AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Job : La cueillette !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Job : La cueillette !   Ven 11 Sep - 21:53

Le rendez-vous avait lieu dans une clairière sombre, où les ombres dansaient au rythme du vacillement du brasero central. Un cercle de cairn servait de repère mystique à toute la communauté druidique. Alerté par le cri d'une mouette, si si, je vous jure, Panoramax le commanditaire se détourna de la cérémonie. Il alla à la rencontre des trois personnes qui avaient répondu à l'appel.

C'était un druide gras et rougeaud, aux yeux rieurs et à la barbe fournie. Il revêtait une simple toge blanche et verte, et une paire de spartiate en cuir. Il leva les bras pour accueillir Melinda, Yoru et Ashley. Il les amena devant une pierre allongée sur laquelle des bols d'hydromel les attendaient.

"Mes jeunes gens ! Prenez place." Lança-t-il d'une voix sableuse.

"Profitez d'être ici pour poser toutes les questions, car une fois dans la forêt... qui sait sous quelle forme vous serez, car vous êtes bien entendu au courant qu'il s'agit là de la forêt Incarnation. Il vous faudra donc me faire une petite cueillette. Moi est mes collègues nous avons besoins d'une liste précise de plantes pour une cérémonie très importante, rapport avec euh... la... nature. Enfin, voilà la liste, il vous faudra la mémoriser, vous n'aurez peut-être pas de quoi la tenir."

Sur ce il tendit à Mélinda un bout de papier froissé écrit avec une patte de mouche :

-Du gui bleu des cimes, trois boules
-Des racines de mandragore, du classique chez le mystique, environ une livre
-Des tiges de feu, c'est pas du vrai feu, pour une demi livre
-Des amanites-tue-mouche, une quinzaine de pieds, attention vénéneux
-De la pulpe de pocitron, un bocal


Il vous tendit également un sac qui contenait tout le matériel nécessaire à la cueillette, une mini pelle, une serpe, un bocal, quelques illustrations de végétaux et quelques sachet de contenance indiquée.

A vous de jouer mes cocos. La forêt n'est qu'à 50 mètres du cairn des druides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Sam 12 Sep - 14:43

Yoru, accompagné de deux charmantes jeunes filles, arrivait d’un bon pas sur le lieu du repère de la communauté druidique du coin (et oui, rien que ça ! -__-). Il n’avait pas encore adressé la parole à celles qui allaient devenir pour un temps, ses coéquipières, il aura tout le temps pour le faire, pour l’instant, il était concentré. Une fois sur le lieu,le trio fut accueillit avec le sourire, Yoru trouva ça louche, puis se posa plein de questions.

-Mes jeunes gens ! Prenez place. Profitez d'être ici pour poser toutes les questions, car une fois dans la forêt... qui sait sous quelle forme vous serez, car vous êtes bien entendu au courant qu'il s'agit là de la forêt Incarnation. Il vous faudra donc me faire une petite cueillette. Moi est mes collègues nous avons besoins d'une liste précise de plantes pour une cérémonie très importante, rapport avec euh... la... nature. Enfin, voilà la liste, il vous faudra la mémoriser, vous n'aurez peut-être pas de quoi la tenir.

Le sourire aux lèvre, Yoru commençait à aimer cette quête, il hochait la tête, le sourire en coin et acquiesçait à tout ce que le druide pouvait raconter, pour l’instant il ne regrettait pas d’avoir postulé. Il s’adressa aux filles puis au druide :

-La foret incarnation, rien que le nom, ça me donne des frissons… (sourire) Ça veut dire qu’on va se transformer en créatures de la forêt ? (C’est nous qui choisissons en quoi ou ce sont les admins ?)

Il leva les mains au niveau de ses yeux puis il se mit à mimer ce qui devait représenter un ours aux dents menaçantes (croisé avec un chat aux griffes tranchantes. ) Étrange -__-.

-Ça promet d’être marrant, c’est génial, tiens montres moi ça !

Il prit la liste des mains de Melinda, l’a lu et se la répéta plusieurs fois dans sa tête pour la garder en mémoire, on pouvait voir les mots de la liste filer à toute allure sur ses lèvres, puis il la redonna à Melinda :

-A ton tours !

Le druide tendit un sac bourré d’instruments qui leur seront nécessaires pendant la quête, Yoru le prit en charge et le mit sur son dos. Ca y est, il était prêt à partir maintenant mais il fallait attendre de voir si les filles étaient prêtes elles aussi. Excité comme une puce, l’asiatique était pressé de voir les secrets que renfermait cette forêt incarnation et ce qu’était vraiment l’incarnation en elle même. En somme, l’hypocondriaque était un peu trop curieux, inconscient, déterminé, amusé, et avait ne forte attirance pour toutes activités dangereuses. Espérons que ces caractéristiques ne fassent pas défauts à ses coéquipières.

[HJ : edit de Parkinson : C'est moi qui choisi votre forme en fonction de votre personnalité.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mer 16 Sep - 7:08

Ashley marchait avec entrain accompagnée d'un jeune asiatique et d'une jolie jeune brune qui devait avoir à peu près son âge. Ils s'enfonçaient ainsi dans la forêt depuis une bonne dizaine de minute avant de débouler sur le lieu de rendez vous : la clairière des druides. Elle était encore plus sombre que les feuillages. Chouette ! Un druide se détacha du centre et les accueilli avec un sourire béant. Il avait du bide mais sa longue barbe ( tient, ce n'était pas un mythe ça ? ) lui donnait un air sympathique. Sa toge blanche et verte, très celtique, contrastait avec ses spartiates à la pointe de la dernière mode ( XD ). Il les invita d'un revers de la main à prendre place près d'une pierre sur laquelle des bols d'hydromel les attendaient.

Mes jeunes gens ! Prenez place. Profitez d'être ici pour poser toutes les questions, car une fois dans la forêt... qui sait sous quelle forme vous serez, car vous êtes bien entendu au courant qu'il s'agit là de la forêt Incarnation. Il vous faudra donc me faire une petite cueillette. Moi est mes collègues nous avons besoins d'une liste précise de plantes pour une cérémonie très importante, rapport avec euh... la... nature. Enfin, voilà la liste, il vous faudra la mémoriser, vous n'aurez peut-être pas de quoi la tenir.

Ah, bien, ça va être cool tout ça ! Pensait Ashley. Le vieux druide tendit un papier contenant les ingrédients à ramener.

La foret incarnation, rien que le nom, ça me donne des frissons… (sourire) Ça veut dire qu’on va se transformer en créatures de la forêt ?


Trop classe ! Ashley aimerait bien être une petite fée ... Ou un ours >< ! Le jeune homme se mit à faire des pitreries du style des mimes ... Mais la blonde était vraiment nulle à ce jeu là donc se désintéressa de ses signes.


-Ça promet d’être marrant, c’est génial, tiens montres moi ça !

L'asiatique lui prit des mains et visualisa la liste, puis la redonna à la jeune fille. Ce fut au tour d'Ashley de s'emparer de cette liste.

-Du gui bleu des cimes, trois boules
-Des racines de mandragore, du classique chez le mystique, environ une livre
-Des tiges de feu, c'est pas du vrai feu, pour une demi livre
-Des amanites-tue-mouche, une quinzaine de pieds, attention vénéneux
-De la pulpe de pocitron, un bocal


Et bien, nous allons avoir du boulot je crois ! Mais ça promet d'être drôle !


Le druide leur tendit également un sac qui semblait chargé, dont le jeune Asiat' s'empara, certainement par soucis d'équité ( bah ouais, ses muscles valaient certainement deux fois plus ceux des deux filles réunies ) ! Ashley avait hâte de commencer l'aventure. Elle ne savait pas en quoi elle allait se réincarner, elle ne savait pas quelles embûches ils allaient rencontrer, mais tout ceci promettait d'être excitant au possible ! Tout d'abord, des présentations s'imposaient :

Bon, nous voilà partis pour une mission ! Moi c'est Ashley ! Et vous ? De quoi êtes vous atteints, si je puis me permettre ?

Elle avait hâte que cette " partir administrative " s'achève afin qu'ils puissent illico presto se mettre en marche. Elle lorgnait avec envie sur l'entrée de la forêt qui leur faisait face, et attendait (im)patiemment que les autres répondent à ses questions. Pour le moment, il leur suffisait juste de mémoriser la liste. Ensuite, ils aviseraient. Mais Ashley avait lu quelques bouquins sur la botanique, et certains noms lui rappelaient vaguement quelque chose. Peut-être que ses connaissances pourraient leur être utiles dans leur quête, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mer 16 Sep - 20:24

Cela faisait un petit bout de temps que Mélinda marchait tranquillement dans les bois, apparemment accompagnée d'une autre jeune fille blonde et d'un jeune asiatique. Elle ne les détailla pas plus, trop occupée à observer les arbres et les écureuils y jouant. Au bout de quoi, un quart d'heure peut-être ? Leur route déboucha sur une petite clairière où se trouvaient les Druides, l'un d'eux vint à leur rencontre et leur proposa de s'asseoir. Méline se contenta du sol frai de la terre, prenant volontiers le bol d'hydromel lui étant proposé, à elle et les deux autres jeunes.

Sirotant sa boisson, la jeune fille écouta un peu évasive les instructions du Druide. Celui ci lui donna la liste de plantes à trouver, mais à peine l'eut elle entre les mains, que l'asiatique la lui prise, la lisant à grande vitesse, il finit par la lui redonner, c'est alors que la blonde la prise à son tour. Mélinda se contenta de lire le bout de papier une seule fois puis le plia en quatre avant de le mettre dans la poche de son jean. Elle avait sourit devant le mot "feu".

Puis la jeune blonde leur posa une question. Prenant une légère inspiration et sans trop regarder la curieuse, Méline répondit mécaniquement, se relevant et par la même occasion enleva la poussière de son arrière-train.


- Je m'appelle Mélinda, et euh ... Les psy disent que je suis atteinte de, je cite, pyromanie, mais je ne suis pas vraiment de leur avis ...

