient pour des warriors ?
Pas le temps de discuter que la bête fonçait déjà vers les voyageurs prêt à être le maitre de l'arène.

- Je veux pas mourriiir

James se mit à courir s'écartant du passage du monstre. Dommage que le pouvoir de Jules ne marchait pas sur les monstres ça les auraient bien aidé...Quant à l'apparition d'objet...quoi faire apparaitre...L'adolescent s'adressa à ses camarades, peut être qu'ils avaient une idée pour s'en débarrasser.

- Vous avez pas une petite idée de comment la battre ? Parce que cet animal je l'ai jamais vu !

Séparé des deux autres , James était obligé de parler fort pour se faire entendre et les bruits de sabot sur le sable ne l'aidait pas. Une charge par ci , une charge par là, la bête les faisait courir et l'adolescent n'allait pas tarder à être fatigué. Il réprima une grimace lorsqu'il passa devant l'un des cadavres à cause de l'odeur. Il pouvait pas plutôt les bouffer que de s'attaquer à des humains qui bougeaient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mar 2 Mar - 0:34

- Aoutch !

Après cette sublime onomatopée qui fit suite au fracas de la balle lancée par Gabriel contre son crâne, Jade fit un joli vol plané avant d’aller manger la poussière (ou plutôt le sable de l’arène) à trois pauvres petits mètres de la ligne d’arrivée. C’était… rageant. Mais au moins le public avait l’air content et dans sa douce inconscience l’adolescente n’avait pas l’occasion de réfléchir à sa situation. Après avoir été gentiment ramassée par Bénificcus puis déposée dans un coin, elle profita des 20 minutes restantes pour comater tandis qu’Elie la soignait avec les moyens du bord, inquiète.

Elle fut tirée de sa torpeur assez violemment par une douche glacée qui eut au moins le mérite de la réveiller à la vitesse d’un cheval au galop.

Avant d’avoir pu réaliser quoi que ce soit leur quatuor avait été poussé jusque dans l’arène où les attendaient… des cadavres. Les choses jusque là avaient été bonne enfant mais il aurait cette fois ci fallu être aveugle pour ne pas comprendre que désormais c’était du sérieux. Fini les blagues et les parodies de courses de char, ils allaient désormais affronter ce qui se révéla être une chimère.

- Putain qu’elle est moche ! Lâcha Jade, les yeux ronds.

James tout aussi philosophique se contenta de dire qu’il ne voulait pas mourir avant de se mettre à courir dans une mauvaise réplique des toréadors espagnols. Il ne pouvait vraisemblablement pas courir ET réfléchir en même temps car il mit seulement quelques minutes avant de demander si l’un d’entre eux avait une idée.

Elie qui faisait une fixette sur les cadavres de gladiateurs grillant au soleil depuis tout à l’heure dans leurs casques métalliques en avait justement peut-être une, même si elle n’avait rien de miraculeuse.

- Comment la battre… c’est simple mec ! Tu vois ces cadavres par terre ? Ils sont armés. Chopes une arme et montres nous ce que tu as dans le froc… enfin dans le string.

Elle jeta un regard plus qu’explicite à la tenue de James avant de courir vers un gladiateur et de choper une lance et un petit bouclier rond sur un cadavre (vive wikipédia pour savoir ce que vous pouvez ramasser). Jade mit peu de temps à l’imiter, s’emparant d’un gladiés et d’un bouclier plus imposant. Pendant qu’elles faisaient leur petit marché la bête s’était approchée et n’était plus qu’à quelques mètres, ses mandibules s’agitant dans le vide.

Jade grimaça et recula de quelques pas, son arme en avant comme si elle suffirait à arrêter un assaut du monstre. El’ de son côté réfléchissait à toute allure tout en jetant un œil inquiet au ciel. Il faisait jour, trop jour… beaucoup trop jour.

- Si l’un de vous pouvait faire tomber la nuit ça aiderait hein !

Sauf qu’aucun d’eux n’avait ce don, il ne restait plus donc que les bonnes vieilles -et dangereuses- méthodes. Elle raffermit donc sa prise sur sa lance, vérifia que son bouclier était bien en place et s’avança doucement, contournant la chimère sans la quitter des yeux. La tête du monstre tourna tout aussi lentement, suivant les mouvements de la brunette alors que son corps se ramassait sur lui-même, près à bondir.

