AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moriccio Bonancia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moriccio Bonancia
avatar

Psychocoincoin

Nombre de messages : 37
XP : 42

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 100 rubz

MessageSujet: Moriccio Bonancia   Ven 26 Fév - 16:24



Carte D'identité

Nom : Bonancia
Prénom : Moriccio
Age : 34 ans

Physique

Physionomie :

M. est d'une bonne constitution, du haut de son mètre soixante-quinze il n'est pas très épais, mais possède une musculature bien dessinée, sans être pour autant opulente. Cet ensemble va très bien avec son teint légèrement halé et avec le genre qu'il se donne, cheveux mi-longs très sombres et mal coiffés, le visage épuré avec comme contour une barbe noire taillée en collier. On dirait un rebelle, un fin bikers, ou un mec qui se la pète grave... Il veut paraître classe quoi. Il cache derrière ses lunettes de soleil deux yeux (ça vous étonne hein) irisés de marron. Il a un nez pointu caractéristique de ses origines lointaines insulaires, et de belles lèvres charnues et proportionnés. Il semble avoir été relativement bien gâté par la nature, mais comme on dit : sans maîtrise, la puissance n'est rien...

Vêtements :

M. s'habillera de façon prévisible, à savoir avec du noir. N'importe quel style lui sied dès lors que le vêtement peu décemment être proprement porté et s'accorde avec le noir. Plus classiquement, il portera un pantalon noir accompagné d'une chemise et d'un veston. Il ne lui manque plus qu'une guitare pour ressembler à un vrai musicien. Il ne cherche pas plus le confort que le style, juste la classe.

Signe Distinctif : Rien de particulier. La banalité serait un vilain défaut ?

Mental

Psychologie :

Là, on s'engage sur un terrain plutôt particulier. La psychologie de Moriccio est un sacré bordel, car tout peut passer du tout au tout. Ce qui le définit principalement est le paradoxe. Il est un sacré froussard, et pourrait se pisser dessus de peur, mais aussi bien réagir et faire preuve d'un courage exemplaire, le pantalon trempé, certes. Il aime aider les gens, il en ressent une certaine fierté, mais n'aime pas se montrer en tant que tel. C'est un altruiste masqué, et au moins, personne ne compte sur lui. Il ne se sentira pas forcé de réagir quand ce sera la mouise. Il peut perdre facilement la maîtrise de lui même surtout lors d'un coup de colère, ce qui arrive fréquemment, et dire tout haut ce qu'il pense tout bas. C'est un chaotique bon en somme, prêt à faire régner la justice dans l'ombre à grands coups de couteau dans la glotte.
Il possède un physique attrayant, mais ne l'utilise pas à son avantage. Ce n'est pas un séducteur, il n'a d'ailleurs pas de charme particulier. Il ne sait tout simplement pas faire la cour, ou se mettre à son avantage. Son look et son attitude ne sont que des façades masquant l'homme maladroit et potache qu'il est. Pour ne rien arranger, il incroyablement malchanceux. C'est un cocktail dangereux qu'il tente à chaque instant de cacher aux yeux des autres.

Qualités : Altruiste, courageux, franc.
Défauts : Impulsif, colérique, paranoïaque, paradoxal.
Sexualité : J'ai jamais compris pourquoi il y avait cette rubrique.

Personnage

Maladie Mentale : Psychocoincoin.
Karma : Bon

Histoire :

Tout commença lors d'une sortie à la ferme, avec l'école. Les maîtres et maîtresses accompagnaient leur classe dans une excursion d'automne. La ferme qu'ils visitaient était grande, et à la dimension s'ajoutait l'odeur peu ragoûtante des animaux et leurs déjections, le sol boueux et le temps grisâtre. Moriccio traînassait derrière le groupe, le regard dans le vide, n'écoutant un traître mot de cette affreuse grosse fermière qui expliquait que les animaux exigeaient une grande attention, que c'était du boulot, qu'il ne fallait pas seulement les nourrir. Elle les mena à la mare au canards, les exhortant de faire bien attention à ne pas tomber dans la flotte glaciale.