Détournant radicalement son regard vers la forêt sombre, Méline commença à marcher dans la même direction que l'asiatique, le dépassant. Elle se stoppa à la lisière des bois, sentant les feuilles craquer sous ses pieds, elle regarda derrière elle, attendant le départ.

*Cette aventure promet d’être intéressante*
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Jeu 17 Sep - 14:32

[HJ : Euh, vous n'êtes pas censés savoir, sauf si vous vous connaissez au préalable, que vous êtes tous des voyageurs. De même pour vos commanditaires, qui, si ça se trouve, n'aiment pas les voyageurs comme à Ellipse. Ca ira pour cette fois Wink]

La bande avait l'air plutôt enthousiaste à l'idée de travailler dans la forêt. Savaient-ils que certains n'en étaient pas revenus ? Enfin, il ne fallait pas contrarier leur bonne volonté. Le druide bedonnant leur indiqua la direction à prendre pour tomber sur un arbre à Gui bleu des cimes. Les trois voyageurs n'eurent que quelques mètres à faire pour percer le sous-bois et pénétrer fébrilement dans la forêt.

Les trois humains s'acclimatèrent difficilement à l'ambiance pesante de ces bois. L'air y était lourd, et la voute compacte des cimes ne laissait passer que peu de rayons de soleil. Cela n'empêchait tout de même pas aux bois d'être très colorés de part la multitude incroyable de plantes et de poussières scintillantes aux reflets d'arc-en-ciel. Rien ne paraissait ce qu'il était réellement. Ce feux follet orange qui flottait devant eux étaient peut-être un poussin égaré, car telle était la forêt Incarnation, elle transformait tout être vivant en son reflet de son âme. Sur quoi se basait-elle me diriez vous ? Allez donc savoir, mais ce haut lieu onirique qui prend sa place dans nombre de nos rêves entama son travail :

Le jeune asiatique vit son ventre s'arrondir et se doter d'une poche, des poils roux lui pousser sur tout le corps, ses jambes se raccourcir et se muscler, sa coccyx se prolonger en une épaisse queue musclée, son nez s'allonger en un mignon museau et ses oreilles s'agrandir. Oui, vous avez deviné, Yoru est un Kangourou.
La blondinette concentrée sur sa tâche fut dotée d'un bec osseux, et son corps couverts de longues plumes blanches et noires. Tandis que ses bras se fondirent dans ses ailes, et que ses jambe se muèrent en pattes griffues et écailleuse, Ashley devint une hirondelle.
Mélinda quant à elle se trouva à ras du sol, à quatre pattes dotées de petites griffes, et d'un corps long en saucisse. Le pelage gris-brun recouvrit tout jusqu'à sa tête fuselée dans laquelle scintillait malicieusement deux yeux sournois de mustélidé. Mélinda la fouine naquit dans la forêt...

Leur transformation s'entama devant une série de grands peupliers en rang serrés. La hauteur de cet arbre était faramineux, et sortait hors du toit de branche, plus de 250 m de haut. En haut, d'énormes boules de végétaux bleus étaient solidement reliées aux arbres qu'elles parasitaient.

Note : Comme en cours de chimie, rien ne se créer, rien ne se perd, tout se transforme. Vous avez donc la dimension de l'animal selon votre poids humain. Il serait intéressant que vous vous renseignez sur votre animal pour voir de quoi il se nourrit, quels sont ses attitudes... etc ça pourrait vous faciliter le RP.
Le gui est un parasite, une plante certes, mais parasite. Et une fois hors de la voute de la forêt, il reste environ 30 secondes pour que l'humanisation se fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Jeu 17 Sep - 17:31

Melinda attendait que tout le monde soit près pour rentrer dans la forêt et dans l’élan, l’asiatique y pénétra entrainant avec lui les deux jeunes filles par la taille, pas de temps à perdre… Pour la cueillette évidement!
Une fois dans la forêt et comme pour mettre les choses au point entre les membres de l’équipe. Les 3 coéquipiers se mirent en rond et Yoru commença :

-Voilà, avant qu’on se transforme, je sais pas si on va pouvoir se parler ou se faire des signes ou si on va perdre conscience de ce que l’on est maintenant ou si on deviendra ennemi…

Yoru parlait à toute allure comme s’il semblait pressé par le temps, il continua :

-J’vous souhaite bonne chance… Je m’appelle Yoru, je suis hypocondriaque…


Il voulut en dire d’avantage ou poser des questions aux jeunes filles mais il se stoppa et mit ses mains sur son ventre. Soudain ses vêtements tombèrent et la transformation commença. Son ventre grossit, son pelage roux arriva sur sa peau tandis que ses jambes se déformèrent et une queue puissante se développa. Pour finir un petit museau et des oreilles pointues apparurent. Un vrai kangourou -____- mais Yoru ne trouva pas ça drôle…

L’animal roux se frixiona la frimousse machinalement (en humain ce serrai se frotter les yeux XD) et toussota (le cri du kangourou), il n’en croyait pas ses yeux. Il haussa le ton :

-Un Kangourou ! La vache, c’est quoi ce délire ! Nan mais ils sont pas sérieux là !

Sa voix partait en vrille dans les aigus et ses oreilles étaient dressées en arrière, l’asiatique avait honte de ressembler à un… kangourou ! Certaines personnes diraient « Trooooop mignon ! *___* » Mais pas lui. Avec ses petites pattes griffues, le kangourou observait son pelage et sa poche. Toujours dans son élan de révolte, l’asiatique lança :

-Une poche ! Une POCHE !!!! Ah ouais, veulent me foutre la honte jusqu'au bout ces gros nazes (on se demande à qui il s'adresse). Bon…


Ces sautes d'humeur étaient parfaitement normaux chez l'asiatique, il ne fallait pas y faire attention. C'était une manière d'exprimer son mécontentement mais il s'en remettra. Ça aurait pu être pire...L’animal roux se baissa et récupéra difficilement ses affaires (non sans les déchirer avec ses griffes) et les mise dans sa poche, autant que ça serve à quelque chose ! Son sac quand à lui se trouvait toujours sur son dos. Toutefois le kangourou fini par relever la tête et déposer son regard sur autre chose que son nouveau corps, il vit alors la transformation de ses coéquipières. Surprit, il ouvrit de grands yeux et souffla :

-Une fouine… et une hirondelle…

Il eut envie de rire mais sa pate vint se placer grossièrement sur son museau. Il fit un petit bond, deux petits bonds et se posta juste devant la fouine :

-Vous m’entendez parler?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mar 16 Mar - 2:39

    Après une heure à se battre avec son mauvais sens de l’orientation, une clairière finit par se dessiner à l’horizon et Ava marcha avec peine jusqu'à ce qui allait être son nouveau lieu de travail.

    Au début, elle avait pensé que ce job lui correspondrais parfaitement : cueillir des champignons ou je ne sais quoi d’autre dans une foret, c’était à la porté de n’importe quel idiot. Pourtant elle commençait à douter, pourquoi ne les cherchaient ils pas eux même leurs plantes ces druides ? Quand on la prévint qu’une place c’était libérée après le départ mystérieux de deux autres candidats (point sur lequel on ne s’éternisa pas longtemps) elle commença à regretter amèrement d’avoir quelque peu triché sur certain point de son CV … Il faut dire que le courage et l’intrépidité n’étaient pas vraiment ses mots favoris. Elle aurait davantage préféré un travail simple et tranquille, ou –mais cela reste utopique dans un lieu comme celui ci – normal. Qu’aurait elle donné pour se retrouver à compter la monnaie derrière une caisse enregistreuse ! Mais en attendant, il lui fallait trouver de l’argent puisqu’apparemment son séjour par ici ne semblait pas encore vouloir s’arrêter.

    Ava avança jusqu’au milieu de la clairière ou était réuni ce qui paraissait être des druides. Elle balbutia quelques excuses sur son manque de ponctualité en espérant qu’elle ne serait pas déjà renvoyée.

    C’est très mal indiqué votre repère aussi…


    Devant l’air pantois de l’homme à qui elle c’était adressée, elle ajouta qu’elle venait pour le remplacement. Alors qu’elle attendait une quelconque instruction, elle remarqua à la lisière la forme de ce qui lui parut être un animal, mais Ava sans vraiment savoir pourquoi, eut la sensation étrange qu’il n’était pas à sa place. Elle finit par mettre ces halucinations visuelles sur le compte de la fatigue. Cet endroit allait vraiment la rendre folle.
Revenir en haut Aller en bas
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mer 17 Mar - 20:10

Pour son premier travail, Melena était quelque peu anxieuse. Vêtue d'un tee-shirt noir et d'un pantalon uni ample, choisi dans l'idée de ne pas entraver ses mouvements pendant son épopée en forêt, elle marchait à l'encontre des druides, respirant profondément et silencieusement l'air frais de la forêt pour se détendre. Les précisions qu'on lui avait donné en réponse à sa lettre de motivation l'avaient intriguée : les précédentes engagées avaient quitté l'emploi sans raisons apparente. Mais comment peut-on vouloir quitter un job avant même de l'avoir commencé ?! Sans compter qu'on lui avait spécifié que ça n'allait pas être une partie de plaisir, contrairement à ce à quoi elle semblait s'attendre. Sur le coup, elle avait failli rire : que pourrait-il y avoir de difficile ou de désagréable dans le fait de ceuillr des plantes, pour une personne qui a l'habitude de la forêt ?!
Désormais, parcourant lentement les sentiers moins rassurant qu'elle ne l'aurait cru qui allaient la conduire à la forêt de l'incarnation, elle se demandait bien ce qu'on pouvait lui reserver de si terrible... mais après tout, dans ce monde, elle pouvait s'attendre à tout... et c'est ce qui lui faisait peur !