Elle sera alors les dents en envoyant mentalement à Jade :

**Frappes le !**

La bonne jumelle sursauta et bondit en avant en tremblant tellement qu’elle manqua de lâcher son glaive. Levant les bras au dessus de sa tête elle abattit son arme mais pas assez vite, la bête faisant volte face en l’envoyant bouler d’un coup de sabot. Le sang d’Elie ne fit qu’un tour et elle fonça vers le monstre qui lui tournait le dos, enfonçant la pointe de sa lance dans le postérieur dodu de la créature à un endroit dépourvu d’écailles. A part faire hurler la bête qui se détourna de Jade le geste n’eut pas l’effet escompté car la blessure n’était pas du tout handicapante.

Bon, au moins ils savaient qu’ils pouvaient le blesser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   Mer 3 Mar - 3:25

Bon, du calme, on respire, on expire calmement.

Après tout, on avait eu un concours de blague et une parodie de Mario Kart... Hein ? Pourquoi cette grosse bébête serait réel ? C'était obligatoire ! Il y avait comme qui dirait une couille dans le pâtée ? Ce monstre était en fait inoffensif et les cadavre autour d'eux n'était que des représentation grandeur nature en papier mâché? C'est ca hein ? Non ? …

Voilà un bref résumé des idées qui traversait l'esprit du garçons, long bouclier et épée pour gladiatrice a la main (youhouu j'irai me coucher moins idiot ce soir ! J'ai découvert qu'il y avait des gladiatrice) Il fixait l'horreur devant lui, James qui courait un peu partout en hurlant des choses inintelligible, Jade qui mangeait le sable, et puis le glaive planté dans le postérieur de la créature.

Qu'est-ce qui se passait Ô bon dieu !

« Me mange pas ! Me mange pas ! »

Il répétez cette phrase inlassablement alors que la créature semblait surtout vouloir s'en prendre au jumelles vampirique. Il... Il fallait qu'il fasse quelque chose... sinon il allait finir comme tout les amas de chair et d'os autour de lui... Et c'était pas vraiment l'idée qu'il c'était fait en participants au « jeux de Sextus » Il avait bien l'intention de rentré les poches pleine d'or, et en vie si possible !

Il leva son bouclier au niveau de sa tête lorsque la queue du monstre voltigea tout le tour de l'arène. Les écailles se frottèrent au métal du bouclier, et une pluie d'étincelle arrosa le sable. Le choc eu un effet immédiat : La chimère abandonna les jumelles et galopa vers l'androgyne pour lui donner un énorme coup de sabot, le bouclier suffit a amortir le choc, mais n'empêcha pas le garçon chauve-souris aller se fracasser contre un cadavre qui, il eu l'occasion de le deviner, n'était justement pas en papier mâché. Il retint une envie de vomir et leva cette fois l'épée au dessus de sa tête en fermant les yeux.

La créature rentra très vite cette langue trop gourmande lorsque la pointe de l'épée la lui égratigna. L'épée et le visage maintenant couvert du sang de la bête, il alla se réfugier derrière James.


« Ahhhhh ! On fait quoi avec ca ! On va servir de quatre heure a une chimère ! »

Bon l'avantage, c'est que la bête hurlait, et qu'elle saignait... Ce qui voulait dire qu'on pouvait la blesser et qu'elle ressentait la douleur, et donc par logique la tuer... mais la question était... Comment ? Prenant son courage, et son épée par la même occasion, a deux main, il fonça tête baisser vers le postérieur de la grosse bête qui avait a nouveau jeter son dévolu sur James, et planta son arme juste la ou Jade avait blesser la créature il y a quelques secondes. Ceci arracha un terrible cri a la Chimère qui se retourné... pas contente, mais alors pas contente pas du tout. On s'en prend pas aux fesses d'une bête de la bien nommé si facilement ! Ah ca non ! On prend soin de son outil de travail ! Oui Madame !

« Oh-Oh »

Oui, ca devenait son expression ce « oh-oh » mais quand on voit cette terrible chose courir vers sois, on demande rarement a la créature des enfer si elle préfère un thé ou un café... Gabriel lui jeta son bouclier a la figure, après tout il trouverait bien autre choses parmi les restes autour de lui. Des restes...

Gabriel ne put s'empêcher que peut être il servirait de reste bientôt. Et que de nouveau concurrent se servirait de ces armes pour a nouveau se battre contre la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les festivités de Sextus [job]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les festivités de Sextus [job]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent Chimérique :: Sextus :: Le Colisée-