« Si c'est si froid, pourquoi les coincoins ils nagent dedans ? »

S'exclama Moriccio. La maîtresse le reprit aussitôt, sous les moqueries de ses camarades.

« Des canards, Mauricio, des canards, pas des coincoins... 
-C'est une bonne question quand même, rattrapa la guide. Ils n'ont pas froids car il y a de l'air entre leurs plumes qui les isole du froid
, expliqua-t-elle patiemment et simplement. 
-Ah... »

Bon, il n'avait pas tout compris. Il se satisfait de cette réponse, rouge de honte, et porta son regard sur les volatils à tête verte. L'un d'eux le regardait, du moins, il l'aurait juré. Il haussa les épaules et continua d'avancer. Il se retourna une dernière fois pour être sûr... le colvert ne le quittait pas des yeux.
Obnubilé par cette bête, le petit Moriccio ne faisait plus attention où il avançait. Il rentra dans un de ses camarades de classe, pas le plus sympa en plus, qui le repoussa violemment d'un coup de poing bien placé dans l'estomac, ponctuant son geste d'un « Fait gaffe, minable. » Se tenant des ses deux mains son ventre comme pour contenir la douleur, il sursauta quand un cancan se fit entendre. Le colvert avait tout vu ?

« Ma parole, il me suit !
Il se baissa et ramassa un cailloux qu'il lança aussi bien qu'il le put (c'est à dire mal) sur l'animal.
-Monsieur Bonancia ! Hurla scandalisé la maîtresse. Crois moi, tu vas aimer ta punition !
-Il ne t'as rien fait ce canard
, renchérit la fermière.
-Ah ah ah, en plus il était à deux mètres et il l'a raté ! Se moqua le reste de la classe, Mauviette !
-Coin coin coin !»

Voilà qui était dit.

La visite se poursuivit dans l'étable des vaches, où on offrit aux enfants du lait fraîchement trait. Le lait venait d'être stérilisé et était encore chaud. Moriccio s'en régala, et se sentit réconforté, après tout, il allait passer un sale quart d'heure en rentrant chez lui, son père allait l'engueuler mais quelque chose de bien. Il sentait la fessé s'approcher à grand pas. La visite touchait à sa fin, ils allaient retourner vers le car, rentrer chez eux et... ses fesses lui faisaient mal d'avance. Tandis qu'il marchait en direction de son dernier carrosse, il sentit son pied s'enfoncer dans une matière chaude et... nauséabonde.

« Il fallait bien finir là dessus n'est-ce pas ? Tu n'as rien loupé aujourd'hui bon sang d'empoté. Soupira la maîtresse.
-COIIIIIN coin coin coin ! »

Mais il se foutait ouvertement de sa gueule ! Clairement même, il riait, ce fichu colvert.

La merdasse nettoyé, le bouseux comme l'avaient renommé ses gentils camarades de classe, se sentit enfin à l'abri dans le bus, se séparant à jamais de ce canard qui n'avait fait que le harceler de la journée. Il regarda par la vitre, soulagé de voir qu'ils s'éloignaient de cette ferme. Mais il ne manqua pas de voir du coin de l'oeil le maudit colvert qui assistait au départ, le regard moqueur qui disait : à bientôt mon petiot.

Punitions et raclées passées, le jeune garçon s'empressa vite d'oublier cette mésaventure. Mais le sort en avait décidé autrement. Ses voisins avaient apparemment décidé de prendre un animal de compagnie, histoire de mettre un peu de vie et d'originalité dans leur jardin... voyez où je veux en venir. Le colvert était bien là, sur le terrain d'à côté ! Il serina tellement ses parents avec ces bêtises de canard qui le surveillait, qui se moquait de lui et lui faisait faire des bêtises qu'ils crurent qu'il y avait quelque chose qui clochait, un problème qu'il masquait sous le couvert d'une analogie avec le colvert. Ils l'emmenèrent voir un pédo-psychiatre dans un hôpital au rabais, où le docteur Parkinson, alors jeune débutant, effectuait un stage...