L'irlandaise regrettait de ne rien avoir pour attacher ses longs cheveux noirs en queue de cheval. Elle les réunit vivement avec des mains, les torsada, et les plaça du coté gauche de son cou. Un leger coup de vent vint aérer sa nuque pâle et un frisson la parcourit.
Elle arrivait.
Elle apercevait la clairière sombre qu'on lui avait indiqué, ainsi qu'un homme gras vêtu d'une toge blanche et verte qui regardait dans sa direction. Une jeune fille se tenait à ses cotés, elle habillée de manière "normale" comme se dit Melena ; elle devait sûrement être la seconde remplaçante qui avait été engagée - l'annonce appelait aux candidatures de deux personnes.
Arrivée à leur hauteur, la jeune fille marqua un temps d'hésitation devant le druide. Son regard était rieur, mais sa barbe fourni l'empêchait de voir si il souriait ou pas. Par simple politesse plus que par élan d'affection, l'irlandaise eut un petit sourire gênée. Elle ne savait pas non plus si elle devait lui serrer la main, alors elle opta pour une légère inclinaisaon de la tête, en disant :

- Bonjour, je suis Melena Autumn... j'ai été engagée en tant que remplaçante pour la cueillette. Euh...

Elle marqua une pause, durant laquelle elle regarda l'autre jeune fille, qui était sans doute venue pour la même raison.

- Il semblait que vous m'attendiez... pardonnez moi mon retard. Je...

Celle-ci réalisa qu'elle n'avait en réalité aucune excuse. Elle se contenta donc de reservir son sourire gênée, mais detourna son regard vers la portion de forêt qui s'étendait plus loin, incapable de soutenir le regard du druide.

*Oulala... vivement que ça commence...*

Melena pensait qu'une fois dans la forêt, elle se sentirait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Parkinson
avatar

Nombre de messages : 337
XP : 230

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 0 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mar 23 Mar - 22:41

Ah, la cueillette avait pris du temps, pour se solder par l'échec express de deux des trois candidats retenus. Heureusement Panoramax le druide avait prévu une équipe de secours.

"Allez mes filles, foncez ! Vous retrouverez le nécessaire en équipement auprès d'un jeune asiatique... enfin, qui ne doit plus l'être à l'heure qu'il est. Les instructions sont simples, ramenez moi mes ingrédients fraichement cueillis, et la nature saura rendre grâce de votre effort."

Sur ce il convia les deux demoiselles à pénétrer dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hypnose.hypeforum.net
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mer 24 Mar - 23:57

Le druide ne prêta pas grande attention au discours de Melena. Il se contenta de leur dire qu’un japonais qui n’en était plus un les attendait, avec toutes les instructions qu’il leur fallait. La jeune fille dissimula un air de surprise, se demandant comment pouvait-on changer de nationalité en l’espace d’un petit moment dans une forêt ; mais enfin… ils étaient à Dreamland, ce qui suffisait à expliquer rationnellement toute bizarrerie fondamentalement irrationnelle.
Sans attendre Ava, elle se dirigea vers la forêt de l’Incarnation, à une cinquantaine de mètre. Une angoisse inexplicable commençait à se faire sentir dans le creux du ventre de Melena ; que lui réservait donc cet endroit ? Une cueillette n’est pas difficile pourtant… on trouve les plantes appropriées, on les cueille, on les ramène. D’ailleurs, l’irlandaise supposait – et espérait – que le dit asiatique avait un panier, parce que la jeune fille n’avait pas du tout pensé à en emmener, et les druides ne lui en avait pas donné.
Elle scrutait la pénombre de son lieu de travail, cherchant à y percevoir quelque chose ou quelqu’un… mais rien. Elle marqua un arrêt, juste avant d’entrer, durant lequel elle se retourna pour regarder dans la direction des druides. Etait-ce un sourire, sur le visage de celui qui les avait encouragées à y aller promptement ? Ou bien son regard rieur la trompait même à cette distance ?
Melena fit de nouveau face à la forêt, et appela doucement pour prévenir de son arrivée :

- Euh… Il y a quelqu’un ?

L’irlandaise fit un pas, un autre, puis céda à l’hésitation lourde qui la saisissait, et entra franchement dans la forêt.
Elle eut l’impression de changer brusquement d’univers. Impossible de savoir s’il faisait plus frais ou plus chaud, si les bruits naturels étaient magnifiques ou désagréables. Elle se sentait déjà perdue, alors qu’elle n’était qu’à la lisière. Cherchant du regard le japonais sensé les aider, elle appela une nouvelle fois :

- Il y a quelqu’un ?! On est venu pour travailler à la cueillette !

La jeune fille avança franchement, légèrement agacée, et aperçut alors quelque chose qu’elle aurait put voir longtemps avant si elle avait fait attention – et si elle s’y attendait. Un kangourou la regardait, l’air un peu égaré. Outre le fait qu’il était tout à fait intriguant de rencontrer cet animal en forêt, elle constata qu’il portait un sac sur son dos. Melena le dévisagea de haut en bas, les yeux de plus en plus écarquillés, avant de murmurer dans un souffle :

- Oh non… c’est toi le… "japonais" ?

*Quelle est donc cette plaisanterie ?!*

L’irlandaise chercha Ava du regard, pour chercher un soutien à sa surprise – et à son effarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Ven 26 Mar - 21:49

Suite à un abandon de la part de ses deux coéquipières, l’asiatique se retrouva seul dans la forêt. Non seulement il était seul ! Mais en plus en kangourou ! xD Franchement les filles n’avaient rien dans le.. enfin ! >.< Toujours est-il qu’il se retrouva comme un con en train de se triturer les mains et tester sa capacité à faire des bonds.

Le jeune homme supportait bien le sac à dos et avec ses vêtements, maintenant dans sa poche ventrale, il se sentait prêt à partir pour la cueillette, toujours motivé pour réussir la mission et recevoir la somme due ! C’était son seul objectif.. Il faut dire qu’avoir l’apparence d’un kangourou n’était pas sa passion mais c’était tout de même sympa en y pensant. Ca aurait pu être pire ! =p

L’asiatique resta donc un bon moment à s’admirer dans son nouveau corps, se préparer à cette longue mission, sauter, marcher, gratter les arbres, renifler, se baisser, il découvrait son corps et commençait à l’aimer. Après tout, il était obligé !

A fond dans son trip, il fut interrompu par un bruit, un mouvement de branche. Il tourna la tête en direction de la cause du dérangement et aperçu au loin une jeune femme qui entra timidement dans la forêt ? Sa réaction en le voyant le vexa profondément.

*Quoi ?! T’as un problème !? Bah oui c’est moi le « japonais » patate !!>.<*


En même temps il fallait la comprendre! Croiser un kangourou dans une forêt n'était pas commun, mais possédant un sac a dos, ça! C'était plutôt dossier!

Les oreilles dressées en arrière, l’asiatique se rapprocha de la jeune fille en quelques bonds et l’observa de près. Elle était jolie, son visage lui disait quelque chose, mais il ne saurait dire où il l’avait vu. Bref !

Apparemment, une autre jeune fille devait venir compléter ce trio. C’était donc deux remplaçantes des précédentes mouflettes. Espérons qu’elles soit moins peureuses et lâches cette fois !

L’asiatique savait que d’un moment à l’autre elles allaient se transformer en animal. Il ne pouvait pas leur dire, mais une fois entré dans la forêt, c’était trop tard. Il fallait juste attendre un peu. Le regard du kangourou mêlait alors malice et curiosité. Cette transformation allait en dire long sur leur personnalité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Sam 27 Mar - 16:31

    Les instructions données, Melena, qui avait rejoint la jeune fille en cour de route, partit sans attendre vers la forêt. Ava lui emboita le pas en vitesse, pressée d’atteindre les arbres qui les tiendrait à l’abris des regards. Elle pensait en effet que son anxiété se dissiperait une fois la lisière passée, mais elle était loin de se douter de ce qui allait l'attendre...

    Les paroles du druide l’avaient inquiétées, qu’avaient-ils donc pu faire à ce japonais pour qu’il n’en soit plus un ? Même si Ava essayait de se donner bonne figure en marchant à grandes enjambés derrière Melena, l’air de savoir exactement ou elle doit aller et ce qu’elle va y trouver, elle essayait déjà de se préparer au pire. C’était une technique qui l’aidait à ne pas se laisser surprendre par les étrangetés que lui avait révélées ce monde, et celles qu’il lui réservait encore. Melena marqua une légère pause avant de franchir la limite de la forêt, Ava pensa qu’elle devait être aussi agitée qu’elle de ne pas savoir exactement ce qui leur serait données de découvrir dans ce lieu de travail pour le moins original. S’étant attendue à tout, Ava fut surprise de découvrir que la forêt correspondait exactement à une forêt, elle se détendit donc un peu, espérant pouvoir trouver ce qu’elles cherchaient en vitesse. Même si le cadre était sympa, elle ressentait comme une sensation de… de quoi d’ailleurs ? Quelque chose l’avait envahie lorsqu’elle avait passé le seuil de la forêt ; peut être était-ce juste la peur ? Se calmer était la première chose à faire avant d’essayer de comprendre quoique ce soit d’autre, aussi Ava rattrapa Melena et s’apprêtât à lui adresser la parole lorsqu’elle constata que celle-ci était en train de parler… Il lui sembla d’abord qu’elle avait entamé un monologue, puis en laissant ses yeux se balader du même coté que Melena, elle pu distinguer quelque chose…
    Melena posa ses yeux effrayés dans ceux d’Ava, emplis de questionnement.

    Qu’est ce que…

    La chose venait de profiter d’un moment d’inattention pour faire deux bonds en directions des filles et Ava fut trop tétanisée pour esquisser le moindre mouvement de fuite. Elle venait de distinguer mieux les formes de la chose, c’était un animal, un kangourou semblait-il, en cela elle était plutôt soulagée. Mais que venait donc faire un Kangourou par ici ? Ce qui l’inquiéta le plus, c’était la phrase de Melena. Venait-elle bien d’appeler cette bête « le japonais », celui dont le druide leur avait parlé ? Le sac sur son dos finit par la convaincre…

    Elle ne voyait alors qu'une solution, ce japonais avait apparemment le pouvoir de se transformer en animal. Utile, comme pouvoir, cela pourra certainement leur servir dans la cueillette. Ava laissa échapper un soupire de soulagement, et lança comme si rien ne l'avait jamais surprise dans cette forêt :

    Alors, on y va à cette cueillette ?

    Elle décida d'ignorer le regard plein de malice du kangourou japonais, pensant qu'il avait dû bien rire de la frayeur qu'il leur avait faites. Pourtant, il lui sembla qu'il attendait quelque chose. Peut être une autre personne devait elle les rejoindre ? Tant mieux, cela leur permettrait d'aller plus vite et de sortir rapidement d'ici, avant que "quelque chose de bizarre" ne leur tombe dessus. Parce que c'était innévitable, nous étions à Dreamland après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Dim 28 Mar - 18:40

Apparement, Ava n'eut vite plus l'air aussi éffarée que Melena de constater que le dit japonais avait désormais l'apparence d'un kangourou. Cette dernière se retourna, et sursauta en remarquant que l'animal, qui s'était rapproché pour l'épier de plus près, se tenait juste devant elle, son museau dressé comme si il découvrait une curiosité de la nature. Si elle n'avait pas sut qu'il s'agissait en réalité d'un être humain, elle l'aurait trouvé adorable et se serait permise une petite cratouille entre ses oreilles.
Dans le dos de l'irlandaise, Ava poussa un soupir qui ressemblait à du soulagement. Melena faillit aussi baisser sa garde, mais quelque chose dans le regard du kangourou ne lui laissait rien présager de bon. Il paraissait attendre quelque chose, avec une impatience que l'on pouvait lire dans ses yeux brillants. La jeune fille fronça les sourcils, concentrée à pouvoir riposter à tout mouvement brusque du japonais - sait-on jamais - et ce fut la demande des plus ordinaires de sa collègue qui la ramena à la réalité du moment. Elle détourna la tête pour répondre :

- Bah... c'est lui, dit elle en pointant l'animal du pouce, qui est sensé nous donner tout le necessaire. Tu te souviens ?

Melena refit face au kangourou.

- Et je me demande bien comment d'ailleurs...

Un sourire amusé et ironique se dessina sur ses lèvres.

- Tu crois qu'il cache tout ça dans sa poche ?!

Elle rit brièvement, avant de donner une petite caresse du bout de l'index sur le museau de l'asiatique toujours face à elle.

- Mais je t'embête ne t'en fais pas ! Tu es un charmant kangourou quoiqu'il en soit.

Melena songea qu'elle n'avait en réalité jamais eut la chance de croiser un kangourou, ni en Irlande, ni aux Etats-Unis, mais elle se retint de faire cette remarque.

- Est-ce que tu pourrais nous donner ce qu'il faut pour la cueillette ? Les druides nous ont dit de nous adresser à toi alors...

La jeune fille se tourna à nouveau vers Ava, en proie à un doute.

- Tu crois qu'il comprend du coup ? Hum... comment tu t'appelles au fait ? Quitte à ce qu'on travaille ensemble, autant que ça ne soit pas dans une froideur totale. Je ne sais pas ce qui nous attend là-dedans... mais je le sens pas très bien... et toi ?

L'irlandaise marqua une pause, durant laquelle elle ferma les yeux, pour écouter la forêt. Qu'elle était donc cette mascarade ?! Des druides suspects les envoient cueillir des éléments dont elle n'avait pas encore connaissance, et dont la liste - et tout le necessaire - était en possession d'un homme transformé en animal. Elle rouvrit ses yeux gris et dégagea de son visage une mèche de ses cheveux sombres qui s'était échappée de sa queue de cheval.

- Moi c'est Melena.

Elle fit volte face, et contempla un instant le japonais, avant qu'un nouveau sourire amusé vienne étirer ses lèvres pâles.

- Et toi bah... tu seras Kangoo !

La jeune fille ne savait pas si son surnom allait plaire à l'asiatique, mais il n'avait pas trop le choix. Il n'avait de toute façon apparement aucun moyen de leur communiquer son prenom, et Melena trouvait ça plus gentil que de l'appeler "le kangourou" ou "le japonais". Elle le regarda avec un air attendri.
Que cette transformation soit volontaire ou pas, elle le trouvait sympathique sous cette forme. Il est vrai qu'autant elle n'était pas amie avec l'espèce humaine, autant la nature et les animaux la charmaient. Elle regrettait presque de savoir qu'il n'était pas un vrai kangourou...
A cet instant, Melena eut brusquement la tête qui tourne, et elle tomba à genou. Elle transpirait de plus en plus, sa respiration haletante, et pourtant se sentait de plus en plus froide. Elle vit progressivement son corps se couvrir d'écailles noires, ses ongles s'allonger en griffes pointues, tandis qu'elle sentait toute la morphologie de son corps se modifier pour s'éloigner de son apparence humaine. Son visage s'allongeait et ses dents s'aiguisaient, tandis que d'autres poussaient en lui déchirant la machoire, ce qui lui causa une douleur intense. Ses cheveux tombaient de son crânes en touffes sombres, tandis qu'elle continuait de se tasser. Sa transformation achevée, paniquée, elle s'extirpa de ses vêtements tant bien que mal, et fit volte face pour observer particulièrement le kangourou, désormais plus grand qu'elle.

En quelques instants, Melena avait prit la forme d'un superbe - mais petit - varan du komodo aux écailles d'ébènes. Son corps, en comptant son cou et sa tête triangulaire, était long d'un peu plus d'un mètre et sa queue tout aussi longue battait nerveusement le sol derrière elle. Elle n'était pas un des plus gros specimens, mais lorsqu'elle entrouvrit la gueule, ses longues rangées de dents pointues couvertes d'une bave teintée du sang de ses gencives blessées ne devaient pas être rassurantes. L'irlandaise constata avec frayeur et etonnement que sa vue s'était améliorée et était désormais bien plus perçante que celle de l'humain, mais en contrepartie, elle n'entendait presque plus rien ! Les sons les plus aigus, comme le chant des oiseaux, ne lui parvenaient plus du tout. Elle ne reconnaissait plus non plus aucune des odeurs de la forêt en respirant, mais lorsqu'elle tira sa grande langue bifide par reflexe, elle reçut des messages olfactifs plus fort encore que ça n'aurait jamais put lui arriver dans sa vie d'humaine.
Malgré tout, elle secoua sa tête de reptile, cherchant à chasser sa peur.

*Je rêve ?! Alors c'est CA le mystère de cette cueillette ?! On nous transforme en ANIMAL ! Et puis j'suis quoi moi d'abord ?! Apparement un gros lezard mais... MINCE ! Ils auraient put le spécifier qur l'offre d'emploi ! Maintenant je sais pourquoi les autres ont abandonné ! grrrr !*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Sam 10 Avr - 2:08

Le kangourou regardait toujours attentivement la jeune fille. Elle se posait des questions sur lui, les informations et sa poche. Quoi la poche? Elle était pas belle sa poche?!! Cette situation le mettait mal à l’aise, elle semblait se foutre complètement de sa gueule !! >.< Son sourire niais et moqueur le frustrait au plus haut point. Elle verra elle quand elle se transformera ! Elle fera moins la maligne !! A présent l’asiatique était impatient de voir le résultat, savoir en quoi elle se transformera.

Il se faisait tout seul des paris et souriait intérieurement en émettant diverses hypothèses, elle avait l’air gentille (ou niaise) ! Peut-être se transformera-t-elle en poisson rouge ?! En poule ? En pigeon ?!! Plongé dans ses pensées, l’asiatique observait à présent la 2ème jeune fille devant lui. Melena se mit à lui caresser le nez sans raison >.< Le kangourou se figea de surprise, il n’en revenait pas ! Nah mais attend ! O__o’ Elle n’imaginait donc pas l’humain sous cette apparence d’animal, elle faisait quoi au juste là ? Le jeune homme fut en proie a une profonde vexation qu’il cacha tant bien que mal en restant de marbre… Bah vas-y un surnom maintenant -___- … Kangoo, c’est ça ! Et puis quoi encore ! Transformes-toi en poule et j’t’écraserai sans pitié*w* !!! Profites d’être jolie, Yoru ne frappe pas les femmes ! Mais les poissons rouges … ?

D’un coup, la jeune fille tomba à genoux et commença sa transformation. L’asiatique se mit à rire mais bien vite son sourire tomba et il fit la grimace. C’que c’était moche ! L’asiatique s’approcha pour voir un peu mieux et se pencha. Elle ressemblait à un gros lézard, rien de bien méchant… Enfin il pensait… jusqu'à voir ses dents acérées et dégoulinantes de sang. Tout de suite elle paraissait moins cool ! Le kangourou recula de plus en plus et une peur instinctive lui tint le ventre mais l’asiatique ne voulait se démonter devant l’animal, il s’écarta derrière un tronc d'arbre mais resta dans les environs. Il lança de loin:

-Hééé ! T’as l’air super cool comme ça ! C’est sympa… ton apparence ! Mais c’est qu’une apparence hein!!

Pas rassuré du tout, il tenta de s’approcher de l’animal. Après tout ils allaient devoir faire équipe. Pourvu qu’elle ne l’attaque pas !

Dis.. Tu arrives a m'entendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mer 28 Avr - 23:49

*Bon alors, il semblerait que pour accomplir ce job, il faut que l'on soit sous forme animal... je sais pas si ça sera pratique...*

Melena pensait, essayait de s'adapter à son nouveau corps et ne fit donc pas attention à Yoru qui était parti se cacher. Il lui sembla enfin qu'il s'adressait à elle, alors elle leva la tête. Le discours du kangourou ne devint intelligible que quand il fut plus près.

- Biensûr que j'arrive à t'entendre ! Enfin... je comprends ce que tu dis. Cependant, je ne sais pas exactement ce que je suis, mais j'ai pas une super ouïe... et je crois que je perçois mieux les sons graves.