« On pourrait l'hypnotiser vous croyez ? »

Ceci ne régla aucun problème, si ce n'est qu'il fit une bonne sieste sur le moment, et que le soucis réel venait bien du canard...
Les années s'écoulèrent, et le canard avait trépassé depuis bien longtemps, digéré et envoyé au fond des chiottes avec une délicieuse sauce à l'orange. Mais il était toujours là, selon Moriccio. Même après avoir déménagé, même après avoir vécu plusieurs vies de canard, il était toujours là. Il entendait ses pas palmés derrière lui qui le suivaient, il voyait son ombre au détours d'un couloir, ou il le sentait l'épier sous la douche... Il se moquait à chaque fois qu'il lui arrivait une connerie, ou qu'il en faisait une. Maudit canard, connard.

Arrivé à ses 34 ans, Moriccio ne comprit pas ce qu'il lui arriva, pourquoi, alors qu'il piquait un roupillon en pleine après midi, il se réveilla dans un monde, un monde de fou, de fous dangereux même. Le cadeau à retardement d'un Parkinson inconscient de son étrange faculté ?

Dans le monde Parallèle

Pouvoirs (à compléter à chaque fois qu'un admin vous en donne un)

Vous

Multicompte :ouaip
Age : 22, mais dangereusement près des 23.
Nom de l'avatar : Dave Gahan
Comment avez vous connu le forum : C'est presque un bébé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Ven 26 Fév - 16:57

T'as osé prendre cette phobie... u_u

Bon, ça va être la misère pour trouver un pouvoir, mais je vaincrais et... ça se sera une nouvelle victoire de canard ! cheers

Bref, je vais me faire tatouer, j'aurais tout le temps de réfléchir kof
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Martins
Administratrice
avatar

Troubles dissociatifs du comportement

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1098
XP : 281

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 2877 rubz

MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Ven 26 Fév - 20:50

Double post pour te valider ! Ton pouvoir est donc :

Coin coin :
Ce colvert porte la poisse ? Et bien tu seras son digne successeur. Dès que tu prononceras son "coin coin" sarcastique il arrivera une emmerde à la personne la plus proche de toi (glisser dans une flaque, se faire chier dessus par un pigeon...).


Va, cours, vole... le rp t'attends !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Freedom
avatar

Vampirophobe

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 495
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1290 rubz

MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Ven 26 Fév - 22:32

Il a oser o_O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Sam 27 Fév - 3:40

Un pouvoir de malade, un ava qui rox... ReWelcome
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Sam 27 Fév - 8:41

Moi j'aime quand il ose ça donne du grand n'importe quoi XD
Revenir en haut Aller en bas
Dakota Earnshow
Administratrice
avatar

Phobophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 165
XP : 148

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1295 rubz

MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Sam 27 Fév - 15:13

Bien sûr que l'avatar rox, c'est moi qui lui ai fait *SBAFF*

=> []

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Brooks
avatar

Trouble dissociatif de la personnalité ( variante de l’ami imaginaire)

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 744
XP : 177

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 466 rubz

MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Sam 27 Fév - 15:44

"coin coin" !
^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxim Forester
Administrateur
avatar

Trouble obsessionel compulsif

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 550
XP : 106

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 807 rubz

MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   Dim 28 Fév - 1:01

Oh... J'aime ça !

J'espère pouvoir tenir ce perso, ça va être l'éclate ! Avec mon pote Culbrillant on va aller se vider quelques bars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Moriccio Bonancia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moriccio Bonancia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Avant La consultation :: Présentation :: Personnages Validés-