Le varan fit quelques pas pour s'habituer à ses membres et ses sens. Ca n'était pas la même chose d'admirer le monde à la hauteur d'un reptile quadrupède, mais elle appréçiait l'accuité nouvelle de sa vue.
A son tour, Ava se changea en loutre. Melena assista à la transformation avec perplexité ; c'était presque plus éffrayant vu de l'extérieur. Par reflexe, elle ouvrit sa gueule et laissa s'échapper un instant sa langue blanche. Une vague d'odeur intense lui vint, lui laissant un tourni qu'elle chassa en se mettant en route par l'un des sentiers qu'elle apercevait. Elle s'habituait vite aux capacités motrices de la morphologie du varan, mais devait faire attention à ne pas laisser ses griffes trop trainer sur le sol, par peur d'accrocher une racine et de trébucher. La forêt était vraiment belle, la jeune fille était heureuse de vivre cette experience, et oublia bien vite la mauvaise impression que lui avait laisser ses débuts en réptile. Elle était suivie par Yoru, qui sautillait à sa suite, et Ava devait certainement gambader derrière li en fermant la marche. Parvenue à une croisée des chemins qui offrait 3 options, la necrophobe s'arrêta.

- Bon, on va où ? Qu'est-ce qu'on cherche d'abord ? T'es sensé avoir la liste Kangoo, non ?

L'irlandaise scrutait chacune des voies. Celle du milieu avait l'air de devenir plus sombre, elle devait s'enfoncer dans une partie profonde de la forêt. Elle apercevait très loin par le sentier de gauche une petite clairière, tandis que celui de droite était orné de discrètes petites fleurs bleues.
Melena sursauta en voyant quelque chose tomber d'un arbre. Après qu'il ait roulé et se soit redressé habilement, elle constata qu'il s'agissait d'un nain. Il était trappu, vêtu tout de vert et brun, avec des oreilles pointus et un nez plutôt imposant. Il était dans le sentier sombre au milieu. La jeune fille mit un leger coup de queue à Yoru pour attirer son attention, au cas où il n'ait pas vu.

- Tu vois ce que je vois ? Mêmes les forêts sont invraisemblables ici...

Après un court instant d'hésitation pendant lequel le nain était occupé a épousseter son pantalon, elle eut une illumination.

- Hey ! Peut-être qu'il peut nous aider ! Il doit connaitre cette forêt, non ? Hey toi ! Reprit-elle à l'attention du petit homme. On a besoin de toi !

Celui-ci redressa brusquement la tête. Ses yeux noirs brillaient, et si il avait eut un museau avec des moustaches, l'irlandaise aurait jurer les avoir vu frétiller que le feraient celles d'un lapin. Qu'il ait compris ou pas du tout, quelque chose dans l'apparence des voyageurs - les rangés de dents pointues du varan peut-être - sembla l'effrayer, car il poussa un petit cri et fila à tout allure dans le sentier.
Surprise, Melena leva sa tête de reptile vers le kangourou.

- Bah... tant pis.

[HJ : bah Ava ne se manifeste pas, mais faut bien l'avancer ce job quand même^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Baldwin
avatar

Hypersexualité

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 158
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 3080 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Lun 31 Mai - 22:58

Finissant par ne plus supporter sa nouvelle apparence, Ava avait finit par filer comme ses prédécesseurs. A ce rythme là le boulot ne serait jamais fini, heureusement que cet homme disant s’appeler Liam était passer dans le coin par un heureux hasard ! Avec un peu de chance cette fois ce serait la bonne !

Liam de son côté était tout aussi satisfait : après tout on ne crachait pas sur un salaire non ? Il pénétra donc dans la forêt une fois son objectif énoncé, décidé à rejoindre rapidement ses deux collègues qui ne devaient plus être humains. Cette phrase d’ailleurs l’avait intrigué mais ça ne devait pas être très important, après tout s’il leur arrivait quelque chose de fâcheux leur employeur n’aurait jamais ses fichues plantes et personne ne serait content, il y avait donc de forte chance pour redevenir humain au final peu importe ce qu’il devenait entre temps.

La végétation était dense et il n’y voyait pas à plus d’un mètre, ce serait bien un miracle s’il arrivait à trouver… un kangourou ?

Le trentenaire se figea, un sourcil haussé. Bon, pas de panique, après tout on était à Dreamland non ? Alors pourquoi pas trouver des kangourous dans une forêt, en compagnie d’un… varan. Soit. Pourquoi pas pendant qu’on y était. Mais après avoir vu ça mieux valait être prudent on ne savait jamais, qu’un éléphant ou un T-rex déboule, on était plus à ça près.

Liam laissa donc glisser ses doigts dans sa poche pour saisir son couteau quand il sentit une vague de picotements dans son corps. C’était assez dérangeant, mais le plus gênant était peut-être que maintenant que le monde avait arrêté d’ondulé dans son champs de vision tout lui semblait plus grand. Et… le fait qu’il n’ai plus de doigts à proprement parlé n’était pas non plus pour lui plaire.

- Ok je vois… forêt incarnation hein ? Ca porte bien son nom…

Il ne savait même pas ce qu’il était à proprement parlé. Il devait mesurer à tout casser 35 centimètres, possédait deux grandes incisives, une queue noire et relativement courte… il s’approcha d’une flaque d’eau bourbeuse pour tenter de se faire une idée plus précise de sa nature, se penchant sur la surface réfléchissante avec un très légère appréhension. Il aurait mit sa main, ou plutôt sa patte, à couper qu’il était ridicule, et ça ne manqua pas.

Lorsqu’il croisa son reflet il ne put s’empêcher de se dresser sur ses pattes arrières, son mignon petit minois animé par un regard noir, un regard de tueur.


Forcément hein, il avait fallut qu’il soit un stupide chien de prairie. Un truc petit et mignon ! Ce serait d’ailleurs bien la première fois depuis longtemps qu’il correspondait à ces qualificatifs.

Lui qui était jusqu’alors enthousiaste, c’est avec une expression bien plus sombre qu’il rejoignit les deux animaux visiblement en pleine discussion. Ses collègues, car qui d’autres auraient-ils pu être ?, avaient été plus chanceux que lui. Un kangourou n’était peut-être pas très adapté à une cueillette mais au moins il échappait au ridicule, quand au varan, il pouvait au moins se vanter de sa dentition digne d‘une pelote d‘aiguilles.

Pour éviter toute remarque sur son apparence, Liam lâcha à peine débarquer une remarque sèche avec une voix rendue fluette par sa transformation :

- Bon, vous aussi vous êtes botanistes en herbes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mar 1 Juin - 18:23

Ca faisait bizarre de pouvoir parler à un varan quand même. Bon pour l'instant Melena semblait ne pas avoir changé d'Etat d'esprit, elle était juste méléna,mais dans un corp de varan, quoi de plus normal j'dirai! C'était pas rassurant malgré tout.Sous les ordres de la jeune fille, l'asiatique sortie donc la liste de plantes que le druide lui avait confié auparavant et la posa au sol pour qu'elle puisse voir.Quand soudain, un bruit rettenti, un bruit de feuillage puis de chute, un nain tombait d'un arbre O__o, le kangourou n'eu à peine le temps de se retourner si bien que cela une fois fait, il apercu au loin un petit homme qui courait sur un chemin. Yoru se mit alors à courir ou plutôt à bondir mais sa nouvelle forme le rendait instable, il bondit d'un coup à une vitesse éffrainée, c'est fou c'ke c'est rapide un kangourou! ses receptions se faisaient à moitié dans des buissons que déjà il était reparti comme un ressort. Par chance il pu atteindre le nain en question après une petite course de quelques secondes (le nain étant un nain, il n'allait pas très vite -__-). Le kangourou pressa la créature au sol avec son "pied". Il faut dire que l'asiatique apprenait a contrôler son corps, par conséquent, il n'arrivait pas bien à juger de la force qu'il mettait alors tantot il testa un coup une petite pression qui entrainait un cri, tantôt il desserait son emprise et le nain pouvait alors respirer. C'était marrant au fond! xD Yoru lança alors:


-Bon alors, on te fais peur?! Laisses tomber, l'autre las-bas elle est pas méchante! Tu vas nous aider et devenir notre guide!


Tandis que le varan s'approchait de la scène, un autre animal vint à leur rencontre, mais qu'est-ce que c'était!! O__o Un truc tout moche, tout petit et vraiment très laid (je l'ai déjà dis! =p).Le chien de prairie prit la parole mais le kangourou ne l'écoutait pas. Il avait sur le visage un air compatissant et était content au fond de s'être transformé en kangour! Il en était sûr à présent: Il y avait vraiment pire!! Cependant derrière cet animal se trouvait un voyageur, était-ce quelqu'un qu'il connaissait? Qu'il avait déjà rencontré? Peut-être, soit, il ajouta:

-Ouai botaniste! Ouai mais on est mal barré! On a une liste de plantes a trouver, et le nain là (p'tit coup de pression sur le nain xD), il pourrait nous aider quoi..

L'hypocondriaque marqua un temps et lança:

-Mais on se connait? T'es quoi comme animal toi.. heuu.. un castor? Une marmotte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Baldwin
avatar

Hypersexualité

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 158
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 3080 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mar 1 Juin - 20:22

Liam tenta d’hausser un sourcil mais abandonna rapidement. C’était vraiment pas évident quand on avait pas de sourcils à proprement parler…

Ce kangourou était vraiment agaçant. Non seulement il parlait comme une racaille sortie tout droit de sa cité HLM en ponctuant toutes ses phrases de « ouais » , de « quoi » et de « toi » mais en plus de ça vu de près on se rendait compte qu’il était percé de partout. D’ailleurs ces tâches plus sombres sur sa fourrure devait être des simili de tatouages qu’il avait sous sa forme humaine. Un p’tit voyou qui ne perdait pas l’occasion de montrer qu’il avait une grosse quéquette en commençant par martyriser un… nain. Soit. Charmante compagnie que voilà.

Il lui rappelait vaguement quelqu’un mais il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. De toutes manières il avait croisé tellement de monde depuis qu’il avait débarqué ici qu’il aurait fallut une encyclopédie pour tous les réunir dans un ouvrage. Ce kangourou n’était visiblement pas assez important pour se trouver dans les premières page… bof, ça lui reviendrait peut-être. Dans tous les cas il était hors de question qu’il lui donne sa véritable identité. Il était tellement détesté des autres voyageurs que ce trouver sous une forme si vulnérable était dangereux. Sa voix fluette de petit rongeur aurait au moins le mérite de lui permettre de se faire passer pour une femme et ainsi éloigner les soupçons.

- Je suis un chien de prairie, cracha Liam non sans retourner une bonne dose de mépris à l’envoyeur, et je ne crois pas qu’on se connaisse non. Ou alors tu ne m’as pas marqué.

Le taulard reporta son attention sur le nain qui tentait de se dépêtrer de son inconfortable position. Nain qui était tombé d’un arbre. C’était pour le moins inhabituel de tomber sur un court sur pattes arboricole, il fallait croire que lui aussi était une victime de la forêt incarnation. D’ailleurs cette théorie ne mit pas longtemps à se confirmer : comme ils avaient garder leur langage originel, le faux nain aussi. Dans un accès de panique il s’était mis à piailler comme… un piaf. Liam ne put s’empêcher de rire devant l’air déconfit du kangourou.

- Ton pseudo guide doit être autant nain que toi kangourou. A moins de comprendre ses piaillements tu peux toujours courir pour apprendre quelque chose de lui.

Le chien de prairie s’avança de la feuille posée au sol, près du varan. On y voyait des représentations de ce qu’ils étaient sensé trouver et ça serait bien suffisant. Ils avaient des yeux non, donc tant qu’ils savaient quoi chercher ils n’avaient pas besoin de quelqu’un pour leur montrer le chemin. Mais il fallait croire qu’en plus de n’être pas très malin notre ami bondissant était aveugle, il ne restait plus qu’à espérer que le varan se montrerait plus évolué.

Liam examina avec attention la représentation du gui bleu. Il était marqué « des cimes », et ne voyant aucune montagne à l’horizon il devait s’agir de cime d’arbre. On ne devait probablement le trouver que tout en haut, il faudrait donc grimper. La tâche revenait forcément au reptile ou à lui-même, ce qu’il exposa tout en grattant l’une de ses nombreuses cicatrices qui n’avaient pas disparues lors de sa métamorphose :

- Pour le gui bleu des cimes il faudra grimper, peut-être même qu’on ne le trouve qu’en haut des plus grands arbres… c’est donc perdu d’avance pour Kangoo-man. Reste à savoir qui de toi ou de moi devra escalader un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mar 1 Juin - 21:35

A peine Melena eut-elle fait remarqué à son camarade kangourou la présence du nain que celui-ci se lança maladroitement – mais rapidement – à sa poursuite. La scène avait un quelque chose de comique qui aurait bien fait rire la necrophobe si elle n’était pas sous des traits aussi éloignés de sa forme humaine qui l’empêchaient de s’esclaffer comme il se devait. Elle rejoignit son camarade, manquant une ou deux fois de trébucher à cause de ses longues griffes qu’elle oubliait de bien soulever du sol. Elle avait emporté la liste des courses dans sa gueule, puisqu’elle n’avait pas de main, et passa un moment à se débattre avec le papier pris dans l’une de ses dents pointues. Une fois les indications sagement au sol, elle redressa ses yeux.
Le varan allait adresser la parole à son coéquipier quand elle vit celui-ci tourner la tête pour parler à quelqu’un dans son dos. La jeune fille regarda et aperçut, à la place qu’occupait au départ son amie Ava sous forme de loutre, un animal encore plus petit – et à son goût moins mignon. Elle le voyait bien causer pendant son altercation avec Yoru, mais sa voix était beaucoup trop aigue pour être captée par le système auditif du gros reptile. C’était embêtant, car la necrophobe ne comprit pas pourquoi le kangourou laissa filer leur guide potentiel et ne pouvait même pas savoir si l’animal qui avait subitement fait irruption était une nouvelle Ava, ou si s’agissait d’un inconnu. Elle aurait posé la question si seulement elle avait été en mesure d’entendre la réponse.

Boudeuse, Melena porta son attention sur les indications donnée par la feuille que gardait Yoru dans sa poche. Elle s’aperçut que le chien de prairie jetait lui aussi un œil à la liste de cueillette, et se sentit gênée quand il leva son museau vers elle pour lui poser une question.

-Euh… en fait je suis désolé… je crois bien que sous cette forme, les sons aigus ne me parviennent pas du tout… dis Yoru, tu veux bien faire l’intermédiaire entre le rongeur et moi ? D’ailleurs c’est qui ?

La queue du varan caressait distraitement le sol derrière elle. Cette sensation lui plaisait. La jeune fille n’avait pas compris la demande de Liam, mais puisqu’ils avaient les mêmes objectifs, elle se mit à la tâche tout de même. Elle observait le sentier face à eux, là où avait fuit le nain, cherchant ensuite dans les hauteurs des arbres si elle apercevait quelque chose pouvant s’apparenter à du gui bleu des cimes. Elle fit quelques pas jusqu’à apercevoir plus loin une fleur couleur ciel qui flottait dans les airs pour finir sa course sur un tapis d’herbe verte. Elle s’avança jusqu’au gros arbre le plus proche et dressa la tête pour tenter de voir si son feuillage était parsemé de points bleutés. Mais il faisait trop sombre, de là où elle était, elle ne voyait rien. Melena prit donc appuie sur le tronc avec ses pattes avant.

*Voyons… les lézards grimpent aux arbres… je ne sais pas ce que je suis, mais peut-être que je peux y arriver*

L’adolescente planta ses griffes dans l’écorce et se hissa temps bien que mal. Etant donné qu’elle avait plutôt une physionomie de jeune varan, elle allait pouvoir grimper ; mais le fait est que c’est un exercice qu’elle a très souvent fait sous sa forme humaine, plus petite, quand elle passait des journées entières à gambader en forêt, qui s’avérait bien plus difficile dans la peau d’un reptile quadrupède. Rapidement rôdée, elle fit rapidement un ou deux mètres avant de se stopper net. Elle jeta un regard à la distance qu’il lui restait à parcourir sur le grand tronc sans branche, avant de lâcher :

- J’peux pas y aller. Si je grimpe jusqu’à là-haut, je serai incapable de redescendre.

Comme les chats, ses griffes étaient courbes. C’était très efficace pour grimper, mais tout à fait inutile pour la descente. Saisissant son courage à deux mains, elle pivota d’abord en prenant appuie sur l’arbre pour commencer à tourner son corps allongé vers le sol, puis elle sauta.

*Outch !*

Manifestement, les varans n’étaient pas aussi agiles que les petits lézards, ou bien il y avait une technique à acquérir que la jeune fille ne possédait pas encore. Laissant siffler sa langue fourchue, elle s’adressa au chien de prairie :

- Tente ta chance toi, le gui est peut-être là-haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Baldwin
avatar

Hypersexualité

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 158
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 3080 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Mer 2 Juin - 16:46

La voix de Liam étant fluette et non aigue, Melena se fourvoyait en pensant ne pas pouvoir l’entendre. Ils étaient juste trop loin l’un de l’autre, le taulard n’ayant pas parlé très fort mais bon, il ne fallait pas lui en vouloir. C’était une fille après tout.

Liam la regarda avec un léger amusement tirer ses conclusions hâtives et appeler le kangourou « Yoru ». Ce n’était pas un nom commun, du moins il ne se rappelait pas avoir croiser plus d’une personne portant ce nom dans sa vie. D’ailleurs en y repensant cette personne s’avérait être percée de partout et tatouée comme un mur tagué, simple coïncidence ? Probablement pas. Il savait bien qu’il finirait par se souvenir d’à qui cet énergumène lui faisait penser…

Pendant que ces réflexions prenaient forme dans le cerveau du chien de prairie, le varan avait tenté de grimper à l’arbre avant de s’arrêter sous prétexte d’avoir les griffes courbes. Waow, ça devait être l’excuse la plus bidon de la création, comme si ses griffes à lui correspondaient mieux à l’exploit demandé. C’était juste une manière de lâche d’éviter la corvée, il avait peur de mourir en chutant ou quoi ? S’il rechignait pour des raisons pareilles le gros lézard allait finir par ne rien rapporter du tout aux druides et se passerait de salaire.

- C’est pas le courage qui t’anime hein ? J’suis pas plus apte à redescendre, mais si on se met à chipoter on l’aura jamais, ce gui.

Il avait fait l’effort de s’exprimer plus fort pour être audible, avant de récupérer de quoi réaliser sa cueillette parmi les affaires que portait Yorugourou. Il extirpa tant bien que mal un petit sachet dans le sac à dos, le prenant entre ses dents pour garder ses pattes libres pour l’escalade. S’approchant du tronc, Liam prit une inspiration avant de commencer son ascension périlleuse. Pourquoi périlleuse ? Parce que non seulement il n’était pas vraiment taillé pour la grimpette mais en plus la mauvaise maitrise de son nouveau corps ne lui facilitait pas la tâche. D’ailleurs il manque de tomber plusieurs fois avant d’attendre la première branche assez épaisse pour l’accueillir. Pfiouuu… ce serait pas du gâteau.

Mais petit à petit l’oiseau fait son nid, et le chien de prairie finit donc par rejoindre la cime de l’arbre en de nombreuses escales. Par chance le gui bleu se trouvait bien là-haut, et il en arracha trois boules en prenant soin de ne pas les abimer avant de les glisser dans son sachet plastique, non sans mal. Il en profita pour repérer les environs depuis sa position, mais à par de la verdure, de la verdure et encore de la verdure il fallait avouer qu’il n’y avait pas grand-chose à voir mis à part un marais qui s’étendait un peu plus loin dans des vapeurs légèrement soufrées.

Bon, c’était le moment de redescendre maintenant…

Un regard vers le bas le dissuada de sauter tout simplement, il était bien trop tôt pour mourir et quitte à rendre l’âme il préférait le faire sous son apparence habituelle. Il se mit donc en tête de tenter de descendre comme un humain les pattes arrières d’abord et advienne que pourra. Et il advint aux bouts d’un demi mètre qu’il n’était pas fait pour ça. Il chut.

Bon, par bonheur l’arbre était fourni en brindilles qui ralentirent considérablement sa chute jusqu’à ce que notre taulard national se retrouve pendu à une branche par la force d’une patte sans la force de se hisser dessus. C’était d’ailleurs un miracle qu’il n’ait pas lâché son sac plastique dans l’opération mais il fallait croire que la peur et la douleur aidait à serrer les mâchoires.

*Bon, je fais quoi maintenant ?*

Il fallait dire qu’il n’avait pas vraiment le choix, il n’y avait plus qu’à espérer qu’un de ses collègues aurait la présence d’esprit de se poster entre lui et le sol mais il ne fallait pas trop y croire, vu leurs « performances » effectuées jusqu’alors. Liam lâcha donc avant de fermer les yeux et d’attendre le choc… qui se révéla plutôt mou. En effet le chien de prairie avait attiré sur un énorme champignon spongieux qui l’envoya rebondir plus loin comme un trampoline naturel. Il finit son vol plané par une roulade dans l’herbe avec le peu de dignité qui lui restait sous cette forme.

Il revint ensuite en boitant légèrement vers le duo qui l’attendaient comme deux bonnes faignasses avant de cracher le sachet avec un mépris visible, et une pointe de colère due à la douleur qui irradiait son postérieur meurtri.

- La prochaine fois c’est pas moi qui m’y colle, compris ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Dim 6 Juin - 2:15

Encore une fois Yoru s’en prenait plein la gueule ! Il n’avait rien fait et déjà le chien de prairie lui crachait son venin à la gueule (façon de parler, ce serai trop beau). Comment était-ce possible de s’attirer autant de problèmes et de gens à dos en aussi peu de temps? Yoru était un aimant à conneries et à cons par la même occasion ! C’était un incompris surtout -__- La mine déconfite lors de la révélation de la vraie identité du nain rendit Yoru quelque peu frustré. Il libéra la créature qui détailla et d’un sourire crispé, il lança un :

-Bien sûr.. j’le savais..

Allez traduire ce sourire crispé sur un kangourou, ça devait être immonde ! La quête allait être plus dur qu’il ne pensait. Tout d’abord le gui bleu, dans les cimes. Pas la peine de proposer son aide pour le kangourou qui serait incapable de porter son poids avec la simple force des bras, ses pattes étant non adaptées à la grimpette, ça ne lui aurait apporté qu’une bonne dose de ridicule et au final un échec cuisant ! Démonstration en image avec le varan dit Melena qui une fois à 2 mètres au dessus du sol, redescendit aussitôt!! Yoru alias Kangoo-man, releva (lui il pouvais ! =p) un sourcil méprisant. Quelle équipe de branque j’te jure -__-! La petite bestiole moche et méprisante monta alors à l’arbre et revint avec le fameux gui bleu.

-Pas mal..

Le kangourou décida alors de regarder la 2ème plante à chercher.

*Des racines de mandragore, du classique chez le mystique, environ une livre*

-Alors le commentaire nous aide pas trop.. Tout c’ke je sais c’est que la mandragore, ça pousse pas dans des endroits trop humides mais quand même frais donc à l’abri des arbres comme ça, ça devrait être bon.. Ça ressemble à une touffe de feuille pratiquement sans tige avec des fleurs violettes j'crois.. Et normalement ça devrait sentir très fort.

Seulement, il ne savais pas comment ça sentais une mandragore.. On est pas sortie de l’auberge !! Il tourna la tête vers ce qui formait ses coéquipiers et en particulier Melena qui avait un grand atout : Un odorat très développé et surement bien plus que celui de Yoru ou de l’autre rat là-bas..

[Mon post est minuscule je sais, j'ferai mieux la prochaine fois! -__-]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Dim 6 Juin - 4:00

Melena regardait le chien de prairie grimper d’un œil mauvais. Bah quoi ?! Si il avait envie de risquer sa vie, ce qu’il ne manqua pas de faire quand vint le moment crucial de la descente, il fait ce qu’il veut. Mais à partir du moment où il s’agissait de perdre la sienne, la necrophobe passait son tour, et plutôt deux fois qu’une.
Quand Liam revint en boitillant râler avec colère qu’il ne se collerait pas à la prochaine, le varan s’avança jusqu’à faire siffler sa langue juste devant son museau, avant d’ouvrir la gueule en prenant soin de lui laisser entrevoir ses dents pointus.

- Si j’avais tu dois y retourner, tu y retourneras mon p’tit gars, et tu feras pas d’histoire.

Yoru s’était penché sur l’ingrédient suivant : des racines de mandragore. Ce n’était pas le type de plante qui pouvait pousser en Irlande, mais en passionnée botanique – on ne passe pas son enfance à trainer en forêt pour rien – Melena s’était intéressée à cette espèce après en avoir entendu parler dans un reportage. Elle serait sûrement capable de la reconnaitre.

- Elle ne risque pas de se trouver ici non, ça a besoin de soleil les mandragores. Il faut un endroit frais sans être trop humide où la terre n’a pas l’air pierreuse. De préférence, il faut un sol riche… vu que je ne pense pas que quelqu’un vienne ici mettre de l’engrais sur les plans à entretenir, il risque d’y avoir à proximité un arbre fruitier ou en tout cas tout autre arbre qui perd facilement des feuilles.

Après un regard à ses compagnons, elle revint à la croisée des chemins pour emprunter le passage qui avait l’air le plus éclairé. Marchant en tête de file, elle leur lança :

- On cherche un endroit qui rassemble toutes les caractéristiques que j’ai dit… une partie ouverte de la forêt, ce serait parfait.

En route, ils voyaient toute sorte de fleurs inconnues qui n’avaient rien à voir avec ce qu’ils cherchaient. Des abeilles d’une taille peu commune butinaient allégrement ponctuant leur déplacement d’un bourdon qui ferait passer celui de leurs homologues du monde réel pour un crissement de moustique, et venaient parfois chatouiller l’échine des voyageurs. Ils allaient devoir faire attention ; si les écailles du varan lui assuraient de décourager les insectes, ses deux acolytes risquaient plus gros en contrariant ces derniers. Sans prendre la peine de leur dire de faire attention – elle n’était pas leur mère – Melena finit par rejoindre une sorte de clairière ensoleillée où l’on pouvait apercevoir une ceinture de fleurs violettes qui ne mentaient pas sur leur nature. De temps à autre, des orangers se détachaient du feuillage vert par leurs fruits mûrs, dont certains ne manquaient pas de tomber mollement au sol.

- Il semblerait qu’on ait trouvé ! Dit-elle avant de s’approcher.

Après avoir observé la touffe un moment et tiré sa langue fourchue qui lui révéla une fragrance très forte, elle planta ses griffes pour commencer à creuser. La terre n’était pas trop dure et de toute façon, il semblait que ses prédispositions de varan lui facilitaient la tâche. Quand elle eut à son gout assez dégagé la racine, elle attrapa la touffe de feuille dans sa gueule et tira pour en extirper ce qu’ils désiraient. La tige anthropomorphe devait faire une vingtaine de centimètre, mais l’adolescente n’avait aucune idée du poids qu’elle faisait.

- On est sensé récolter une livre c’est ça ? Ca fait 500g en gros… mais sous cette forme, j’avoue que l’estimation des poids c’est pas simple. Je sais qu’une racine de mandragore peut peser lourd mais… on à qu’à en récolter plein et ça devrait aller.

Sans un mot de plus, sa queue caressant lentement l’herbe dans son dos, l’irlandaise attendait que ses acolytes se mettent aussi au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Baldwin
avatar

Hypersexualité

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 158
XP : 125

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 3080 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Dim 6 Juin - 14:27

Liam dû se retenir de rire, une chance qu’un chien de prairie ne soit pas conçu pour ça lui facilitait la tâche. Il en oubliait presque sa colère et sa douleur qui s’atténuait peu à peu. Il n’y avait pas à dire, le petit manège d’intimidation du varan était le comble du ridicule, un parfait exemple du mec tentant de se donner de la contenance parce qu’il avait une petite quéquette. Pire que tout, les paroles sensées être intimidantes ne marchait pas le moins du monde sur Liam, qui bien qu’incarné dans un animal petit et faible n’en était pas stupide pour autant.

D’accord ses dents étaient pointues, et après ? Il comptait vraiment le bouffer s’il n’obéissait pas ? Il y avait fort à parier que non. Des promesses, toujours des promesses et rien de concret ! Le taulard leva donc la patte pour tapoter la tête du varan en lâchant avec la voix que prenait les gens pour parler à leurs animaux de compagnie :

- Gentille bête… caaaaalme. Va coucouche-panier.

Il ne prêta pas la moindre attention au sifflement de rage du reptile dans son dos, et s’il tentait de lui mordre le postérieur il s’en repentirait. Après tout ça faisait un moment qu’une envie de grosse commission le démangeait et il pourrait bien profiter de l’occasion pour l’assouvir.

Il laissa ses collègues discuter de l’endroit où trouver des racines de mandragore et décider du plan à suivre. Ca ne servait à rien d’être trois à radoter les mêmes choses comme une bande de petits vieux à l’hospice, et il préférait largement mettre son temps à profit pour repérer les alentours et les endroits susceptibles de dissimuler les plantes de leur liste.

Une fois Melena et Yoru d’accord sur la marche à suivre, Liam rangea le sachet dans le sac à dos du Kangourou et les suivit, la feuille de dessin entre les dents, avec nonchalance jusqu’à une sorte de clairière envahie par les fleurs. Le varan sembla bondir de joie à la vue de ce qui se révéla être une mandragore, avant de gratter frénétiquement le sol pour la déterrer. Liam la regarda faire, assis un peu plus loin, sans tenter à un seul moment de l’aider. Lorsque le reptile se mit à raisonner sur le poids avant de leur demander de l’aide il ne bougea pas d’un iota, admirant le ciel d’un air détaché.

Les secondes s’écoulait mais la bestiole écailleuse ne semblait pas avoir compris le message, le chien de prairie fut donc forcé d’expliquer ce qui paraissait somme toutes évident :

- Qu’est-ce qu’il y a ? Je t’ai bien dit que pour la prochaine fois je ne m’y collerais pas, ça sert à rien de faire le planton en attendant que je fasse preuve de bonne volonté. Ni de me montrer tes dents, qui ont beau être bien jolies ne m’intéressent pas du tout.

Il détourna son regard de l’irlandaise pour se pencher sur la liste et réfléchir à la prochaine étape de leur cueillette. Des tiges de feux… vu l’illustration c’était un genre de fougère, fine et très longue qui émettait une lumière rougeâtre. Ils n’en avaient pas croisé sur le chemin mais du haut de son perchoir un peu plus tôt il avait vu des choses luire dans le marais. Avec un peu de chance c’était cette plante et non des lucioles, dans tous les cas ça ne coutait rien d’aller y jeter un œil. Quant au poids à respecter, il suffisait de prendre le bon sachet.

Il se saisit donc d'un petit sachet sur lequel la contenance "demi livre" était inscrite, tourna le dos à ses collègues et commença à s’éloigner en direction de son objectif en se contentant de lâcher par-dessus son épaule à leur adresse, en guise d'information :

- Je vais chercher la suite, creusez bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoru Nakatomi
avatar

Hypocondrie

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 374
XP : 192

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 920 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Dim 13 Juin - 4:23

Yoru buvait à présent les explications de Melena sur la mandragore et ses propriétés. A vrai dire, il se demandait où elle avait apprit tout ça.. Peut-être avait-elle du faire un exposé au collège sur les mandragores ou racines en tout genre (bizarre comme sujet d’exposé), ou bien s’était-elle documenté pour son compte personnel. D’un côté ça le rendait perplexe quand à l’intelligence de la demoiselle, de l’autre, il se demanda si ce n’était pas un coup de chance. Parce que lui aussi aimait à se renseigner sur les plantes et leurs vertus médicinales. Il ne connaissait que ce qu’il avait pu lire dans les livres de médecine empruntés à sa bibliothèque, il se disait que c’était toujours bon à savoir. Melena annonça donc son plan et parti sur un chemin, celui qui semblait le plus illuminé car selon elle les mandragores poussaient en plein soleil, information que Yoru avait confondu.

Enfin arrivés aux abord d’un arbre fruitier, le varan se stoppa et se mit à creuser frénétiquement la terre pour dégager une racine. Ses griffes se plantaient avec force dans le sol et dégageaient la terre avec une facilité qui inquiéta le kangourou. Lui ne servait pour le moment qu’a porter le sac à dos et dans sa poche, se trouvait des vêtements. Un vrai âne, enfin non… Kangourou ! >.< Lorsque le varan eu besoin d’aide pour sortir la racine, l’espèce de rat, depuis un moment en retrait, insurgé, revendiqua ses droits de non action ! Il refusait de bosser et était parti lâchement vers les marais. Qu’il aille se faire attaquer par un crocodile mutant ou des lutins mangeur de chien de prairie ! Yoru ne bougerai pas dans ce cas la. Déjà bien embêter de devoir supporter un travail en équipe, il faisait des efforts, et voyant Liam se rebeller ainsi, l’emmerdait plus qu’autre chose.

Il se retrouva seul avec Melena et lui lança d’une voix méprisante :

-Lui, il va pas tarder à m’emmerder, ça ne serai tarder..


Il se reconcentra alors sur le travail et fut bien embêté au moment de sortir un sachet d’une livre de son sac à dos. A vrai dire, il ne pouvait pas.. Retirer son sac en se secouant lui assurait de ne plus pouvoir le remettre ensuite. Et sa morphologie lui interdisait d’avoir un bras flexible et extensible à l’extrême pour farfouiller dans son sac sans tourner le dos. Il dit alors :

-Bah on va en prendre plein et j’l’ai met la !


Il saisit maladroitement la racine et l’a souleva jusqu’à sa poche. Elle devait bien faire l’affaire vu son poids. Yoru voulut lire la suite de la liste mais ne l’a trouva pas dans sa poche, il regarda alors le varan qui n’avait pas l’air de l’avoir non plus, ce chien de prairie, non seulement partait seul ! Mais en plus avec la liste !

-Heu.. C’est le chien qui a la liste j’crois parce que moi j’l’ai pas ! Tu te souviens des trucs à prendre, j’crois qu’il y avait des champignons vénéneux la.. Les amanites-tue-mouches ! C’est le machin rouge avec des points blancs c’est ça ?

Les champignons, c’était pas trop sont truc à lui. De la moisissure, et dire que les humains en mangent ! Bon.. Pas ceux là, il le savait bien ! Mais des champignons comestibles.. tout comme le fromage ! >.< Vous ne verrez jamais Yoru manger du fromage ! Question d’hygiène et de principes aussi. L’asiatique se mit alors à sautiller en direction d’un endroit plus humide, un endroit où ces ingrats de champignons pourraient le mieux pousser selon lui. Il redoutait d’en voir un, d’en approcher un, d’en toucher un mais ne le dit pas à Melena. Elle se foutrai de lui si elle l’apprenait. Son aspect kangourou retirait toutes expressions du visage qu’aurai eu le jeune homme en temps normal et le fait le sauter lui permettait d’éviter habilement les endroit douteux du sol. Il s’aimait bien comme ça en fin de compte, il avait eu de la chance en devenant kangourou ! Ça aurait pu être pire..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melena Autumn
avatar

Thanathophobie & Nécrophobie

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 570
XP : 211

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Objets:
Bourse: 1585 rubz

MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   Dim 13 Juin - 6:07

L’œil de Melena aurait presque tiqué devant la résistance manifeste du chien de prairie. Non seulement il revendiquait son droit à ne rien faire, mais en plus il partait à l’aventure seul avec le reste des indications. Cela ne disait rien qui vaille à la necrophobe. Elle ne s’inquiétait pas le moins du monde pour le sort de son collègue – qu’il se fasse dévorer tient – mais ce qui la turlupinait, c’est que si ils se séparaient, ils allaient sûrement avoir un mal fou à se retrouver dans cette forêt gigantesque.

- Bah… il a qu’à se débrouiller seul. Lâcha le varan à la réplique méprisante du kangourou.

Elle creusa encore quelques temps seule – la morphologie de Yoru ne lui permettait pas d’exceller dans cette exercice – avant de lui demander de quoi ranger les racines de mandragore. L’asiatique l’observa avec une certaine gêne, amorçant une lutte avec son sac à dos, avant de lui déclarer qu’il prendrait tout dans sa poche ventrale qui avait déjà accueillit le sachet de gui bleu. En effet, sans Liam pour se permettre de grimper sur les épaules du japonais et ouvrir son paquetage pour se servir, celui-ci demeurait incapable de l’ôter de son dos. La situation quelque peu cocasse aurait sûrement arraché un sourire à l’irlandaise si elle avait été sous sa forme humaine. Mais dans on incarnation reptilienne, elle se contenta de dire :

- On fait comme ça, on dosera plus tard avec de sortir d’ici.

Yoru énonça leur prochaine cible, avant de s’élancer directement vers un nouveau sentier qui sortait de la clairière, au hasard. Melena le suivait en réfléchissant. Si ils trouvaient ces fameux amanites tue-mouche, ils auraient trois éléments à récupérer à eux deux. Le chien de praire solitaire avait décidé de s’occuper d’une des récoltes, mais étant donné son système de défense assez limité, ne sachant pas à quoi s’attendre dans cette forêt, pouvait-on parier qu’il reviendrait sain et sauf avec ce qu’il fallait ?!

Décidée à remettre ces questions à plus tard, le varan s’adressa à son collègue qui sautillait devant lui.

- Tu sais au moins où ça se trouve ces champignons ? Parce que si c’est comme pour les mandragores…

Elle ne finit pas sa phrase, mais la suite devait sans doute être quelque chose comme « on est mal barrés ».

- Dans le monde réel, ils poussent surtout dans les forêts de feuillus, en particulier de bouleaux. Il ne faut pas une terre riche, mais un peu humide et de préférence à l’abri du plein soleil. Ils sont souvent en groupe… ça ne doit pas être bien difficile à repérer une famille de chapeau rouge à points blancs.

A ces mots, elle regarda le ciel. Il était encore très dégagé et rien ne laissait présager dans les environs la présence d’amanites tue-mouche. Ils allaient encore devoir marcher un moment et à vrai dire, Melena commençait à avoir faim. C’était épuisant d’avoir à manier une enveloppe aussi différente de celle dont elle était habituée depuis sa naissance et elle finit vite par sentir ses pattes légèrement fébriles. Si cela avait été le seul problème, la jeune fille s’en serait certainement accoutumé ; mais depuis un certain temps, elle ressentait en elle une chaleur difficilement supportable, qui lui donnait un mal de tête horrible. Elle se mit instinctivement à rechercher les zones d’ombre, longeant les arbres, flirtant avec les buissons, pour éviter d’avoir à rester sous les rayons solaires qui frappaient ses écailles.
Quand le halot de chaleur qui l’étouffait se fut amoindri, l’adolescente put se remettre à réfléchir, et vite déduire que cette sensation venait du fait qu’en tant que reptile, elle était désormais poïkilotherme. La température de son corps variait en fonction de l’extérieure, et elle n’avait pas pris le moindre soin jusque là d’éviter les expositions prolongées au soleil.

Elle bénit le moment où enfin, ils retrouvèrent une parcelle de forêt dont les feuillages empêchaient la lumière naturelle de filtrer correctement, permettant ainsi au varan de marcher convenablement au milieu du sentier, tout en profitant de la fraicheur ambiante des lieux. Les pas – et les sauts pour le kangourou – des deux compères faisaient régulièrement un bruit significatif dans les quelques feuilles mortes qui tapissaient la terre humide. Melena sentait qu’ils approchaient de leur dû, l’atmosphère était parfaitement appropriée. Certaines questions commençaient à la titiller.

- J’espère que tu te souviens aussi de quelle quantité de champignon on doit prendre ! Et puis… commence à réfléchir à un moyen de faire avec ton sac. Parce qu’on ne va pas les mettre dans ta proche, tu les réduirais en purée, et il est totalement hors de question que je les porte dans la bouche… enfin ma gueule. Bref ! Je ne tiens pas à être empoisonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Job : La cueillette !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Job : La cueillette !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hypnose :: Continent imaginaire :: Forêt Incarnation-